Des préliminaires à l’orgasme

Des préliminaires à l’orgasme :
les trois étapes du sexe

Le processus qui accompagne le couple des préliminaires à l’orgasme est maintenant bien connu. Les travaux de Masters et Johnson divisaient la réponse physiologique sexuelle en quatre parties : l’excitation, le plateau (stabilisation), l’orgasme et la résolution. Plus tard, le Dr. Helen Kaplan-Singer intégra la notion du désir psychologique à l’étude du coït.

On s’accorde aujourd’hui à considérer trois phases dans la relation sexuelle : le désir, l’excitation et l’orgasme.

Des préliminaires à l'orgasme

Le désir est une évidence quand on est jeune et que les hormones produisent à fond ! Les garçons et les filles ne peuvent pas s’en empêcher : ils ne pensent qu’à ça.

On fantasme sur tout ce qu’on aimerait faire ou sur tout ce qu’on n’osera peut-être jamais faire… On est prêt à se jeter dans le plaisir dès qu’une occasion se présente.

Quand finalement nous nous retrouvons dans les bras d’une personne qui nous plaît, notre désir tourne en excitation. Le corps réagit alors avec un afflux sanguin qui gonflent certaines parties de notre anatomie. Mais ça, vous avez déjà pu le remarquer !

Ce sont surtout les organes génitaux et les mamelons qui sont concernés. Le pénis se gorge de sang, s’allonge et durcit. Chez la fille le gonflement des parois vaginales provoque le suintement du fluide lubrifiant.

Autrement dit, le gars se retrouve avec le piquet, la fille avec la culotte trempée et les tétons qui pointent sous le tee-shirt.

Mais ce n’est pas tout. Avec l’excitation, les lèvres, les lobes des oreilles et l’anus deviennent aussi plus sensibles, comme d’autres parties du corps qui offrent de multiples possibilités de plaisir partagé.

Des préliminaires à l’orgasme

Les zones érogènes vont être sollicitées pour explorer le corps de l’autre et faire durer le plaisir lors des préliminaires.

Ainsi, on pourra s’attarder avec délice, en plus des parties déjà citées, sur le cou, le ventre, les fesses, l’intérieur des cuisses, l’arrière des genoux et les pieds. Mais certaines personnes révéleront encore d’autres parties ultra-sensibles.

Les phases de désir et d’excitation peuvent être très intenses et permettent de faire durer longuement les préliminaires. Ensuite, le plaisir de la pénétration est censé culminer en un orgasme partagé.

Dans notre culture, l’orgasme est traditionnellement associé à la pénétration. Le réflexe procréateur en est sans doute la principale raison, mais j’y vois aussi le signe d’un désir de se sentir profondément en lien.

C’est tout de même dans cette jonction des sexes que les amants expriment leur plus belle nature, c’est là que se révèle pleinement la complémentarité des genres féminin et masculin.

Bien que d’autres pratiques puissent aboutir à l’orgasme, le coït reste pour beaucoup de couples le moyen privilégié pour l’atteindre ensemble.

Physiologie de l’orgasme

Physiquement, l’orgasme se manifeste en contractions musculaires incontrôlées dans la région des organes génitaux. Cette vague de plaisir aboutit à l’éjaculation chez le garçon tandis que les contractions fortes et rythmées de la fille lui donnent un plaisir intense au niveau des muscles pelviens.

Bon, la théorie c’est bien joli, mais chaque personne étant unique, nous devons tous découvrir nos propres fonctionnements et nos préférences.

On peut être plus ou moins sensible aux approches érotiques qui suscitent le désir, plus ou moins émus par les voluptés des préliminaires, mais l’expérience sexuelle à deux suit toujours le même schéma pour atteindre le même but.

On s’embrasse, on se mets à nu, on se caresse et s’excite de mille manières jusqu’à l’emboîtement qui mène à l’extase des sens.

Si vous ne vous reconnaissez pas tout à fait dans la description de ce processus, ne vous inquiétez pas, vous êtes aussi parfaitement normal. Vous trouvez juste votre normalité un peu autrement, c’est tout.

En matière de sexualité, la norme c’est soi-même, ce qu’on ressent, qui plaît et qui est attirant.

L’orgasme vaginal se fait attendre

Cette complémentarité des genres, des sexes, des corps et de leurs émois n’est pas toujours évidente à percevoir lorsqu’on est jeune. Chez la jeune fille, l’orgasme est plutôt clitoridien et le reste parfois longtemps. Les plaisirs du coït seront pour elle plus psychologiques que physiques.

Ce n’est qu’avec l’expérience que la femme peut développer ses perceptions vaginales au point d’y trouver son orgasme. Pour cela, il lui faudra du temps et aussi trouver un partenaire suffisamment patient, endurant et habile…

Mais la jeunesse n’est pas spécialement synonyme de patience, d’endurance et d’habileté, ce qui est d’ailleurs très bien ainsi. Avoir un petit copain exalté, même s’il est (trop) rapide, est aussi une expérience sexuelle délicieuse et enrichissante.

Si l’orgasme vaginal éprouvé durant le coït réserve ses saveurs aux amants plus mûrs et expérimentés, l’orgasme féminin, en attendant, a d’autres atouts à faire valoir. Les charmes et le pouvoir d’attraction de la femme donnent à celle-ci de multiples occasions d’apprivoiser et de développer son orgasme.

À chaque stade de la vie, la sexualité offre des délices différents, s’orientant vers toujours plus de sensualité et de raffinement. Un peu comme si la jeunesse était les préliminaires d’un âge plus voluptueux où l’orgasme serait plus complet, plus évident et naturel.

Des préliminaires à l’orgasme, les couples se délectent de leur plaisir sans se rendre vraiment compte que c’est également ainsi qu’ils traversent la vie.

Et pour vous, c’est comment ? Laissez un commentaire pour nous donner vos astuces afin d’atteindre l’orgasme.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

e-book "Les 7 secrets d'une sexualité épanouie"

 

 

 

 

RECEVEZ votre e-book GRATUIT
TOUT DE SUITE

 

OUI :Découvrez les 7 secrets d'une sexualité épanouie

OUI :Recevez des conseils inédits par e-mail ...

OUI :Soyez plus heureux dans votre lit !

Je déteste les spams ! Vos données sont confidentielles et resteront entre nous.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Recherches utilisées pour trouver cet articlevideo erotic de lepilation total

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *