Archives par mot-clé : bon amant

Taille du pénis

La taille du pénis est une préoccupation pour beaucoup d’hommes. C’est un truc sur lequel les garçons se prennent la tête. Ils s’observent les uns les autres depuis leur plus jeune âge, dans les vestiaires des clubs de sport ou dans les dortoirs de l’armée.

Le pénis au repos devient ainsi un signe de comparaison. Pourtant la taille du pénis détendu n’a rien à voir avec celle du membre en érection.

Ce qu’elles pensent de la taille du pénis

Même si les femmes attachent peu d’importance à la taille du pénis au repos, les hommes en font assez facilement une obsession. Peut-être cela vient-il du fait qu’il ne se voient jamais les uns les autres en érection, mais uniquement dans ces situations où le sexe pend entre les jambes de manière flasque. C’est pourtant lors de l’érection que la taille du pénis aura une réelle importance.

Alors que les hommes érotisent beaucoup le volume des seins des femmes, celles-ci n’ont que faire de la taille d’un pénis au repos. En réalité, elles s’en fichent.

Par contre, la plupart des femmes préfèrent un pénis en érection de taille « normale ». Simplement parce qu’elles ont généralement elles-même un vagin de taille normale.

L’obsession du micro pénis

Les hommes qui ont un pénis en érection mesurant une douzaine de centimètres pensent parfois avoir un micro pénis. C’est totalement faux.

Le micro pénis est une anomalie physiologique que l’on repère dès la naissance. On parle de micro pénis uniquement lorsque celui-ci mesure moins de 3 cm au repos et de 7 cm en érection. Il est possible de soigner cette anomalie au moyen d’hormones, mais cela doit se faire avant la puberté.

Pour faire l’amour, il n’est pas utile ni nécessaire d’avoir un gros pénis, comme beaucoup d’hommes ont tendance à le croire. Il s’agit d’un fantasme dû à une mauvaise information.

La verge n’est pas sensée remplir le vagin de la femme, car celui-ci est entouré de muscles qui se contractent autour de la verge pour en épouser le volume.

Les femmes qui prennent la peine de travailler leur musculature vaginale obtiennent le double bénéfice de mieux retenir leur urine et également de mieux sentir le sexe de leur partenaire durant les rapports sexuels. Leur vie intime s’en trouve généralement améliorée.

Avant de s’inquiéter sur la taille de son pénis, il est utile d’en mesurer les dimensions. Pour cela, il faut utiliser une règle rigide. Il est en effet impossible de le faire avec un centimètre de couturière.

Pour faire cela, il faut se tenir dans un endroit suffisamment chauffé, car en cas de froid le sexe se rétracte et la longueur diminue, ce qui fausse les mesures.

Vous pouvez vous masturber pour arriver au maximum de l’excitation et de l’érection avant de poser la règle à la base du pénis, tout contre l’os du pubis et en appuyant pour l’enfoncer.

La taille du pénis se mesure toujours à partir de l’os du pubis et non pas à partir de la peau. Cette précision peut faire varier la longueur de 1 ou 2 cm.

Veuillez aussi à tenir compte du fait que la règle indique bien le zéro à son extrémité. Si vous obtenez une longueur totale en érection de 8 cm au moins, vous ne pouvez pas parler de micro pénis. Tout au plus, pourriez-vous être doté d’un membre modeste.

Quelle est la taille normale du pénis ?

Les études scientifiques rigoureuses qui ont été menées à plusieurs reprises sur de grands échantillons d’hommes blancs révèlent une taille de pénis moyenne de 13.5 cm en érection. Comme ceci est une moyenne, on peut considérer qu’il y a un grand nombre d’hommes avec un pénis en érection qui se situe entre 10 et 12 centimètres de longueur.

La plupart des hommes sous-estiment la longueur réelle de leur sexe. Ils ne côtoient que rarement, ou même jamais, d’autres hommes en érection et se basent uniquement sur ce qu’il voient dans les films pornographiques. Il se trouve que les acteurs X sont justement choisis parce qu’ils ont un pénis anormalement gros et long.

Il faut noter également que le fait d’avoir beaucoup de poils ou de l’embonpoint réduit encore l’impression de longueur du pénis. À ce sujet, on peut conseiller une coupe raisonnable des poils pubiens, voir un rasage de près au niveau de la base de la verge et des testicules. Ainsi, le pénis à l’air tout de suite plus grand !

Vous avez dit grosse bite ?

En réalité, la taille du pénis est avant tout une question psychologique. Des croyances dues à de fausses informations lors de l’éducation ou durant des premières expériences sexuelles peuvent amener un homme à croire que son pénis est trop petit alors qu’il est de taille tout à fait normale.

L’important est d’avoir une taille de pénis qui permet de satisfaire une femme.

Un vagin dilaté par l’excitation mesure en moyenne 12 cm de profond. Un pénis de taille normale sera donc parfaitement suffisant pour le remplir et le combler.

Concernant la largeur du vagin, elle est simplement nulle. Le vagin est une cavité virtuelle dont les deux parois se touche. C’est avant tout la tonicité des muscles vaginaux qui va permettre à la femme de serrer le pénis lors de la pénétration et d’augmenter son plaisir.

La plupart des femmes redoutent les pénis trop gros et trop longs. D’abord, elles craignent de ressentir la nausée et l’envie de vomissements lors de fellations trop profondes. Quant aux pénétrations, elles ont peur d’éventuelles douleurs vaginales, sans parler de la perspective anale…

N’importe quel pénis, même petit, frotte contre les parois du vagin lorsqu’il le pénètre. Ainsi, les stimulations produites ont lieu dans tous les cas.

Les femmes qui prétendent « ne rien sentir » doivent pratiquer des exercices pour muscler leur périnée afin de bénéficier de bonnes sensations lors de la pénétration.

Les femmes qui préfèrent les grosses bites sont sensibles aux fantasmes produits par leur imaginaire. Cet attrait pour un sexe imposant qui les remplirait totalement est le fruit d’une construction psychologique. Ceci peut évidemment compter, mais n’a rien à voir avec les possibilités physiques de l’orgasme.

Le fantasme de la grosse bite est très présent dans notre société. Mais un pénis trop grand est également un handicap pour les hommes qui en sont dotés. Ceux-ci sont souvent complexés et craintifs, car ils ont accumulé des expériences scabreuses avec des femmes qui se sont enfuies face à ce membre trop imposant.

Bien que le vagin soit capable de se dilater suffisamment, un pénis trop gros reste souvent problématique et inquiétant pour la plupart des femmes.

D’autre part, avec un pénis de grand volume, l’afflux sanguin nécessaire pour le faire devenir vraiment dur et très important. La rigidité complète d’un gros pénis est donc plus difficile et les sexes longs et larges ont tendance à rester plus mous. Les difficultés d’érection sont donc plus importantes et fréquentes chez les hommes qui ont un gros sexe.

La taille idéale du pénis

Il arrive qu’une femme ait un vagin particulièrement large ou au contraire particulièrement étroit. Dans le premier cas elle préférera un gros pénis et dans le second un pénis plus petit.

Cela tombe sous le sens. En réalité, la plupart des femmes ont un vagin de taille moyenne qui correspond aux pénis de dimensions moyennes.

Il s’agit évidemment de trouver « chaussure à son pied », ce qui est une évidence non seulement dans le cadre de la sexualité, mais aussi dans un grand nombre d’autres aspects de la rencontre amoureuse. L’harmonie d’un couple est construite sur une compatibilité à tous les niveaux.

Alors que la taille du pénis reste une préoccupation pour de nombreux hommes, il est essentiel de dire et de redire à quel point elle n’a rien à voir avec le fait d’être un bon amant. La plupart des femmes en sont très conscientes et n’attachent que peu d’importance à la taille du pénis.

Il leur arrive parfois, assez maladroitement d’ailleurs, de taquiner les hommes à ce sujet, car elles savent que c’est un point sensible. Mais elles ne se rendent généralement pas compte de l’impact de leurs sarcasmes sur la psychologie masculine.

Ainsi, tout en croyant faire de l’esprit à ce sujet, elles peuvent profondément blesser la fierté d’un homme dans sa virilité. Et ceci à tel point qu’il pourrait développer une frustration et un complexe profond.

Mesdames, prenez conscience de la vulnérabilité de vos hommes au sujet de la taille de leur pénis et prenez plutôt le temps de les complimenter que de leur chercher des noises à ce sujet. Vous en serez les premières bénéficiaires.

Car un homme qui peut se sentir fier de son pénis, indépendamment de sa taille, pourra profiter de sa puissance virile. Il sera plein de confiance et d’énergie, laissant s’ériger fièrement le membre qui saura vous contenter.

La taille du pénis, sa forme, sa couleur, est unique pour chaque homme. Qu’il s’agisse de votre propre pénis ou du pénis de votre partenaire, sachez en apprécier la beauté afin d’en profiter amoureusement.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Les trois qualités des bons amants

Les trois qualités des bons amants

Pourquoi est-il si important d’être un « bon coup » au lit et quelles sont donc ces trois qualités des bons amants nécessaire pour y arriver ?

La sexualité fait profondément partie de notre état humain et nul ne peut se réaliser pleinement en amour sans trouver, chacun à sa manière, l’épanouissement intime qui lui convient.

Il y a trois qualités fondamentales que les bons amants réunissent et qu’il est bon de connaître afin de les développer et de les intégrer dans sa vie de couple.

C’est ce que j’explore dans ce dernier podcast, à écouter ou à télécharger en cliquant ci-dessous.

Lecteur audio

Si vous préférez la lecture, voyez la transcription texte juste en-dessous.


e-book "Les 7 secrets d'une sexualité épanouie"

 

 

 

 

RECEVEZ votre e-book GRATUIT
TOUT DE SUITE

 

OUI :Découvrez les 7 secrets d'une sexualité épanouie

OUI :Recevez des conseils inédits par e-mail ...

OUI :Soyez plus heureux dans votre lit !

Je déteste les spams ! Vos données sont confidentielles et resteront entre nous.

Transcription texte du podcast

Les 3 qualités des bons amants

Bonjour à toutes et à tous ! Aujourd’hui nous allons simplement réfléchir un peu aux qualités des bons amants, à ce qui fait qu’on peut devenir bons et à ce qui peut améliorer son aisance dans la relation sexuelle jusqu’à être de bons amants.

Les informations qui vont suivre sont tirées d’un extrait de ma conférence « Secrets d’alcôve » que je vous laisse découvrir maintenant.

Pourquoi donc est-ce si important d’être bien dans son lit ? Pourquoi est-ce si important d’être « bon au lit », d’être comme on dit un « bon coup » ? Qu’est-ce qui fait que c’est si important de réussir sa sexualité ?

Je crois que nous sommes des êtres complexes, entier, complet, et que la sexualité fait partie de notre équilibre et de notre construction. Pour que nous puissions nous réaliser de manière entière et complète, de manière épanouie, nous avons besoin de réussir aussi notre sexualité.

C’est pour ça qu’il est bon d’aborder cette question, de réfléchir et de se former sans cesse de manière à tendre vers une certaine excellence dans cette expérience magnifique qu’est le rapport sexuel.

Le bon état d’esprit des bons amants

Pour être bon au lit, il faut avant tout un bon état d’esprit. C’est l’état d’esprit sexuel. Cet état d’esprit sexuel vient d’une conscience d’être quelqu’un de sexuée, avec ses pulsions, ses désirs, ses envies, ses fantasmes, et avec ce besoin aussi de partager cela avec autrui. On partagera donc cela avec une autre personne, avec un ou une partenaire qui a lui aussi, ou elle aussi, ses désirs, ses fantasmes, ses pulsions.

Le bon état d’esprit sexuel va permettre de développer son estime de soi. C’est pour ça qu’il est très important de pouvoir se sentir un bon coup, croire et savoir qu’on est un bon coup, bien sûr dans les limites du raisonnable, parce que cela va permettre de valoriser sa propre identité en développant l’estime de soi.

Un autre avantage du fait d’être conscient d’être « bon au lit », c’est qu’on va avoir plus de succès en amour. En effet, on va générer plus d’attraction sexuelle, simplement parce qu’on est conscient de sa propre sexualité, conscient que la sexualité c’est bien et que c’est quelque chose qu’on porte avec soi.

On va ainsi développer sa confiance et intégrer la sexualité très rapidement et très naturellement dans nos rencontres.

Il est vrai que si vous êtes en couple depuis très longtemps, depuis plusieurs années ou même dizaine d’années, vous aurez peut-être un peu oublié cela. Mais pour les jeunes, ou pour ceux qui sont célibataires et qui se trouve dans la mouvance de la rencontre, ou des rencontres, on se rendra compte qu’en assumant pleinement son côté sexué et en accueillant l’idée, de manière complète et intégrée, que le sexe est une bonne chose, que c’est quelque chose de bon, quelque chose de bien, quelque chose de sain, on va arriver très facilement et très naturellement à intégrer la sexualité tout de suite dans la rencontre.

On ne va pas forcément coucher le premier soir. Quoi que… On peut coucher le premier soir, ou est le problème ? Il y a des gens qui pensent qu’il ne faut pas le faire, qu’il faut attendre trois jours trois semaines… Mais tout cela ne sont que des conventions, des croyances.

En réalité, on va coucher avec l’autre quand on en a envie et quand l’autre n’a envie, bien sûr. Quand les deux envies sont coordonnées et sont synchronisées.

En bref, le fait d’accueillir le côté naturel de la sexualité va nous permettre d’apprécier le sexe et de l’intégrer rapidement dans la rencontre.

Fidéliser l’autre

Le sexe va également permettre de fidéliser l’autre. C’est-à-dire que, quand on va faire l’amour avec quelqu’un, on va générer des échanges d’énergie à travers la rencontre charnelle. Notre cerveau va produire des endorphines, qui est une sorte de morphine naturelle.

Il va générer aussi de l’ocytocine. Ça, c’est l’hormone de l’attachement. Cette hormones est générée en plus grande quantité chez la femme que chez l’homme en raison de la maternité. Lorsqu’une femme a un bébé, elle va générer une forte quantité d’ocytocine qui va la lier à son enfant. C’est pourquoi elle a un plus grand potentiel de production d’ocytocine que l’homme.

Dans la relation charnelle, quand on fait l’amour, la femme plus que l’homme, mais l’homme également, vont générer de l’ocytocine qui va les lier l’un à l’autre.

Cette ocytocine, ce phénomène hormonal, va permettre « d’accrocher » les amants l’un à l’autre pendant une certaine période. On parle de trois mois à trois ans, on ne sait pas très bien, mais peu importe !

De toute façon il va y avoir une période durant laquelle les amants vont se retrouver hormonalement liés. Ce sera plus fort qu’eux. C’est ce qu’on appelle être amoureux, l’avoir dans la peau, être fou d’un tel ou d’une telle et c’est ce qui va permettre de poser les premières bases du couple sur la durée, pour autant que le couple ait envie de durer.

Concernant les vieux couples, les couples qui sont ensemble depuis très longtemps, le fait d’accueillir cette idée, ou de redorer le blason de cette idée, que le sexe est bon, est une bonne chose, qu’il est naturel et tout à fait sain et normal, va permettre de porter un autre regard qui pourrait bien leur amener de la nouveauté dans leur relation, même si elle est déjà là depuis longtemps.

Obsession de la technique sexuelle

Il y a beaucoup de gens qui pensent que pour être un « bon amant » il faut connaître des techniques, des positions, des astuces ou des gestes particuliers pour contenter son ou sa partenaire.

En réalité, être un bon amant, ou une bonne amante, n’est pas une question de technique. Ça n’est pas quelque chose de mécanique ou du moins, pas seulement. Il faut trois choses pour arriver à être bon amant.

Les 3 qualités des bons amants

Tout d’abord, il faut le bon état d’esprit, comme je viens de l’expliquer. Mais surtout, il s’agit d’arriver à concevoir et à véritablement intégrer, pas seulement mentalement, mais à intégrer à l’intérieur de soi cette notion que le sexe est bon, que ça fait du bien, que c’est agréable pour les deux, qu’il n’y a pas de perdant, que c’est quelque chose de sain et de naturel.

Il s’agit vraiment de l’intégrer profondément, de le ressentir jusque dans ses tripes. Voilà le bon état d’esprit des bons amants.

Deuxièmement, il faut de la pratique. Si vous êtes tout jeune ou novice et que vous n’avez aucune expérience, il vous sera très difficile d’être un bon amant ou une bonne amante.

Et enfin, il faut un certain nombre de connaissances. Si vous manquez de connaissances, vous allez arriver à certains moments, confronté à des cas un peu plus complexe, un peu délicat, avec des réactions inattendues… à ressentir votre limite.

C’est-à-dire que quand tout se passe bien, c’est facile. Mais s’il y a un petit doute, des craintes, des gênes, des douleurs ou encore des positions qui vous laissent perplexe, les connaissances vont être nécessaires pour être un bon amant, une bonne amante.

Donc, veillez bien à développer ces trois qualités des bons amants : le bon état d’esprit, l’expérience pratique, et de bonnes connaissances de son corps, du corps de l’autre, de l’anatomie et des techniques sexuelles.

Ces techniques sexuelles, nous aurons l’occasion d’en reparler et de revenir dessus à d’autres moments, sur des podcasts ou des vidéos. Et je compte sur vous pour explorer également tous les articles qui concernent ses différentes techniques sur le site erotic-attitude.com, le site des amoureux qui se bougent pour être heureux dans leur lit…

Ainsi s’achève ce podcast, construit à partir d’un extrait de ma conférence « Secrets d’alcôve ». Je vous souhaite tout de bon, tous plein de bonheur et de plaisirs partagés avec votre partenaire. Et surtout, surtout, n’oubliez pas :

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Les femmes préfèrent-elles vraiment les mecs bien membrés ?

Les femmes préfèrent-elles vraiment les mecs bien membrés ?

Une grosse bite, ça fait toujours rêver… Mais quand il faut passer à l’acte, il arrive souvent que les femmes prennent peur face à un engin démesuré. Si celui-ci fait parfois rêver, c’est que le plaisir sexuel prend source dans le cerveau et que les fantasmes attisent le désir. L’idée d’un sexe énorme séduit donc la plupart des femmes dans leur souhait de se sentir remplie.

Mais dans la pratique, les femmes accordent plus d’importance à l’attention et au savoir-faire de leur amant. Bien utilisé, un pénis de taille moyenne est nettement plus confortable.

Découverte d'un pénis énorme

Le phallus comme symbole de virilité

Archétype de la puissance masculine, la grandeur du pénis en érection est source de préoccupation chez la plupart des hommes. Certains trouveront de la fierté dans leur membre dressé, d’autres se laisseront terrasser par leurs complexes. Un homme sur deux pense que la taille de son pénis est primordiale.

Mais ce qui inquiète les hommes, c’est surtout le jugement que les femmes pourraient porter sur leurs attributs et le rejet qui pourrait en résulter. Il arrive même que cela tourne en véritable obsession, perturbant la sexualité et l’identité même de certains.

Malgré les croyances culturelles qui véhiculent toujours le mythe de l’amant merveilleux à grande queue, les études montrent que plus de la moitié des hommes sont content de leur sexe.

Un mec sur cinq le trouve trop petit alors que seul 2% auraient un micropénis, avec des érections de 7cm ou moins. Mais beaucoup avouent tout de même que s’ils pouvaient gagner quelques centimètres ils ne diraient pas non !

Là où les femmes sont d’accord

Les avis divergent selon que la femme considère ses fantasmes ou la réalité de ses rapports sexuels. Néanmoins, neuf femmes sur dix préfèrent un membre large plutôt que fin, même si ce dernier est long.

Ce sont les femmes de moins de 30 ans qui sont les plus attachées à l’aspect physique et à l’idéal du mec grand, sportif, musclé et à grosse queue.

85% des femmes se disent satisfaites de la taille du sexe de leur partenaire. Elles s’accordent en général à apprécier plutôt la fermeté que la dimension. Une queue bien raide est synonyme de désir et les femmes adorent être désirées.

Mais là où elles sont unanimes, c’est dans leur préférence pour un amant qui sait s’y prendre pour les exciter, les remplir et les emmener au 7e ciel.

Finalement oui, les femmes préfèrent les mecs bien membrés. Mais à leurs yeux, un mec bien membré a un sexe de grandeur moyenne, ou légèrement supérieure, qui peut les remplir sans les déchirer.

Sexy active guy

La norme phallique

Selon les dernières études françaises, la taille la plus répandue d’un pénis en érection est de 15cm pour la longueur et de 12,8 cm pour la circonférence. Un ou deux centimètres en plus ou en moins est tout à fait normal et la plupart des hommes se situent dans cette moyenne.

Si vous êtes au-dessus ou en-dessous de la norme, vous allez devoir vous accommoder de ce que la nature vous a donné et redoubler d’attention pour contenter votre partenaire.

Avec un sexe trop gros, cela devient un problème… Si vous dépassez les 20cm, franchement, c’est pas de chance ! À moins d’être star du X, vous avez sûrement de la peine à avoir des rapports normaux et votre partenaire doit un peu serrer les dents.

Si votre sexe est tout petit, il est probable que votre vie sexuelle soit peu active. Vous avez peut-être pensé à différents moyens pour agrandir votre pénis. Mais la chirurgie est inefficace sur l’érection et ne peut, au mieux, qu’allonger le sexe au repos. Elle est donc sans intérêt.

Les pompes à vide et les pilules ne marchent pas vraiment non plus. Il ne vous reste donc qu’à devenir un amant si attentionné qu’on vous aime pour vos gestes d’expert plutôt que pour vos attributs. C’est heureusement possible, si vous y travaillez.

Personne n’a envie d’être hors normes, ni en trop ni en trop peu. Mais les particularités physiques sont une réalité incontournable qu’on ne peut qu’accepter.

Indépendamment du sexe qu’on a reçu, c’est surtout la manière de l’utiliser qui permet de satisfaire sa compagne. Tout le monde n’a pas un sexe parfait, mais chacun peut devenir un parfait amant.

Le bon amant

Il me semble que c’est le Tao qui fait référence à la correspondance physique des partenaires sexuels. Dans cette vision orientale, l’homme est lièvre, chien ou cheval et sa compagne devrait s’accorder à lui en étant hase, chienne ou jument.

En d’autres termes, une grosse bite avec un vagin large et une petite avec un vagin étroit. Les pénis et les vagins moyens étant très répandus, la plupart d’entre-nous sont contents, alors que ceux qui sont dans les extrêmes doivent chercher un peu.

Il ressort de tout ceci que le fait d’être un mec bien membré ait effectivement une certaine importance, bien que ce ne soit pas l’essentiel. Être ami avec ses parties génitales permet de se sentir détendu dans la relation intime et d’avoir des érections bien fermes.

C’est tout ce qu’il faut pour développer ensuite son talent à faire l’amour et entrer à deux dans les jeux amoureux.

Ne manquez pas de lire mon e-book gratuit « Les 7 secrets d’une sexualité épanouie », dans lequel je vous dévoile le meilleur de mes connaissances pour être à l’aise dans la relation sexuelle. Être confiant dans ses gestes, c’est aussi être heureux de son corps et c’est là tout ce qu’on a à partager.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Recherches utilisées pour trouver cet articleles femmes aiment les grosses bites,pourquoi les femmes aiment les grosses bites,les femmes preferent les grosses bites,Les filles aiment les grosses bites,les filles et la bite,les femmes preferent les grosses,Ma femme couche avec un homme tres bien monté recherche grosse bite,je préfère les grosses bites,grosse ou petite bite,une femme aime elle un homme bien monte