Archives par mot-clé : culture

Culture et romantisme au Japon

La culture influence toujours les comportements amoureux et sexuels d’un peuple. Je découvre un peu le théâtre japonais et la cuisine bien sûr, au hasard de mes expérimentations.

Culture et romantisme au Japon

C’est en questionnant les japonais, les vrais, ceux qu’on croise dans la rue et dans les bars, que je peux le mieux percevoir leur vision de l’amour et de la sexualité. Si la forme diffère souvent avec ce que nous connaissons, le fond reste le même.

Le désir d’aimer et d’être aimé est bien universel.

00

Transmission texte de la vidéo

Les japonais sont romantiques

(On entend de la musique venant d’un théâtre de rue…)
…La culture japonaise, c’est très sympathique comme vous pouvez le voir mais c’est quand même un peu casse-pieds au bout d’un moment ! Surtout que j’habite l’immeuble d’à côté. J’essayais de faire une sieste, et j’ai été réveillé par un bruit étrange, alors je suis descendu pour voir…

Une grande différence, bien évidemment, par rapport à ce qu’on a l’habitude de voir et d’entendre chez nous. Donc sieste écourtée grâce au théâtre Japonais.

Je vais manger, dernière soirée à Tokyo. Demain départ pour Kamakura.

Les repas dans les restos, c’est vraiment étonnant. On ne comprend pas du tout la carte. En général, il y a 3 mots mais je ne peux que prendre « au bol », je montre des photos et je mange ce qu’on me sert. Là, je viens de manger un truc super…dégueulasse !! Mais bon, ça fait partie de l’expérience et c’est très sympa. Il faut aimer les trucs hyper-forts, hyper-chauds, qui donnent la goûte au nez…et c’est vraiment très mal vu de se moucher en public ! Donc, on développe tout l’art de manger avec la goutte au nez…

Alors que mes réflexions sur l’amour et la sexualité au Japon continuent de se faire, de m’accompagner dans ce périple aventureux…

Hier soir, après le théâtre, j’ai été me promener au centre- ville, à Shingaya, quartier très vivant aussi la nuit. Je me suis enfilé, au hasard, dans un resto, à l’intérieur duquel il n’y avait absolument rien, ni en français, ni en anglais. Alors j’ai regardé dans les autres assiettes et j‘ai mangé un repas délicieux.

Avec les quelques mots d’Anglais du patron, j’ai pu échanger, faire copain-copain avec lui, il y avait aussi une dame et un jeune homme, Su-Chang, qui se promenait aussi par là. Et c’est étonnant de constater que, quand on décide de parler avec le cœur, la barrière de la langue se franchit assez facilement. C’était super sympa !

J’ai quand même réussi à leur poser des questions sur l’amour et a sexualité. J’ai réussi à leur dire que j’étais « sexteacher » et ça les a fait éclater de rire ! Et vraiment, mon enquête me fait dire que les Japonais sont extrêmement romantiques. Ils aiment l’idée d’aimer et d’être aimés.

Les filles sont particulièrement romantiques, elles se font toute belle, toute jolie, se maquillent, s’habillent sexy, uniquement pour vivre cet amour qui est ressenti, comme partout sur la planète, comme un besoin, quelque chose de merveilleux à vivre.

Les mecs, sont un peu plus axés sur la culotte, comme partout ailleurs dans le monde, ce qui est tout à fait normal et naturel.

Finalement, cette sexualité Japonaise, qu’on imagine étrange, ritualisée, un peu fétichiste, existe sans doute, mais comme partout ailleurs, les gens d’ici veulent aimer et être aimés. C’est extraordinaire et ordinaire en même temps de pouvoir capter et ressentir cela avec ces gens.

Je commence donc à être à l’aise pour poser des questions sur ce sujet. On sent les gens timides mais super intéressés. Ils donnent quelques bribes d’informations mais sont toujours, toujours très romantiques.

Donc le romantisme au Japon est très marqué, certainement plus que chez nous. Je vais partir maintenant sur Osaka et vous en dirai plus.

C’était Philippe Fragnière sur erotic-attitude, continuez de me suivre, c’est sympa !

00

Sexe et culture : les buzz 2014

Sexe et culture : les buzz 2014

Qu’est-ce qui a marqué l’actualité en matière de sexe et de culture durant l’année 2014 ? Quelques buzz ont attiré mon attention, les uns pour m’agacer et d’autres pour me charmer. En cette fin d’année, un petit coup d’œil en arrière me donne à penser que sexe et culture restent intimement liés.

Alors que la culture est l’expression de notre société, le sexe reste le garant de sa survie. Il est donc normal qu’on les retrouve parfois ensemble, comme les ingrédients essentiels d’une recette à laquelle on ne peut échapper. Sexe et culture s’imposent, se rejoignent et s’imbriquent parfois de manière étonnante.

Sexe et culture vers la liberté

Les quelques exemples ci-dessous ont fait le buzz en 2014. Ils démontrent que la liberté en matière de sexe est en pleine évolution. Certes, cela engendre des tensions et des incompréhensions. Mais en regard des siècles d’inhibition et de frustration qui nous précèdent, c’est assez normal.

Toute transformation demande du temps et de l’énergie. Transformer une société pour la rendre plus libre et plus consciente, c’est le travail que font des milliers de personnes en étant au plus proches d’elles-mêmes. Artiste ou observateur, nous sommes tous concernés.

Chacun tente de trouver son bonheur et de le partager avec les autres en puisant dans ce qui l’anime profondément. De toutes les manières possibles on cherche à cultiver l’érotisme. C’est ainsi que le sexe et la culture se mélangent dans l’existence de tous.

Girlband ADAM

14 millions et demie de vues sur Youtube pour ces trois chanteuses qui se paient un orgasme tout en interprétant une de leurs chansons ! Ça n’a pas l’air facile de rester concentré alors que les sensations intimes s’intensifient. Charmant.

« Tree », l’œuvre de Paul McCarthy

Cette sculpture gonflable de 24m de haut n’est pas restée longtemps exposée, place Vendôme à Paris, dans le cadre de la Foire Internationale d’Art Contemporain. De vives critiques portaient sur la forme qui évoque assurément un plug anal (du moins pour les connaisseurs) !

sexe et culture

D’autres personnes y voyaient un sapin de Noël ou un pion d’échec. Faut-il rappeler que Brancusi avait en son temps exploré ce genre de formes abstraites ? Au final, les critiques ont été suivies par un sabotage. L’artiste, découragé, a renoncé à remettre son œuvre en place.

Les puritains se sont sentis attaqués et ont montré leur intolérance. C’est clair qu’avec une dimension pareille, l’objet visait les « gros trou-du-cul » !

Des inconnus s’embrassent pour la première fois

Une vidéaste a demandé à vingt inconnus de s’embrasser devant la caméra. Ces personnes, qui se rencontrent pour la première fois, vont échanger leur premier baiser.

Aussi tendre que surprenante, cette vidéo magnifie un des gestes amoureux les plus beaux et les plus naturels.

L’exposition « Sade, attaquer le soleil »

Annoncée comme l’événement de la rentrée au Musée d’Orsay, cette exposition ne m’a pas convaincu. Je suis peut-être idiot, mais je n’ai pas compris quel était le message. Quelques phrases du « Divin Marquis », sorties de leur contexte, sont accompagnées d’œuvres d’art, peintures, sculptures, photos, vidéos…

Bien que je ne doute pas que des artistes comme Picasso ou Rodin aient pu trouver par moments leur énergie créatrice dans l’érotisme, je doute qu’ils aient exploré la cruauté dont Sade fait l’apologie. Du coup, la juxtaposition des œuvres et de l’esprit sadique m’est parue incongrue.

Veut-on justifier la fascination pour ce personnage ? Tout génial qu’il fût dans ses constructions intellectuelles, Sade n’était en réalité qu’un dangereux psychopathe. Mais peut-être est-il aussi le reflet d’une part plus sombre de nous-même…

Deux artistes vidéastes se sont laissé inspirer par cette expo pour créer un clip qui a déjà été vu un demi million de fois depuis trois mois. De belles images pour un sujet ambigu.

Drone Boning

Un drone survole le monde pour surprendre les amants dans leurs ébats. Le mélange de la nature et de l’amour, c’est toujours simple et merveilleux. Les humains sont si beaux quand ils s’aiment…

00

Ce ne sont que quelques repérages pour 2014. Quel sexualité nous inspirera 2015 ? La plus épanouie, je vous souhaite.

Dites-moi dans les commentaires ci-dessous comment vous aimeriez vivre le sexe et la culture durant l’année prochaine.

00