Les positions du Kama Sutra (3/3)

Les positions du coït

Pour conclure cette courte série d’articles sur les positions sexuelles voyons encore quelques postures qui pourront être utiles aux amants. Je mijote un ouvrage complet sur la question qui paraîtra dans quelques mois parmi les titres de la Collection erotic-attitude, mais en attendant, voici de quoi s’inspirer un peu.

Les chevauchements

ChevauchementLes positions de chevauchement sont un groupe de postures qui renversent les rôles. La femme vient ici s’empaler sur le sexe de son amant, qui est couché sur le dos. Dans la position du cheval, elle enjambe son partenaire en posant les genoux de part et d’autre de ses hanches et en lui faisant face. En se couchant sur lui, elle exécute une position de missionnaire inversée. Elle peut aussi s’accroupir pour effectuer d’amples va et vient, ce qui est plus sportif. On appelle cela la position d’Andromaque. En s’asseyant carrément sur son homme avec les jambes en direction de sa tête, elle pourra opérer des mouvements circulaires très profonds.

Avec la position de l’amazone, la femme s’assoit de côté, sur une seule des cuisses de son partenaire. Cette variante permet d’explorer d’autres pressions sur les parois internes du vagin.

Dans le cheval renversé, la femme tourne le dos à son partenaire pour s’enfoncer sur son pénis. Si l’homme se relève alors, ils se retrouvent dans la position de l’union du papillon, assis tous deux et emboîtés l’un dans l’autre. Ici, la dame s’appuie sur son amant qui peut la caresser en l’enveloppant.

Les positions de chevauchement peuvent aussi être réalisée lorsque Monsieur est assis sur une chaise. Madame s’installera à califourchon face à lui pour une pénétration profonde ou s’assoira de dos sur ses cuisses. Cette dernière position était d’ailleurs utilisée par les amants du XVIIIe siècle pour s’empaler discrètement sous les robes amples et à l’insu de tous, confortablement installés sur les bancs des jardins publics et jetant innocemment du pain aux canards…

Dans l’union du lotus, les partenaires sont assis, imbriqués l’un dans l’autre. L’homme est assis en lotus, les pieds croisés et les genoux relevés. La femme prend place dans le creuset formé par les cuisses de son amant. Elle l’entoure de ses bras et de ses jambes. C’est elle qui imprime le mouvement, mais il peut l’aider en la tenant par les fesses. Dans cette position, les amoureux se font face et s’enlacent, tenant leurs colonnes vertébrales bien parallèles et verticales. C’est la position tantrique par excellence, celle qui symbolise l’union de l’amour et de la sagesse.

Les positions debout

Ces positions sont de loin les moins confortables, mais offrent la possibilité d’un rapport dans des espaces exigus, sous la douche, dans un ascenseur ou les toilettes d’un restaurant par exemple. Chez les amants passionnés, l’urgence du désir s’impose parfois avec une telle force que le Quickie (entendez petit coup rapide) est nécessaire. Messieurs, assurez-vous tout de même que l’excitation est partagée et que votre partenaire « mouille » suffisamment. Il ne s’agit pas de violer votre copine !

Madame lèvera sa jupe et se penchera en avant… floup ! Ou alors elle s’appuiera dos contre un mur en écartant un peu les jambes et en tendant son pubis. Si Monsieur est assez costaud, il pourra porter sa compagne en l’empoignant à la base des cuisses, ce qui a aussi pour effet d’écarter les chairs. Mais s’il est entravé par un pantalon rabaissé aux chevilles, attention à ne pas perdre l’équilibre… imaginez le Pa-ta-tra !

Particularités

Les amants peuvent aussi faire l’amour lorsque la dame est enceinte. Il suffit de choisir des positions qui ne compriment pas le ventre. La levrette, la position des cuillères et les positions de chevauchement sont parfaitement adaptées à ces heureuses circonstances.

Pour terminer, je signalerais qu’il existe dans le Kama Sutra un certain nombre de descriptions qui font état d’étonnantes positions acrobatiques. Faire l’amour suspendu à une branche d’arbre ou en marchant sur les mains se révélera impossible pour la plupart d’entre nous. Outre qu’il faut un corps super entraîné pour faire cela, on peut se demander à quoi ça rime. Si cela peut avoir un sens pour les yogis hindous, cela en a bien peu dans notre réalité quotidienne. Les amants sont parfois limités par leur condition physique, mais il le sont bien plus souvent par leur manque d’imagination. Les positions de l’amour nous invitent à développer notre créativité pour la mettre au service de l’épanouissement sexuel du couple.

Au final, la liberté de penser, d’agir et de ressentir s’avère nécessaire pour laisser fleurir le désir, pour cultiver l’érotisme et pour jouir d’un plaisir partagé. Le couple trouve alors son sens dans le bonheur charnel. Parce que c’est là que les amants manifestent pleinement les sentiments qui les lient.

e-book "Les 7 secrets d'une sexualité épanouie"

 

 

 

 

RECEVEZ votre e-book GRATUIT
TOUT DE SUITE

 

OUI :Découvrez les 7 secrets d'une sexualité épanouie

OUI :Recevez des conseils inédits par e-mail ...

OUI :Soyez plus heureux dans votre lit !

Je déteste les spams ! Vos données sont confidentielles et resteront entre nous.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Recherches utilisées pour trouver cet articlevagin nue kamasutra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *