Faire l'amour souvent, on s'en fout

Faire l’amour souvent : on s’en fout !

Faire l’amour souvent : on s’en fout !

Faut-il faire l’amour souvent pour être heureux en couple ? C’est une question qui revient de manière récurrente dans les études menées par les scientifiques.

Ces derniers temps, une nouvelle enquête menée par le département de psychologie de l’université de Toronto Mississauga (Canada) veut nous convaincre que faire l’amour une fois par semaine serait le rythme idéal pour se sentir heureux.

Cette enquête, portant sur 30’000 personnes, envahit le Web ces temps-ci, mais la question que je me pose est la suivante :

Pourquoi avons-nous tellement besoin de nous rassurer sur nos comportements sexuels ?

Durant ces dernières décennies, nous avons appris à parler de sexualité avec plus de liberté. C’est déjà une belle évolution qui a permis de mettre en lumière tout un tas de questions restées taboues durant des siècles.

Mais maintenant que nous sommes libérés du carcan moraliste, nous n’avons plus de directives à suivre, plus de règles auxquelles se conformer, plus personne pour nous dire ce qui est bien ou mal, ce qui est permis et ce qui est interdit.

Sommes-nous prêts à une telle autonomie et à prendre la responsabilité d’une telle liberté ?

Face à cette question, la tentation est grande de se réfugier derrière les études « scientifiques ».

Les médias, motivés par la vente de leurs parutions, véhiculent un grand nombre d’idées qui nous font fantasmer et qui sont souvent loin d’exprimer la réalité.

Ces médias ont tendance à dire que plus on fait l’amour souvent, plus on sera heureux en couple. Ils mettent en valeur un couple sexuellement performant, extraordinairement libéré et créatif, dans lequel peu d’entre nous parviennent à se reconnaître.

Certes, nous traversons tous des périodes de vie et vivons tous des situations dans lesquelles nous voyons notre enthousiasme érotique se réveiller. Mais la réalité qui fait notre quotidien sur la durée montre que nous ne sommes pas toujours au top quant à nos qualités d’amants.

Les multiples occupations que nous menons de front dans notre vie, qu’elle soient affectives, professionnelles ou sociales, ne laisse pas toujours la place nécessaire pour s’adonner à la gaudriole et nourrir son couple d’aventures intimes comme on le souhaiterait.

Il est bien connu que la sexualité joue un rôle très important dans l’épanouissement d’un couple. Mais on sait peu de choses sur la façon de vivre sa sexualité pour atteindre ce but. Il existe tellement de manières de vivre l’expérience intime qu’il n’y a pas de recette pour aider chacun individuellement à trouver son propre fonctionnement.

Il y a probablement autant de types de sexualités qu’il y a d’individus.

Dans le rapport sexuel, chacun exprime ses désirs, ses attentes et ses rêves avec toute sa personnalité. C’est une communication qui, bien que non verbale, est d’une grande intensité et d’une grande complexité. De plus, elle est chaque fois complètement originale.

Avec une perception aussi unique de la sexualité, il est normal que nous ne puissions pas tracer des standards à suivre et que nous éprouvions parfois quelques doutes sur l’appel de nos sens.

Mes émotions, mes pulsions et mes désirs sont-ils naturels ? Est-il normal d’avoir tel fantasme ou telle sensation ? Suis-je un bon ou un mauvais coup ?

Autant de questions et de possibilités que nous offre notre temps. Privés de dogme et de directive à ce sujet, nous sommes livrés à la responsabilité de nos choix et parfois déroutés par la masse d’informations qui nous assaille.

Faut-il faire l’amour plus souvent ?

L’enquête que je citais précédemment conclut qu’il suffit de faire l’amour une fois par semaine pour être heureux en couple. Mais si les statistiques sont toujours intéressantes sur le plan socioculturel, en réalité elles ne sont d’aucun intérêt sur le plan individuel.

Faire un parallèle entre la fréquence des rapports sexuels et le fait d’être heureux en couple peut être tout à fait amusant, mais c’est bien lacunaire pour étudier un domaine aussi complexe.

De plus, 73 % de couple heureux sans relation sexuelle contre 80 % de couple heureux avec une relation sexuelle par semaine : cela me paraît être un écart bien faible pour en tirer des conclusions.

Conclusions hâtives, qui ne font que mettre en évidence notre difficulté à nous situer par rapport à ce domaine sensible.

Pour aborder cette question dans son ensemble, il faudrait encore pouvoir juger de la qualité des rapports sexuels, sachant que cette qualité importe plus que la fréquence.

Pour ma part, je suis convaincu qu’un couple qui a des rapports peu fréquents, mais qui sait en faire des moments magiques, œuvre bien plus à son épanouissement qu’un autre couple qui fait l’amour souvent, mais qui ne parvient pas à tisser des liens de complicité.

Faire l’amour une fois par semaine pour correspondre à une norme me paraît complètement futile. Faire l’amour rarement ou faire l’amour souvent, on s’en fout ! Ce qui importe, c’est d’utiliser ses meilleures ressources, ses talents et sa créativité, pour faire de la relation charnelle une expérience épanouissante pour chacun qui saura nourrir le couple sur la durée.

Personne ne devrait accepter de se soumettre à une quelconque norme. Il vaut bien mieux chercher à se connaître soi-même, assez bien pour se sentir en paix avec ce qui nous convient le mieux.

Vous faites l’amour une fois par semaine ?

Une fois par semaine, une fois par jour ou une fois par mois… On s’en fout ! Ceci n’est pas un concours. En sexualité, la pression de la performance est aussi dommageable que l’abstinence. Peu importe comment le vive les autres, vos voisins, vos amis ou les 30’000 personnes interrogées. Soyez à l’écoute de vous-même et faites-vous confiance.

Quant aux célibataires, vous avez sans doute observé que le nombre de leurs conquêtes sur leur tableau de chasse est sans rapport avec leur épanouissement personnel et sexuel. Si vous avez du succès, il se peut que cela gonfle votre ego, mais cela ne vous rendra pas forcément heureux.

La sensation de bonheur ne se trouve donc pas dans la multiplication des expériences sexuelles ni dans une activité charnelle frénétique, mais plutôt dans la satisfaction d’un échange de qualité.

Si vous avez envie d’être heureux en couple, rien ne sert de vous envoyer en l’air à tout bout de champ. Il sera plus judicieux de travailler sur vous-même et sur votre potentiel érotique de manière à cultiver ce qui vous unit.

Vous trouverez sur erotic-attitude un grand nombre d’articles qui traitent de cette complicité et des moyens possibles pour l’atteindre. En explorant ces moyens à deux, vous augmentez drastiquement votre aptitude à être heureux en amour et vos chances de le rester.

Faire l’amour plus souvent, on s’en fout parce que là n’est pas la question. Les études qui analysent ce genre d’informations font fausse route. Elles ne se focalisent pas sur le cœur du problème mais restent en surface.

Faites donc mieux qu’elles en vous posant la question qui fait mouche : « Qu’est-ce que je peux améliorer dans mon comportement amoureux pour créer plus de lien, de satisfaction et de fun dans mes rapports avec mon/ma partenaire ? »

Pour préciser les choses et avoir des informations plus pratiques, posez-moi maintenant une question dans l’espace commentaires ci-dessous. Je répondrai avec plaisir à chacune et à chacun d’entre vous et tenterai de vous éclairer au mieux de mes connaissances et mon expérience.

Faire l’amour souvent on s’en fout, ce qu’on veut c’est faire l’amour comme des dieux avec une personne qu’on aime. Celles et ceux qui y parviendront éprouveront tellement de plaisir qu’ils auront peut-être envie de recommencer plus souvent. En ce cas, faire l’amour une fois par semaine leur paraîtra peut-être bien peu.

Mais encore une fois : à chacun son rythme.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

e-book "Les 7 secrets d'une sexualité épanouie"

 

 

 

 

RECEVEZ votre e-book GRATUIT
TOUT DE SUITE

 

OUI :Découvrez les 7 secrets d'une sexualité épanouie

OUI :Recevez des conseils inédits par e-mail ...

OUI :Soyez plus heureux dans votre lit !

Je déteste les spams ! Vos données sont confidentielles et resteront entre nous.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *