Faut-il être jeune et beau pour vivre d’amour ?

Peut-on vivre d’amour si on n’est ni jeune ni beau ? Eh bien non ! Je suis désolé de vous le dire, mais la réponse est non.

Si vous PENSEZ que vous êtes vieux ou moche (ou les deux), vous ne pourrez pas avoir accès à l’énergie d’amour qu’est l’érotisme. Vous ne pourrez qu’en rêver. Le vivre, ce ne sera jamais pour vous. Vous croyez que l’érotisme est réservé aux jeunes et que le plaisir ne peut être vécu qu’à condition d’être beau ? Vous avez raison. Mais attention : en un sens seulement…

Vivre d'amour en vieux couple

Vivre d’amour, c’est pas pour moi !

Il vous arrive de vous trouver trop petit, trop gros, trop maigre, pas assez de muscle ? Et vous pensez que de toute façon avec la tronche que vous avez… Et vous, Madame, vous évitez de croiser dans le miroir l’image de votre poitrine tombante, de vos fesses qui ne ressemblent à rien et de vos hanches trop enrobées ? Vous pensez peut-être que de toute façon vous n’avez pas assez de charme pour vous sauver la mise ? Vous vous dites que vous auriez dû mieux profiter quand vous étiez plus jeune. Et que maintenant il est trop tard…

Je vous comprends. Moi je perds mes cheveux, j’ai des poils aux oreilles et je prends du bide. Ma peau se détend et se fripe et des taches de vieillesse y apparaissent. Il y a de quoi déprimer… Ou alors devenir philosophe ! Le corps qui change, on pourrait appeler ça la patine du temps.

Les archétypes de beauté et de jeunesse

Dans un récent commentaire, une lectrice me félicite pour le contenu de mes articles, mais déplore que je les illustre toujours avec des photos d’hommes et de femmes jeunes et magnifiques. Au-delà du fantasme stéréotypé qui asservit le désir, il y a tout de même le goût du beau, celui qui porte au ravissement et au dépassement de soi.

On peut se demander pourquoi la beauté et la jeunesse symbolisent toujours l’amour. En fait, ils sont l’image-même de la vitalité, de l’insouciance et de l’espoir. Et c’est tout ce dont les amoureux ont besoin pour cultiver leur érotisme et par là, leur faculté à vivre d’amour.

Certes, dans la vie réelle, ça n’est pas si évident. Mais il est toujours possible de s’émerveiller de la beauté naturelle qui se trouve dans ce que j’appelle le « normal-quotidien ». Pour cela, il faut pourtant éviter d’être dans le déni, la frustration ou la honte de son corps. Car ce n’est jamais que la peur de déplaire qui nous rend laid.

Vieux ou moche et vivre d'amour

Ce qui peut tout changer

Il faut donc être jeune et beau pour accéder à l’érotisme et au plaisir… mais qui a dit que c’était une question d’âge ou d’esthétique ? On peut avoir soixante ans ou plus et se sentir jeune, cultiver un esprit ouvert et une dynamique mentale créative. On peut avoir un physique ingrat et savoir reconnaître ses qualités au point d’assumer la beauté du vivant en soi.

Il existe des personnes âgées et laides qui ont su paradoxalement rester jeunes et se montrer belles. La jeunesse est un état d’esprit et la beauté est le rayonnement de sa propre joie. Quand on les trouve, on les porte avec fierté. Elles révèlent un idéal qui ne demande qu’à être incarné par chacun.

On n’est pas responsable de la tête qu’on a, mais de la gueule qu’on fait !

Indépendamment de son âge et de son physique, il est toujours possible de s’identifier à des images qui représentent des jeunes gens dans toute leur fraîcheur. Croire qu’il faudrait leur ressembler physiquement est une erreur. Mais si on s’en laisser imprégner, on pourra percevoir la beauté qui sommeille en soi.

L’érotisme pour tous

L’érotisme est-il réservé à une catégorie privilégiée de la population ? Le plaisir dépend-il d’un avantage physique ou plutôt d’une disposition de l’esprit ? Finalement, on comprend bien que tout part de soi, de sa manière de se percevoir et de se projeter dans le regard de l’autre.

Les avancées de l’âge ou les défauts physiques demandent un peu plus d’attention, de soins portés à sa posture et à son apparence. On développera sans doute une préférence pour les lumières tamisées lorsqu’on se montre nu, pour un éclairage qui lisse la peau. À partir de cinquante ans, les rides sont compensées par la presbytie de l’autre, et ça c’est plutôt cool… D’autre part, lorsqu’un défaut physique est bien assumé il devient une particularité charmante.

Vieux couple vivant d'amour

Mais ce qui va vraiment permettre à chacun d’entrer dans son propre érotisme, c’est sa faculté d’endosser pleinement son identité, son genre et son état amoureux. Quand on se sent vraiment homme, on se tient droit, le regard franc et le geste sûr. Quand on se sent femme, on attire l’attention sur ses charmes avec souplesse et bienveillance. Pensez à toute la vitalité et à toute la beauté qui vous animent et entrez dans le jeu amoureux tel que vous êtes, avec un large sourire.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

e-book "Les 7 secrets d'une sexualité épanouie"

 

 

 

 

RECEVEZ votre e-book GRATUIT
TOUT DE SUITE

 

OUI :Découvrez les 7 secrets d'une sexualité épanouie

OUI :Recevez des conseils inédits par e-mail ...

OUI :Soyez plus heureux dans votre lit !

Je déteste les spams ! Vos données sont confidentielles et resteront entre nous.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *