Cultiver l’érotisme

Cultiver l’érotisme

L’activité sexuelle est centrale pour les amoureux. C’est cela qui fait qu’un couple est un vrai couple. S’il est si important de cultiver l’érotisme, c’est que celui-ci maintient la sexualité vivante.

Secrets des couples qui durent

Cultiver l’érotisme, disions-nous

Sans sexualité, le couple ne vit qu’un compagnonnage, une sorte de collocation affective. Certes, les partenaires peuvent néanmoins être très liés, mais à mon avis leur amour est incomplet. La relation sexuelle donne au couple une intimité et un dynamisme irremplaçable.

Rien n’oblige pour autant à développer une sexualité particulièrement débridée. Chaque couple a un rythme et des désirs qui lui sont propres.

L’observation montre toutefois que les couples complices ont des rapports charnels assez fréquents. Forcément, quand c’est bon, il n’y a pas de raison de se priver ! Cultiver l’érotisme et faire l’amour de manière libérée reste l’activité préférée des couples heureux.

Cultiver l'érotisme

C’est toujours à la relation sexuelle qu’on pense en premier lieu lorsqu’on parle d’entretenir la flamme. Est-ce parce que c’est la première zone de monotonie et d’endormissement du couple ? C’est surtout le point pour lequel il est le plus délicat de rester créatif.

En tout les cas, chacun s’accorde à penser qu’il est nécessaire d’attiser le feu du désir si on ne veut pas le voir s’éteindre.

Les moyens de cultiver l’érotisme sont nombreux et propres à chacun. Certains offriront des fleurs alors que d’autres pimenteront leurs ébats d’aventures farfelues. Il n’y a pas de règle sur la forme et chaque couple devra trouver ce qui lui correspond.

Six trucs pour cultiver l’érotisme

Quoiqu’il en soit, on peut dégager des principes fondamentaux qui sont valables en toute situation. Essayez donc d’appliquer les six règles suivantes, vous m’en direz des nouvelles !

  1. Suscitez le désir chez votre partenaire par des sous-entendus et des allusions coquines. Montrez à l’autre que l’érotisme est toujours présent, comme en filigrane, dans vos pensées. Une main frôleuse, un œil luisant et un peu d’humour fripon feront l’affaire.

  2. Alimentez le lien érotique en manifestant le désir au quotidien. L’utilisation des SMS et de la boîte mail est devenue un standard, mais ne négligez pas la lettre postale, le petit mot laissé sous l’oreiller, dans le slip ou dans le frigo, le cœur tracé sur le pare-brise ou la visite-éclair au boulot… là, les collègues vont crever de jalousie !

  3. Utilisez l’effet de surprise. Étonner l’autre est le meilleur moyen de créer une tension émotionnelle dans votre relation. Cette tension est particulièrement propice à l’érotisme. Le fait de sortir des habitudes pour offrir à l’autre une expérience inattendue vous marquera tous deux du sceau de l’aventure.

  4. Entretenez le mystère en jouant d’une légère confusion. Vous approchez l’autre avec une intention clairement coquine, puis vous vous retirez comme si de rien n’était et parlez de tout autre chose. Le chaud-froid est une très bonne manière de faire monter le désir. Attention toutefois à ne pas en abuser pour ne pas créer de frustration.

  5. Mettez à profit les qualités de votre genre. Mesdames, soyez féminines, joueuses et séductrices. Habitez votre corps de manière à en faire une œuvre d’art rayonnante. Travaillez votre style pour mettre en valeur votre beauté si attractive et votre charme incontournable. Messieurs, soyez viril, puissant et gentleman. Montrez que vous êtes maître de la situation et que c’est vous qui décidez. C’est vous le mec, vous êtes fort et protecteur et vous l’assumez. Que vous soyez homme ou femme, montrez-le en jouant de tous les artifices du non verbal.

  6. Faites preuve d’audace. Oser assumer ce qui vous passe par la tête est la condition pour réussir tout ce qui précède. Mais je sais que ça n’est pas facile pour tout le monde. En réalité, cela demande un peu d’entraînement. Allez-y pas à pas, commencez par le plus facile et augmentez peu à peu votre aptitude à l’audace. Votre partenaire en sera enchanté.

Une distance précieuse

Pour cultiver l’érotisme, il est encore important de garder conscience que rien n’est jamais acquis. Chaque partenaire reste toujours à conquérir, même (et peut-être surtout) après des années de vie commune.

Je me suis déjà penché sur cette question dans l’article : « Comment érotiser son couple ? » Ce qu’il faut retenir, c’est que l’amour s’épanouit sur la durée, pour autant qu’on ne le laisse pas tomber. Les couples heureux sont ceux qui savent garder leur attention sur ce qui les rapproche. Et paradoxalement, c’est une certaine distance qui maintient l’attirance.

La relation amoureuse se construit sans cesse dans le va-et-vient entre la fusion et de l’éloignement, dans l’identification au couple et la sauvegarde de sa propre identité. Si la fusion crée l’intimité, c’est la distance qui permet de cultiver l’érotisme.

Être avec l’autre tout en restant soi : voilà comment les partenaires pourront entretenir la flamme qui les unit. Faites-le vous aussi et entretenez la joie de votre couple. Vous trouverez alors un immense plaisir à cultiver l’érotisme qui vous lie.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

Chaque 1er du mois, je développerai d’autres points pour entretenir la flamme grâce aux rendez-vous de Valérie Roumanoff, qui recueille « Les secrets des couples qui durent ».

Macaron Secrets des couples qui durentRendez-vous avec les autres blogueurs pour découvrir leurs
« Secrets des couples qui durent »

Valérie du Blog Droledemaman
Avec son article :  Recadrer sa communication

Anthony Paspa du blog S’il suffisait d’aimer
Avec son article :  Les couples à énergie renouvelable (« On va s’aimer encore » – Vincent Vallières)

Eliane Hébert du blog Anti-cancer
Avec son article :  Dans la tourmente du cancer

Natacha du blog 7 à la maison
Avec son article :  Mon couple dure

Renata Lahalle du blog Les images2renata
Avec son article :  Pablo Picasso et Françoise Gillot

Alizée du blog Bonheur en Papillote
Avec son article :  L’âme soeur

Aline Magnin du blog  Vos-reves-interpretes
Avec son article :  Le rôti bien ficelé 

Magali Le Roux du blog Sortir de la Boulimie
Avec son article : Dois-je parler de ma boulimie à mon copain ou ma copine ?

Stéphanie du blog Voyage Roadtrip
Avec son article : Voyager en couple sans s’entre-tuer

Stéphanie du blog Visiter San Fransisco
Avec son article : Visiter San Fransisco à deux

Virginie du blog Crasyprof
Avec son article : Recommence encore une fois

Jo du blog The working mum
Avec son article : La danse pour rester connecté

 

e-book "Les 7 secrets d'une sexualité épanouie"

 

 

 

 

RECEVEZ votre e-book GRATUIT
TOUT DE SUITE

 

OUI :Découvrez les 7 secrets d'une sexualité épanouie

OUI :Recevez des conseils inédits par e-mail ...

OUI :Soyez plus heureux dans votre lit !

Je déteste les spams ! Vos données sont confidentielles et resteront entre nous.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Recherches utilisées pour trouver cet articledévelopper l erotisme chez les autre

17 réflexions au sujet de « Cultiver l’érotisme »

  1. Bel article très pertinent. Oui, c’est bien la distance qui aiguise le désir. Et la continuité qui permet d’approfondir le lien. Un bon dosage entre les deux, assaisonné d’un peu de piment. Merci de tous ces conseils judicieux.

  2. Bonsoir Philippe, j’adore les points deux et 4. Sourtout le 4! ha ha ha c’est facile à faire 😉
    Merci pour les conseils

    Je découvre un blog intéréssant… avec plein d’articles.
    A bientôt

  3. Le manque et le mystère me semblent en effet
    être les deux moteurs les plus puissants du désir.
    Passer quelques jours de vacances séparément
    (sans se contacter pendant et sans se raconter tout
    ce qu’on a fait après)…
    Réserver exclusivement la nudité aux moments d’intimité…
    Voilà peut-être d’autres pistes à explorer ?
    L’essentiel étant que l’autre ne considère jamais nos pensées, notre corps ou notre temps comme acquis ou transparents.

    1. Oui, comme tu le dis, quelques jours sans se voir, c’est très bon pour les retrouvailles !

      Quant à la nudité, je ne crois pas qu’il faille la réserver au seul échange intime. Se serait réduire le corps à son expression sexuelle, alors qu’il peut offrir tant d’autres plaisirs simples et naturels au quotidien ; au sortir de la douche, sur la plage naturiste ou lors d’un massage purement détente.

      Voir l’autre nu sans y projeter de fonction érotique, c’est aussi l’aimer pour ce qu’il est en tant que personne, le côtoyer dans sa réalité. Et ça, c’est bon pour le côté amical de la relation, une des choses qui constitue la complicité. Face à la banale nudité du quotidien, le corps sera toujours magnifié par les retrouvailles amoureux.

      1. Je comprends ton point de vue, même si je ne le partage pas complètement (d’où l’intérêt de ces échanges !).

        Il me semble que quand l’oeil s’habitue trop à quelque chose (un tableau, un objet qu’on voit toujours au même endroit), il finit par le « zapper ». L’exemple ultime est notre nez : quand on baisse les yeux, on ne le voit pas… alors qu’il y est toujours ! C’est que le cerveau l’a officiellement zappé de notre champ de vision, une fois intégré qu’il ne bougerait jamais de là ! 😉

        Selon moi, même si comme tu dis on peut se croiser nus ou le rester le temps d’un massage (le côté temporaire joue un rôle essentiel), il y a danger -pour l’érotisme- à banaliser la nudité.

        Ce qui est voilé ou suggéré me semble attiser plus efficacement le désir, car la part de mystère qui demeure laisse la place à l’imagination et la curiosité.

        Sans doute est-ce parce que je n’ai jamais pratiqué le naturisme 😉 Tout ceci reste par définition personnel et appartient à chacun.

  4. La routine, je pensais que c’était clairement ce qui tuait le couple… jusqu’à ce que je rencontre un ou deux couples qui ne fonctionnaient que comme ça : la routine leur allait très bien. Pour combien de temps, je ne sais pas, en plus vu de l’extérieur c’est difficile de juger 🙂

    Mais tes conseils sont un bon rappel à l’ordre !

    1. Certains couple ont le talent d’une telle tendresse qu’il peuvent répéter les mêmes fonctionnements pendant très longtemps et toujours y trouver de quoi s’émerveiller.

      C’est seulement quand les habitudes ne sont plus suffisamment nourrissantes que les frustrations apparaissent et que le quotidien devient pesant.

      Alors on peut vraiment parler de routine. Là, il faut choisir : se bouger ou aller au clash.

      1. Ce qui prouve qu’il y a « routine » et « routine »… 😉

        – on l’entend plus souvent dans son sens négatif, quand, une fois considéré comme acquis, l’intérêt pour quelque chose (ou quelqu’un !) diminue progressivement

        – mais on oublie souvent son sens positif, à savoir rassurant car justement connu et prévisible… mais il faut en effet un certain « talent », comme tu dis, pour savoir continuer de l’apprécier au jour le jour.

    2. J’en ai aussi connu, certains le vive très bien, c’est une autre vision du couple mais comme c’est si bien expliquée au début de l’article il s’agit là, plutôt d’une collocation affective.. Rien de mal la dedans, c’est une forme de couple différente et heureusement qu’il n’y a pas de stéréotype sur le couple 🙂 Chacun est libre de vivre comme il en a envie tant que cela fonctionne…

      Le jour où cela ne fonctionne plus, (souvent c’est trop tard) les personnes cherchent à savoir pourquoi et cet article est une bonne source d’informations pour les réponses à leurs questions.

  5. Pouvoir rester soi même avec l’autre c’est aussi un bon sujet à développer, ça m’a donner une bonne idée d’article 😉

    Pour ce qui est du désir, ca me fait penser à mon article sur atiser la flamme (qui était moins penché sur les désirs sexuels bien sûr), la surprise est une bonne manière de contrer la monotonie d’un couple.

    Mais surtout comme tu le dis si bien : RIEN N’EST JAMAIS ACQUIS ! Et oui, L’amour c’est comme si on devait s’aimer comme au premier jour tous les jours! Il ne faut pas tomber dans la banalité et les habitudes, celles qui tuent un couple…

    Pas mal de concept a développer encore plus en détail dans ton article 😉 J’aime beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *