Reconquérir son ex : une fausse bonne idée ?

La question de la reconquête amoureuse se pose un jour ou l’autre à chacun d’entre nous. Être abandonné par la personne qu’on aime est une expérience douloureuse et particulièrement déstabilisante. Avec le cœur en miettes, on a tendance à se noyer dans le chagrin et les Kleenex, à cultiver les regrets et parfois même la rancœur.

Mais doit-on vraiment reconquérir son ex alors que la relation a poussé l’autre à choisir un avenir différent ?

Les spécialistes de la reconquête amoureuse répondent aux besoins des romantiques en cultivant l’espoir d’heureuses retrouvailles. Le plus souvent auto-proclamés, ces spécialistes assurent leur fond de commerce en exploitant la détresse d’autrui, ce qui peut déjà être discutable.

Ce qui est plus regrettable, c’est qu’ils ne proposent en général aucune autre voie de reconstruction aux amoureux anéantis (provisoirement, Dieu merci) par le chagrin.

Alors, faut-il se résoudre à la réalité de la rupture et l’accepter comme une fatalité ou plutôt s’activer à reconquérir son ex coûte que coûte ?

Je crois que le sujet mérite une vision un peu plus globale pour pouvoir se prononcer, surtout que chaque situation est totalement unique.

Reconquérir son ex : une fausse bonne idée ?

Reconquérir son ex : un idéal romantique

Quand on ressent une forte attirance envers son partenaire, que les moments partagés sont (ont été) harmonieux et complices, qu’on a imaginé toute sorte de projets ensemble, alors on se dit qu’on aime.

« Je suis fou d’elle » / « Je suis folle de lui » pense-t-on. On aime cet autre qu’on a peu à peu intégré dans sa vie, au point qu’il paraît impensable de pouvoir s’en passer.

L’amour partagé devient central, essentiel, vital. Ce sentiment d’aimer et d’être aimé en retour donne du sens à notre vie, il nourrit nos aspirations et comble nos attentes. On se focalise ainsi sur l’autre pour lui donner le meilleur de soi-même et on exige la réciproque, négligeant toute autre option de bonheur personnel.

Il s’agit d’une idéalisation de l’amour. On accueille la confortable idée romantique de l’âme sœur, cette personne qui comblerait tous nos besoins de manière simple et naturelle sans avoir à fournir aucun effort.

Cette idée d’amour romantique est présente encore aujourd’hui chez de nombreuses personnes de tous milieux et de tous âges.

L’idéal romantique fait ainsi partie intégrante de notre société. Il laisse croire à l’illusion d’une relation parfaite, sans laquelle la vie ne vaut guère la peine d’être vécue.

C’est en réponse à cet état d’esprit que le partenaire délaissé va vouloir reconquérir son ex.

Mais paradoxalement, la plupart du temps, c’est ce même état d’esprit qui a motivé l’autre à partir. En effet, c’est souvent l’espoir de trouver un amour parfait, plus grand et surtout plus facile, qui va motiver celui qui s’en va à tenter sa chance plus loin.

Dépendance affective ou liberté personnelle

Quand on est amoureux, qu’on ressent un élan pressant envers l’autre au point de penser qu’on l’a « dans la peau », on se met à croire que sa joie et son énergie en dépendent. Il semble que ce soit cette personne, et pas une autre, qui aie le pouvoir de me rendre heureux.

Sans lui, sans elle, comment pourrais-je me sentir vivant, joyeux et utile ? À peine pourrais-je survivre en espérant un jour le ou la retrouver…

En cultivant la croyance que c’est l’autre qui me rend heureux, je me place en situation de dépendance. Je lui donne tout pouvoir sur mon existence. Mais en agissant ainsi, je le charge également de l’écrasante responsabilité de la réussite de ma vie.

On croit souvent honorer l’autre en lui faisant allégeance. En réalité, on lui met une pression énorme qui s’avère être une des causes principales de rupture. L’autre finit par être épuisé de devoir répondre à une telle attente.

Parce que rendre l’autre heureux, c’est tout bonnement « mission impossible ».

On peut toutefois aborder la question d’une autre manière. Il est possible de considérer que la joie et l’énergie qui rendent heureux ne viennent pas de l’autre, mais sont motivés par lui.

Comme si ce qui me rendait heureux était déjà en moi, m’appartenait en propre et que l’autre ne faisait que révéler.

Grâce à ce nouveau point de vue, je peux prendre en charge mon propre bonheur de manière autonome et en assumer la complète responsabilité.

L’autre devient le vecteur qui me motive à aimer et c’est cet amour ressenti, non pas l’amour reçu, qui fait ma joie et mon bonheur.

Avec une telle autonomie affective, une telle perception de la liberté personnelle, reconquérir son ex peut prendre un tout autre sens.

La rupture a ses raisons

Face à une histoire qui se termine, la question du pourquoi est évidemment importante et se manifeste souvent de façon obsessionnelle après une rupture. « Mais qu’est-ce que j’ai fait pour qu’il/elle ne veuille plus de moi ? »

Généralement, c’est plutôt ce qu’on n’a pas fait qui s’est avéré fatal.

Pas voulu entendre, pas voulu changer… pas même d’un poil. Est-ce par paresse ou seulement par fierté ? Peut-être juste parce que je veux qu’on m’aime comme je suis, sans avoir à me prendre la tête ni devoir faire d’effort…

Mais la relation amoureuse amène obligatoirement à des remises en question. Si on ne les fait pas, ce sont les problèmes conjugaux, et en dernier ressort la rupture, qui se chargent de nous les rappeler.

Qui a dit que l’amour était de tout repos ? Ah oui, les romantiques… encore eux ! Mais la réalité est autre. La relation amoureuse, à travers tous ces aléas, est une des plus riches occasions d’évolution personnelle. Si vous en êtes conscient, alors vous êtes en bonne voie pour le bonheur.

En s’accordant le droit de se remettre en question, en se donnant la possibilité de changer pour devenir toujours plus heureux d’être qui on est, la rupture apparaît soudain sous un autre jour.

On comprend des choses qu’on avait négligées jusqu’alors. On finit par être reconnaissant pour ce qui a été vécu et par s’ouvrir à un avenir différent.

Mais le désir de comprendre les raisons de la rupture ne donne pas forcément accès aux motivations de l’autre. Que se passait-il dans sa tête, dans ses sensations et dans son cœur pour l’amener à choisir une autre voie que celle que nous partagions ensemble ?

Inutile d’essayer d’extrapoler là-dessus, on ne le saura jamais. Tout au plus aurons-nous quelques bribes de compréhension s’il veut bien nous en faire part.

Les seules leçons que l’on peut tirer de l’expérience viennent d’une compréhension de ce qui se passe en soi :

Qu’est-ce qui m’a motivé à agir comme je l’ai fait ?

Qu’en ai-je retiré personnellement ?

Qu’aurais-je envie de vivre et de partager à l’avenir ?

En définitive, il s’agit de devenir quelqu’un dont on pourrait être fier, de le faire en priorité pour soi-même et ensuite de le partager.

Dans ce chemin d’évolution, il est possible que l’autre soit définitivement perdu. Mais si cela ne devait pas être le cas, alors reconquérir son ex pourrait vraiment déboucher sur une histoire totalement nouvelle et particulièrement heureuse.

Dans quels cas vaut-il la peine de reconquérir son ex ?

Autant le dire franco : il y a très peu de cas dans lesquels il est justifié de s’acharner à reconquérir son ex. La plupart du temps, la rupture est le résultat d’un profond manque de complicité.

Des choses importantes n’ont pas pu être dites ou pas pu être entendues. Ou alors certaines différences de comportement ou de valeurs ont été mise à jour et se sont révélées non négociables.

En un mot, l’échange était trop limité ou incompatible pour que les partenaires puissent s’épanouir personnellement.

Bien sûr on peut déplorer qu’une relation se détériore. Mais on peut aussi penser que les partenaires auraient pu inconsciemment saboter la relation afin de se donner de nouvelles possibilités d’évolution que la situation existante ne permettait pas.

Dès lors, la rupture apparaît comme la solution la plus constructive, redonnant à chacun la possibilité de reprendre sa vie en main.

C’est d’ailleurs là que se trouve tout l’intérêt de la rupture amoureuse : elle ouvre sur un tout nouveau champ de possibles, comme si vous repartiez d’une page blanche pour écrire votre vie sentimentale, comme si vous receviez un ticket tout neuf pour un nouveau tour de carrousel.

Ceci à condition bien sûr de faire ce qu’il faut pour guérir de la rupture, ce qui demande un petit travail personnel. Ce travail essentiel, vous pourrez l’entreprendre en lisant mon livre « Guérir de la rupture » et en appliquant les exercices qui y sont proposés.

Il reste, je pense, deux cas pour lesquels reconquérir son ex peut avoir gardé tout son sens :

  • quand les changements nécessaires à la compatibilité des partenaires sont suscités par la rupture elle-même

  • quand la rupture a découlé d’émotions incontrôlées suite à une trahison regrettée.

Dans le premier cas, nous avons affaire à des amoureux qui sont presque compatibles. Leurs expériences de vie les a respectivement conduit à avoir des vues différentes auxquelles ils tiennent l’un et l’autre.

Ils pensent qu’il s’agit de valeurs non négociables et préfèrent rompre, mais la perte de l’autre fait bouger leur système de croyances et ils se mettent naturellement à changer. La rencontre, puis la rupture ont provoqué une transformation inattendue qui les a probablement rapproché l’un de l’autre.

S’ils prennent le temps de se réaliser chacun de leur côté avant de se retrouver, il est certain qu’ils vont entrer dans une histoire totalement différente. Là franchement, ça vaut le coup de remettre le couvert.

Dans le deuxième cas, Madame a jeté son mari suite à une infidélité de celui-ci. OK, ça peut être le contraire, mais c’est plus rare.

Monsieur regrette d’avoir trahi son épouse, il l’aime et se répand en excuses, mais elle ne peut rien entendre, trop envahie par la peur, la colère et d’autres émotions aussi peu sympathiques…

Ou alors c’est lui qui a rompu, victime de sa honte ou de sa culpabilité. Il y a plein de déclinaisons possibles.

Nous avons ici des partenaires qui s’aiment, qui peuvent être très complices, heureux d’être ensemble et même particulièrement compatibles, mais qui ne peuvent admettre l’épreuve de la trahison. Peut-être à cause de valeurs morales ou en raison de fragilité émotionnelles, peu importe.

Lorsqu’un tel couple parvient à transcender la douleur de l’infidélité pour en faire une expérience de confiance mutuelle profonde, il entre dans un nouvel espace d’authenticité amoureuse. Reconquérir son ex peut alors aussi passer par le sexe.

Bref, généralement, la rupture amoureuse marque simplement la fin d’une histoire et il s’agit juste de l’accepter. Reconquérir son ex est d’ailleurs pour beaucoup le meilleur moyen de se rendre compte que l’autre n’en a plus rien à faire. C’est une démarche thérapeutique, pourrait-on dire.

Mais comme on vient de le voir, il y a des cas où le potentiel du couple n’est pas épuisé. Au contraire, c’est comme s’il attendait cela pour se révéler. Si vous êtes dans ce cas, alors oui : faite ce qu’il faut et allez rechercher votre ex !

Comment reconquérir son ex ?

Aucune reconquête amoureuse n’est jamais garantie. Le risque de perdre l’autre est inhérent à la démarche, mais le fait de l’assumer affirme déjà une autonomie propice à vos futures retrouvailles.

Les étapes pour reconquérir son ex sont en réalité assez simples :

  1. Rompre tout contact

  2. Engager les changements personnels nécessaires

  3. Informer l’autre des changements en cours pour éveiller ses doutes

  4. Développer son cercle social, sortir, s’amuser et s’arranger pour que l’autre le sache

  5. Reprendre contact quand vous sentez que vous pouvez proposer une relation différente.

Il faut savoir que ces étapes prennent du temps. Il est inutile de se presser, surtout dans les phases 2 et 4 qui nécessitent un investissement personnel important.

Comptez plutôt en mois qu’en semaines et dites-vous que cette période, même inconfortable, est la chance de votre vie pour construire une relation véritablement heureuse.

Étape 1 : Rompre tout contact, c’est couper les ponts, silence radio, vous n’existez plus ! Si l’autre tente de vous contacter, répondez que c’est très gentil de prendre des nouvelles, mais que vous êtes occupé(e) et que vous rappellerez dans quelques temps.

Étape 2 : Changez dès à présent ce qui doit l’être. Pas pour plaire à l’autre, mais parce que la situation vous a fait prendre conscience de ce que vous devriez améliorer pour (et ceci est une priorité) mieux vivre avec vous-même.

Si vous avez de gros truc à régler, faites-vous aider par un thérapeute. Développez-vous, soyez heureux(se) seul(e), déployez-vous, faites honneur à votre vie.

Étape 3 : Quand vous commencez à intégrer les premiers changements dans votre vie, écrivez à l’autre une lettre manuscrite.

Dites que vous allez bien et ne vous excusez de rien. Dites que vous comprenez maintenant la situation et que vous trouvez que cette rupture est une très bonne chose, que de toute façon il(elle) n’était pas prêt(e) au changement, mais que de votre côté vous effectuez de profondes transformations.

Dites encore qu’il se passe quelque chose d’incroyable dans votre vie et que vous lui raconterez ça dans quelques temps. Terminez en lui souhaitant de prendre soin de lui(d’elle).

C’est tout. Restez énigmatique, mais tous les éléments que je viens de citer doivent être présents dans la lettre.

Étape 4 : Activez votre cercle social pour vous faire la vie belle. Profitez de vous inscrire à ce cours de cuisine chinoise que vous avez toujours reporté, faites du sport, n’importe quoi, mais bougez-vous. Faites en sorte d’oublier un peu l’autre.

Un bon moyen est de prévoir à l’avance le moment où vous pensez que vous serez prêt(e) à reprendre contact, dans trois mois ou dans six, par exemple. Notez cela dans votre agenda et accordez-vous quartier libre d’ici là.

Si vous rencontrez l’autre au hasard de vos sorties, ne le fuyez pas, restez simplement courtois tout en étant distant.

Étape 5 : Le moment venu, vous vous sentirez capable de vous présenter quasiment comme une nouvelle personne. Recontactez votre ex et proposez-lui de se retrouver en amis, juste parce que « après tout ce qu’on a partagé ensemble, c’est trop bête de perdre contact ».

Au moment des retrouvailles, ne parlez pas du passé et ne laissez pas émerger les vieux souvenirs douloureux. Laissez juste entendre que vous avez tiré leçon de l’expérience et mettez en avant le bonheur à venir.

Considérez cela comme une nouvelle rencontre entre deux personnes qui ne se connaissent plus vraiment et doivent à nouveau se découvrir. Séduisez-le(la) comme un(e) inconnu(e). Vous l’avez déjà fait une fois, vous pouvez le refaire.

Reconquête n’est jamais acquise !

Reconquérir son ex est un exercice délicat qui demande du temps, de la volonté et de la subtilité. Lorsque vous y serez parvenu et que vous aurez retrouvé cet amour auquel vous teniez tant, ne croyez pas que ce sera acquis et que vous n’aurez plus rien à faire.

Il faudra garder en tête que vous êtes dans une nouvelle histoire, même si celle-ci réunit les mêmes personnes.

En réalité, la reconquête amoureuse est un défi quotidien. Quand on est en couple, c’est chaque jour qu’il s’agit de conquérir l’autre, dans une séduction perpétuelle.

Et c’est bien là « l’érotique attitude », cette motivation à s’aimer jour après jour avec une créativité sans cesse renouvelée. Alors reconquérir son ex : oui, mais pour vivre plus intensément le moment présent en amoureux.

N’attendez-pas le bonheur, créez-le !

00

e-book "Les 7 secrets d'une sexualité épanouie"

 

 

 

 

RECEVEZ votre e-book GRATUIT
TOUT DE SUITE

 

OUI :Découvrez les 7 secrets d'une sexualité épanouie

OUI :Recevez des conseils inédits par e-mail ...

OUI :Soyez plus heureux dans votre lit !

Je déteste les spams ! Vos données sont confidentielles et resteront entre nous.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *