Caresses, griffures et variations érotiques

Faut-il choisir entre les caresses et les griffures ? Doit-on se retenir de mordre l’autre quand on a tellement envie de le bouffer ? Lorsqu’on hésite entre une sexualité tendre et une sexualité plus bestiale, pourquoi ne pas profiter de ces deux énergies pour offrir à son couple les variations érotiques les plus épanouissantes ?…

Et vous ? Préférez-vous plutôt les caresses de vos ébats tendres ou les griffures d’une sexualité plus bestiale ? Peut-être aimez-vous passer de l’un à l’autre dans des variations érotiques audacieuses et excitantes ? Vous êtes libres de partager vos impressions dans les commentaires que vous trouvez en bas de page.


e-book "Les 7 secrets d'une sexualité épanouie"

 

 

 

 

RECEVEZ votre e-book GRATUIT
TOUT DE SUITE

 

OUI :Découvrez les 7 secrets d'une sexualité épanouie

OUI :Recevez des conseils inédits par e-mail ...

OUI :Soyez plus heureux dans votre lit !

Je déteste les spams ! Vos données sont confidentielles et resteront entre nous.


Transcription texte de la vidéo

Caresses, griffures et variations érotiques

Avez-vous déjà hésité entre les caresses et les coups ? Avez-vous parfois hésité entre les baisers et les morsures ? Le Kama-sutra nous enseigne que les bons amants se griffent et se mordent jusqu’à y laisser des traces. Ce n’est pas tout à fait mon avis, mais cela peut arriver.

Alors, faut-il toujours être doux et tendre ? Ou faut-il parfois être plus animal ? C’est ce que nous allons voir dans un instant…

Bonjour c’est Philippe Fragnière et bienvenue sur erotic-attitude pour cette courte nouvelle vidéo qui va parler des caresses et de leurs dérives.. qui peuvent être un peu plus agressive, animale ou bestiale.

Caresses, griffures et variations érotiques

Alors, il y a des circonstances propices à cela pour le couple. Des circonstances propices à être plus dynamique dans ses actes, et plus agressif dans ses gestes.

Par exemple : avant une séparation temporaire, lorsque l’un des deux conjoints part en voyage pendant quelques jours, voir quelques semaines. Ce sera donc un moment très intense.

Ou alors, au moment des retrouvailles. Cela peut être après une période un peu trouble, où on se retrouve en tant qu’amoureux. Peut-être une période où on ne s’est pas vu beaucoup, une période dans laquelle il a fallu traverser un certain nombre de soucis.

Cela peut être aussi à des moments où on se sent très énergique, très amoureux, très emporté.. dans une énergie un peu animale. On se sent un peu coquins. Quand le couple a envie de vivre un jeu très intense et que cela se marque sur le corps, c’est-à-dire que cela se marque sur la peau.

Bien sûr, il ne s’agit pas de tomber dans les violences et d’avoir des bleus, un œil au beurre noir, des traces sanguinolentes sur tout le corps. Si on est dans cette version plus dure, dans les coups et dans la violence on sera déjà dans le sujet du sadomasochisme et on n’en parlera peut-être une autre fois.

Mais revenons à ce qui nous occupe, c’est-à-dire les griffures et les morsures. Celles-ci peuvent avoir une qualité érotique extrême, très intenses et très puissantes.

Morsures

Vous allez pouvoir utiliser deux choses en particulier : les ongles et les dents. Utiliser les dents, c’est quelque chose de très intéressant. Il ne s’agit pas de mordre l’autre pour lui faire mal mais, de le mordiller, parfois un peu hardiment suivant les parties.

Faites tout de même attention aux parties sensibles : imaginez ce que cela vous ferait si on vous le faisait ! Il y a des parties ultra-sensibles, comme sous le bras… ne mordez pas ici ça fait mal. Par contre si vous mordillez sur le triceps, c’est beaucoup plus résistant et ça peut être très agréable.

Si vous mordez sur l’avant du cou ça ne va pas être agréable, mais si vous mordez sur l’arrière ça le sera. Pour les parties à peau fine, comme l’intérieur des cuisses, on peut mordiller un peu, mais il ne faut y aller mollo parce que ça fait mal. Alors que sur l’extérieur des cuisses, le dessus, ainsi que le début des fesses, là vous pouvez mordre..

Donc vous m’avez compris : il y a des parties du corps qui sont spécialement sensibles. Celles-ci, on peut les caresser avec les dents. C’est-à-dire utiliser les dents pour juste racler la surface de la peau. Sentir ces dents qui sont un peu menaçantes, cela va éveiller une certaine excitation, une certaine dose de stress : va-t-il me mordre ?

Cela fait monter une forme de stress et d’excitation tout en étant absolument délicieux comme sensation au niveau de la peau. Ne mordez jamais la langue, ce n’est vraiment pas agréable.. et même mordiller c’est pas cool. Évitez aussi les yeux : trop sensible.

Par contre, pour les autres parties du corps, ce n’est qu’une question de force. Donc vous allez pouvoir mordre franchement certaines parties du corps, alors que pour d’autres il faudra juste les mordiller.

C’est notamment le cas des seins. Ne mordait pas les seins, à moins que vous soyez dans le sado-maso. Mais sachez que mordiller peut être très subtile… faire un peu peur et être très excitant.

Pareil pour le sexe : attention Mesdames ! Quand vous faites une pipe à un homme, n’utilisez pas les dents. Par contre vous pouvez mordiller la hampe du sexe. Ce qu’on appelle la hampe, c’est la longueur du pénis. Mordillez simplement tout le long, comme si vous étiez un petit écureuil qui grignote en surface. Cela peut être très agréable pour votre partenaire.

Donc les dents, on peut en user avec beaucoup de talent et d’une multitude de manières en fonction des parties du corps… et arriver comme cela avec des mordillements ou des morsures un peu plus profonde à imprimer et à augmenter l’intensité émotionnelle. Car au final, c’est l’intensité du désir que l’on recherche.

Évidemment, en parlant de morsure, il y a aussi le suçon. C’est le fait de plaquer la bouche et les dents sur la peau, puis d’aspirer de manière à laisser une trace sur le corps. Cela permet de donner une sensation délicieuse, dont certaines personnes raffolent, notamment dans le cou ou ailleurs sur le corps… Je vous laisse explorer cela. Sachez pourtant que cela laisse une trace pendant quelques jours, donc ayez conscience des conséquences que cela peut engendrer.

Caresses ou griffures ?

Maintenant, nous allons parler des ongles, des griffures. C’est une partie du corps qui permet de donner des sensations particulières.

Alors évidemment, vous pouvez avoir des ongles acérés et faire des griffures très fortes, comme on le sous-entend dans certaines parties du Kama-sutra. Mais vous pouvez prodiguer des griffures tendres, qui peuvent néanmoins être un peu plus poignante parfois. Bien sûr, vous n’êtes pas en train de labourer le corps de votre partenaire. Donc vous pouvez utiliser les ongles de diverses manières.

Pour commencer, faites attention à la propreté de vos ongles, qu’il soit limés afin de ne pas être trop agressifs. Ayez les ont bien tenus et vous pourrez les utiliser de diverses manières.

Vous pouvez palper, peloter le corps de l’autre, en enfonçant juste les ongles légèrement dans la chair. Vous pouvez évidemment griffer dans ce sens là, sans trop appuyer car cela peut faire mal et laissé des traces. Vous pouvez aussi griffer dans l’autre sens, c’est une manière qui permet d’aller beaucoup plus en profondeur et l’avantage c’est que cela ne laisse pas de traces et ne fait pas mal. Cela crée des frissons, cela fait monter le désir, cela amplifie le désir d’une manière très intéressante.

Griffer, jouer avec vos ongles, sera comme une sorte de menace excitante qui vous permettra d’être plus animal, bestial, sauvage… un peu plus dans cette intensité du désir, comme un acte érotique qui se manifeste totalement et complètement de cette manière-là.

L’art des variations érotiques

Bien sûr, à côté des morsures et des griffures, il y a aussi les caresses. Et particulièrement certaines caresses, sur lesquels j’aimerais revenir parce qu’elles sont peu utilisés.

Généralement on caresse avec les mains et c’est très bien. Mais on peut enrichir son art des caresses en utilisant aussi d’autres parties du corps.

On peut citer notamment les cils, qui permettent les fameuses petites « caresses papillons ». Mais bien sûr ça ne va pas fonctionner partout. C’est tellement subtil que si vous faites cela sur l’épaule on ne sentira quasiment rien. Par contre, les caresses papillons sur les tétons c’est très intéressant… de même que sur le clitoris ou sur le gland.

Les caresses papillons peuvent aussi être intéressantes parce qu’elles nous ramènent à des souvenirs d’enfance particulièrement tendres, charmant et merveilleux.

Voilà qui va permettre d’alterner morsures et caresses en utilisant les caresses plus inattendues. Comme celles des papillons, il y a celles des cheveux. Utilisez vos cheveux pour caresser l’autre. Moi je n’en ai plus beaucoup, mais ça marche quand même… !

Pas besoin d’avoir une longue chevelure pour cela. Évidemment les femmes ayant une longue chevelure pourront utiliser leurs cheveux comme pinceau sur le corps de leur partenaire. Mais si vous avez des cheveux courts, cela va très bien aussi.

La sensation des cheveux, l’impression que l’autre vient se blottir contre soi, qu’il vient chercher son refuge contre votre corps… c’est quelque chose de très touchant et qui peut être aussi très excitant. Si vous avez les cheveux très courts, coiffés en brosse, cela va aussi.

Il y a bien sûr aussi la caresse avec le pénis. Vous pouvez utiliser votre queue pour caresser le corps de votre partenaire où vous en avez envie… le visage, les seins, le ventre, les fesses, etc..

Utilisez ce pénis, utilisez votre organe, votre queue, votre membre, pour aller titiller la belle et lui donner de plus en plus de désir. Et vous pouvez même prendre votre temps avant la pénétration, prendre le temps de caresser l’entrée du vagin.

Il y a même certaines traditions qui utilisent le pénis pour frapper sur le clitoris avant la pénétration. Tout un tas de possibilités d’utiliser son pénis comme moyen de caresser avant la pénétration et durant les préliminaires, cette rencontre amoureuse si merveilleuse.

Il reste à citer la possibilité de caresse avec des objets. Vous pouvez utiliser tout ce qui vous passe sous la main. Cela peut être un caillou, une brosse à dents ou n’importe quoi… une serviette, un linge, une cuillère en bois ou en métal pour jouer avec le chaud et le froid… Vous pouvez aussi jouer avec les matières : dur, mou, lisse, rugueux… même si, lorsqu’il s’agit de sexe, c’est tout de même mieux quand c’est dur…

Toutes ces morsures et toutes ses griffures particulières vont vous permettre de créer un espace érotique extrêmement intense. Car il y a d’un côté une certaine brutalité animale et de l’autre côté une manifestation extrêmement tendre de ce que vous êtes en train de partager.

Pour les coups et blessures sadomasochistes on fera une autre vidéo. Pour l’instant profitez de toutes ces variations qui vont simplement enrichir votre couple et chacune de vos rencontres. Cela vous permettra de donner plus de liens, plus d’amour et plus de complicité à vos rencontres et de ressentir plus de satisfaction et d’épanouissement personnel.

Profitez de toutes les variations érotiques qu’offrent les caresses, les griffures et les morsures les plus subtiles et amoureuses de votre couple.

N’attendez pas le bonheur, créez-le… dans votre lit… et ailleurs.
À très bientôt sur érotique attitude. Ciao !

Taille du pénis

La taille du pénis est une préoccupation pour beaucoup d’hommes. C’est un truc sur lequel les garçons se prennent la tête. Ils s’observent les uns les autres depuis leur plus jeune âge, dans les vestiaires des clubs de sport ou dans les dortoirs de l’armée.

Le pénis au repos devient ainsi un signe de comparaison. Pourtant la taille du pénis détendu n’a rien à voir avec celle du membre en érection.

Ce qu’elles pensent de la taille du pénis

Même si les femmes attachent peu d’importance à la taille du pénis au repos, les hommes en font assez facilement une obsession. Peut-être cela vient-il du fait qu’il ne se voient jamais les uns les autres en érection, mais uniquement dans ces situations où le sexe pend entre les jambes de manière flasque. C’est pourtant lors de l’érection que la taille du pénis aura une réelle importance.

Alors que les hommes érotisent beaucoup le volume des seins des femmes, celles-ci n’ont que faire de la taille d’un pénis au repos. En réalité, elles s’en fichent.

Par contre, la plupart des femmes préfèrent un pénis en érection de taille « normale ». Simplement parce qu’elles ont généralement elles-même un vagin de taille normale.

L’obsession du micro pénis

Les hommes qui ont un pénis en érection mesurant une douzaine de centimètres pensent parfois avoir un micro pénis. C’est totalement faux.

Le micro pénis est une anomalie physiologique que l’on repère dès la naissance. On parle de micro pénis uniquement lorsque celui-ci mesure moins de 3 cm au repos et de 7 cm en érection. Il est possible de soigner cette anomalie au moyen d’hormones, mais cela doit se faire avant la puberté.

Pour faire l’amour, il n’est pas utile ni nécessaire d’avoir un gros pénis, comme beaucoup d’hommes ont tendance à le croire. Il s’agit d’un fantasme dû à une mauvaise information.

La verge n’est pas sensée remplir le vagin de la femme, car celui-ci est entouré de muscles qui se contractent autour de la verge pour en épouser le volume.

Les femmes qui prennent la peine de travailler leur musculature vaginale obtiennent le double bénéfice de mieux retenir leur urine et également de mieux sentir le sexe de leur partenaire durant les rapports sexuels. Leur vie intime s’en trouve généralement améliorée.

Avant de s’inquiéter sur la taille de son pénis, il est utile d’en mesurer les dimensions. Pour cela, il faut utiliser une règle rigide. Il est en effet impossible de le faire avec un centimètre de couturière.

Pour faire cela, il faut se tenir dans un endroit suffisamment chauffé, car en cas de froid le sexe se rétracte et la longueur diminue, ce qui fausse les mesures.

Vous pouvez vous masturber pour arriver au maximum de l’excitation et de l’érection avant de poser la règle à la base du pénis, tout contre l’os du pubis et en appuyant pour l’enfoncer.

La taille du pénis se mesure toujours à partir de l’os du pubis et non pas à partir de la peau. Cette précision peut faire varier la longueur de 1 ou 2 cm.

Veuillez aussi à tenir compte du fait que la règle indique bien le zéro à son extrémité. Si vous obtenez une longueur totale en érection de 8 cm au moins, vous ne pouvez pas parler de micro pénis. Tout au plus, pourriez-vous être doté d’un membre modeste.

Quelle est la taille normale du pénis ?

Les études scientifiques rigoureuses qui ont été menées à plusieurs reprises sur de grands échantillons d’hommes blancs révèlent une taille de pénis moyenne de 13.5 cm en érection. Comme ceci est une moyenne, on peut considérer qu’il y a un grand nombre d’hommes avec un pénis en érection qui se situe entre 10 et 12 centimètres de longueur.

La plupart des hommes sous-estiment la longueur réelle de leur sexe. Ils ne côtoient que rarement, ou même jamais, d’autres hommes en érection et se basent uniquement sur ce qu’il voient dans les films pornographiques. Il se trouve que les acteurs X sont justement choisis parce qu’ils ont un pénis anormalement gros et long.

Il faut noter également que le fait d’avoir beaucoup de poils ou de l’embonpoint réduit encore l’impression de longueur du pénis. À ce sujet, on peut conseiller une coupe raisonnable des poils pubiens, voir un rasage de près au niveau de la base de la verge et des testicules. Ainsi, le pénis à l’air tout de suite plus grand !

Vous avez dit grosse bite ?

En réalité, la taille du pénis est avant tout une question psychologique. Des croyances dues à de fausses informations lors de l’éducation ou durant des premières expériences sexuelles peuvent amener un homme à croire que son pénis est trop petit alors qu’il est de taille tout à fait normale.

L’important est d’avoir une taille de pénis qui permet de satisfaire une femme.

Un vagin dilaté par l’excitation mesure en moyenne 12 cm de profond. Un pénis de taille normale sera donc parfaitement suffisant pour le remplir et le combler.

Concernant la largeur du vagin, elle est simplement nulle. Le vagin est une cavité virtuelle dont les deux parois se touche. C’est avant tout la tonicité des muscles vaginaux qui va permettre à la femme de serrer le pénis lors de la pénétration et d’augmenter son plaisir.

La plupart des femmes redoutent les pénis trop gros et trop longs. D’abord, elles craignent de ressentir la nausée et l’envie de vomissements lors de fellations trop profondes. Quant aux pénétrations, elles ont peur d’éventuelles douleurs vaginales, sans parler de la perspective anale…

N’importe quel pénis, même petit, frotte contre les parois du vagin lorsqu’il le pénètre. Ainsi, les stimulations produites ont lieu dans tous les cas.

Les femmes qui prétendent « ne rien sentir » doivent pratiquer des exercices pour muscler leur périnée afin de bénéficier de bonnes sensations lors de la pénétration.

Les femmes qui préfèrent les grosses bites sont sensibles aux fantasmes produits par leur imaginaire. Cet attrait pour un sexe imposant qui les remplirait totalement est le fruit d’une construction psychologique. Ceci peut évidemment compter, mais n’a rien à voir avec les possibilités physiques de l’orgasme.

Le fantasme de la grosse bite est très présent dans notre société. Mais un pénis trop grand est également un handicap pour les hommes qui en sont dotés. Ceux-ci sont souvent complexés et craintifs, car ils ont accumulé des expériences scabreuses avec des femmes qui se sont enfuies face à ce membre trop imposant.

Bien que le vagin soit capable de se dilater suffisamment, un pénis trop gros reste souvent problématique et inquiétant pour la plupart des femmes.

D’autre part, avec un pénis de grand volume, l’afflux sanguin nécessaire pour le faire devenir vraiment dur et très important. La rigidité complète d’un gros pénis est donc plus difficile et les sexes longs et larges ont tendance à rester plus mous. Les difficultés d’érection sont donc plus importantes et fréquentes chez les hommes qui ont un gros sexe.

La taille idéale du pénis

Il arrive qu’une femme ait un vagin particulièrement large ou au contraire particulièrement étroit. Dans le premier cas elle préférera un gros pénis et dans le second un pénis plus petit.

Cela tombe sous le sens. En réalité, la plupart des femmes ont un vagin de taille moyenne qui correspond aux pénis de dimensions moyennes.

Il s’agit évidemment de trouver « chaussure à son pied », ce qui est une évidence non seulement dans le cadre de la sexualité, mais aussi dans un grand nombre d’autres aspects de la rencontre amoureuse. L’harmonie d’un couple est construite sur une compatibilité à tous les niveaux.

Alors que la taille du pénis reste une préoccupation pour de nombreux hommes, il est essentiel de dire et de redire à quel point elle n’a rien à voir avec le fait d’être un bon amant. La plupart des femmes en sont très conscientes et n’attachent que peu d’importance à la taille du pénis.

Il leur arrive parfois, assez maladroitement d’ailleurs, de taquiner les hommes à ce sujet, car elles savent que c’est un point sensible. Mais elles ne se rendent généralement pas compte de l’impact de leurs sarcasmes sur la psychologie masculine.

Ainsi, tout en croyant faire de l’esprit à ce sujet, elles peuvent profondément blesser la fierté d’un homme dans sa virilité. Et ceci à tel point qu’il pourrait développer une frustration et un complexe profond.

Mesdames, prenez conscience de la vulnérabilité de vos hommes au sujet de la taille de leur pénis et prenez plutôt le temps de les complimenter que de leur chercher des noises à ce sujet. Vous en serez les premières bénéficiaires.

Car un homme qui peut se sentir fier de son pénis, indépendamment de sa taille, pourra profiter de sa puissance virile. Il sera plein de confiance et d’énergie, laissant s’ériger fièrement le membre qui saura vous contenter.

La taille du pénis, sa forme, sa couleur, est unique pour chaque homme. Qu’il s’agisse de votre propre pénis ou du pénis de votre partenaire, sachez en apprécier la beauté afin d’en profiter amoureusement.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Comment le rendre fou amoureux ?

Vous aimeriez rendre cet homme fou amoureux de vous ? Au début d’une rencontre, il n’est pas toujours facile de trouver la bonne attitude pour attiser le désir sans en faire des tonnes !

Mesdames, il va falloir trouver le parfait équilibre afin que le gars pour qui vous en pincez ressente une folle envie de vous, tout en ayant l’illusion de rester maître de la situation.

Vous devrez manifester votre intérêt tout en gardant un certain détachement. Les spécialistes de la drague appellent cela « souffler le chaud et le froid ».

Comment rendre un homme fou amoureux ?

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’un homme déteste être rejeté. Se prendre un râteau n’est agréable pour personne, mais comme un mec est censé être fort, il n’aime pas être pris à défaut dans sa vulnérabilité.

D’autre part, si la femme qu’il convoite s’offre trop facilement à lui, il ne ressentira pas la fierté de l’avoir gagnée et sa puissance masculine s’en trouvera dévalorisée.

Dans les premiers temps de la rencontre, il s’agit donc de jouer de cette alternance entre attraction et rejet, mais attention : avec subtilité. Une observation attentive de l’homme en question vous indiquera les limites à considérer pour ne pas en faire trop, ni dans un sens ni dans l’autre.

Mais attention, lorsque la relation aura atteint un certain niveau d’engagement, ce petit jeu n’aura plus de raison d’être et il s’agira, pour vous comme pour lui, de surtout rester vous-même.

Les émotions créent l’intensité

Ce que nous apprécions le plus dans la rencontre amoureuse, ce sont les sensations fortes. Ce sont elles qui nous donnent l’impression de vivre une histoire géniale.

Ces émotions sont parfois positives alors qu’à d’autres moments elles sont plus inconfortables, jetant le doute sur l’avenir.

Si vous êtes une fille trop facile ou sans surprise, si la relation est plate et sans relief, il n’y aura rien qui puisse éveiller son intérêt et encore moins pour le faire tomber fou amoureux.

Le gars doit sentir une certaine résistance de votre part afin de considérer qu’ils ne sort pas avec n’importe qui et qu’il pourra être fier de vous avoir à son bras.

Certaines femmes sont particulièrement dramatiques et instaurent une relation de hauts et de bas assez extrêmes. Les grands bonheurs exaltés alternent ainsi avec de puissantes engueulades. Mais ce genre de scénario ne vous mènera qu’à être co-dépendant et non amoureux.

Si les attitudes de résistance peuvent parfaitement amplifier les moments de fusion, elles ne sont toutefois pas censées devenir violentes au point de casser de la vaisselle.

Ne soyez pas trop gentille, mais ne devenez tout de même pas une véritable furie.

Pour le rendre fou amoureux, faites vous désirer

Votre attention et votre tendresse, autrement dit votre amour, ne doivent pas être donné à n’importe qui et n’importe comment. Faites en sorte que cet homme gagne ce que vous avez envie de lui offrir. C’est votre attitude qui lui donnera la sensation de vous mériter.

Un homme développe son amour à partir du désir qu’il a de vous. Tant qu’il n’a pas eu tout ce qu’il voulait, il continue à se faire des films dans lesquels vous êtes sa partenaire idéale.

Certains hommes veulent juste coucher avec vous, d’autres voudront que vous soyez folle de lui. La plupart ont envie d’avoir les deux.

Évitez donc de faire l’amalgame entre votre sexualité et vos sentiments. Ce n’est pas parce que vous l’accueillez dans votre lit qu’il est déjà acquis dans votre cœur, et inversement.

Laissez-le prendre conscience que ce qu’il a déjà obtenu avec vous n’est qu’une dégustation et que vous avez encore bien des tours dans votre sac pour l’éblouir.

Tout l’art de la séduction réside dans ce flux et ce reflux d’attirance et de rejet. Faites-le aussi subtilement qu’une danse : donnez beaucoup de vous, repoussez-le, puis attendez qu’il soit sur le point d’abandonner pour vous donner à lui plus intensément encore. C’est cela qui le rendra fou amoureux.

Astuces pour rendre un mec fou amoureux de vous

Laissez-le fantasmer sur les films qu’il se fait avec vous. Sachez bien que quand vous n’êtes pas auprès de lui, il a tout loisir de vous idéaliser. Laissez donc un peu le manque s’installer en gardant une légère distance.

Ne laisser paraître aucun signe de dépendance. Vous n’avez pas besoin de lui pour vivre, ni même pour être heureuse. Vous n’êtes pas sur un plateau et votre rôle n’est pas de réaliser tous ces petits caprices.

Veillez à le laissez proposer plus de rendez-vous que vous ne le faites vous-même. Et n’hésitez pas à refuser de temps en temps une de ses propositions, simplement parce que vous avez aussi une vie à vous et que vous n’avez pas besoin de lui en permanence.

N’envoyez pas de textos chaque jour et ne répondez pas instantanément à ces messages. Prenez soin de cette distance et de ce manque qui permettent de vous retrouver avec intensité.

Ne mettez pas la pression sur un homme amoureux

Vous avez sans doute envie de vous engager dans un couple. La plupart des femmes rêvent de ça. Elles veulent construire quelque chose de sérieux avec un homme qu’elles aiment.

Pourtant, vous ne direz rien. Vous ne poserez aucune question qui pourrait ressembler de près ou de loin à une demande d’engagement. Les hommes ont très peur de cette demande et ont tendance à s’enfuir dès qu’elle survient. Ils ont besoin de temps pour être sûr qu’ils sont avec la bonne personne, c’est-à-dire vous, et qu’ils sont prêts à eux-mêmes s’engager.

Soyez patiente et évitez absolument les phrases du genre : « Est-ce que tu m’aimes ? » « Qu’est-ce que tu penses de notre histoire ? » «cOn pourrait peut-être vivre ensemble ? »

Attendez qu’il vous déclare son amour avant de lui dire que vous l’aimez.

Passer de la séduction au couple

En faisant vivre des émotions fortes à cet homme, vous constaterez qu’il s’attache de plus en plus à vous. Mais les montagnes russes que vous avez savamment mises en place vont bientôt s’avérer inutiles, voire dommageables, du moment que vous serez véritablement en couple.

Les astuces pour rendre un homme fou amoureux n’ont de sens que dans les premiers temps de la rencontre. Les résistances qui vous ont servi à le faire saliver au début pourrait devenir très lourdingues à la longue.

Sachez donc accueillir une relation qui se transforme et cessez de lui en faire baver inutilement. Vous pourrez alors vous faire aimer en restant vous-même, c’est-à-dire une femme aimante et attentionnée, mais aussi autonome, avec une identité et une vie bien à elle.

S’il paraît finalement assez facile de rendre un homme fou amoureux de vous, créer une relation heureuse et complice afin de le garder et encore une autre histoire… il s’agira alors de faire appel à un autre art : celui d’entretenir la flamme.

Vous êtes libre de partagez vos expériences à ce sujet ou de posez vos questions dès maintenant dans l’espace Commentaires ci-dessous.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Du bon usage de la lampe frontale en amour

Une amie me parlait récemment d’un de mes conseils d’amants qui l’avait amusé : « éteignez tout et faites l’amour à la lampe frontale. » Elle se questionnait toutefois sur le côté éblouissant de la chose… bien qu’en amour il soit toujours souhaitable d’être éblouissant.

Il est vrai que je m’applique à trouver des idées inédites ou pour le moins inspirantes lorsque je publie les conseils d’amant. Je sais que les amoureux sont toujours en quête de nouveautés afin de cultiver leur désir et ils ont bien raison.

Alors que certains de mes conseils sont plutôt romantiques (mais pas trop tout de même), d’autres sont plus coquins ou même parfois farfelus.

La lampe frontale en amour

Les objets détournés offrent un espace de créativité érotique sans pareil. Selon les cas, ils seront excitants, transgressifs, surprenants ou simplement rigolos. On peut intégrer n’importe quoi dans les jeux amoureux du moment que ce soit plaisant pour les deux partenaires.

Bien entendu, il existe un grand nombre de sex-toys spécialement étudiés pour accompagner les amants dans leurs ébats. Chacun trouvera dans cette riche panoplie de quoi égayer son intimité. Mais le truc qui va vraiment nous faire kiffer, c’est de sortir des sentiers battus en exerçant notre créativité.

Les possibilités n’ont de limites que celles de notre imagination. On joue assez naturellement avec le mobilier, lit, canapé, chaise… mais pourquoi ne pas profiter de l’échelle lorsqu’on repeint la cuisine ? D’ailleurs le pinceau peut être détourné lui-aussi !

Tout est bon pour explorer les sens : des objets aux températures et aux textures différentes, plutôt durs, plutôt mou, chaud ou froid, sec ou humide, lisse ou rugueux… de quoi visiter toute la palette des sensations.

Attention toutefois aux objets qui pourraient se briser dans les mouvements emportés de la rencontre charnelle. Les objets en verre ou en terre cuite nécessitent quelques précautions, comme les fruits et légumes qui, même s’ils sont inspirant quant à leurs formes, peuvent se ramollir et se rompre. Aller rechercher un morceau de concombre dans le fond du vagin ou dans le rectum n’est pas forcément très glamour…

La véritable fonction de la lampe frontale…
et autres objets

Une lampe portative qui tient toute seule et qui libère les mains pour d’autres usages… Pour faire du camping sauvage ou pour changer un fusible qui a sauté, c’est très pratique. Mais est-ce bien urgent de changer ce satané fusible quand on est en si bonne compagnie ?

La lampe frontale est un exemple parfait d’objet inoffensif et amusant qui peut trouver sa place dans des ébats emportés et créatifs. On peut bien entendu porter la lampe frontale autour de la tête (ce qui est sa place habituelle comme son nom l’indique), mais rien n’empêche de la placer ailleurs : autour du cou, d’un bras, d’une cuisse ou même en guise de cockring.

Et si vous voulez jouer le super light show, n’hésitez pas à porter plusieurs lampes frontales un peu partout sur le corps. Il en existe même qui ont une option clignotante… Votre coït ressemblera à un feu d’artifice que vous ne serez pas prêt d’oublier.

Et comme chacun le sait, même si cela n’est pas évident pour tout le monde, plus le couple développe sa complicité et plus il peut s’éclater au lit.

La lampe frontale et quoi d’autre ?

Je suis sûr que vous saurez décliner cette idée en de nombreuses variantes bien à vous. Et peut-être aussi accompagner cette lampe frontale d’autres accessoires inattendus en amour.

C’est la créativité qui nous permet d’innover, de surprendre et de continuer à séduire l’autre au fil du temps. Ne nous en privons pas.

Alors, avez-vous déjà essayé la lamper frontale en amour ? Peut-être avez-vous intégré d’autres objets surprenants dans vos ébats ? Faites-nous partager vos spécialités, créations personnelles ou vos impressions dans l’espace commentaire ci-dessous.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

Le porno en VR (réalité virtuelle) pour une nouvelle sexualité ?

Les nouvelles technologies de réalité virtuelle (VR) sont largement, pour ne pas dire essentiellement, financées par l’industrie du porno. Les évolutions socio-culturelles sont-elles en train de s’orienter vers une nouvelle sexualité ?

Comment la sexualité se transforme
en porno

Alors que toutes les espèces animales copulent joyeusement au vu et au su de tous, l’être humain se cache pour faire l’amour. Cro-Magnon ne faisait sans doute pas tant de manières pour répondre à ses pulsions avec la première femelle qui passait par là.

Mais au fil de l’histoire, la cellule familiale s’est imposée en valeur absolue, et avec elle l’importance de l’intimité du couple. Les secrets d’alcôve s’étant ainsi installés, la sexualité a revêtu pudiquement son voile de mystères est d’interdits, de tabous et de frustrations.

Morale et religions se sont alliées durant des siècles pour brider les pulsions jugées trop brutes, mais cela n’a fait qu’attiser les désirs interdits. Adultère, prostitution et maisons closes ont longtemps assuré l’intérim aux besoins physiologiques.

Depuis les temps les plus reculés, les artistes peintres ou sculpteurs ont représenté plus ou moins ouvertement des scènes érotiques. Dès les débuts de la photographie, on a immortalisé des couples emboîtés dans toutes les positions, même au risque de sévères condamnations en justice.

Plus tard, l’image animée qu’offrait le cinéma était à l’évidence le support parfait pour éveiller les sens du spectateur devant les chairs en mouvement. Poitrines ballottantes et couilles sautillantes, pénétration en plan rapproché : c’est ainsi que le gros plan a été inventé.

Le porno s’est popularisé avec le magnétoscope, puis avec le DVD et enfin par l’Internet. Grâce à l’ordinateur et aux smartphones, chacun profite aujourd’hui d’une offre sans limite qui privilégie de surcroît un anonymat (presque) total.

La réalité virtuelle pour une nouvelle sexualité ?

Pouvoir assouvir ses désirs inavouables est sans doute la plus grande force de la pornographie du Web. La réalité virtuelle vient tout naturellement s’insérer dans l’évolution de notre environnement érotique moderne.

Dans son excellent film « le Théorème Zéro », Terry Gilliam fait le portrait édifiant d’un homme qui cherche le sens de sa vie à travers une réalité de plus en plus décalée. Son parcours l’amènera à aimer une femme de manière virtuelle, puis à la rejeter dans le monde réel.

Affiche du film Zero Theorem

Cette histoire évoque des temps (plus très lointains peut-être) où nous serons de plus en plus connectés et de moins en moins ensemble.

Certains sextoys reliés par wi-fi permettent déjà de « faire l’amour » à distance : un fourreau à pénis pour Monsieur et un godemiché pour Madame reproduisent en temps réel les tensions et contractions du sexe du partenaire.

À l’heure où chacun est plongé dans l’écran de son smartphone au point de ne plus dire bonjour à son voisin dans les transports en commun, je me demande quelle forme prendra la sexualité du futur.

Trop de porno tue la libido

Là où la rencontre charnelle in vivo invite à nous unir le plus complètement à l’autre, le sexe virtuel nous isole dans notre solitude.

Certes, on ne risque pas d’attraper des maladies honteuses. Certes, on peut laisser libre cours à tous ses fantasmes sans s’impliquer émotionnellement. Certes, on peut s’éclater sans crainte d’être rejeté ou remis en cause.

Il reste que sans la confrontation à l’autre et à l’inconnu qu’il représente, l’expérience est sans surprise.

Il faudra des images et des sensations toujours plus fortes pour assurer l’excitation. Le risque sera alors de trouver la réalité beaucoup moins intense et de n’avoir plus tellement de désir pour un ou une partenaire dans la vraie vie.

Une étude récente souligne ce phénomène et révèle que la dopamine produite par le métabolisme lors de fortes excitations répétées met de plus en plus de temps à recharger ses batteries. Résultat : on peut devenir accro au porno et ne plus avoir envie de sexe réellement partagé.

Plaisirs solitaires ou plaisirs partagés

Alors que le porno était, jusqu’à il y a quelques années, l’objet de plaisirs solitaires essentiellement masculins, il s’est peu à peu inscrit dans la palette des possibilités érotiques du couple.

En effet, il arrive à Monsieur et Madame Tout-le-monde de visionner un film olé-olé pour réveiller une sexualité quelque peu endormie. De là à se faire une séance de réalité virtuelle en amoureux, il n’y a qu’un pas et je ne serais pas surpris que les producteurs de porno nous concoctent des scenarii spécialement adaptés au couple.

Le porno est la version moderne des estampes chinoises qui nous enseignaient comment atteindre l’extase tout en stimulant le désir.

Avec la réalité virtuelle nous pourrons croire avec toujours plus d’évidence que nous faisons partie de l’estampe, que nous en sommes les acteurs, baisant avec des partenaires variés, toujours jeunes, magnifiques et désinhibés.

Le retour à la réalité risque d’être difficile avec un conjoint normal, c’est-à-dire imparfait, qui a ses limites et qu’on connaît trop bien.

Savoir doser pour mieux oser

L’expérience du sexe virtuel est sans doute à tenter, mais il s’agira de trouver le moyen d’en faire une alliée plutôt qu’une ennemie du couple. Ou alors de choisir un monde où chacun sera seul à explorer des imaginaires codifiés par d’autres et où les bébés se feront dans des éprouvettes.

Entre le rêve et la réalité, il va falloir choisir… à moins que nous développions une volupté si subtile que nous puissions profiter de la richesse de ces deux mondes.

La sensualité partagée dans le mélange des peaux, des souffles, de la salive et autres fluides odorants ne pourra jamais être totalement remplacée par la réalité virtuelle.

Mais les facultés créatives du cerveau sont loin d’avoir été explorées, et encore moins exploitées, jusqu’au bout. Au point qu’il est possible qu’un jour la frontière entre réel et virtuel ne soit plus si nette et que nous ne sachions plus vraiment de quel côté nous nous trouvons.

En attendant, la caresse qui effleure un corps bien-aimé reste irremplaçable et la chance de s’éclater au lit avec quelqu’un qu’on aime reste un must.

Qu’en pensez-vous ?

L’avènement du porno en réalité virtuelle apportera tôt ou tard une nouvelle coloration à notre sexualité moderne. Comment rester libre et continuer à s’éclater au lit avec tout cela ? Vous êtes libres d’exprimer vos impressions et opinions sur ce sujet brûlant en laissant un commentaire ci-dessous…

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

Comment la VR (réalité virtuelle) influence-t-elle l’industrie du sexe ?

Note :
Cet article est un article invité écrit par Theo, créateur du site LaPipeSansTabac.com et aussi grand fan de réalité virtuelle.

Sur son site, Theo parle beaucoup de « sexe VR » qui sera selon lui l’un des gros enjeux de cette nouvelle vague de sexualité.

Comment la VR influence-t-elle l’industrie du sexe ?

Le sexe. Une des plus vieilles et des plus juteuses (sans mauvais jeu de mots…) industries de la planète, qui regroupe de nombreux emplois et de nombreux produits et services associés. A la tête de ces positions, on peut placer le métier que l’on appelle  » le plus vieux métier du monde »: la prostitution.

Continuer la lecture de Comment la VR (réalité virtuelle) influence-t-elle l’industrie du sexe ?

Le massage érotique

Le massage érotique

Le massage érotique est une activité hautement sensuelle propre à créer du lien au sein du couple et à entretenir le désir sur la durée. Ne vous en privez pas !

Et vous ? Comment pratiquez-vous le massage érotique dans votre couple ? Dites-le en bas de page dans les commentaires. Partagez vos astuces personnelles et votre expérience. Vous pourrez ainsi aider chacun à prendre soin de son couple.


e-book "Les 7 secrets d'une sexualité épanouie"

 

 

 

 

RECEVEZ votre e-book GRATUIT
TOUT DE SUITE

 

OUI :Découvrez les 7 secrets d'une sexualité épanouie

OUI :Recevez des conseils inédits par e-mail ...

OUI :Soyez plus heureux dans votre lit !

Je déteste les spams ! Vos données sont confidentielles et resteront entre nous.


Transcription texte de la vidéo

Le massage érotique

Avez-vous le plus de plaisir à toucher ou à être touché ? Dans le cadre de la rencontre intime, dans le cadre de votre couple, est-ce que vous êtes plutôt donneur ou plutôt receveur ? Quoi qu’il en soit, le massage érotique est quelque chose à développer, à découvrir et à explorer sans cesse, parce qu’il constitue ce qu’on pourrait appeler l’antichambre du désir.

Vous pouvez largement passer des heures sans vous lasser de cette activité. Parce qu’en plus du plaisir que cela apporte et du désir que cela éveille, le massage fait partie de ces activités périphériques de l’amour qui activent la complicité du couple et le renforcent dans son lien.

Évidemment, dans le massage érotique, la personne qui masse et la personne massée seront toutes les deux nues et devront faire un petit effort pour retarder le désir qui va les emmener dans cet envol de la pénétration.

Nous allons voir ce massage érotique en détail dans un instant.

Bonjour, c’est Philippe Fragnière et bienvenue sur erotic-attitude pour cette courte vidéo sur le massage érotique et l’érotisme du massage.

Le toucher

Tout le monde est capable de toucher son ou sa partenaire avec toute sa tendresse, en mettant tout l’amour et le désir qu’il lui porte. Imaginez que de votre cœur, de votre tête, de vos tripes et de votre sexe même, tout ce désir, tout cet amour, toute cette motivation de vous lier et de vous mélanger à l’autre, passe par vos bras et par vos mains pour entrer dans le corps de l’autre personne.

Vous pourrez même peut-être ,pour certains ou certaines d’entre vous, sentir l’énergie, sentir comme une petite vibration dans vos mains, à l’intérieur de votre paume et jusqu’au bout des doigts.

Les mains sont les parties du corps les plus sensibles, avec le plus de terminaisons nerveuses. Donc, vous pouvez vraiment les utiliser pour donner de l’énergie à l’autre, pour donner votre amour à l’autre, votre désir et en même temps pour recevoir son énergie. C’est un vrai échange que l’on a à travers le massage, et à travers le massage érotique en particulier.

Et surtout, il ne faut pas vous prendre la tête, on n’est pas chez le kinésithérapeute, vous ne pouvez pas vous tromper, vous ne pouvez pas faire faux.

Cependant, n’appuyez pas trop fort, vous n’êtes pas en train de faire un massage sportif, à moins que vous ayez une formation à ce sujet. L’idée du massage érotique, c’est vraiment de pouvoir transmettre une énergie, de donner toute sa douceur, sa tendresse, son dévouement, son attention à l’autre, de manière à ce que l’autre puisse se relâcher complètement. Et en se relâchant complètement, éveiller d’autres potentiels de désir à votre égard et de vraiment se préparer à vous recevoir.

Une des choses importantes à savoir quand vous faites un massage à quelqu’un, à votre chéri ou à votre chérie, c’est de le garder « au chaud ».

C’est-à-dire que celui qui est massé, comme il se laisse aller, il se détend complètement, il ne bouge pas, il ne fait pas de geste, il reçoit simplement. Donc, vous qui êtes en action, vous n’aurez pas froid mais l’autre risque d’avoir froid.

Ayez une couverture à côté, et couvrez les parties du corps que vous n’êtes pas en train de masser de sorte que l’autre puisse se sentir entouré, cocolé, et puisse se sentir vraiment super, qu’il sente qu’on prend soin de lui.

Comment pratiquer le massage érotique ?

Vous allez pouvoir commencer de manière naturelle par un massage de la nuque. C’est souvent dans cette zone que se stockent les tensions de la journée, le stress etc. Pour commencer, l’autre personne peut être assise et vous pourriez être debout derrière elle. Ou alors, elle est assise sur vos genoux. C’est égal, mais debout derrière elle, c’est plus pratique. et vous allez pouvoir simplement masser l’arrière de la nuque et les épaules.

Arrivez avec des gestes doux, en prenant votre temps. Une des clés du massage, c’est de prendre son temps. Vous allez arriver comme ça à détendre l’autre, qui va juste se poser et lâcher tous les résidus de sa journée. Et quand votre partenaire s’est posé, à ce moment-là vous aller pouvoir l’étendre et lui faire un massage des pieds à la tête.

Pour moi qui ai un peu étudié le massage il y a quelques années et qui me suis passionné pour ça, j’ai trouvé vraiment très intéressant d’apprendre à faire les bons gestes. Si vous avez la possibilité, n’hésitez pas à faire un petit cours de massage, ça peut vous aider.

Ceci dit, faire le geste juste, c’est très bien mais ce n’est pas du tout nécessaire. Sachez simplement que vous allez toujours vers le cœur. Massez toujours en direction du cœur, c’est tout. Donc vous partez des pieds et vous remontez le long des jambes en direction du cœur.

Vous partez des mains et vous remontez le long des bras en direction du cœur. Vous partez du haut de la nuque et vous descendez la nuque. Vous allez toujours concentrer vos gestes en direction du cœur.

À la fin du massage érotique, vous vous concentrerez plutôt en direction des organes génitaux. C’est une deuxième phase pour activer l’énergie, pour la concentrer vers cette zone-là. Mais ça dépend de ce que vous avez envie faire après le massage érotique…

Le processus du massage érotique

Pour reprendre le processus vous allez donc couvrir le corps de l’autre pour que cette personne aie bien chaud, qu’elle soit bien emballée dans son cocon et vous allez commencer par masser les pieds.

Les pieds sont une des zones érogènes les plus efficaces et les plus oubliées. Vous pouvez utiliser une crème pour rendre le truc plus agréable mais ce n’est pas obligatoire. Si vous massez sans crème, n’appuyez pas trop fort pour qu’il n’y ait pas trop de frictions, pas trop de frottement et que ça n’irrite pas la peau.

Vous allez donc masser le dessous, les côtés, le talon et vous allez aussi pouvoir masser chaque orteil, l’un après l’autre, en le considérant comme une entité spécifique. Massez-les aussi dessous, dessus, de côté, c’est hyper relaxant et c’est fort excitant. Pour certaines personnes, ça les rend folle… Donc voilà, faites vos expériences et explorez aussi le corps de l’autre de cette manière-là.

Une fois que vous avez massé les pieds, mettez la personne, si ce n’est pas le cas, sur le ventre et commencer à masser les jambes. D’abord les mollets, puis l’arrière des genoux, en n’appuyant pas trop sur cette zone qui est très érogène. Massez avec délicatesse cet arrière du genou et un peu plus fortement les cuisses qui sont faites de muscles plus solides. Et ça fait du bien d’avoir un massage un peu plus profond, un peu plus marqué sur les cuisses qui peuvent ainsi se détendre.

Vous aurez peut-être envie de vous attarder sur les fesses. Prenez votre temps car c’est un massage très érotique. Attardez-vous sur ses fesses pour les palper, les peloter, les tripoter, les écarter, les resserrer et simplement les détendre complètement.

Quand vous allez monter sur le dos, vous serez peut-être à califourchon sur l’autre, et l’autre qui sera à plat ventre pourra sentir sur ses fesses le contact avec votre sexe puisque vous serez nu tous les deux.

Donc ça peut aussi être très excitant et en même temps super relaxant de savoir que vous n’êtes pas encore dans cette phase de pénétration. Vous êtes juste dans les préparatifs et le fait de sentir ce sexe entre ses fesses, dans son dos, qui est juste là, présent, sans autre attente, c’est super relaxant et ça peut être aussi être super excitant.

Vous continuez le massage en massant le dos. D’abord en suivant la colonne vertébrale, puis avec le plat des mains en partant sur les côtés jusqu’aux épaules.

Ensuite vous allez vous déplacer et masser chaque main. L’intérieur, le dessus, les côtés et les doigts qui peuvent être massés de manière indépendante, comme je le disais pour les orteils. Donc, les mains, les bras et vous revenez sur la base de la nuque avant de retourner la personne.

Si vous êtes un homme, vous retournez Madame est vous reprenez le massage des jambes. Très légèrement sur l’avant des jambes car il y a moins de muscles, puis sur les cuisses et la partie autour des organes génitaux qui est à masser de manière sensible, subtile, presque plus à caresser. Et vous y reviendrez plus tard parce qu’il y a d’abord le massage du ventre.

Attention, le ventre c’est très sensible. Il n’y a pas beaucoup de muscles en surface, donc on est vite en profondeur et avec tous les organes qu’il y a à l’intérieur, ça peut être désagréable. Donc, plutôt un massage circulaire très lent, très doux avant de remonter sur les côtés du torse.

Si c’est un homme, on peut masser vigoureusement son torse, sa poitrine et si c’est une femme, il faut plutôt rester en périphérie de sa poitrine pour garder cela pour la fin. Vous pouvez terminer ce massage de la face du corps avec les épaules, les clavicules et vous allez ensuite masser la tête et le cuir chevelu qui est un truc à se pâmer, un truc génial.

Une fois que vous en êtes là, vous pouvez revenir et vous attarder sur les seins pour gentiment faire monter l’énergie. Descendez ensuite en direction des organes génitaux, en direction du vagin en ce qui concerne Madame, pour charger son énergie dans ses organes génitaux, c’est très important.

Si c’est Madame qui est en train de masser Monsieur, rapidement elle va voir un beau piquet, comme un drapeau dressé sur un territoire conquis, et ça va être très facile à observer toute cette énergie qui est déjà en feu dans cette zone-là.

La richesse du massage érotique

Ce qui se passe de particulièrement charmant dans le massage érotique, c’est que vous êtes tous les deux nus et celui qui masse donne tout. Il est dans un dévouement total, il ne reçoit rien. Il ne reçoit pas de caresses, peut-être entend-t-il juste les gémissements d’encouragement.

Surtout, surtout, ne vous privez pas, ne refoulez par vos gémissements, manifestez quand vous avez du plaisir. Faites des hmmm et des aaah, parce que c’est super intéressant pour vous et pour l’autre qui masse, c’est vraiment très encourageant.

Donc, profitez de cela et de tout ce dévouement. Et quand vous êtes dans tout ce don de vous-même et que vous arriverez à la fin du massage, l’autre a tellement reçu, il a été tellement honoré par tout ce que vous avez donné qu’il n’aura plus qu’une idée en tête, c’est de vous donner une récompense immédiate.

Et je vous laisse imaginer la suite… Mais nous aurons l’occasion d’en reparler dans d’autres vidéos. Le massage érotique n’est qu’un début…

C’était Philippe Fragnière pour erotic-attitude. Et je me réjouis de poursuivre toutes ces élaborations, avec cette petite série de vidéos qui sont là pour accompagner et pour vous encourager à prendre votre pied. Alors à bientôt…

Monotonie dans le couple : osez les jeux sexy

La sexualité apparaît de nos jours comme l’élément fondateur du couple. C’est pourquoi la plupart d’entre-nous attendent beaucoup de leur épanouissement sexuel. Mais il est bien connu qu’au bout d’un certain temps les amants sont confrontés à la monotonie dans le couple. Pour y remédier : osez les jeux sexy.

De nombreux couples cherchent à varier leurs ébats intimes pour leur donner un nouveau souffle. Ils utilisent des sex-toys, des gadgets ou encore des déguisements pour agrémenter leurs jeux complices. L’aspect exceptionnel des situations que cela provoque est souvent propice à une stimulation érotique intense.

Mais tout le monde n’est pas porté sur les accessoires sexuels. Certains d’entre nous ne voient aucun intérêt à intégrer des objets extérieurs dans leur intimité. Ils préfèrent une sexualité naturelle qui ne dépend de rien d’autre que de leur propre sensualité.

Il y a donc, comme toujours, différentes manières de voir les choses. Voilà pourquoi il est très important de parler en couple pour confier ses préférences. Les partenaires doivent trouver un espace érotique commun dans lequel ils pourront l’un et l’autre s’éclater au lit.

Les jeux sexy et leurs règles

Lorsqu’un couple entre dans l’univers fantasmatique des jeux sexy, il arrive qu’un des partenaires se lâche un peu « trop » et que l’autre n’apprécie pas totalement tous les détails de l’expérience. Le fait de prendre un rôle peut amener à des comportements spontanés parfois surprenants ou même incongrus.

Quand on met en scène une situation excitante ou que l’on « joue » la réalisation d’un fantasme, il faut garder à l’esprit que cela doit être agréable pour les deux. Il ne s’agit pas d’accepter tout et n’importe quoi sous prétexte que cela fait plaisir à l’autre.

En communiquant subtilement, de manière badine et avec un maximum d’humour, il faudra être assez explicite sur les expériences que le couple souhaite réaliser et sur celles qui restent absolument exclues.

Vous verrez que certaines idées se situeront entre les deux, provoquant quelques appréhensions, mais ne se révélant pas définitivement rejetées.

Les règles spécifiques au couple apparaîtront clairement lorsque chacun pourra mettre en mots les fantasmes qu’il a envie de vivre et les limites à ne pas dépasser. La vie sexuelle pourra ainsi être abordée à deux et s’orienter vers un accomplissement érotique aussi intense que complice.

Monotonie de couple : pimenter sa vie sexuelle

L’utilisation de sex-toys, godemichés et autres cockring, peut-être très intéressante, surtout si les objets ont été choisis à deux. Un petit tour en couple dans un sex-shop est toujours une occasion de développer sa connaissance de l’autre et des fantasmes qui lui sont secrets.

Mais les sex-toys s’intègrent souvent dans l’espace plus large des jeux sexy. Ces jeux d’adultes portent en eux tout l’érotisme du couple. Alors que les amants peuvent parfois délirer dans les fantasmes les plus osés, ils peuvent aussi se retrouver à d’autres moments d’une manière plus tendre et tranquille. C’est cette alternance qui est sans doute la base de toute variation érotique.

La monotonie qui menace les couples de longue durée n’est souvent que l’effet d’un manque de créativité. Les personnalités qui savent s’engager et se passionner dans les différents aspects de leur existence le feront également dans leur lit.

Si la monotonie vous guette, n’hésitez pas à réorienter votre attention sur ce qui vous amuse vraiment et faites-le.

Osez les jeux sexy

Le principe des jeux sexy est de s’accorder la liberté de jouer un autre rôle que celui de sa propre identité au quotidien. Il est même possible de s’imaginer dans la peau d’un ou d’une autre. Certains utilisent des déguisements pour se transformer en infirmière ou en policier… soubrette, pompier, fée clochette, Hulk… chacun son truc.

Affublées d’un déguisement, certaines personnes se permettent de lâcher prise totalement. Ceci leur donne la liberté de dépasser les tabous et les complexes qui autrement les limiteraient. Elles peuvent alors explorer des attitudes et des comportements refoulés qu’elles s’interdiraient normalement.

Les dessous affriolants sont une variante culturellement admise de déguisement sexy. La femme qui choisit une parure de charme active son propre potentiel de séduction tout en offrant à son partenaire le plaisir d’y succomber.

Mais avec ou sans déguisement on peut toujours amplifier le désir sexuel au moyen d’une petite mise en scène érotique ou fantasmatique.

On pourra jouer la jeune ado qui vient charmer son professeur pour obtenir une bonne note au lycée… Ou encore le plombier qui vient déboucher les conduits et vérifier le bon fonctionnement de la salle de bain…

L’imaginaire sexuel, si typique de l’espèce humaine, peut ainsi être activé pour nourrir le couple au cœur même de ce qui le lie. Les jeux sexy permettent de retrouver l’excitation et la passion des débuts.

Il se peut que cela demande un peu d’imagination et de créativité, mais c’est à la portée de tous ceux qui veulent pimenter leur vie sexuelle. C’est ainsi qu’on peut lutter contre la monotonie dans le couple et continuer à se nourrir de désir.

Chacun est libre de vivre sa sexualité comme il l’entend dans le respect de l’autre et de lui-même. Le dialogue et le consentement mutuel seront toujours les garants d’une sexualité réussie.

En communiquant sur ses besoins, ses désirs et ses limites, le couple pourra explorer en toute sécurité les expériences intimes qui feront son épanouissement.

Si vous pensez vous aussi que les jeux sexy et une certaine attitude érotique complice peuvent lutter contre la monotonie dans le couple, partagez cet article maintenant sur vos réseaux sociaux au moyen des boutons qui se trouvent sur la gauche.

Peut-être pourrez-vous ainsi diffuser un élan de créativité pour les amoureux et y trouver un nouvel élan pour votre couple.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Glossaire sexe & amour : lettre K

De Kama-sutra à kundalini, en passant par les exercices de Kegel… nous poursuivons l’exploration des termes du sexe et de l’amour en étudiant la lettre K.

Glossaire sexe & amour : lettre K

Le Glossaire sexe & amour sur erotic-attitude présente les mots techniques, crus ou tendres, qui peuplent notre univers érotique et sexuel. Connaître la définition d’un mot est nécessaire pour savoir de quoi on parle.

Mais c’est surtout à travers certains mots, ceux qui reflètent nos propres expériences, que nous nous identifions et que nous retrouvons les sensations les plus épicées et les plus savoureuses de nos ébats.


Kama-sutra : Le Kama-sutra a été écrit vers le IVe siècle par un brahmane de l’Inde. Ce livre volumineux était adressé en premier lieu aux gens riches et raffinés qui y trouvaient toutes les connaissances réunies au cours des siècles à propos de sexualité et d’amour. Les positions de l’amour y sont répertoriées, mais aussi toutes les règles de la bienséance amoureuse ainsi que les comportements sexuels censés porter les amoureux au paroxysme de l’épanouissement.

Kegel (exercices de) : Le gynécologue Arnold Kegel a mis au point au début du XXe siècle une série d’exercices pour renforcer les muscles du périnée afin de lutter contre l’incontinence urinaire. Les muscles pubococcygiens (muscles PC) se trouvent entre le pubis et le coccyx et sont également impliqués dans le contrôle des organes génitaux. Ainsi, la pratique des exercices de Kegel améliore la réponse sexuelle, le contrôle de l’érection et de l’éjaculation chez les hommes et l’accès au plaisir orgasmique chez les femmes.

Képi : accessoire apprécié dans certains jeux de rôle sexuel, le képi a une forte valeur symbolique de domination du supérieur sur son subordonné. Il peut aussi représenter l’appétit sexuel du militaire qui revient au foyer après une longue période d’abstinence.

Kermesse : la kermesse réunit les foules sous forme de fête en plein air, telle qu’elle se vit parfois dans les villages ou plus primitivement dans les fêtes païennes. On utilise parfois ce terme pour définir des orgies festives qui réunissent un grand nombre de libertins.

Kilos : nombreux sont les amoureux qui prennent quelques kilos superflus lorsqu’il se mettent en couple. Entre les repas toujours plus ou moins festifs et arrosés et la sensation d’avoir moins de raisons de séduire, les conjoints s’accordent souvent plus de largesses en ce qui concerne leur gourmandise. Un peu d’embonpoint ne saurait nuire à ses amoureux qui apprécient la bonne chère et les caresses. Ils parlent souvent des « kilos du bonheur ».

Kundalini : dans la philosophie hindoue, la kundalini représente l’énergie vitale qui prend source dans le chakra-racine, c’est-à-dire dans la zone sexuelle. La kundalini est symbolisée par un serpent lové au niveau du sacrum. Lorsque cette énergie, à la fois sexuelle et divine, est réveillée, elle se déroule le long de la colonne vertébrale, activant tous les chakras et emportant le sujet vers les plus hauts niveaux de conscience de soi. L’éveil de la kundalini est traditionnellement lié à l’accession au Nirvana, qu’elle passe par une sexualité vivante ou transcendée.

À suivre dans un mois avec la lettre L

Langue – lap dance – lascif – lavement – lécher – lesbianisme – lèvres – levrette – libertinage – libidineux – libidirêve – libido – lingam – lingerie – live show – lolicon – lotions – lubrifiants – lubrification – luxure.

Donnez votre avis

De Kama-sutra à Kundalini, en passant par les exercices de Kegel… vous voilà au courant de tous les termes en K concernant le sexe et l’amour.

Ces définitions vous ont éclairé, dérangé ou amusé ? Vous êtes libre de partager vos ressentis et de donner votre avis dans les commentaires ci-dessous… Vous participerez ainsi à enrichir le Glossaire sexe & amour.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Pour tout savoir sur les mots du sexe et de l’amour :

Peut-on être en couple et se sentir libre ?

Être en couple, c’est ce que tout le monde souhaite. Dans notre culture, c’est même proche de l’idée fixe ! En même temps, on a aussi besoin de sauvegarder son autonomie, histoire de se réaliser au niveau personnel et pas que sur le plan relationnel. Alors, peut-on être en couple et se sentir libre ? Il s’agit de trouver la voie qui réunit indépendance et engagement.

Être en couple répond à un besoin de sécurité, alors que l’autonomie nourrit le sens de la créativité et de l’aventure. Comme dans tous les paradoxes, il semble à priori que ces deux aspects soient contradictoires. Mais à bien y regarder, il suffit d’un rien pour qu’ils s’avèrent plutôt complémentaires.

Être en couple

Le couple, avec la complexité de ses interactions et la richesses des émotions qu’il réunit, est un formidable terrain d’exploration de soi et de prise de conscience sur le sens de la vie. En fait, le couple c’est bien, mais c’est tout de même super compliqué.

Dans la vie de couple, on est souvent confronté à la différence : autres goûts, autres points de vue, autres désirs… Les émotions magnifiques de nos sentiments amoureux se mêlent parfois à d’autres émotions, moins drôles, issues de nos craintes, doutes, faiblesses, jalousie…

Au départ, on s’est mis en couple parce que tout était fluide et facile. On avait juste envie d’être tout le temps ensemble. La présence de l’autre était suffisante, on se sentait ravi et comblé, heureux d’être ce couple, oubliant le reste du monde et oubliant même d’être soi… Pourquoi d’ailleurs s’encombrer d’un tel détail ?…

Mais la passion, comme toutes les ivresses, finit par s’estomper. Tôt ou tard, on retrouve ses esprits et on se souvient de qui on est en tant qu’individu. On retrouve l’envie de s’occuper de soi, des projets que l’on trouve importants et de sa propre évolution.

Après nous avoir glorifié, l’autre risquerait de nous limiter. Heureusement qu’on l’aime, sinon on foutrait le camp pour reprendre le cours de sa vie. Aimer d’amour ou être soumis au charme… rester ou partir… les grandes questions nous font subir parfois les turbulences hasardeuses de notre univers affectif, fantasmatique et intime.

Et pourtant, malgré tous les risques de se perdre soi-même, être en couple est une situation qui offre un tel confort et une telle assurance qu’elle peut servir d’appuis à son propre développement. Le couple sert de référence, il devient le port d’attache affectif des deux partenaires qui viennent s’y ressourcer et puiser la force de leurs propres explorations personnelles.

Ainsi, loin de restreindre les partenaires, le couple équilibré leur offre une énergie illimitée et un refuge complice pour recueillir les trésors de leur évolution.

Se sentir libre

Être engagé dans son couple, c’est parfait, surtout si on continue à s’engager envers soi-même, ses amis, ses parents et, d’une manière générale, envers tout ce qui est important pour soi.

Se sentir libre dans son couple, c’est surtout avoir conscience qu’on existe en dehors de lui. Je peux être parfaitement libre de mes choix et de mes actes tout en gardant l’intention de prendre soin de mon/ma partenaire. Être avec l’autre sans être tout pour l’autre.

Connaître mes propres besoins et les besoins de celui/celle avec qui je partage ma vie est un prérequis absolu. Il faut donc une bonne communication dans le couple pour que les conjoints soient à même de porter leur attention l’un sur l’autre.

Ceci étant, ils peuvent alors profiter pleinement de leur autonomie pour s’épanouir en tant qu’individus et ramener ainsi au sein du couple les trésors de créativité et d’aventure qu’ils auront su déployer.

Si vous n’habitez pas ensemble, c’est très bien. Vous aurez tout loisir de vous inviter l’un chez l’autre et de vous réjouir de vos retrouvailles sans cesse renouvelées. Il faudra juste soigner l’intensité de vos échanges pour que votre lien soit présent même dans vos absences.

Si vous faites ménage commun, il faudra vous aménager des espaces réservés, temporels ou géographiques, afin de déployer votre autonomie. Évitez d’être trop souvent collés l’un à l’autre, car si vous perdez votre autonomie, vous n’aurez plus rien à apporter au couple.

Les projections de couple, genre scénario fusionnel à long terme, ne font pas très bon ménage avec l’intensité du moment présent. Pour que le couple reste dynamique et amoureux il ne doit pas trop être sûr de sa réussite. Rien n’est jamais acquis, tout reste en mouvement et la vie offre sans cesse de nouvelles options possibles. Pour vous comme pour l’autre.

Il est clair que ça fout un peu la pression, mais c’est justement ce petit stress qui entretient la passion dans le couple. Alors la question n’est pas de savoir s’il est possible d’être en couple et de se sentir libre, mais de savoir quelles sont les chances de survie d’un couple pour qui ça ne serait pas le cas.

Peut-on être en couple et se sentir libre ?

Se sentir libre dans son couple, c’est garder cet esprit d’indépendance qui permet d’apporter à l’autre toutes les richesses de sa personnalité. Alors on peut jouir pleinement du fait d’être en couple, tout en profitant du bonheur d’être intègre avec soi.

Bon, ça c’est l’idéal… dans la pratique, on fait du mieux qu’on peut ! Mais il se pourrait bien que l’on touche ici à l’un des points les plus importants concernant la réussite du couple et, par la même, à l’épanouissement amoureux…

Comme toujours, vous pouvez vous exprimer sur cette brûlante question en laissant vos avis dans l’espace « Commentaires » en bas de cette page. Peut-on être en couple et se sentir libre ? Une question très actuelle, ne trouvez-vous pas ?

N’attendez-pas le bonheur, créez-le !

00

Un coach au service de l'amour