Fantasmer n’est pas tromper

Fantasmer n’est pas tromper

On peut être heureux en couple, cela n’empêche pas de fantasmer sur d’autres personnes qui nous plaisent. Ceci est tout à fait normal et n’implique pas que l’on aie réellement envie de tromper son/sa partenaire.

Quel homme ne s’est jamais retourné au passage d’une petite robe légère ? Quelle femme ne s’est jamais sentie émue par le charisme d’un homme sexy au sourire sincère ? Il arrive alors que notre imaginaire érotique nous fasse fantasmer sur des scènes aussi délicieuses qu’interdites.

Fantasmer

Ce type de « fantaisies érotiques » fait partie intégrante de notre identité sexuelle. Elles activent et stimulent notre créativité tout en nourrissant le désir, ce désir même que nous pouvons partager avec notre conjoint.

Du coup, loin de nous amener à tromper l’autre, notre manière de fantasmer nous en rapproche.

Les personnes épanouies sexuellement savent faire la différence entre un fantasme dynamisant et un élan qui sème le trouble dans leur choix amoureux. Elles ont ainsi la possibilité de fantasmer librement, accueillant les fantaisies utiles à leur couple et rejetant les idées bouleversantes.

Quand le doute s’en mêle

Il arrive néanmoins qu’on puisse parfois se laisser séduire. Et se retrouver alors envahi, pour ne pas dire obsédé, au point d’avoir deux personnes dans la tête et même dans le cœur !

On est en couple avec quelqu’un qu’on aime et en même temps on a l’impression d’aimer également quelqu’un d’autre. Il faut dire que la vie est assez généreuse en occasions d’aimer.

Notre vie trépidante nous met constamment en lien avec des individus nouveaux, uniques, surprenants, dont certains sont extraordinaires. Ces rencontres peuvent aller jusqu’à remettre en question notre couple actuel : « Ai-je vraiment choisi la bonne personne ? »

De même, on peut se sentir désemparé en constatant que d’anciennes amours restent secrètement présentes à l’intérieur de soi. C’est comme si on gardait précieusement dans le cœur ceux que l’on a aimé… il y a longtemps.

On peut soudain se rendre compte qu’on est attaché à une image, à une impression laissée par une histoire profondément inscrite en soi.

Ces « amours fantasmés » sont des mythes personnels, comme des hypothèses de vie possible. Toujours idéalisées, ces histoires nous permettent de fantasmer sur un bonheur parfait. Mais elles nous donnent parfois l’impression de tromper notre conjoint. C’est là l’effet de nos doutes.

Fantasmer sur un imaginaire sexuel est une chose. Fantasmer un autre amour nous place face à nos attentes et nous oblige à faire, ou à refaire, le choix de notre couple.

On peut être tenté de tout changer. Mais au fond, on sait très bien que si on réalisait le souhait d’être réellement avec la personne qui nous hante, on retrouverait vite le désenchantement du quotidien.

L’autre possibilité est d’assumer ses sentiments en optant pour la polygamie ou le polyamour… Mais ceci est encore une autre histoire et présente un défi émotionnel que peu de gens sont prêts à envisager. De plus, même celles et ceux qui vivent plusieurs amours en parallèles continuent à rêver en secret à un amour idéalisé.

Fantasmer pour se relier

Les amours perdues, impossibles ou idéalisées restent une source intarissable d’inspiration romantique. Fantasmer sur des histoires que nous ne vivront jamais pourrait nous rendre amer. Mais ces rêves d’amour idéal peuvent aussi être les motivateurs de notre plus belle réalité.

C’est en cela justement qu’il est précieux de fantasmer et d’accueillir nos rêveries. Celles-ci nous donnent une énergie que nous pouvons transposer dans notre présent, dans notre couple au quotidien.

Alors, faut-il réaliser ses fantasmes ? Assurément, il y a de quoi alimenter la dynamique du couple en puisant dans l’imaginaire érotique. Quant à réaliser ses fantasmes, cela dépendra de ce qui est en jeu et des choix qui maintiennent le couple vivant… ou non.

Les personnes heureuses ne se prennent pas la tête avec les idées sexuelles qu’elles ne peuvent pas contrôler. Elles laissent simplement passer les pensées qui ne leur plaisent pas, sans s’en inquiéter. Pas ailleurs, elles se réjouissent de leur potentiel érotique en s’amusant des pensées qui leur paraissent séduisante.

Fantasmer sur un idéal est un bon moyen de nourrir sa créativité et de construire son bonheur dans la réalité présente. Ainsi, on s’accorde le droit de fantasmer sans avoir aucune intention de tromper son partenaire. On prend le fantasme juste pour ce qu’il est : une énergie créative qui relie les amants.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

Et maintenant, dites-moi dans les commentaires ci-dessous quel est votre fantasme le plus efficace pour vous relier à votre partenaire.

00

e-book "Les 7 secrets d'une sexualité épanouie"

 

 

 

 

RECEVEZ votre e-book GRATUIT
TOUT DE SUITE

 

OUI :Découvrez les 7 secrets d'une sexualité épanouie

OUI :Recevez des conseils inédits par e-mail ...

OUI :Soyez plus heureux dans votre lit !

Je déteste les spams ! Vos données sont confidentielles et resteront entre nous.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Une réflexion au sujet de « Fantasmer n’est pas tromper »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *