Archives par mot-clé : fantasmes

9 secrets de complicité amoureuse

9 secrets de complicité amoureuse

Atteindre les sommets du plaisir en couple n’est pas le fruit du hasard. Pour y arriver, vous devez connaître les secrets de la complicité amoureuse, ceux qui vous donneront accès à l’extase à deux.

Pas besoin d’avoir un physique de défilé de mode ou l’endurance d’une star porno pour atteindre le septième ciel. Les secrets que je vous donne ici s’adressent à tous.

Ils sont simples à mettre en place et d’une efficacité redoutable. Il suffit d’y porter son attention et de trouver plaisir à se consacrer un peu à sa complicité amoureuse.

Ainsi, votre sexualité ne ressemblera jamais à celle des Bidochons et vous serez sûr de ne pas passer à côté de cet épanouissement amoureux qui vous fait rêver et auquel vous avez droit.

Complicité amoureuse

Ces secrets ont fait leurs preuves depuis des siècles et sont régulièrement repris par les plus grands thérapeutes et conseillers de couple de notre temps.

Faites confiance à ces petites astuces qui n’ont l’air de rien, mais qui forment la base même du couple heureux.

La complicité amoureuse en neuf points

1- Osez votre côté sexy
N’oubliez jamais que l’autre vous a choisi et que cela veut dire que vous lui plaisez. Ceci est un avantage énorme lorsqu’on se trouve en couple. Vous pouvez partir confiant, confiante, pour vous lâcher et séduire effrontément votre partenaire jour après jour.

Vous savez que l’attraction sexuelle existe entre vous, et que vous pouvez oser des approches de séduction épicées, voire carrément extravagantes.

Donc soyez sexy, et soyez le de plus en plus, sans omettre d’encourager l’autre à le faire de son côté. Dites-lui que vous êtes sensibles à son sex-appeal et que vous adorez cela. Encourager-le, encourager-la, à vous plaire et à vous séduire toujours plus.

2- Entretenez la flamme
Sachez maintenir la braise rougeoyante pour que votre feu soit toujours facile à ranimer. Les petites attentions quotidiennes sont parfaites pour cela.

Glisser un mot doux dans son portefeuille ou son sac à main ; dessiner un cœur (ou une bite) sur le givre de son pare-brise ; envoyer une fleur ou un chocolat à l’adresse de son bureau ; chuchoter par surprise un mot coquin à son oreille.

Il y a une foule d’actions que l’on peut réaliser au quotidien pour communiquer son désir et le maintenir vivant. Il suffit souvent d’un peu d’attention pour que des idées créatives, inédites et amusantes viennent nous inspirer.

Le sexto est à la mode ? Soit, utilisons-le. Mais n’oublions pas la bonne vieille enveloppe postale, surtout si nous savons l’agrémenter de quelques créations personnelles, dessins, collages, mèche de cheveux, parfum…

Et si vous avez envie de mettre le feu aux poudres, n’hésitez pas à assumer le rôle que votre côté sexy vous inspire.

3- Accueillez les avances de votre partenaire
Bien entendu, rien ne vous oblige à faire l’amour quand vous n’en avez pas envie. Dans ce cas, prenez au moins en considération le désir de votre partenaire. Son envie de partager de la tendresse et de l’intimité avec vous doit être respecté et peut aussi vous honorer.

N’envoyez jamais balader votre partenaire parce que vous n’êtes pas synchronisés. Faites lui comprendre que vous avez entendu son désir, que vous ne voulez pas le rejeter, mais que vous n’avez pas la tête à ça pour le moment. Vous pouvez même lui suggérer de revenir un peu plus tard, quand vous aurez vous-même pris le temps de vous y préparer.

Une des plus grandes qualités des amoureux est la souplesse d’esprit. Ce talent, qui peut être développé, leur permet de s’adapter constamment l’un à l’autre afin de rester en lien, ou de se reconnecter rapidement.

4- Utilisez le potentiel des fantasmes
Les fantasmes sont le théâtre de votre érotisme secret et personnel. Les images et scénarii troublants que vos fantasmes suscitent vous appartiennent et ne sont pas obligatoirement à partager avec l’autre. De telles mises en scène, parfois stéréotypées, parfois farfelues, servent à activer votre désir et votre énergie érotique.

Fantasmer est une chose naturelle et parfaitement saine. Cela permet d’équilibrer les pulsions brutes avec les valeurs morales. Voilà pourquoi il est important d’accueillir ses propres idées, de laisser exister ses propres pensées pour s’en amuser, s’en émerveiller et en nourrir son désir avant de les laisser s’éloigner.

Ne refoulez donc pas vos pensées. Accueillez-les plutôt comme une impulsion créative capable de vous inspirer sur le chemin votre épanouissement.

5- Considérez le sexe comme une priorité
Quand on est jeune et bourré d’hormones, et plus encore quand on vient de se rencontrer, on n’a pas besoin de se forcer pour faire l’amour tous les jours.

Après quelque temps, quand le couple est un peu établi, il devient nécessaire de porter son attention sur l’autre pour cultiver le désir. Les parties de jambes en l’air exaltées et obsessionnelles des débuts laissent place à une relation plus coutumière et tranquille. C’est là qu’il faut activer son esprit fripon.

La complicité amoureuse est
le ciment du couple.

Si vos activités quotidiennes, vos engagements sociaux ou professionnels vous empêchent de penser à la gaudriole, alors planifiez carrément vos rencontres intimes dans votre agenda.

Dans un couple, il peut être très excitant de savoir qu’on a rendez-vous avec l’autre tel jour à telle heure juste pour faire l’amour. Vous pourriez même vous interdire de parler d’autre chose lors de ce type de rencontre entre vous.

Sachez que votre sexualité vous ressemble. Plus vous serez créatifs, libérés et joyeux, plus votre complicité amoureuse sera riche et épanouissante.

6- Complimentez votre partenaire de sexe
Après l’acte amoureux, quand vous êtes repus de plaisirs, sachez honorer l’autre de quelques compliments. Vous trouverez toujours un geste, un mot, une attitude, qui vous aura apporté un plaisir particulier.

Exprimez votre gratitude à l’autre en lui disant simplement ce que vous avez aimé. Cela va booster son ego et son désir de recommencer. De plus, cela va l’encourager à faire de même envers vous.

Évidemment, si quelque chose durant l’acte sexuel vous a gêné ou dérangé, faites en part à votre partenaire. Non pas comme un reproche ou une critique, mais comme un souhait d’amélioration qui vous permettra à tous les deux d’atteindre encore plus de plaisir.

En fait, quand quelque chose « coince », c’est une occasion en or pour dire à l’autre, ou lui montrer, comment mieux s’y prendre la prochaine fois.

7- Ne cherchez pas la performance
Avez-vous déjà eu la chance de vivre un orgasme extraordinaire ? Ce qui en fait un moment hors normes est justement qu’on peut le comparer aux orgasmes ordinaires. Ainsi, les plaisirs coutumiers ont toute leur importance. Il est essentiel de reconnaître à ces copulations « standards » la faculté de nourrir le couple sur la durée.

Les obsédés de la perfection, ceux qui voudrait que ce soit le nirvana à chaque fois, se condamnent eux-mêmes à la déception. Il est bien plus agréable d’envisager le sexe sans aucune pression, ce qui permet d’entrer dans l’expérience de manière détendue. C’est également ainsi qu’on pourra se laisser surprendre, par l’attitude de l’autre comme par ses propres perceptions.

8- Faites l’amour chaque fois que vous en avez envie
La sexualité, bien sûr, est une affaire de partage. Il existe pourtant un paradoxe à ce sujet. Le partage de l’intimité, de la tendresse et de la sexualité ne peut avoir lieu sans un désir égoïste de chacun des partenaires.

C’est dans la mesure où « je te veux pour mon plaisir » que je vais être capable d’entrer dans cet échange subtil qui fera autant ton plaisir que le mien.

Ne faites jamais l’amour pour faire plaisir à votre partenaire. Mais faites-le aussi souvent que vous en avez le désir et que les circonstances le permettent. Faites l’amour pour votre propre plaisir et acceptez que l’autre vous utilise pour son propre plaisir.

C’est ainsi que l’on s’honore l’un l’autre et que l’on peut partager ensemble une sexualité réussie et épanouissante.

9- Cultivez vos talents amoureux
Ce dernier point est peut-être le plus important, car il inscrit le couple sur la durée. Avec l’intention constante de s’améliorer, les amants vont constamment perfectionner leur talent en usant de leurs petits secrets amoureux avec de plus en plus de succès.

Être attentif à ce que l’on éprouve, communiquer ses ressentis avec l’autre, être curieux de tout ce qu’il y a encore à découvrir… Ce neuvième petit secret vous invite à une large ouverture d’esprit.

Rechercher la complicité amoureuse

Le premier espace de complicité amoureuse est celui de l’échange charnel. Le rapport intime est le lieu privilégié du plaisir complice.

Ensuite, c’est à l’intérieur de soi que se développe le désir d’être un bon amant, d’être une bonne maîtresse. On réfléchit à la manière de s’améliorer, on cherche des clés dans des livres, dans des émissions TV ou sur Internet.

Mais c’est en revenant l’un vers l’autre pour partager le fruit de leurs découvertes, que les partenaires s’enrichissent mutuellement et cultivent véritablement leur talent amoureux. C’est là que se trouve la clé, non seulement de leur complicité amoureuse, mais aussi de leur bonheur de couple.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Tokyo, quartier chaud

Mon enquête se poursuit par un premier contact avec le quartier chaud de Tokyo. Peu de différence apparentes avec ce que l’on connaît ailleurs dans le monde.

Tokyo et son quartier chaud : Shinjuku

Les enseignes lumineuses appellent le chaland uniquement par des slogans écrit dans une langue que je ne peux pas lire. Beaucoup de bruit, de musiques mélangées et d’annonces vocales.

Il n’y a pas de photos aguicheuses visibles, pas de prostitution sur la voie publique. Seulement le mystère de portes ou des rideaux à franchir et les gars qui m’interpellent pour que je les suivent  dans leur bouge…

Quelle différence avec les quartiers chauds de chez nous ? Une première observation sur les accompagnateurs masculins : les escort-boys à la japonaise sont très en vogue depuis quelques années.

Une curiosité qui me pousse à vouloir en savoir plus sur la perception du masculin et du féminin au pays du soleil levant. Mon enquête et mes réflexions ne s’arrêteront donc pas là…

00

Transcription texte de la vidéo

Shinjuku, quartier chaud

Ce quartier incroyable plein de lumières, de buildings, d’enseignes lumineuses, d’appels, de monde partout, c’est le quartier dont on dit qu’il ne dort jamais.

Ce quartier de Tokyo complètement vivant jour et nuit et ça tombe bien. Je n’ai pas réservé d’hôtel pour cette nuit, donc je vais peut-être dormir dans un de ces capsule-hôtel dont on parle parfois chez nous, vous en avez peut-être entendu parler…Ces espèces de boîtes, un peu comme à la morgue, (sans vouloir être morbide), ou l’on se mets dans des tiroirs pour passer la nuit. Je vais peut-être tester ça. A moins que je ne passe la nuit dans les bars, ce qui n’est pas impossible non plus !!!

Je vais m’enfiler dans une de ces rues, celle derrière moi, qui est complètement pleine d’appels au passage, à l’action, à être dans cette folie de Tokyo. Je vous retrouve un peu plus tard…

…Je ne résiste pas à vous en donner encore…incroyable…génial…

Je commence à me faire aborder par des gars qui veulent me vendre un strip-tease ou une soirée avec des filles. Je ne suis pas hyper-emballé par ce genre de perspective mais c’est toujours intéressant de le côtoyer, de voir comment les choses se font ailleurs, dans certains endroits un peu fous, en tout cas pour moi qui suis probablement un peu naïf, je dois dire (Je suis probablement un grand romantique).

Je ne sais pas si vous allez m’entendre, il y a vraiment du bruit…Avec des annonces dans tous les sens pour permettre aux gens de satisfaire leurs fantasmes et c’est quelque chose d’assez mystérieux, fascinant pour moi puisque, je n’ai pas forcément ce type d’approche mais partout dans la rue ici il y a des possibilités de voir des filles à poil !! De les rencontrer, de les baiser je n’sais pas…mais en tout cas il y a partout des choses à faire. Donc quartier chaud tel qu’on le conçoit.

Je vais un peu plus loin pour en savoir plus…

Ce qui peut faire la différence avec chez nous, dans ce quartier de Shinjuku c’est la prédominance des accompagnateurs masculins pour les jeunes femmes Japonaises. Ces travailleuses, ces working-girls qui n’ont pas le temps de nouer des relations. C’est tout un commerce qui se développe avec des garçons qui ne sont pas des prostitués, mais simplement des accompagnateurs qui sont là pour les faire rêver, rire, consommer, boire surtout et j’ai entendu dire que ce genre de soirée pouvait coûter jusqu’à 50000yens soit environ 400euros.

Je vais vous montrer derrière moi les affiches de ces garçons qui se présentent pour accompagner ces dames. C’est quelque chose qui n’a à ma connaissance aucun équivalent chez nous en Europe.

Ces garçons sont assez efféminés (je vais creuser la question) mais au pays des Samouraï et de Kung Fu, on est loin de l’idéal masculin tel qu’on le connaît chez nous. C’est intéressant de voir ces différences et ces possibilités qui existent. A part cela, c’est un quartier chaud assez standard, avec tous les fantasmes masculins qui sont mis en exergue à travers des appels aux clubs de strip-tease et autres.

Je vais en profiter pour vous faire part de mon idée sur les fantasmes masculins : pourquoi les hommes vont voir des stripteaseuses ? On pense que les hommes ont des pulsions beaucoup plus visuelles que les femmes. C’est pourquoi ils vont dans des cabarets, tels que nous les connaissons en Europe et les femmes vont plutôt rêver avec de jeunes hommes qui vont les faire rire, être avec elles, leur parler, etc. Ils sont tout beaux, un peu coiffés comme le Yéti !! Coiffure en cône assez bizarre pour nous, souvent teints en roux, c’est marrant.

Dans cette différence, entre la pulsion masculine, basée sur le visuel, fantasmes de la possession, le fait de payer pour voir une femme se dénuder, danser nue, et l’approche plus féminine de fantasmer de manière romantique.

Là, je me fais aborder…Tant que je ne me fais pas casser la gueule, c’est sympa !!!

Je continue mon chemin et pourrais comparer tout bientôt avec les quartiers chauds d’Osaka puisque j’y vais demain.

Je vous retrouve bientôt pour d’autres réflexions…

Je m’en suis jeté un ou deux !… Il ne fait plus nuit et je marche toujours… J’ai passé la nuit dans les bars à boire des bières et d’autres choses bizarres. Il est 5h30, je vais prendre le train pour Osaka.

C’est Philippe Fragnière à tout bientôt sur erotic-attitude.

00