Archives par mot-clé : Japon

Le couple au Japon

Comment les japonais vivent le couple au quotidien ? Si l’amour se développe dans le mariage, la sexualité se perd le plus souvent après la naissance des enfants.

Le couple au Japon

Une fois que les premiers émois sont passés et que le désir sexuel a servi à la reproduction, la famille prend une place centrale et la sexualité n’a plus le même sens.

Dans les couples japonais, on ne parle pas facilement de ce qui ne va pas. Il y a beaucoup de pudeur et on espère que cela s’arrangera tout seul. Monsieur développe une sexualité autonome et Madame décide de ne plus penser à sa libido.

Le couple au Japon se vit dans l’abstinence, le déni des frustrations et les relations extra-conjugales.

00

Transcription texte de la vidéo

Le couple au Japon fait abstinence

Osaka, au bord du canal Dótombori. Vous voyez derrière moi ce canal en plein milieu de la ville. Cette ville assez folle d’Osaka avec aussi beaucoup de buildings, d’affiches, beaucoup de gens, vous avez vu dans les quelques images présentées tout à l’heure, pas mal de personnes avec des masques. Les Japonais sont assez respectueux, c’est pour se protéger des microbes des autres mais aussi, s’ils ont par ex. un rhume pour ne pas contaminer les autres.

J’ai aussi voulu essayer ce masque, il fait un peu chaud là-dedans… Et ça me donne peut-être une idée à développer : d’utiliser ça avec un carré de digue dentaire comme on en utilise chez certains dentistes. Ce carré de Latex est utilisé aussi pour les cunnilingus et les analingus, dans certains milieux à risques ou l’on pose ce petit carré entre les cuisses ou les fesses de la personne qu’on désire lécher.

Je n’ai jamais testé, ça me ragoute pas trop, mais je sais que cela se fait à certains endroits. Et ces petits masques m’ont fait penser qu’on pourrait développer une digue dentaire qui tiendrait derrière les oreilles afin de pouvoir lécher en toute liberté…

Pour en revenir aux vrais masques, ça n’est pas pratique évidement pour le «roulage de pèle» mais de toutes façons, les Japonais, même quand ils sont très amoureux, ne manifestent jamais leurs sentiments dans la rue. On ne les voit jamais s’embrasser ni même se tenir la main, c’est quand même quelque chose d’assez exceptionnel. Le port du masque ne changera de toute façon rien à la vie des amoureux ici.

…ça fait un petit peu Dark vador…c’est plutôt rigolo. Il fait chaud, je vais l’enlever!!!

Je continue mes explorations, sur la vie d’ici… Hier soir j’ai rencontré Yoko, une femme qui parlait français, et cela m’a permis de lui poser des questions sur ce qui se passe vraiment au cœur des couples, dans la vie intime des gens. Je vais vous en dire un peu plus toute à l’heure.

Et voilà, ces bateaux qui passent un peu comme les bateaux-mouche, à Paris, c’est sympa. Il y a vraiment beaucoup de bruit, je suis sur une terrasse de café avec de la musique qui tourne en boucle depuis un moment, c’est un peu casse-pieds, d’autant qu’elle se mélange avec une autre musique de la terrasse d’à côté…je vais essayer de tenir, le temps de finir ma bière…

Il y a une foule et un bruit constant, c’est génial à vivre… Pas de coin tranquille donc dans ce quartier de Dótombori qui grouille de monde!!! Je vous fais mon petit rapport,vous fait  part de mes réflexions, suite à ma rencontre avec Yoko.

J’ai vraiment pu lui poser pleins de questions notamment sur cette virilité des garçons, dont je vous ai parlé dans une vidéo précédente. Le fait qu’on est quand même au pays des Samouraïs et qu’ils devraient avoir une virilité plutôt guerrière, un peu couillue. Mais ce n’est pas du tout le cas.

Ce que j’ai pu comprendre, capter, dans cette discussion avec Yoko, c’est que les jeunes femmes d’aujourd’hui sont plutôt attirées par les garçons qui ont une certaine féminité, on en trouve confirmation dans les Mangas, ces bandes dessinées Japonaises, dans lesquelles les héros sont en effet des super héros avec pleins de pouvoirs, de puissance, etc. alors qu’en privés ils collectionnent par ex. les ours peluches !

Alors on trouve toujours, évidemment, les mauvais garçons, les blousons noirs, les Yakusa plutôt virils, musclés quoique assez fins et les Sumo qui sont un exemple de force massive. Mais globalement, généralement en tout cas, il y a cette volonté d’être beaux, aussi beaux que les femmes. Il y a même des hommes qui se maquillent, sont super soignés. Il y a ces employés de bureau qui ont des coiffures absolument incroyables. Joli à voir!

J’ai posé la question à Yoko, si les couples parlent de sexe entre eux. C’était un peu plus délicat pour elle de répondre. Ce pays, très traditionnaliste avec les anciennes générations, qui étaient sous le sceau du secret, c’est-à-dire qu’on vit très romantique, on tombe amoureux, on cherche à se marier, c’est très important le mariage, on a des enfants. La femme reste au foyer, s’occupe de la maison, de son mari, de ses petits, et le mari part travailler.

Donc un concept assez dépassé par rapport à l’Europe. L’émancipation de la femme n’a pas encore eu lieu, en tout cas pas de la même manière que chez nous de manière massive. Les femmes restent donc soumises ou en tout cas dépendantes de leur mari.

Je posais la question à un homme Japonais, qui m’expliquait, tout fier, qu’il avait accordé à sa femme, le droit de reprendre le travail après que les enfants aient un peu grandit. Ça donne pas mal d’indications sur le fonctionnement du couple!

Est-ce que les couples parlent de sexe?

Les femmes ont des attentes toutes différentes, chez les jeunes en tout cas, ça change un peu. Elles ne veulent pas simplement être des mères, veulent travailler, donc il y a beaucoup de couples dans lesquels les deux travaillent, ça améliore la qualité de la relation car ça donne un plus. La femme a gagné en autonomie, du coup ça demande plus. Les hommes ne sont plus simplement à tenir leur rôle de mari, mais doivent aussi répondre aux attentes de leurs épouses… C’est intéressant!

A propos de sexualité, je me suis demandé s’il y avait une transmission des parents ou à l’école.

L’éducation sexuelle à l’école ne concerne que les filles et ne porte que sur quelques indications à propos de la manière dont se passent leurs règles. Les garçons n’ont rien du tout. Débrouillez-vous!

On est au pays de l’internet. Le porno est très facile d’accès, toute la culture, l’éducation, se fait par ce biais-là. Donc on peut l’imaginer de manière assez stéréotypée et pas forcément propice au développement de la sexualité du couple tel que nous, on peut l’imaginer. C’est donc pas évident pour les couples de parler de sexualité. Mais il y a, toujours dans cette discussion, Yoko qui me dit qu’il y a une version «zen» du Kâma-Sûtra. Donc, quand même une éducation un peu culturelle, traditionnelle à propos d’une liberté sexuelle. La sexualité est vraiment un jeu, une manière de s’amuser avec les corps. Ce sont des jeux d’adultes et ça à l’air de bien se passer plutôt bien pour eux.

La pornographie, la prostitution très fréquente, ordinaire, facile d’accès est très bien tolérée même si ça reste illégal.

Comment la prostitution intervient-elle dans le couple?? C’est tellement répandu…

Les hommes y font appel pour répondre à leurs besoins physiologiques, leurs fantasmes. A tel point que les couples mariés ne font que très rarement l’amour, en tout cas pas de manière usuelle comme on le conçoit chez nous. Par contre, les hommes, après le boulot, vont assouvir leurs besoins chez une prostituée qu’ils payent donc ce n’est pas considéré comme de l’adultère. La femme admet tout à fait que son mari aille se faire du bien sans notion d’adultère. Pour qu’il y ait adultère il faudrait que le mari tombe amoureux et aie une relation sans payer !

Parlant de fétichisme, (car dans mon esprit, un peuple avec une culture aussi traditionnelle et aussi ritualisée que celui du Japon), je me suis posé la question et je l’ai posée à Yoko, si cette culture imprégnait la sexualité et que ça devenait une sexualité un peu fétichiste. Yoko répond que oui, le fétichisme est très développé. Cela va de la lingerie aux talons aiguilles, en passant par les jeux de rôle, c’est très usuels, c’est très naturel de jouer avec la sexualité.

Ce soir je vais tenter de m’approcher d’une spécialiste de la question, une prostituée, une fille qui travaille dans ces salons et, je ne sais pas si j‘y parviendrais, je vais essayer d’en savoir un peu plus.

Et je vous dis à bientôt!

C’était Philippe Fragnière pour erotic-attitude, continuez de me suivre!

00

Culture et romantisme au Japon

La culture influence toujours les comportements amoureux et sexuels d’un peuple. Je découvre un peu le théâtre japonais et la cuisine bien sûr, au hasard de mes expérimentations.

Culture et romantisme au Japon

C’est en questionnant les japonais, les vrais, ceux qu’on croise dans la rue et dans les bars, que je peux le mieux percevoir leur vision de l’amour et de la sexualité. Si la forme diffère souvent avec ce que nous connaissons, le fond reste le même.

Le désir d’aimer et d’être aimé est bien universel.

00

Transmission texte de la vidéo

Les japonais sont romantiques

(On entend de la musique venant d’un théâtre de rue…)
…La culture japonaise, c’est très sympathique comme vous pouvez le voir mais c’est quand même un peu casse-pieds au bout d’un moment ! Surtout que j’habite l’immeuble d’à côté. J’essayais de faire une sieste, et j’ai été réveillé par un bruit étrange, alors je suis descendu pour voir…

Une grande différence, bien évidemment, par rapport à ce qu’on a l’habitude de voir et d’entendre chez nous. Donc sieste écourtée grâce au théâtre Japonais.

Je vais manger, dernière soirée à Tokyo. Demain départ pour Kamakura.

Les repas dans les restos, c’est vraiment étonnant. On ne comprend pas du tout la carte. En général, il y a 3 mots mais je ne peux que prendre « au bol », je montre des photos et je mange ce qu’on me sert. Là, je viens de manger un truc super…dégueulasse !! Mais bon, ça fait partie de l’expérience et c’est très sympa. Il faut aimer les trucs hyper-forts, hyper-chauds, qui donnent la goûte au nez…et c’est vraiment très mal vu de se moucher en public ! Donc, on développe tout l’art de manger avec la goutte au nez…

Alors que mes réflexions sur l’amour et la sexualité au Japon continuent de se faire, de m’accompagner dans ce périple aventureux…

Hier soir, après le théâtre, j’ai été me promener au centre- ville, à Shingaya, quartier très vivant aussi la nuit. Je me suis enfilé, au hasard, dans un resto, à l’intérieur duquel il n’y avait absolument rien, ni en français, ni en anglais. Alors j’ai regardé dans les autres assiettes et j‘ai mangé un repas délicieux.

Avec les quelques mots d’Anglais du patron, j’ai pu échanger, faire copain-copain avec lui, il y avait aussi une dame et un jeune homme, Su-Chang, qui se promenait aussi par là. Et c’est étonnant de constater que, quand on décide de parler avec le cœur, la barrière de la langue se franchit assez facilement. C’était super sympa !

J’ai quand même réussi à leur poser des questions sur l’amour et a sexualité. J’ai réussi à leur dire que j’étais « sexteacher » et ça les a fait éclater de rire ! Et vraiment, mon enquête me fait dire que les Japonais sont extrêmement romantiques. Ils aiment l’idée d’aimer et d’être aimés.

Les filles sont particulièrement romantiques, elles se font toute belle, toute jolie, se maquillent, s’habillent sexy, uniquement pour vivre cet amour qui est ressenti, comme partout sur la planète, comme un besoin, quelque chose de merveilleux à vivre.

Les mecs, sont un peu plus axés sur la culotte, comme partout ailleurs dans le monde, ce qui est tout à fait normal et naturel.

Finalement, cette sexualité Japonaise, qu’on imagine étrange, ritualisée, un peu fétichiste, existe sans doute, mais comme partout ailleurs, les gens d’ici veulent aimer et être aimés. C’est extraordinaire et ordinaire en même temps de pouvoir capter et ressentir cela avec ces gens.

Je commence donc à être à l’aise pour poser des questions sur ce sujet. On sent les gens timides mais super intéressés. Ils donnent quelques bribes d’informations mais sont toujours, toujours très romantiques.

Donc le romantisme au Japon est très marqué, certainement plus que chez nous. Je vais partir maintenant sur Osaka et vous en dirai plus.

C’était Philippe Fragnière sur erotic-attitude, continuez de me suivre, c’est sympa !

00

Japon, respectueux et discipliné

A Tokyo, les japonnais sont très disciplinés. Même s’il leur arrive d’être extravagants parfois dans leur look, notamment chez les jeunes, il n’y a pas de débordement émotionnel.

Des japonais respectueux et disciplinés

Tokyo est la ville avec la plus forte densité de population au monde. Chacun va son chemin discrètement dans ce flot humain qui envahit les rues.

Beaucoup de jolies filles pour agrémenter mon voyage. Je constate une fois de plus que la beauté est partout.

Transcription texte de la vidéo

Japon : pays de la discipline

Bonjour, et bien pour la suite de mon périple, j’ai marché… marché… On marche beaucoup dans ces villes, c’est terrible. J’ai bien fait de partir avec 2 paires de chaussures neuves ! Ce qu’il y a de bien, c’est que j’ai les pieds complètement déformés, mais par contre les chaussures, elles, sont parfaitement en forme ! Il va donc falloir une bonne nuit là- dessus pour que cela se remette gentiment.

J’ai marché plus d’une heure pour atteindre ce très beau parc qui se trouve derrière moi. Malheureusement, quand j’arrive, je découvre qu’il est fermé ! Bon voilà, c’est pas de chance ! Il y a les jours avec…et les jours sans… L’avantage des jours sans, c’est qu’on peut être à peu près sûr que le lendemain sera un jour avec… Donc tout va bien.

Il y a autour de moi des immeubles incroyables, vous entendez peut-être les bruits de chantier, les grues, tout ça pour dire que dans ce monde de paradoxe, il y a vraiment toutes sortes d’extrêmes qui se côtoient et c’est assez merveilleux.

Pour continuer mes réflexions à propos de tout ce que je découvre ici au Japon, je vous parlais du WC avec musique, douche, etc… alors j’ai testé la douche des fesses, c’est assez curieux quand même, mais je pense qu’on peut y prendre goût, c’est assez agréable. Mais c’est notamment surtout agréable d’imaginer, quand vous êtes dans le métro bourré de monde, que tout le monde à le cul bien propre… ça c’est trop cool.

Autrement, dans mes réflexions, en me promenant dans les rues, je constate qu’il y a beaucoup de jolies filles, bon faut aimer le style, mais celles qui sont jolies le sont vraiment beaucoup. Elles sont néanmoins un peu courtes sur jambes, c’est peut-être la raison pour laquelle certaines optent pour des jupes hyper-courtes ce qui est loin d’être désagréable à regarder !

Autre chose de particulier, de marquant, quand on visite le Japon, c’est que les gens sont extrêmement disciplinés. Ils font les choses de manière complètement contrôlées. Il n’est pas question de traverser la rue au feu rouge, même si il y a zéro voiture. Les gens attendent.

On roule à gauche, comme en Angleterre, ce qui n’est pas un problème, c’est un choix, par contre, on marche aussi à gauche sur les trottoirs. Il faut dire que, par endroits, il y a tellement de monde qu’il y a des embouteillages de piétons. Donc les gens disciplinés, les Japonais, marchent à gauche et croisent à gauche, même quand ils sont à pied.

Je me suis posé la question si les mecs, dans leur culotte, portent aussi à gauche ? Je n‘ai pas encore eu le temps de discuter avec suffisamment de femmes, de filles ici, pour en avoir la confirmation. Si ça se trouve, ça risque de rester dans mes propres fantasmes, ou dans les vôtres, je ne sais pas, en tout cas dans les curiosités nipponnes qui ne seront peut-être jamais dévoilées.

Voilà, je vous laisse là-dessus. Demain je vous raconterai ma soirée puisque ce soir je vais aller dans les quartiers chauds voir ce qui s’y passe, en termes de lumières, d’ambiance, de personnages, de costumes, etc. Cela risque d’être assez étonnant.

Alors à tout bientôt pour la suite du parcours, la suite des aventures. C’était Philippe Fragnière sur erotic-attitude, continuez de me suivre, c’est super.

00