Éjaculation féminine

L’orgasme féminin a de nombreuses manifestations. Pour parfaire cette faculté unique de la femme, je réponds à l’invitation de Philippe et je prends ma plume pour parler de l’éjaculation féminine, autrement dit de la femme fontaine.

Vous me connaissez peut-être, ou pas, je ne vous en tiendrai pas rigueur. 😉 Je m’appelle Annah et je m’intéresse tout comme votre love coach préféré à parfaire votre éducation… sensuelle. J’ai un blog comment-faire-l-amour.fr où je donne des astuces pour faire de votre vie sexuelle un terrain de plaisir ou les tabous n’ont pas de prise.

Mon envie avec ce sujet, n’est pas d’insister auprès de vous pour consommer l’orgasme devenir des performeurs, normaliser un quota à enchaîner, clitoridien, vaginal point G, point A ou le reste de l’alphabet, anal, corporel, fontaine, comme une grille de points dans l’obtention d’un bonus.

L’enjeu consiste davantage à développer une meilleure connaissance de soi. Un bien-être intérieur permet de se sécuriser pour aller vers l’autre en toute tranquillité et de laisser la place pour s’épanouir ensemble.

Éjaculation féminine

Parler d’éjaculation féminine est dans l’ère du temps. Tout le monde en parle. Que sommes-nous réellement en droit d’attendre de cette option qui malheureusement fait défaut à certaines femmes ?

femme fontaine
Bienheureuses femmes fontaine

L’éjaculation féminine est une capacité innée de la femme, mais à force de diaboliser et de ridiculiser cette manifestation, parfois surprenante, les femmes que vous êtes avez inconsciemment fermé les vannes.

Ce plaisir animiste est une connexion avec son moi profond. C’est une réponse physiologique qui surgit quand la femme vit pleinement sa féminité et accepte le plaisir.

C’est pourquoi, il me semble intéressant d’insister sur le voyage à entreprendre plutôt que de décrire la manifestation, mouillée, importante ou pas, en jet ou en coulée, mais qui dans tous les cas correspond au volume d’une tasse (5 à 200 ml). Pas de quoi non plus prendre peur. Il suffit de prendre ses précautions quand on connaît le déroulement.

Toute femme, à un moment dans son évolution, tentera de revenir à la source, d’approfondir les connaissances de son corps, et de son plaisir.

Il est temps de mettre fin à la peur de la jouissance des femmes ! Acceptez d’être surprise par votre corps et par son pouvoir libérateur (et non surnaturel 🙂 )

Libérer l’éjaculation féminine

Le corps médical qui se penche de très près sur ce phénomène vous expliquera que c’est l’émission d’un jet (l’éjaculat) par l’urètre à l’occasion d’une stimulation assez longue du point G.

En tant que femme d’âge mûr et blogueuse sur l’épanouissement sexuel depuis 3 ans, je collecte au travers de discussions, les témoignages de femmes fontaines. Qu’elles aient 20 ans ou 70 ans, il semblerait que ce ne soit pas un phénomène isolé de femmes hystériques et déréglées sur le plan urologique, mais bien une faculté naturelle de toute femme. La manière, l’âge et les conditions réunies semblent en revanche aléatoires et liés à la vie de chacune.

Nous n’avons pas toutes les mêmes prédispositions à l’amour. Certaines arrivent à éjaculer sur simple fantasme pendant leur sommeil, d’autres sans contact avec le vagin. Ce déclenchement est bel et bien lié au lâcher-prise pendant une forte intensité érotique, avec orgasme ou pas .

Il est tout à fait imaginable de déclencher la source quel que soit le mode de stimulation, quitte à contrarier les scientifiques qui tentent, un peu trop à mon goût, de nous compartimenter même au travers de leurs études !

Au travers de la relation érotique, il est important d’encourager chacun à découvrir son potentiel, à partager le moment et à favoriser un écrin sécuritaire pour permettre son développement

L’une des premières idées reçues : avoir peur de se libérer le moment voulu au risque d’asperger monsieur… d’urine !

Le liquide de la femme fontaine n’est pas honteux et c’est encore moins de l’urine même si des traces résiduelles sont détectées à l’analyse. Les glandes de Skene qui permettent ce petit miracle sont considérées comme la prostate féminine.

Dans tous les cas, il est important de considérer la gêne, justifiée ou non, car elle est bien réelle.

Apprivoiser l’éjaculation féminine

Certains hommes n’aiment pas les fluides corporels. Pour eux, pratiquer un cunnilingus est déjà un parcours semé d’embûches. Il n’est nullement nécessaire de les mettre mal à l’aise avec une effusion de plaisir. Il vous appartiendra dans ce cas de faire cette expérience seule.

Dans votre salle de bains, au milieu d’une eau bien chaude et d’une lumière tamisée vous pourrez accompagner votre introspection d’un compagnon waterproof.

Je recommande d’ailleurs cette option quand on manque de confiance en soi. Il est très important de se découvrir en toute sérénité. Vous pourrez alors faire l’expérience d’un bien-être profond au moment de l’expulsion comme si tout votre corps se libérait.

En comparaison d’un plaisir orgasmique, qu’il soit anal, vaginal ou clitoridien, où il est davantage question de spasmes, de concentration d’énergie, puis d’explosion comme une montée volcanique, le plaisir de la femme fontaine s’approche plutôt de la paix intérieure.

Pour les couples qui partagent une grande complicité érotique, ce n’est qu’une étape de plus dans leur relation. Beaucoup de plaisir à partager et quelques fous rires au début.

Les hommes n’ayez pas honte de l’inciter « va y chérie, donne moi tout, peu importe l’état dans lequel nous serons… lâche-toi ! » C’est un moment à part, incalculable et merveilleux.

La meilleure manière de déclencher l’écoulement est une stimulation sur le fameux point G. Ressentir cette impression d’urine, sentir qu’il vous est presque impossible de vous retenir. Vous allez gesticuler. C’est à ce moment qu’il ne faut plus avoir peur et laisser ce qui doit sortir s’écouler.

Beaucoup de masseurs sont disponibles sur le marché, mais tous ne sont pas performants. J’ai ma petite sélection personnelle, si vous souhaitez des conseils.

Sinon, vous avez toujours l’option de demander à votre partenaire de mettre les doigts dans le pot de confiture 😉 . Il va sentir, le majeur et l’index dirigés vers le haut et plaqués sur votre plancher pelvien, un bras rugueux et au bout une protubérance de la taille d’une pièce de 2€.

Il ne lui restera plus qu’à caresser cette zone en va et vient et vous à apprécier le voyage. Il est fort possible que plusieurs essais soient nécessaires. Qu’à cela ne tienne : testez, expérimentez, cherchez. Éclaboussez votre amour d’un nouveau sens.

Gardez toujours à l’esprit que ce n’est qu’un jeu, une curiosité de l’anatomie, une source de plaisir intarissable. Si l’envie vous prends d’y plonger, d’en user et d’en abuser, attention à vous ! Vous pourriez bien vous noyer dans la jouissance. 🙂

Je remercie Philippe pour cette entrée en toute discrétion dans votre intimité.

Donnez-nous votre avis sur l’éjaculation féminine et la femme fontaine en partageant votre expérience. Comment avez-vous découvert ce potentiel érotique ? Dites-nous comment votre partenaire l’a accueilli.

Laissez un commentaire !

Si vous souhaitez discuter en mail privé, vous pouvez aussi me contacter sur annah@comment-faire-l-amour.fr

Annah,
Blogueuse en quête d’épanouissement !

00

e-book "Les 7 secrets d'une sexualité épanouie"

 

 

 

 

RECEVEZ votre e-book GRATUIT
TOUT DE SUITE

 

OUI :Découvrez les 7 secrets d'une sexualité épanouie

OUI :Recevez des conseils inédits par e-mail ...

OUI :Soyez plus heureux dans votre lit !

Je déteste les spams ! Vos données sont confidentielles et resteront entre nous.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Recherches utilisées pour trouver cet articlecomment entretenir l\ejaculation feminine,seduisante femme fontaine se libere

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *