Glossaire sexe & amour : lettre K

De Kama-sutra à kundalini, en passant par les exercices de Kegel… nous poursuivons l’exploration des termes du sexe et de l’amour en étudiant la lettre K.

Glossaire sexe & amour : lettre K

Le Glossaire sexe & amour sur erotic-attitude présente les mots techniques, crus ou tendres, qui peuplent notre univers érotique et sexuel. Connaître la définition d’un mot est nécessaire pour savoir de quoi on parle.

Mais c’est surtout à travers certains mots, ceux qui reflètent nos propres expériences, que nous nous identifions et que nous retrouvons les sensations les plus épicées et les plus savoureuses de nos ébats.


Kama-sutra : Le Kama-sutra a été écrit vers le IVe siècle par un brahmane de l’Inde. Ce livre volumineux était adressé en premier lieu aux gens riches et raffinés qui y trouvaient toutes les connaissances réunies au cours des siècles à propos de sexualité et d’amour. Les positions de l’amour y sont répertoriées, mais aussi toutes les règles de la bienséance amoureuse ainsi que les comportements sexuels censés porter les amoureux au paroxysme de l’épanouissement.

Kegel (exercices de) : Le gynécologue Arnold Kegel a mis au point au début du XXe siècle une série d’exercices pour renforcer les muscles du périnée afin de lutter contre l’incontinence urinaire. Les muscles pubococcygiens (muscles PC) se trouvent entre le pubis et le coccyx et sont également impliqués dans le contrôle des organes génitaux. Ainsi, la pratique des exercices de Kegel améliore la réponse sexuelle, le contrôle de l’érection et de l’éjaculation chez les hommes et l’accès au plaisir orgasmique chez les femmes.

Képi : accessoire apprécié dans certains jeux de rôle sexuel, le képi a une forte valeur symbolique de domination du supérieur sur son subordonné. Il peut aussi représenter l’appétit sexuel du militaire qui revient au foyer après une longue période d’abstinence.

Kermesse : la kermesse réunit les foules sous forme de fête en plein air, telle qu’elle se vit parfois dans les villages ou plus primitivement dans les fêtes païennes. On utilise parfois ce terme pour définir des orgies festives qui réunissent un grand nombre de libertins.

Kilos : nombreux sont les amoureux qui prennent quelques kilos superflus lorsqu’il se mettent en couple. Entre les repas toujours plus ou moins festifs et arrosés et la sensation d’avoir moins de raisons de séduire, les conjoints s’accordent souvent plus de largesses en ce qui concerne leur gourmandise. Un peu d’embonpoint ne saurait nuire à ses amoureux qui apprécient la bonne chère et les caresses. Ils parlent souvent des « kilos du bonheur ».

Kundalini : dans la philosophie hindoue, la kundalini représente l’énergie vitale qui prend source dans le chakra-racine, c’est-à-dire dans la zone sexuelle. La kundalini est symbolisée par un serpent lové au niveau du sacrum. Lorsque cette énergie, à la fois sexuelle et divine, est réveillée, elle se déroule le long de la colonne vertébrale, activant tous les chakras et emportant le sujet vers les plus hauts niveaux de conscience de soi. L’éveil de la kundalini est traditionnellement lié à l’accession au Nirvana, qu’elle passe par une sexualité vivante ou transcendée.

À suivre dans un mois avec la lettre L

Langue – lap dance – lascif – lavement – lécher – lesbianisme – lèvres – levrette – libertinage – libidineux – libidirêve – libido – lingam – lingerie – live show – lolicon – lotions – lubrifiants – lubrification – luxure.

Donnez votre avis

De Kama-sutra à Kundalini, en passant par les exercices de Kegel… vous voilà au courant de tous les termes en K concernant le sexe et l’amour.

Ces définitions vous ont éclairé, dérangé ou amusé ? Vous êtes libre de partager vos ressentis et de donner votre avis dans les commentaires ci-dessous… Vous participerez ainsi à enrichir le Glossaire sexe & amour.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Pour tout savoir sur les mots du sexe et de l’amour :

Peut-on être en couple et se sentir libre ?

Être en couple, c’est ce que tout le monde souhaite. Dans notre culture, c’est même proche de l’idée fixe ! En même temps, on a aussi besoin de sauvegarder son autonomie, histoire de se réaliser au niveau personnel et pas que sur le plan relationnel. Alors, peut-on être en couple et se sentir libre ? Il s’agit de trouver la voie qui réunit indépendance et engagement.

Être en couple répond à un besoin de sécurité, alors que l’autonomie nourrit le sens de la créativité et de l’aventure. Comme dans tous les paradoxes, il semble à priori que ces deux aspects soient contradictoires. Mais à bien y regarder, il suffit d’un rien pour qu’ils s’avèrent plutôt complémentaires.

Être en couple

Le couple, avec la complexité de ses interactions et la richesses des émotions qu’il réunit, est un formidable terrain d’exploration de soi et de prise de conscience sur le sens de la vie. En fait, le couple c’est bien, mais c’est tout de même super compliqué.

Dans la vie de couple, on est souvent confronté à la différence : autres goûts, autres points de vue, autres désirs… Les émotions magnifiques de nos sentiments amoureux se mêlent parfois à d’autres émotions, moins drôles, issues de nos craintes, doutes, faiblesses, jalousie…

Au départ, on s’est mis en couple parce que tout était fluide et facile. On avait juste envie d’être tout le temps ensemble. La présence de l’autre était suffisante, on se sentait ravi et comblé, heureux d’être ce couple, oubliant le reste du monde et oubliant même d’être soi… Pourquoi d’ailleurs s’encombrer d’un tel détail ?…

Mais la passion, comme toutes les ivresses, finit par s’estomper. Tôt ou tard, on retrouve ses esprits et on se souvient de qui on est en tant qu’individu. On retrouve l’envie de s’occuper de soi, des projets que l’on trouve importants et de sa propre évolution.

Après nous avoir glorifié, l’autre risquerait de nous limiter. Heureusement qu’on l’aime, sinon on foutrait le camp pour reprendre le cours de sa vie. Aimer d’amour ou être soumis au charme… rester ou partir… les grandes questions nous font subir parfois les turbulences hasardeuses de notre univers affectif, fantasmatique et intime.

Et pourtant, malgré tous les risques de se perdre soi-même, être en couple est une situation qui offre un tel confort et une telle assurance qu’elle peut servir d’appuis à son propre développement. Le couple sert de référence, il devient le port d’attache affectif des deux partenaires qui viennent s’y ressourcer et puiser la force de leurs propres explorations personnelles.

Ainsi, loin de restreindre les partenaires, le couple équilibré leur offre une énergie illimitée et un refuge complice pour recueillir les trésors de leur évolution.

Se sentir libre

Être engagé dans son couple, c’est parfait, surtout si on continue à s’engager envers soi-même, ses amis, ses parents et, d’une manière générale, envers tout ce qui est important pour soi.

Se sentir libre dans son couple, c’est surtout avoir conscience qu’on existe en dehors de lui. Je peux être parfaitement libre de mes choix et de mes actes tout en gardant l’intention de prendre soin de mon/ma partenaire. Être avec l’autre sans être tout pour l’autre.

Connaître mes propres besoins et les besoins de celui/celle avec qui je partage ma vie est un prérequis absolu. Il faut donc une bonne communication dans le couple pour que les conjoints soient à même de porter leur attention l’un sur l’autre.

Ceci étant, ils peuvent alors profiter pleinement de leur autonomie pour s’épanouir en tant qu’individus et ramener ainsi au sein du couple les trésors de créativité et d’aventure qu’ils auront su déployer.

Si vous n’habitez pas ensemble, c’est très bien. Vous aurez tout loisir de vous inviter l’un chez l’autre et de vous réjouir de vos retrouvailles sans cesse renouvelées. Il faudra juste soigner l’intensité de vos échanges pour que votre lien soit présent même dans vos absences.

Si vous faites ménage commun, il faudra vous aménager des espaces réservés, temporels ou géographiques, afin de déployer votre autonomie. Évitez d’être trop souvent collés l’un à l’autre, car si vous perdez votre autonomie, vous n’aurez plus rien à apporter au couple.

Les projections de couple, genre scénario fusionnel à long terme, ne font pas très bon ménage avec l’intensité du moment présent. Pour que le couple reste dynamique et amoureux il ne doit pas trop être sûr de sa réussite. Rien n’est jamais acquis, tout reste en mouvement et la vie offre sans cesse de nouvelles options possibles. Pour vous comme pour l’autre.

Il est clair que ça fout un peu la pression, mais c’est justement ce petit stress qui entretient la passion dans le couple. Alors la question n’est pas de savoir s’il est possible d’être en couple et de se sentir libre, mais de savoir quelles sont les chances de survie d’un couple pour qui ça ne serait pas le cas.

Peut-on être en couple et se sentir libre ?

Se sentir libre dans son couple, c’est garder cet esprit d’indépendance qui permet d’apporter à l’autre toutes les richesses de sa personnalité. Alors on peut jouir pleinement du fait d’être en couple, tout en profitant du bonheur d’être intègre avec soi.

Bon, ça c’est l’idéal… dans la pratique, on fait du mieux qu’on peut ! Mais il se pourrait bien que l’on touche ici à l’un des points les plus importants concernant la réussite du couple et, par la même, à l’épanouissement amoureux…

Comme toujours, vous pouvez vous exprimer sur cette brûlante question en laissant vos avis dans l’espace « Commentaires » en bas de cette page. Peut-on être en couple et se sentir libre ? Une question très actuelle, ne trouvez-vous pas ?

N’attendez-pas le bonheur, créez-le !

00

5 astuces pour développer son pouvoir de séduction

5 astuces
pour développer son pouvoir de séduction

Chacun de nous a besoin de se sentir reconnu et apprécié (au moins un minimum) dans les divers contextes de son existence. Développer son pouvoir de séduction est essentiel pour obtenir une attention favorable de son entourage, ce qui, vous en conviendrez, est préférable au dédain qu’on subit quand on est un looser.

Dans le cadre du couple, le besoin d’être aimé se manifeste de manière plus importante encore que dans nos autres relations sociales. Nous voulons que l’autre nous aime et nous admire… et on ne serait pas contre le fait qu’il soit dingue de nous !

Ainsi, chacun cherche à développer son pouvoir de séduction afin d’attirer l’attention sur lui et de produire une attraction aussi intense que possible.

Le défi du couple est de maintenir une certaine attraction érotique afin de cultiver le désir sur la durée. Cela passe évidemment par une séduction sans cesse renouvelée, ce qui requiert une bonne dose de créativité érotique.

L’érotisme est pris ici dans son sens le plus large, c’est-à-dire englobant les moindres détails de l’existence et les comportements au quotidien à travers lesquelles nous nous révélons comme des êtres sexués : un homme et une femme séduisants, sensuels et attirants.

Clairement, le pouvoir de séduction est proportionnel à une certaine réalisation de soi. Les personnes qui ont suffisamment confiance en elles-mêmes pour aborder la vie avec assurance réussiront tout ce qu’elles entreprennent et attireront naturellement l’attention.

Pour développer son pouvoir de séduction, il s’agit donc avant tout de travailler sur son propre bonheur, de développer ses compétences et ses talents, tout en restant fidèle à ses goûts et à ses préférences. En apprenant à se connaître et à donner le meilleur de soi, on devient toujours plus confiant et, par là-même, toujours plus attirant.

Comment
développer son pouvoir de séduction ?

Bon. Une fois qu’on a compris qu’il faut être un mec super ou une fille géniale pour profiter de son pouvoir de séduction, comment faire pratiquement pour y arriver ?

Il s’agit principalement de passer à l’action pour gagner peu à peu en estime de soi et se forger un mental positif à toute épreuve. À partir de là, les relations vont être plus faciles, plus enrichissantes et offrir de nouvelles occasions d’aller plus loin.

Les pensées positives qui se mettront en place lorsque vous expérimenterez les cinq astuces listées ici vous surprendront. Elles vous feront découvrir toute la force qui est déjà en vous, cette force qui ne demande qu’à se déployer pour vous offrir une confiance totale en séduction…

1 – Cultiver la confiance en soi

En premier lieu, il s’agit de s’occuper de son évolution personnelle. Posez vous la question de ce qui est véritablement important pour vous, quels sont vos rêves et quelles sont vos valeurs essentielles. À partir de là, orientez vos actions pour être au plus proche de vous-même et sachez que, tôt ou tard, vous y arriverez.

Faites chaque jour un truc qui vous fait un peu peur. Cela peut consister à entrer en contact avec les autres, à croiser un gros chien sans faire un détour ou à demander une augmentation à votre patron. Nous avons tous des peurs à dépasser, mais quand on y arrive on se sent tellement puissant !

Pour gagner en confiance en soi, il faut apprendre à exprimer son avis en toute circonstance et avec n’importe qui. Mais lorsque vous n’avez pas d’avis, sachez aussi rester silencieux.

2 – Rester positif

Privilégiez les pensées joyeuses et constructives qui seront bénéfiques pour vous comme pour votre entourage. Lorsque des pensées négatives vous parasitent, trouvez un moyen imaginaire de les balayer, exploser, gommer, réduire en cendres, éjecter, mettre à la poubelle, ou tout autre moyen personnel de vous en débarrasser.

Ne vous prenez pas trop au sérieux, vous risqueriez de le devenir. Branchez-vous sur la part joyeuse de votre être et sur votre naïveté d’enfant pour activer votre humour. Visionnez les comiques que vous appréciez si cela vous semble nécessaire. Et si votre humour est jugé trop grinçant, vérifiez qu’il correspond bien à vos valeurs personnelles.

3 – Avoir une vie sociale

Ayez une préférence pour vos groupes d’amis réels. Même si les contacts virtuels sont intéressants, rien ne remplace une véritable poignée de main, un regard, un sourire, une bise ou un baiser. Sortir pour boire une bière entre potes ou pour de rieuses confidences entre copines reste un must inégalé de la vie sociale.

Vos contacts sur Facebook ou sur d’autres réseaux sociaux peuvent également être précieux. Mais si c’est pour poster une vidéo de votre canari qui gobe une mouche, cela ne fera probablement pas grimper votre cote sociale vers les sommets. Préférez plutôt les communications qui sont représentatives de la personne que vous êtes vraiment.

Engagez-vous dans des groupes ou des associations qui possèdent des valeurs proches des vôtres. Vous y rencontrerez des gens passionnés avec qui partager vos intérêts communs. De là à se faire des amis, il n’y a qu’un pas. Quant à rencontrer l’amour… qui sait ?

4 – Savoir se démarquer

Faites du sport si vous en avez envie, apprenez à jouer du luth baroque ou mettez-vous à la cuisine sénégalaise, peu importe ! L’essentiel est de vous investir dans ce qui vous plaît pour que vous ayez des choses passionnantes à raconter. Pour séduire, rien de tel que d’avoir une passion (ou plusieurs) qui vous démarquera des autres.

Faut-il souligner l’importance de soigner son image ? À sa manière, le clochard soigne lui aussi son image. C’est peut-être inconscient, mais qu’on se pomponne ou qu’on se néglige, on présente toujours le reflet de sa personnalité. Selon le principe de « qui se ressemble s’assemble », vous pourrez attirer tel ou tel type de personne en fonction de la manière avec laquelle vous vous présentez.

Si vous êtes de nature joueuse, vous pourrez aussi utiliser un « marqueur » pour qu’on se souvienne de vous. Un bijou particulier, un foulard outrageusement coloré, un tatouage bien placé ou un chapeau excentrique marquera les esprits en faisant de vous une personne particulière. Tout le monde n’arrive pas à assumer ce type de marqueur, mais si vous le faites vous pourrez en observer l’efficacité.

5 – Être authentique

Voilà bien la plus importante des clés de séduction. Outre le fait que c’est très confortable de ne pas avoir réfléchir à ses actes, à calculer ses réactions, à manipuler ou à mentir, être authentique vous mènera toujours à une séduction saine. Soyez vous-même et vous rencontrerez les personnes qui vous conviennent.

Lorsque vous êtes calme et tranquille, que vous vous reliez à votre centre, vous savez ce qui est bon pour vous. Nous ne sommes pas forcément entraînés à écouter cette petite voix intérieure. Si vous avez de la peine à savoir ce qui est bon pour vous, commencez par repérer ce qui ne l’est pas, ce que vous détestez, que vous n’aimez pas ou qui vous laisse indifférent. Soyez déjà honnête avec cela et vous pourrez de plus en plus identifier ce qui vous est bénéfique.

N’hésitez pas à changer de place dans un restaurant parce que la table où vous a conduit le serveur ne vous convient pas. Chacun de nous est placé de temps en temps face à une situation désagréable ou incongrue. Sachez utiliser ces situations comme des occasions idéales de vous positionner de manière authentique.

À force d’être vous-même, vous finirez par ne plus craindre la critique et apprendrez à vous positionner avec finesse. Vous pourrez alors prendre plaisir rayonner avec calme et assurance sur toutes les personnes et en toutes circonstances.

Après avoir développé son pouvoir de séduction

Lorsqu’on a entraîné ces différentes facettes de la confiance en soi et de l’assurance face aux autres, il ne reste qu’à cultiver ces qualités pour qu’elle se maintiennent, s’affinent et s’amplifient au fil du temps. La séduction devient alors comme une seconde nature, une chose si intégrée qu’on oublie d’y porter son attention.

Cela vous permettra peut-être de rencontrer la personne que vous attendez depuis longtemps. Mais ce qui est encore plus important : vous aurez les moyens de faire un choix, celui de séduire encore et encore la personne que vous aimez si vous le désirez.

En faisant ce qu’il faut pour développer son pouvoir de séduction, on ne rencontre pas seulement la personne de ses rêves, mais on se rencontre soi-même (ce qui finalement est peut-être la même chose).

Comme d’habitude… que vous ayez adoré ou détesté cet article, vous êtes libres de donner vos impressions dans l’espace «commentaires» en bas de page ou de partager sur vos réseaux sociaux.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Comment ranimer la flamme dans son couple ?

Comment ranimer la flamme dans son couple ?

La baisse de désir est le problème le plus répandu chez les partenaires qui sont ensemble depuis longtemps. On se demande alors comment ranimer la flamme dans son couple pour lui donner un nouveau souffle, espéré et bienvenu.

Mais avant de s’activer à booster son couple, il faudra d’abord clarifier si l’on est ensemble par amour ou par intérêt, ou encore pour faire bonne figure sociale. Il arrive parfois que l’on tente seulement de sauver les meubles, enfants, maison et monospace…

Quand on n’est plus amoureux ou qu’on se trouve dans une relation de dépendance affective, il est très difficile de ressentir du désir.

Évoluer soi-même pour faire évoluer le couple

Redevenir amoureux est tout à fait possible, comme nous allons le voir plus loin. Mais s’il s’agit de dépendance affective ou émotionnelle, il faudra d’abord reprendre confiance en soi pour rétablir une relation d’équilibre.

La confiance en soi est un atout majeur dans le couple parce qu’elle permet d’aborder la relation avec sérénité tout en déchargeant l’autre de la mission de nous combler. Ainsi, il n’y a plus d’attente ou de pression exagérée qui empêche de partager le plaisir simple d’être ensemble.

Si on n’arrive pas à renforcer et à développer sa confiance par soi-même, un petit soutien thérapeutique (mon truc c’est l’hypnose, mais il y en a bien d’autres) peut faire des « miracles ». Le développement personnel de chacun des partenaires est le meilleur garant du développement du couple.

Comment ranimer la flamme ?

Pour que le désir subsiste, voire s’intensifie, il faut de la complicité. Vous avez sans doute connu cette complicité de manière spontanée au début de votre rencontre, quand vous vous amusiez ensemble de tout et de rien. Vous vous connaissiez à peine et pourtant le désir provoquait un sentiment de complicité. Maintenant que vous vous connaissez, c’est la complicité qui peut recréer le désir.

Vous savez certainement que si vous voulez vous retrouver avec l’autre comme « larrons en foire », vous devez aussi soigner le dialogue.

La communication est parfois perturbée par la peur de déplaire ou de blesser, par les non-dits et le mutisme… Il faut souvent prendre le risque d’être soi-même pour laisser à l’autre la possibilité de nous aimer tel que nous sommes, d’où l’importance de la confiance en soi.

Dialogue et complicité sont donc les éléments essentiels pour maintenir le désir au sein du couple. Si votre libido est à plat, c’est qu’une de ces deux choses (ou les deux) sont en perte de vitesse.

Pour ranimer la flamme, il faut absolument recréer l’état d’esprit qui dynamisait les débuts de la rencontre en dialoguant ouvertement et en s’amusant ensemble. La bonne humeur de deux compères amoureux, à la fois amis et amants, est une chose à cultiver sans cesse.

Ranimer la flamme en nourrissant l’amitié

Si vous êtes en couple, c’est qu’à priori vous vous appréciez mutuellement. Vous avez sans doute des goûts et des intérêts communs qui vous rapprochent, comme dans toute relation amicale. Bien sûr, vous êtes plus que des amis puisque vous partagez votre intimité. Pourtant, c’est dans les choses qui vous lient que vous pouvez intensifier votre relation.

Faites ensemble des choses nouvelles qui permettront d’échanger sur ce que vous ressentez. Parlez-en, livrez vous. L’important est de communiquer sur vos valeurs personnelles, sur ce qui vous émeut ou au contraire vous laisse indifférent.

Ranimer la flamme par l’intensité vécue

Sortez de vos habitudes. Si vous êtes plutôt rock, allez voir un concert classique. Si vous fréquentez habituellement les salons de thé, allez boire des bières dans un pub. Faites une balade dans un lieu inconnu… buvez le champagne sur un banc public.

Surprenez-vous l’un l’autre. Rendez-vous dans un restaurant où vous n’êtes jamais allé, roulez toute la nuit pour prendre le petit déj au bord de la mer, passez une nuit à l’hôtel qui se trouve à deux pas de chez vous… plus ce sera fou et inattendu, plus votre couple en verra les bénéfices.

La vie à deux est une aventure qu’il s’agit de vivre de manière aussi intense que possible. Pour cela, il faut laisser libre cours à sa créativité et accueillir toutes les surprises qu’elle nous inspire. C’est ainsi que l’on peut briser les habitudes et se retrouver en couple, un peu comme dans l’énergie d’une nouvelle rencontre.

Pour ranimer la flamme dans son couple, il faut donc rétablir le lien de complicité. Alors l’érotisme refait surface et le désir revient.

Communiquer de manière complice sur ses ressentis ne veut pas dire tout expliquer ou tenter de tout comprendre. L’érotisme ne fait pas bon ménage avec la logique. Il s’agit plutôt de s’amuser ensemble en passant à l’action pour vivre des choses excitantes.

Finalement, ranimer la flamme dans son couple est très facile. Il suffit de se bouger un peu pour s’extraire des habitudes et orienter son attention sur l’aventure qui attend toujours les amants.

Même si vous marchez depuis très longtemps, il y a toujours un nouveau paysage à découvrir derrière l’horizon. Faites cela à deux, soyez complice et profitez de l’intensité du voyage.

Quels sont vos trucs pour ranimer la flamme ?

Un grand nombre d’entre-nous ont compris comment entretenir ou ranimer la flamme dans leur couple. Si vous avez des idées ou des astuces à partager avec les autres lecteurs, vous êtes libres de les exprimer maintenant dans l’espace « Commentaires » que vous trouvez en bas de cette page.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Glossaire sexe & amour : lettre J

De Jalousie à Jouissance, en passant par les Jeux sexuels… nous poursuivons l’exploration des termes du sexe et de l’amour en étudiant la lettre J.

Glossaire sexe & amour : lettre J

Le Glossaire sexe & amour sur erotic-attitude présente les mots techniques, crus ou tendres, qui peuplent notre univers érotique et sexuel. Connaître la définition d’un mot est nécessaire pour savoir de quoi on parle.

Mais c’est surtout à travers certains mots, ceux qui reflètent nos propres expériences, que nous nous identifions et que nous retrouvons les sensations les plus épicées ou les plus savoureuses de nos ébats.


Jacuzzi : grand bassin d’eau chaude agrémenté d’une production de bulles pour le massage et la détente du corps. Depuis quelques années, le jacuzzi est passé dans les accessoires de plaisirs sexuels, particulièrement prisé dans l’approche érotique des clubs échangistes.

Que l’on se trouve en club ou en privé, la proximité charnelle que procure le jacuzzi suscite l’éveil des sens. Nombreux sont ceux que cet environnement émoustille. Il faut toutefois tenir compte de quelques particularités inhérentes au monde aquatique, comme je l’explique dans l’article « Faire l’amour dans l’eau ».

Jalousie : la jalousie est un sentiment très répandu. Elle révèle plutôt un manque de confiance en soi qu’un manque de confiance en l’autre. À un stade primaire, la jalousie marque une intention de possession et est souvent considérée comme une preuve d’amour. Ainsi, elle sert à se rassurer sur les sentiments de l’autre à son égard.

Hélas, la jalousie se fait souvent oppressive et se montre parfois destructive lorsqu’elle tombe dans l’excès. Les souffrances peuvent alors être très fortes pour la personne jalouse autant que pour son/sa partenaire. Retrouver ou développer sa confiance en soi reste le seul moyen de se libérer de la jalousie et d’offrir à son couple une relation équilibrée.

Jambes : les jambes des femmes représentent une attraction érotique potentiellement intense. La mode les met en scène d’innombrable manières pour attirer le regard des hommes. Les jupes, les bas et, à plus forte raison, les dessous affriolants mettent en valeur ces fuseaux de chair qui font tourner les têtes en servant d’écrin à la rencontre charnelle.

Peut-être ces jambes féminines sont-elles gravées à jamais dans le souvenir des premiers instants qui nous ont vu venir au monde. L’acte amoureux, entre les jambes d’une compagne, pourrait ainsi être comme un « retour aux sources ».

Jeunesse : voilà un état que l’on voudrait voir durer, tant il est lié à la vitalité, à la séduction et à la sexualité. Bien que l’on ne puisse éviter de perdre la jeunesse de son corps (au mieux, on peut la faire durer plus longtemps), il est à remarquer que la jeunesse d’esprit est bien plus importante dans l’épanouissement du couple.

Nombreux sont ceux qui ont démontré que la sexualité épanouie n’a pas d’âge et que l’on peut s’éclater au lit jusqu’à la fin de ses jours. Le symbole de la jeunesse, ainsi que son enthousiasme débordant, pourra toujours être mis en œuvre dans la rencontre érotique.

Jeux sexuels : les jeux sexuels offrent un espace de fantaisie propice à l’enrichissement de l’intimité du couple. L’érotisme faisant partie intégrante de la sexualité humaine, les jeux sexuels s’installent naturellement entre les amants libérés.

Ces jeux peuvent s’exprimer de multiples manières, faisant appel à des mises en scène plus ou moins alambiquée. Les vêtements et accessoires sexy se retrouveront souvent, comme les comportements de domination/soumission, le strip-tease, le fétichisme et toutes les interactions créatives avec des objets ou des contextes paraissant a priori incongrus.

Jill-off : terme issu de l’argot anglais, plutôt vulgaire, que l’on rencontre parfois chez nous, notamment dans l’univers pornographique. Le Jill-off définit la masturbation féminine, autrement dit le plaisir que l’on peut prendre à se caresser le minou.

Joli : bien que « joli garçon » soit moins utilisé que « jolie fille », ce qui est joli exerce toujours une attraction en ce qui concerne l’amour, l’érotisme et la sexualité.

La beauté est un des ingrédients majeurs de l’attirance sexuelle, que ce soit sur le plan physique (un mec mignon, un joli sourire, une jolie poitrine) ou sur le plan cosmétique (une jolie robe, un joli bijou, une jolie coiffure).

Jouir : au sommet de l’excitation et du plaisir, jouir est considéré comme une expérience extrême, un état d’euphorie qui envahit tout le corps lorsqu’on se laisse emporter par l’orgasme.

Les hormones produisent alors un cocktail de substances chimiques, endorphines et ocytocine notamment, qui font perdre la tête dans de délicieuses sensations. On dit aussi « prendre son pied ».

Jouissance : la jouissance est un plaisir intense qui peut être autant psychologique que physique. Parfois associée à l’orgasme, la jouissance englobe toutefois des sensations plus vastes, comme celles que l’on peut expérimenter à différents niveaux de l’extase sensuelle.

Jung-go parties : populaire dans le milieu gay aux États-Unis, cette fête privée permet aux participants de vivre une expérience sexuelle sans risque. Outre le préservatif, on y privilégie l’exhibitionnisme, le voyeurisme et la masturbation en commun, plutôt que les rapports sexuels directs.

À suivre dans un mois avec la lettre K

kama-sutra – Kegel (exercices de) – képi – kermesse – kundalini

Donnez votre avis

De Jalousie à Jouissance, en passant par les Jeux sexuels… vous voilà au courant de tous les termes en J concernant le sexe et l’amour.

Ces définitions vous ont éclairé, dérangé ou amusé ? Vous êtes libre de partager vos ressentis et de donner votre avis dans les commentaires ci-dessous… Vous participerez ainsi à enrichir le Glossaire sexe & amour.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Pour tout savoir sur les mots du sexe et de l’amour :

00

Envie d’un plan Q ?

Qui n’a jamais eu envie d’un plan Q ? Les plans Q font toujours rêver, cultivant le désir charmant d’une sexualité éclatante sans serment ni prise de tête. Pourtant, le plan Q fait un peu peur, sans doute parce qu’on ne sait jamais comment on va « accrocher » dans cette relation sans lendemain.

Clairement, le plan Q n’est pas fait pour durer et c’est pourquoi les personnes trop émotives préfèrent s’en passer. Mais le plan Q réserve parfois des surprises à travers cette complicité charnelle, celle-ci étant capable de transformer des amants passionnés en couple engagé.

Envie d’un plan Q ?

On peut avoir envie d’un plan Q avec telle ou telle personne, mais il est impossible de véritablement le décider à l’avance. Ce truc se met en place tout seul ou non, selon la qualité de l’échange.

Si les plans Q vous intéressent, sachez tout d’abord que c’est OK, que vous avez tout à fait le droit d’explorer cette facette de la sexualité et que c’est parfaitement naturel pour beaucoup d’entre nous. Ceci est d’ailleurs un fait avéré autant pour les femmes que pour les hommes.

Oubliez l’idée que les femmes ont besoin de rencontrer le prince charmant pour avoir envie de sexe. C’est totalement faux ! Les femmes aiment le sexe autant que les hommes. Elles veulent juste un homme qui leur fait envie, le genre de mec fort, sûr de lui et qui assume ouvertement ses désirs érotiques.

Un homme n’a rien de spécial à dire ou à demander pour amener une fille à un plan Q. Il doit juste être suffisamment attirant pour qu’elle ait envie de coucher avec lui et n’a nul besoin de lui promettre la lune.

Ce qu’une femme a besoin pour avoir envie de faire l’amour et ensuite de recommencer, c’est :

1) que l’homme lui accorde son attention, qu’il l’écoute et qu’il s’intéresse vraiment à elle.

2) qu’elle ait du plaisir à être avec lui, qu’il l’amuse et qu’il lui donne des émotions positives, joie, intérêt, curiosité, surprise, etc…

3) qu’il soit bon amant, c’est à dire qu’il arrive à lui faire prendre son pied au lit.

Un fois qu’elles ont tout ça, la plupart des femmes seront heureuses de passer du temps avec un homme, pour sortir ou pour faire l’amour. Si le gars est bien clair avec elles, elles n’en demanderont pas plus et profiteront de chaque moment qu’ils auront à partager ensemble.

Un plan Q d’accord… et après ?

La première chose à faire avant d’aborder les plans Q (et d’ailleurs tous les types de relations) c’est de devenir soi-même.

Pour un homme, ce sera devenir le mec intègre et fort qui sommeille en lui pour gagner en assurance et assumer le fait d’être attirant. Pour une femme, ce sera développer son charme et sa féminité tout en cultivant son autonomie et ses objectifs personnels.

Ensuite, il faut sortir pour rencontrer des partenaires et les aimer. Quand je dis les aimer, je veux dire les baiser ET les respecter. C’est à dire les rencontrer amoureusement ET humainement.

Quand on en est là, on peut choisir ses relations. On fait des rencontres, on couche juste un soir… si c’est bien ça tourne en plan Q et un jour… on croise quelqu’un avec qui on a envie de plus. Ainsi va la vie.

Mais n’oubliez pas que le point de départ, c’est VOUS ! Tout part de vous, de l’homme ou de la femme que vous êtes capable de devenir. Le seul truc à faire, c’est de toujours continuer à apprendre pour s’améliorer. Et comme c’est ce que vous faites déjà, tout va bien…

Les gens qui sont capables de bien vivre un plan Q suscitent la controverse, sont parfois jugés ou même rejetés. Mais cette liberté sexuelle, assumée avec intégrité, est une des plus belles voies de découverte de soi.

Cette liberté est un des meilleurs moyens pour apprendre à être un bon coup et pour se préparer à rencontrer la personne de ses rêves. Alors, comment voyez-vous maintenant votre envie d’un plan Q ? Dites-le dans les commentaires en bas de cette page.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Être un bon coup dans son couple

Certains ont l’art d’être de bons coups au lit, d’autres semblent embourbés dans leurs tabous et leurs habitudes. Être un bon coup dans son couple n’est pas forcément évident. Mais peu importe où vous en êtes à ce sujet, il est toujours possible de transformer ce qui a besoin de l’être pour atteindre une sexualité plus épanouie.

Les couples qui savent s’éclater au lit ont leurs propres astuces et on peut toujours s’en inspirer pour réaliser ses rêves personnels.

Certains pensent qu’il faut être beau et jeune, avoir de l’argent et faire du sport, pour accéder au plaisir des amants. Heureusement, ça n’est pas le cas. Pas besoin non plus de faire la bombasse ou d’être roulée comme une gravure de mode pour éveiller le désir.

Ce qu’il faut, c’est affirmer sa personnalité. C’est-à-dire assumer ses besoins et ses désirs en tant qu’homme ou en tant que femme.

Être un bon coup dans son couple

La première chose à faire est donc de s’accorder le droit au plaisir. Cela paraît évident et ça l’est !… et pourtant, trop de personnes subissent encore aujourd’hui les conditionnements restrictifs de leur culture et de leur éducation.

Si c’est votre cas, laissez donc cet héritage là où il est. Oubliez un peu les prises de tête moralistes pour vous concentrer sur la richesse de vos sensations. À travers vos cinq sens, vous trouverez une excitation palpitante, une énergie saine et naturelle pour vivre vos échanges intimes.

Pour être un bon coup dans son couple, il faut se libérer des stéréotypes reçus. Les bons amants ne se satisfont pas de reproduire ce qu’ils ont vu, lu ou entendu. Ils inventent et réinventent sans cesse leurs comportements amoureux pour en faire à chaque fois un acte inédit.

Cela nécessite de l’ouverture d’esprit, de la souplesse mentale… et surtout une forte aptitude à rester à l’écoute de soi-même.

Certains livres ou sites web peuvent vous aider à y arriver en abordant avec intelligence la relation amoureuse et sexuelle. Profitez-en pour vous dégager de vos conditionnements et trouver ce qui a vraiment du sens pour vous. Vous pourriez ainsi explorer des fonctionnements que vous n’oseriez même pas espérer.

Comment être un bon coup dans son couple ?

On ne vient pas au monde avec la connaissance. Le talent de l’amant et de l’amante s’acquière par la recherche de savoir et l’expérience de terrain. Cette quête, à la fois profondément intérieure et pleinement ouverte sur le monde, se déploie sur trois axes que vous pouvez d’ores et déjà exploiter.

1- Suivre ses préférences et son intuition

Que vous soyez seuls ou en couple, dans une relation éphémère ou plus engagée, il est essentiel que vous soyez sincère et intègre pour rester fidèles à vos préférences. Connaître ses propres goûts est primordial pour pouvoir se positionner dans un rapport équilibré.

Intervient ensuite le bon choix du partenaire. L’attirance se construit selon de nombreux paramètres : l’esthétique, le style, le milieu social, les points communs, les centres d’intérêts, les affinités partagées, le langage non verbal, l’odeur, la voix, le rire et plein de choses qui échappent à notre analyse consciente.

C’est là qu’entre en jeu l’intuition, cette impression plus réelle que la réalité et qui dit « Je ne sais pas pourquoi, mais cette personne me plaît. »

L’intuition se manifeste toujours dans les premiers instants de la rencontre et ne peut jamais s’expliquer logiquement. Savoir y prêter attention est un grand atout.

2- Attiser l’érotisme

Il est évident que la relation de couple peut être basée sur tout un tas de raisons, plus ou moins honorables et pas toujours glorieuses. On peut être en couple par crainte d’être seul, par besoin de sauver l’autre ou simplement pour donner du sens à sa vie lorsqu’on se sent un peu perdu.

Mais en dehors de ces schémas de co-dépendance, nombre d’entre-nous attendent de leur couple une relation qui soit pleinement épanouissante pour l’un et pour l’autre. Dans ce cadre-là, l’érotisme et le ferment qui va maintenir le désir vivant.

Le feu qui lie les amants demande à être entretenu et attisé chaque jour afin de pouvoir s’enflammer dans la rencontre intime. Être un bon coup dans son couple ne consiste donc pas seulement à assurer une performance sexuelle, mais à alimenter le désir afin qu’il reste toujours présent.

Heureusement, l’érotisme peut prendre tellement de formes qu’il y en a pour chacun et pour tous les goûts. Là où certains privilégient l’usage des bas résilles, d’autres seront émoustillées par les chaussettes en laine. En marge des stéréotypes érotiques, chacun pourra trouver, en suivant ses goûts, les attitudes, les gestes ou les accessoires qui pourront l’émoustiller.

Les fantasmes sont justement là pour attiser notre érotisme personnel. C’est cet érotisme qui fera le bonheur du couple et qui, parfois, surprendra l’autre dans de nouveaux délices à explorer à deux.

Pour autant que vos fantasmes ne nuisent à personne, utilisez-les sans retenue et sans modération. Votre érotisme personnel est précieux car il colore le désir de votre propre identité. Manifestez-le autant que possible et il continuera à se développer en affirmant votre érotisme personnel dans le couple.

3- Voir le sexe comme un hommage au couple

Comme nous l’avons vu, être un bon coup dans son couple n’est pas qu’une question de technique sexuelle. C’est aussi, et peut-être surtout, un état d’esprit.

Il s’agit d’avoir conscience que le sexe est un partage, dans lequel le désir de l’un se complète du désir de l’autre. Le plaisir de l’autre devient alors un amplificateur de son propre plaisir.

Cette double attention portée à la fois sur sa propre exaltation et sur celle de l’autre est la clé principale pour s’éclater au lit. Faites-en une priorité.

Alors même que nous aimons notre partenaire, nous sommes parfois avare de confidences. Les hommes complimentent leur compagne, mais peinent à exprimer leurs émotions. Quant aux femmes, elles laissent plus facilement libre cours à leurs sensations, mais risque rarement un compliment envers leur compagnon.

Il semble y avoir une censure culturelle qui empêche de s’exprimer profondément. Rendez hommage à votre couple en exprimant ce que vous ressentez et remerciez votre partenaire de tous les charmes qu’il vous prodigue.

Faites l’amour aussi souvent que possible et dans tous les contextes imaginables. La manifestation du désir de l’autre restera toujours ce qui l’honorera le plus en tant que partenaire amoureux.

Évoluer pour rester un bon coup dans son couple

Les secrets des grands amants sont intemporels et universels. On les connaît depuis la nuit des temps et pourtant ils ne sont pas si facile à réaliser. Sans doute parce qu’ils demandent de l’attention, de la persévérance et un certain dépassement de soi.

Prenez ce qui est bon pour vous, laissez le reste… et devenez l’amant, la maîtresse, que vous rêvez d’être depuis toujours.

Si ce défi vous intéresse, si vous décidez de vous lancer en quête de cet amant ou de cette maîtresse qui est en vous, consultez les articles et participez aux événements que j’alimente sans cesse sur erotic-attitude pour propager les secrets des grands amants.

Être un bon coup dans son couple est sans doute le défi le plus passionnant de l’existence. Parce qu’il réunit tous les aspects de l’être, son identité, son esprit, son cœur et son âme dans une même direction d’épanouissement total.

Vous trouvez cela intéressant ? Alors diffusez-le maintenant sur les réseaux sociaux au moyen des boutons de partage à gauche de cette page.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Comment bien vivre un plan Q ?

On me demande souvent comment bien vivre un plan Q. Est-ce que c’est normal ou pervers, risqué, dangereux ? On veut savoir si c’est bien ou mal, si c’est plutôt un truc de mec ou un truc d’ado, etc.

Avec le temps, j’ai accumulé une certaine expérience dans le domaine des relations intimes. Mes histoires ont parfois été scabreuses ou surprenantes, mais toujours très enrichissantes.

Entre les liaisons fugaces et les amours engagées, il s’agit moins de choisir que de se laisser emporter. C’est pourquoi je peux témoigner du grand intérêt des plans Q.

Comment bien vivre un plan Q ?

Lorsqu’on rencontre quelqu’un qui nous plaît et qu’on tombe sous son charme il se peut que le contact soit rapidement fluide et agréable. Quand c’est le cas, on va s’éclater comme des gamins toute la soirée et on finira sous la couette de manière naturelle et évidente.

Ceci n’est pas du libertinage et ce n’est pas non plus un plan Q. C’est juste une rencontre assez plaisante pour susciter un échange sexuel. Le lendemain, chacun reprend ses cliques et ses claques, on se fait un clin d’œil complice et on ne se reverra plus.

Ce scénario est assez courant chez les jeunes entre 20 et 30 ans, en tout cas chez ceux qui préfèrent explorer l’amour et les sens en s’amusant plutôt qu’en s’attachant à une promesse de couple. Évidemment, il y a aussi plein de jeunes qui vivent cela d’une autre manière… le monde est plein de possibles.

Lorsqu’une rencontre a lieu, il arrive que les partenaires se plaisent si bien sur le plan sexuel qu’ils ont envie de recommencer. La rencontre tourne alors en liaison. Et si l’un et l’autre n’ont pas envie de s’engager en couple, la relation devient un plan cul. On se verra pour baiser et rien de plus, juste parce que c’est particulièrement agréable.

Il arrive aussi parfois qu’on puisse développer un plan Q avec un ou une ex. On peut avoir rompu pour toutes sortes de raisons et redevenir amis une fois que chacun a repris sa route. Quand une rupture s’est bien déroulée, cela instaure des liens particulièrement complices.

Cette complicité peut faire ressurgir un attrait sexuel lorsque tout est bien clair entre les partenaires. Il se trouve qu’on fait toujours mieux l’amour avec une personne qu’on connaît bien, ce qui est souvent le cas avec les ex.

Dans tous les cas de figure, le plan Q est une amitié sexuée dans laquelle les partenaires se retrouvent complices.

Mais il faut admettre que les plans Q causent souvent des problèmes et provoquent le trouble chez les amants. La raison en est que chaque partenaire ne voit pas la relation de la même manière. L’un et l’autre n’en attendent pas la même chose.

Pour bien vivre un plan Q (d’ailleurs pour bien vivre en général), il faut deux choses essentielles :

  1. être au clair avec soi, ce qu’on veut, ce qu’on ne veut pas, savoir où on va…
  2. être intègre et honnête avec l’autre, donc accepter aussi le risque de ne pas être accueilli ou reconnu tel qu’on est.

Comment faire durer un plan Q ?

Le plan Q va réunir les amants sur une certaine durée. Même si les rencontres peuvent être sporadiques ou très espacées dans le temps, la particularité du plan Q est justement que ça n’est pas seulement pour une nuit.

Pour que cela soit possible il faut que les deux partenaires soient très clairs sur leurs attentes et leurs désirs. Le plan Q ne peut exister qu’à partir d’un accord lucide : on couche ensemble parce que ça nous fait du bien, mais il n’y a pas de projet commun et chacun reste libre.

Le plan Q met donc en jeu deux célibataires qui se retrouvent pour partager de la tendresse et du sexe, mais qui restent tout deux ouverts à d’autres liaisons et prêts à tout changement dans leur situation.

De fait, il est rare qu’un plan Q dure très longtemps. Les sentiments évoluent et il y a souvent un des deux partenaires qui commencent à s’attacher et à projeter quelques liens plus serrés sur l’autre.

Il est donc important de remettre régulièrement ses intentions au clair pour que les deux sex-friends gardent une bonne complicité et continuent à avoir du plaisir à se retrouver.

En ce qui me concerne, j’ai pu explorer la variété de ces diverses situations. C’était toujours cool et charmant, jusqu’à ce que cela perde de sens et s’effiloche naturellement. Mon observation est que les conditions nécessaires pour qu’un plan Q fonctionne sont nombreuses et rarement stables. Ainsi, les plans Q tels que je les décris ici ne sont pas si courants.

Il y a une chose dont il faut bien rester conscient, c’est que les plans Q ont toujours une fin. Soit ils s’essoufflent après quelques rencontres charnelles, soit ils mènent les amants vers un désir de couple.

Les plans Q… à quoi bon ?

Vivre un ou plusieurs plans Q peut être une très bonne manière d’exprimer sa sexualité et sa liberté, particulièrement dans les périodes de vie où l’on se trouve seul.

Le plan Q est souvent un plan B. C’est une relation d’intérim qui permet d’attendre la personne avec qui on aura envie de se lancer dans une aventure de couple.

Comme on l’a dit plus haut, un plan Q peut très bien évoluer vers un couple engagé lorsque les partenaires se rendent compte à quel point ils sont bien l’un avec l’autre.

Le sentiment de tenir l’un à l’autre s’impose parfois comme une révélation. Parce qu’il arrive que l’existence nous surprenne et qu’on se surprenne soi-même à y prendre un plaisir inattendu.

Quand vous êtes capable de bien vivre un plan Q, c’est que vous avez laissé tomber les attentes romantiques pour profiter de la réalité présente. Dans cette perspective, vous pouvez exprimer l’amour avec toujours plus de liberté et d’intensité, devenir meilleur amant et attirer à vous les personnes qui vous conviennent… jusqu’à, un jour peut-être, trouver la bonne.

Finalement, votre meilleur plan Q pourrait trouver une place à vos côtés et s’installer dans votre vie pour très longtemps.


Est-ce que cela vous est arrivé ? Croyez-vous cela possible ? Utilisez l’espace “Commentaires” ci-dessous  pour partager avec nous votre avis sur les plans Q.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Les jolies filles sont rarement des bons coups

Les hommes ont tendance à kiffer sur les jolies femmes, tout le monde le sait. Ce qu’on sait moins, c’est qu’ils sont souvent déçus par leur prestation au lit. Pourquoi donc les jolies filles sont-elles rarement des bons coups ?

Le fait est qu’elles ont souvent une expérience trop facile de la séduction et qu’elles n’ont pas eu besoin de développer les compétences qui ravissent les hommes.

Pourquoi les jolies filles
sont-elles rarement des bons coups ?

Il faut d’abord comprendre la psychologie des jolies filles et avoir conscience de leur vécu et de leur parcours. D’ailleurs, il faut bien admettre que celui-ci n’a pas toujours été facile. Certes, la beauté a des avantages, mais elle a aussi des conséquences qui ne sont pas forcément enviables.

Depuis toute petite, la jolie fille reçoit des compliments, sur sa frimousse, ses cheveux ou sa jolie robe. Elle apprend à sourire, à papillonner des paupières et à faire la révérence.

En grandissant face aux hommes, elle doit apprendre à se défendre des allusions salaces ou de la drague directe, ce qui l’amène parfois à être un peu froide ou distante.

Lorsqu’elle se laisse séduire, la jolie fille offre sa beauté et sa grâce avec talent. Elle va généralement fréquenter un homme qui est beau lui aussi et qui accorde de l’importance à l’esthétique. Lorsqu’ils se retrouvent au lit tout les deux, la beauté de la fille est suffisante pour exciter le garçon, celui-ci étant ravi de tirer un tel canon.

De fait, la fille se contente d’exhiber son corps, et peut-être ses dessous affriolants, pour obtenir de son amant les assauts fougueux du désir. Pour la jolie fille, pas besoin d’être un bon coup. Il lui suffit d’être belle et de se laisser faire.

Toutes les jolies filles ne se mettent pas sur le dos pour faire l’étoile de mer en attendant que ça se passe. Certaines y mettent tout de même un peu du leur pour faire plaisir à leur partenaire. Mais très souvent, leurs compagnons ne leur laissent pas beaucoup d’espace pour s’exprimer, trop occupés eux-mêmes à profiter du corps de rêve qu’elles leur offrent.

Il faut dire aussi que les jolies filles font peur à la plupart des hommes et qu’elles ne sont abordées que par des séducteurs chevronnés ou, parfois, par des hommes plus mûrs. Les séducteurs pleins d’assurance étant souvent un peu macho, ils auront tendance à leur faire l’amour en les considérant comme de simples objets de plaisir.

Tout ceci participe au fait que les jolies filles ont peu l’occasion de développer de véritables compétences sexuelles. Elles ont parfois même de la difficulté à se situer dans leur propre corps.

Elles peuvent ressentir une grande satisfaction à plaire, à sentir les regards sur elles et à rendre les hommes fous, tout en trouvant difficile d’être simplement elles-mêmes pour entrer dans les délices de la sensation physique.

Quand elles étaient enfants, on leur disait qu’elles étaient belles comme des poupées. Ensuite, l’idée d’être une poupée, un objet précieux et convoité, a continué à s’installer. Adultes, elles retrouvent au lit ce rôle d’objet de désir et il leur arrive d’envier leurs copines moins belles, mais qui ont la chance d’être considérées pour ce qu’elles sont.

Évidemment, les moches ne sont pas forcément des bons coups, mais elles auront du moins réfléchi aux moyens de compenser ce dont la nature ne les a pas pourvues. Cela les amène souvent à se dépasser pour être plus créatives, coquines ou sensuelle, et parfois plus rigolotes aussi.

Comment une jolie fille peut-elle
devenir un bon coup ?

La première chose à faire est probablement de choisir une relation dans laquelle la jolie fille aura l’espace nécessaire pour exprimer et explorer son plaisir. L’important est d’éviter de vous retrouver avec un mec qui vous embroche comme un morceau de viande.

Choisissez plutôt un partenaire qui vous considère, afin que vous puissiez participer activement au rapport amoureux en y apportant les richesses de votre personnalité.

Être jolie fille et bon coup

Si vous êtes déjà dans une relation avec un homme, il est certainement possible de discuter avec lui pour lui expliquer votre perception des choses, vos besoins et vos désirs.

Remettez en question l’idée selon laquelle votre beauté vous sortira de tous les mauvais pas. Votre esthétique finira par se ternir avec le temps et c’est alors que votre personnalité prendra le relais.

N’attendez donc pas pour vous forger un caractère agréable et attrayant et utiliser-le dès à présent en complément de cette beauté dont vous avez la chance de profiter.

Il n’y a pas que les jolies filles qui ont de la peine à être de bons coups

Beaucoup de femmes ont tendance à se laisser faire durant le rapport amoureux. À moins d’être particulièrement moche, le corps des femmes est toujours très attractif et excitant pour la plupart des hommes. Mais ça n’est pas une raison pour rester inactive.

Dans notre culture, on pense souvent que c’est à Monsieur d’initier et de diriger la manœuvre. Et cela n’est pas si faux. Si une femme prend trop d’initiatives et qu’elle s’impose exagérément, l’homme peut avoir l’impression d’être privé de sa virilité.

Mais lorsqu’elle laisse à son compagnon toute la responsabilité du rapport amoureux, le gars finit par douter qu’elle y trouve un véritable plaisir. Il faut donc trouver un équilibre.

Durant l’amour, certaines positions permettent à la femme de prendre les choses en main. Il s’agit des positions de chevauchement dans lesquelles Madame prend le dessus et dirige le mouvement. Dans la position de l’Andromaque, de l’amazone ou du lotus, la femme s’implique activement pour atteindre son plaisir et celui de son partenaire.

La participation d’une femme peut aussi être importante durant les préliminaires, qu’elle enrichira par des massages, des caresses et toute la palette des attitudes érotiques. La fellation fait évidemment partie des jeux amoureux et Madame pourra y exprimer toute l’excellence de sa sensualité.

Une multitude de gestes et d’actions sont possibles afin que les deux partenaires puissent partager leur plaisir. Mais tout cela restera pure théorie si Madame n’accepte pas le plaisir qu’elle peut y prendre en étant active.

Il s’agit d’accueillir le plaisir et de le considérer comme quelque chose de parfaitement naturel pour pouvoir l’incarner et le laisser envahir tout son être.

Pour être un bon coup, il faut savoir lâcher prise afin que votre corps se mette à bouger et à réagir instinctivement au plaisir qui s’installe, jusqu’à ce qu’il finisse par vous emporter au-delà de vous-même.

Il se peut que cela vous demande du courage, mais cela vous donnera également accès à une très grande liberté.

Devenir un bon coup : comment se comporter ?

Pour découvrir comment vous comporter, faites-vous peu à peu à l’idée que votre plaisir pourrait devenir bien plus grand en étant plus engagée et plus coquine.

Vous pouvez vous laisser inspirer par quelques lectures érotiques, admirer des estampes japonaises ou surfer sur les sites Web qui vous émoustillent. Accordez votre attention à ce qui stimule vos sens et offrez-vous la possibilité de devenir une amante géniale.

Peut-être ressentez-vous parfois une certaine timidité ou cette sensation de ne pas savoir comment bouger votre corps. Il se peut que vous ayez de la difficulté à le sentir réellement.

Si vous avez l’habitude de focaliser sur votre plastique parfaite (ou moins parfaite d’ailleurs), vous n’avez peut-être pas encore pris la peine d’observer ce que vous ressentiez profondément.

Les femmes qui ont été prises à la hussarde sans trop d’égard pour leur personne ont parfois verrouillé leurs sensations afin de pouvoir offrir leur cul en toute sécurité. Pour devenir un bon coup, il faudra se réapproprier son corps et accepter d’entrer dans le plaisir partagé.

Réorientez votre attention sur vos sensations physiques. Ressentez votre peau et les caresses savonneuses de la douche ou du bain. Observer et ressentez votre respiration lorsque vous donnez des caresses ou lorsque vous en recevez. Durant l’acte amoureux, ayez conscience de vos muscles qui se tendent et se relâchent. Sentez la chaleur qui s’amplifie et se diffuse. Percevez la sueur qui perle ou la moiteur qui s’installe dans certaines zones de votre corps.

Il suffit de porter votre attention sur ce qui se passe dans votre corps lorsque vous laissez les choses se faire sans chercher à les contrôler.

Plus vous laisserez votre corps exprimer le plaisir, plus vous vous rendrez compte que c’est bon et bénéfique pour vous. Alors, vous vous découvrirez plus active, plus souple et plus mobile.

Partez à la découverte de vous-même et accordez-vous le droit de vous éclater. C’est la voie royale pour vous épanouir et vous deviendrez de plus en plus jolie. En vous lâchant complètement, vous pourrez être une jolie fille tout en étant un bon coup. Vous allez sûrement adorer ça… et votre homme également !

Si cet article vous parle, faites-nous part de vos témoignages dans l’espace commentaires en bas de page. Votre avis est précieux pour toutes les femmes qui ont envie d’être heureuses dans leur lit.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Performance sexuelle : on se calme !

Vous arrive-t-il de rêver à améliorer vos performances sexuelles ? Est-ce que vous êtes un bon coup ? Être un bon coup, c’est quelque chose qui prend la tête à beaucoup de monde. J’ai moi aussi été confronté à ce type de préoccupation.

On peut avoir des doutes à ce sujet et nous allons voir quoi en faire dans un instant… c’est le but de cette vidéo.

La performance sexuelle n’a pas à nous soumettre à ses dogmes, mais seulement à nous inviter dans les zones les plus délicieuses du plaisir partagé.

Performance sexuelle : on se calme !

Qu’en pensez-vous ? Pour vos réactions et commentaires, faites défiler jusqu’à l’espace réservé en bas de page… et ne vous en privez pas.

Si vous préférez la lecture, voyez la transcription ci-dessous


e-book "Les 7 secrets d'une sexualité épanouie"

 

 

 

 

RECEVEZ votre e-book GRATUIT
TOUT DE SUITE

 

OUI :Découvrez les 7 secrets d'une sexualité épanouie

OUI :Recevez des conseils inédits par e-mail ...

OUI :Soyez plus heureux dans votre lit !

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.
Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité.

Transcription texte de la vidéo

Performance sexuelle : on se calme !

Être un bon coup, c’est d’abord une histoire de comparaison. Pour savoir si je suis un bon coup, il faut que je me compare à d’autres, à ce que j’ai lu, à ce que j’ai vu ou à ce que j’ai entendu. Et pour bien comprendre cela, il faut replacer ça dans un contexte historique.

Mais avant d’aller plus loin, j’aimerais juste signaler que j’ai écrit un article sur le sujet de la performance sexuelle il y a une semaine et que j’avais envie d’ajouter quelques compléments d’information. C’est la raison de cette vidéo, un peu improvisée, dans laquelle je vais partager avec vous les réflexions qui m’ont habité ces derniers jours à propos de cette fameuse performance sexuelle.

Que peut-on en attendre, qu’est-on en droit d’attendre de la sexualité et à quoi faut-il se comparer ? Comment est-ce que je peux gérer cette sacrée histoire qui prend la tête beaucoup de monde ?

Pour aborder les choses sérieusement et replacer le contexte historique, il faut savoir que dans d’autres temps, un homme qui éjaculait rapidement était considéré comme un super amant, un super étalon. Cela voulait dire qu’il pouvait procréer facilement. Il éjaculait vite, donc il allait faire beaucoup d’enfants. Il était vu comme un homme fécond et viril. Aujourd’hui, c’est un peu différent comme vous le savez.

À l’époque, à moins d’être libertines ou filles de joie, les femmes n’avaient pas accès à leur jouissance ou à leur orgasme. On n’en parlait même pas parce que c’était quelque chose d’absolument incongru et rarissime d’avoir un orgasme pour une femme.

La femme passait à la casserole de temps en temps (en réalité à chaque fois que le mari en avait envie) et tout allait bien dans le meilleur des mondes parce qu’on ne se posait pas de questions à ce sujet.

Dans les années 50-60, le grand mouvement de libération de la femme, qui fut un mouvement de conscience, a envahi le monde occidental. Et les femmes ont commencé à revendiquer leur plaisir, leur droit à l’orgasme et à la jouissance. Elles ont accédé à un certain niveau de plaisir et ont rejoint la scène du désir et de l’orgasme.

Le mouvement hippie a été très important pour porter cela, mais ce n’est pas le seul, puisque le mouvement était véritablement général en termes de réflexion et de libération au sujet de la sexualité.

Les femmes étaient accompagnées par des hommes qui, eux aussi, étaient sensibles à cette question. Ils avaient envie d’avoir un plaisir plus rond, plus complet et plus entier, mais également que leur femme, leur copine, leur compagne ait aussi leur plaisir dans tout ça. C’était plutôt cool. Mais par contre, on a commencé à se comparer.

La performance sexuelle du porno

C’est à cette époque que s’est popularisé le film porno, tout d’abord avec les cassettes vidéo. Il y a une vingtaine d’années, la profusion du monde de l’Internet (dans lequel il suffit de se logger ici ou là en disant qu’on a 18 ans) a permis l’accès à toutes sortes d’images pornographiques.

Ces images véhiculent un message fort. Un message important sur le plaisir et sur l’idée qu’on se fait de l’excellence en matière de sexualité.

Dans cette représentation de l’acte amoureux, le mec a une bite « commak » et il va tringler sa copine, la buriner à fond pendant 15 minutes ou plus sans discontinuer, comme une machine. De son côté, la femme va se tortiller comme un vers en poussant des cris de hyène. Elle est super bien roulée, super canon avec les seins refaits et tout et tout…

Les deux porn-stars vont enchaîner les positions et collectionner toute sorte de fantaisies qui peuvent être élaborées autour de la sexualité. Les fantasmes et souvent les aspects pervers de la sexualité seront représentés. La fille va grimper aux rideaux alors que le gars va gicler comme un geyser.

Évidemment, quand on voit ça, on se dit que ça a l’air sympa et que « moi aussi j’en voudrais bien un peu ». On va donc commencer à se comparer… et à se rendre à l’évidence : « moi, je ne suis pas monté comme lui, je n’ai pas cette résistance ni cet entraînement ». Et la femme va se dire : « je ne suis pas aussi belle, pas aussi bien roulée, et je ne bouge pas de la même manière ».

On va donc se comparer et commencer à imaginer des niveaux de plaisir à atteindre. Mais ce sont des objectifs qui ne sont pas toujours réalistes parce qu’ils ne correspondent pas à ce qui existe dans la vraie vie. Donc, on se compare et on commence à ressentir un certain nombre de frustrations.

La performance sexuelle, c’est pas si simple

Il faut dire que ça n’est pas si simple. Pas si simple pour les hommes de se contrôler et de contrôler leur érection et leur éjaculation. Pas si simple d’arriver à maintenir excitation aussi forte pendant si longtemps. Pour les femmes, ça n’est pas si simple d’atteindre l’orgasme, pas si simple d’entrer complètement dans cette féminité sexuelle qui nous est présentée à outrance.

Plus simplement, il n’est pas si simple d’être un bon coup, et nombre d’hommes et de femmes, célibataires ou en couple, vont être un peu décontenancé par ces images, ces exemples, ces sortes d’idéaux qui nous mettent la pression de la performance sexuelle.

On se calme, on se relaxe, on respire par le nez et on va juste regarder les choses en face. C’est-à-dire telles qu’elles sont. Il suffit simplement de réorienter son attention vers ses propres valeurs personnelles, vers le plaisir de l’échange qu’on peut avoir dans le couple. C’est juste une alchimie et une complicité qui permet aux couples de se rencontrer dans le plaisir, dans le désir et les délices de l’orgasme.

Pour cela, il faut réorienter son attention et abandonner l’idée de la performance mécanique quasi sportive pour se tourner vers ce qui nous constitue complètement : physiquement, mentalement et émotionnellement.

Plutôt que de viser un exploit technique, il faut réorienter son attention sur ses cinq sens, sur l’attention que l’on porte à l’autre, sur la douceur, la créativité et la tendresse pour être dans une fantaisie et une générosité qui amène aussi à la gratitude. C’est la gratitude d’être avec l’autre, cet autre qui nous excite et nous entoure, qui nous enveloppe. C’est la gratitude d’être en communication avec soi au sens le plus profond du terme, comme on le vit dans le rapport amoureux. Voilà ce qu’est l’amour et comment il est possible de faire l’amour.

Pratiquement, comment faire si on est un peu trop exalté, un peu trop stimulé ou un peu trop excité ? Comment faire pour relâcher la pression ? Ou alors, comment faire si on n’est pas assez excité, si on n’a pas une érection suffisante ? Comment faire pour que la femme lâche prise afin qu’elle atteigne son orgasme ? On sait que la femme ne peut atteindre son orgasme que si elle se lâche complètement. Comment faire donc ?

Une autre performance : par la respiration

Le truc, c’est la respiration. La respiration contrôlée. Dès le moment où l’on contrôle sa respiration on commence à contrôler son corps. Pour contrôler sa respiration, il y a un tas de méthodes. Ce que je vous suggère ici, c’est d’essayer simplement un truc tout facile.

Prenez des inspirations profondes par le nez et expirez lentement par la bouche en serrant les lèvres. Inspirer et expirer plusieurs fois de cette manière. Cette respiration est appelée « respiration de la flûte » dans le Tantra. Elle permet d’activer les zones d’énergie et de rétablir les énergies dans le corps en les équilibrant. Cela va simplement stimuler les personnes qui manquent excitation et calmer celles qui en ont trop. C’est quelque chose de très intéressant.

Vous pouvez essayer de le faire et observer que cela va détourner votre attention de cette putin de performance que l’on croit devoir atteindre pour entrer juste dans le désir et le plaisir d’être avec soi et avec l’autre.

Évidemment, si vous êtes avec une personne pour la première fois, vous aurez peut-être un peu de peine à faire cela parce que c’est un peu bizarre et pas très normal de respirer comme ça. Mais vous pourrez toujours dire à la personne que vous venez de rencontrer que vous avez un secret incroyable pour arriver à faire l’amour d’une manière plus complète et plus vaste. Ainsi, la personne va tout à fait comprendre que vous respiriez un peu bizarrement par moments.

Et si vous êtes en couple, pourquoi ne pas inviter l’autre à respirer avec vous de cette manière-là dans les moments où il s’agit de calmer le jeu ou dans les moments où il s’agit de l’activer ? Vous pourriez intégrer cette respiration comme une nouvelle conscience de qui vous êtes en tant qu’amants tous les deux. Une nouvelle conscience de qui vous êtes, de comment vous êtes imbriqués l’un dans l’autre et liés l’un à l’autre, unit tout simplement.

En faisant ça, vous pourrez juste oublier l’histoire de la performance sexuelle et entrer plutôt dans une performance personnelle. Vous serez libérés de l’image que la société veut nous imposer et pourrez enfin correspondre à l’image de qui vous voulez être vraiment en tant qu’amants.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Un coach au service de l'amour