Archives de catégorie : Vie de couple

Les preuves légales de l’adultère

Les preuves légales de l’adultère

Cet article est un article invité rédigé par Hélène Betoux pour l’agence de détectives privés Investipole.

L’adultère, certains couples le tolèrent. Au nom du principe de la liberté individuelle, certain(e)s acceptent de mettre quelques coups de canif dans le contrat de mariage en concédant des aventures d’un soir à leur partenaire.

Pour d’autres, la fidélité demeure incontestablement la pierre angulaire du couple, et toute aventure extraconjugale remet en cause la pérennité de leur union. C’est ainsi que l’adultère est à l’origine de près d’un tiers des divorces enregistrés chaque année en France.

Rappelons une donnée que de nombreuses personnes ont tendance à oublier : en unissant leurs existences par les liens du mariage, la loi française prévoit explicitement que les nouveaux époux se doivent mutuellement fidélité (article 212 du Code civil).

En cas de manquement de votre conjoint à son devoir matrimonial, vous pouvez donc de plein droit demander le divorce pour faute si vous estimez le maintien de votre vie commune insupportable. On parlera de divorce pour faute grave.

Néanmoins, pour que votre demande de divorce soit acceptée par le juge, il est indispensable de lui fournir des preuves de l’adultère commis par votre époux. Mais pas n’importe quelle(s) preuve(s), et pas n’importe comment !

Les preuves rejetées

Commençons par ce qu’il ne faut pas faire. Aux yeux de la loi, certaines preuves, quand bien même prendraient-elles votre conjoint en flagrant délit de relation extraconjugale, sont d’office considérées comme non recevables. Si vous souhaitez que votre demande de divorce aboutisse et vous épargner des efforts inutiles, évitez-les à tout prix.

Vos enfants, même majeurs, ne peuvent pas et ne doivent pas être directement impliqués dans votre procédure de divorce, pour des raisons évidentes ; cela signifie que leur témoignage, en faveur de l’un ou l’autre des parents, ne constitue pas une preuve recevable.

La preuve obtenue par des moyens illégaux, cela va de soi, est non recevable ; oubliez donc, par exemple, le vol de données informatiques, qui constitue un délit.

La preuve obtenue de façon déloyale est également inenvisageable ; à titre d’exemple, vous ne pouvez donc pas tenter de piéger votre conjoint en l’enregistrant à son insu, par exemple.

La preuve portant atteinte à la vie privée de votre époux est logée à la même enseigne. Toutefois, elle est régulièrement sujette à débat et tend à être appréciée au cas par cas. Par exemple, comme nous le verrons plus bas, et contrairement à toute attente, le SMS est une preuve recevable car elle ne porte pas atteinte à la vie privée. De même, si vous avez accès à des données compromettantes depuis un ordinateur familial, dont l’accès n’est pas protégé par mot de passe, vous n’êtes pas en tort.

Les preuves recevables

Dans les limites précédemment évoquées, la loi française considère que vous pouvez présenter tout mode de preuve au juge, pour peu qu’il n’ait pas été obtenu par la violence ou la fraude. En voici quelques uns parmi les plus courants :

Le constat d’adultère : c’est une pratique qui se perd de plus en plus. Il est établi par un huissier de justice chargé de prendre votre époux en flagrant délit de relation extraconjugale. Vous ne pouvez malheureusement pas le mandater vous-même, c’est au juge de s’en charger. Ce rapport a néanmoins l’avantage d’être incontestable.

Le témoignage ou aveu écrit de l’époux en faute (une lettre, par exemple) ; attention, ce genre de témoignage rédigé sous la pression ou la menace est irrecevable ; il doit être livré de plein gré par le principal intéressé.

Les preuves sur support électronique (sms, mails, photos, etc.) : bien que ces preuves comptent parmi les plus faciles à obtenir à l’ère du numérique, leur utilisation en justice demeure délicate. Il vous faudra prouver que vous n’avez pas obtenu ces preuves illégalement (en volant le téléphone de votre époux, par exemple). Pour information, on considère que la preuve par SMS ne porte pas atteinte à la vie privée de son auteur ou destinataire, dans la mesure où il est conscient que ledit message sera automatiquement enregistré sur son téléphone. D’autre part, il est indispensable que le contenu de ce type de preuve soit attesté par un huissier pour que vous puissiez vous en servir contre votre conjoint.

Le rapport de détective privé : vous pouvez également vous adresser à une agence de détectives privés pour la charger de collecter les preuves à votre place. Bien que coûteuse, cette démarche vous permet d’avoir l’assurance que les données collectées par le détective seront toutes recevables en justice. Adressez-vous à une agence proche de votre domicile pour faciliter les rencontres. Par exemple, si vous résidez à Lyon, vous pouvez cliquer sur ce lien.

Enfin, n’oubliez pas de vous faire épauler par votre avocat dans votre procédure de divorce. Il saura répondre à vos interrogations en amont de la séparation, et pourra vous être utile pour cerner si les preuves que vous avez collectées seront prises en compte par le juge.

Dernier conseil : après cette douloureuse épreuve, prenez tout le temps nécessaire pour vous reconstruire et entamer votre nouvelle vie sentimentale sur des bases saines.

Article proposé par Hélène, pour Investipole

Mon secret pour tenir ses bonnes résolutions de couple

Vous arrive-t-il de penser que votre couple aurait besoin d’un petit coup de pouce ? Peut-être n’êtes-vous pas toujours au top du désir, de la tendresse ou de la complicité ? Mais les bonnes résolutions ne sont pas toujours faciles à tenir.

Vous savez que votre couple mérite le meilleur et vous vous demandez comment faire pour le lui offrir.

Les bonnes résolutions pour son couple

Avec les fêtes de fin d’année, Noël permet de choyer la personne qu’on aime. Les cadeaux, petits ou grands, manifestent notre attention et notre amour, mais cela n’est pas toujours suffisant pour exprimer la profondeur de nos sentiments. Ceux-ci doivent être accompagnés par des actes pour être véritablement entendus.

Le passage dans la nouvelle année est une occasion de faire peau neuve, de profiter du prochain cycle pour repartir sur de nouvelles bases, bref : de choisir un avenir différent. Les bonnes résolutions sont l’effet d’une louable intention d’amélioration.

Mais comment faire pour tenir ses bonnes résolutions, comment entretenir son couple sur la durée ? Il faudrait pour ça être toujours amoureux… C’est ce que nous verrons un peu plus loin : l’astuce imparable pour rester amoureux.

Si vous êtes dans une histoire de couple toute récente, vous profitez sans doute de la fraîcheur de la nouveauté sans vous poser d’autres questions que de profiter de cette rencontre.

Mais si vous êtes dans un couple qui existe depuis quelque temps déjà, vous avez certainement repéré quelques zones d’ombre qu’il s’agirait d’améliorer.

Les points d’amélioration du couple

Vous vous dites peut-être qu’il faudrait moins se chamailler, moins se couper la parole ou cesser de se lancer la vaisselle à la tête. Si vous en êtes là, vous pourriez profiter grandement d’une amélioration de votre communication.

Partez donc du principe que votre partenaire fait du mieux qu’il/qu’elle peut et prenez le temps de l’écouter. Exprimez vos sensations et vos besoins en évitant d’accuser l’autre sous prétexte qu’il n’arrive pas à deviner vos pensées ou à combler vos désirs.

Il se peut également que vous n’ayez pas spécialement de problème de communication, mais que ce soit un autre sujet qui vous tracasse à propos de votre couple. Voyons un peu ce qui pourrait vous prendre la tête :

  • Il/elle n’est plus aussi séduisant/te qu’au début et vous avez l’impression que votre partenaire se laisse un peu aller.

  • Vous trouvez que votre conjoint/te manque de romantisme ou au contraire en manifeste trop. Vous vous sentez en décalage et il arrive que cela vous agace.

  • Vous n’êtes pas toujours d’accord avec l’autre à propos de l’éducation et des valeurs qu’il s’agit de transmettre à vos enfants. Ou alors, c’est la belle-famille qui vous tape sur les nerfs.

  • Votre partenaire est trop absent à votre goût, peut-être éloigné par le travail ou le sport, ou encore (c’est pire) perdu/e dans les séries TV ou l’écran de son ordinateur.

  • La surprise n’étant plus au rendez-vous, votre désir s’amenuise et votre libido bat de l’aile. Il serait temps de remettre un peu d’érotisme dans tout ça afin de pouvoir à nouveau s’amuser un peu sous la couette.

  • L’autre peut aussi avoir des attitudes qui vous mettent en doute ou éveillent votre jalousie.

  • Vous vous rendez compte à quel point l’autre est différent et que certaines de ses particularités, que vous trouviez charmantes au début, sont de plus en plus difficiles à supporter.

Toutes ces contrariétés font partie intégrante de la vie du couple et se révèlent avec plus ou moins d’intensité un jour ou l’autre. Si on les considère une à une, il peut paraître extrêmement difficile d’éviter ou de résoudre tous ces tracas. Il faudrait un nombre considérable de bonnes résolutions pour en venir à bout…

Le secret des bonnes résolutions du couple

Si vous vous rappelez les débuts de votre couple, vous serez sans doute frappé/e par la facilité et la fluidité avec lesquelles les choses se passaient. Pourtant, même si le contexte a quelque peu évolué, les choses ne sont pas fondamentalement différentes.

Qu’est-ce qui faisait que tout se passait simplement et avec légèreté ? Vous étiez amoureux/se ! Vous étiez sous l’effet des hormones qui filtrent la réalité pour vous faire voir la vie en rose.

Alors, il vous était facile d’être à l’écoute, patient/te, compréhensif/ve, de vous laisser éblouir et de ressentir un désir puissant pour vous emporter dans des ébats délicieux.

La seule bonne résolution du couple, c’est de tout faire pour rester amoureux.

En réalisant cela, vous constaterez à quel point la plupart des problèmes disparaissent comme par enchantement. Et s’il en reste quelques-uns, ils sont diminués de manière si importante que cela permet de les appréhender avec calme et lucidité.

Comment tenir la bonne résolution de rester amoureux ?

Rester amoureux/se est le désir de chacun de nous et c’est le plus grand défi du couple. Le secret pour arriver à faire cela, c’est d’entretenir l’admiration que l’on porte sur l’autre.

L’admiration et l’éblouissement sont produits par les hormones au début de la relation, ensuite ils s’estompent. Mais ils peuvent être créés et entretenus au moyen d’astuces mentales.

L’idée n’est pas de cacher ou d’éviter la réalité, mais d’appréhender celle-ci d’une manière positive en gardant le désir vivant et le regard étoilé. Comme la réalité n’existe qu’à partir du moment où elle est perçue, c’est bien notre regard qui lui donne vie. Ainsi, c’est ma manière de regarder l’autre qui le/la rend réel/le à l’intérieur de moi.

Selon ce principe, j’ai donc le choix de porter mon attention sur ce qui ne va pas chez l’autre ou au contraire sur ce qui me plaît particulièrement (ce que je faisais inconsciemment lorsque je l’ai rencontré/e).

Astuce mentale

L’exercice mental que je vous propose et simple. Il s’agit de penser à l’autre, au moins une fois par jour, en imaginant qu’il/elle émane un rayonnement lumineux.

Vous pouvez visualiser cela les yeux fermés et laissez votre imaginaire le faire à sa manière. Certains verront des flammes, d’autres des étoiles ou des paillettes, peu importe. Si votre vision n’est pas nette, ce n’est pas grave. Peut-être percevrez-vous des sons ou des sensations.

Dans le même temps, laissez votre cœur émettre une onde d’amour pour envelopper l’autre.

Quand vous serez à l’aise avec la représentation personnelle que votre inconscient aura créée, il vous suffira de faire cela quotidiennement durant quelques secondes pour ressentir que vous êtes toujours amoureux/se de cette personne merveilleuse qui vous accompagne.

Vous ressentirez de la gratitude et les problèmes de l’existence trouveront facilement leur solution.

Astuce pratique

En marge de cette visualisation amoureuse, je vous suggère de poser des actes réguliers afin de manifester pratiquement vos sentiments.

Commencez par réserver 15 minutes chaque semaine, au moment qui vous convient le mieux, et faites-en un impératif absolu. C’est le temps où vous avez rendez-vous avec l’autre de manière imaginaire.

Prenez ce temps pour penser à l’autre et pour trouver une surprise à lui faire dans la semaine. Il peut s’agir d’une sortie, d’un présent, d’un petit mot glissé dans une poche ou dans son sac à main, d’un pique-nique improvisé… vous pourrez vous laisser inspirer par mon article « 12 astuces de couples heureux ».

Mais vous trouverez une foule d’idées encore plus belles et inédites dans votre univers intérieur dès le moment que vous commencerez à vous connecter mentalement à l’autre de manière régulière.

Appliquez votre bonne résolution d’amoureux/se dès maintenant

Si vous êtes très motivé/e, vous pouvez augmenter la cadence des moments que vous comptez consacrer à la visualisation mentale quotidienne et à votre rendez-vous imaginaire avec l’autre. Soyez toutefois conscient/te qu’il s’agit moins d’en faire beaucoup que de pratiquer cela régulièrement.

Sortez votre agenda maintenant. Placez-y un petit cœur chaque semaine durant les 12 prochaines semaines. Ceci étant fait, installez-vous au calme, fermer les yeux, imaginez l’autre et visualiser une lumière intense qui émane de lui/elle. Pensez encore à lui envoyer une onde d’amour afin de l’envelopper et profitez de ce moment intense.

La force du mental est très puissante. Autant que celle des actes. En les cumulant toutes les deux, vous vous assurez de la meilleure manière d’appliquer vos bonnes résolutions de couple.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Cet article participe à l’événement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” du blog Devenez Meilleur. C’est un blog très intéressant et j’y ai cherché un article pour booster votre motivation : c’est celui-ci. Vous pouvez aussi soutenir mon travail si le cœur vous en dit : Cliquez ici pour voter pour mon article si vous l’avez aimé !

00

Peut-on être en couple et se sentir libre ?

Être en couple, c’est ce que tout le monde souhaite. Dans notre culture, c’est même proche de l’idée fixe ! En même temps, on a aussi besoin de sauvegarder son autonomie, histoire de se réaliser au niveau personnel et pas que sur le plan relationnel. Alors, peut-on être en couple et se sentir libre ? Il s’agit de trouver la voie qui réunit indépendance et engagement.

Être en couple répond à un besoin de sécurité, alors que l’autonomie nourrit le sens de la créativité et de l’aventure. Comme dans tous les paradoxes, il semble à priori que ces deux aspects soient contradictoires. Mais à bien y regarder, il suffit d’un rien pour qu’ils s’avèrent plutôt complémentaires.

Être en couple

Le couple, avec la complexité de ses interactions et la richesses des émotions qu’il réunit, est un formidable terrain d’exploration de soi et de prise de conscience sur le sens de la vie. En fait, le couple c’est bien, mais c’est tout de même super compliqué.

Dans la vie de couple, on est souvent confronté à la différence : autres goûts, autres points de vue, autres désirs… Les émotions magnifiques de nos sentiments amoureux se mêlent parfois à d’autres émotions, moins drôles, issues de nos craintes, doutes, faiblesses, jalousie…

Au départ, on s’est mis en couple parce que tout était fluide et facile. On avait juste envie d’être tout le temps ensemble. La présence de l’autre était suffisante, on se sentait ravi et comblé, heureux d’être ce couple, oubliant le reste du monde et oubliant même d’être soi… Pourquoi d’ailleurs s’encombrer d’un tel détail ?…

Mais la passion, comme toutes les ivresses, finit par s’estomper. Tôt ou tard, on retrouve ses esprits et on se souvient de qui on est en tant qu’individu. On retrouve l’envie de s’occuper de soi, des projets que l’on trouve importants et de sa propre évolution.

Après nous avoir glorifié, l’autre risquerait de nous limiter. Heureusement qu’on l’aime, sinon on foutrait le camp pour reprendre le cours de sa vie. Aimer d’amour ou être soumis au charme… rester ou partir… les grandes questions nous font subir parfois les turbulences hasardeuses de notre univers affectif, fantasmatique et intime.

Et pourtant, malgré tous les risques de se perdre soi-même, être en couple est une situation qui offre un tel confort et une telle assurance qu’elle peut servir d’appuis à son propre développement. Le couple sert de référence, il devient le port d’attache affectif des deux partenaires qui viennent s’y ressourcer et puiser la force de leurs propres explorations personnelles.

Ainsi, loin de restreindre les partenaires, le couple équilibré leur offre une énergie illimitée et un refuge complice pour recueillir les trésors de leur évolution.

Se sentir libre

Être engagé dans son couple, c’est parfait, surtout si on continue à s’engager envers soi-même, ses amis, ses parents et, d’une manière générale, envers tout ce qui est important pour soi.

Se sentir libre dans son couple, c’est surtout avoir conscience qu’on existe en dehors de lui. Je peux être parfaitement libre de mes choix et de mes actes tout en gardant l’intention de prendre soin de mon/ma partenaire. Être avec l’autre sans être tout pour l’autre.

Connaître mes propres besoins et les besoins de celui/celle avec qui je partage ma vie est un prérequis absolu. Il faut donc une bonne communication dans le couple pour que les conjoints soient à même de porter leur attention l’un sur l’autre.

Ceci étant, ils peuvent alors profiter pleinement de leur autonomie pour s’épanouir en tant qu’individus et ramener ainsi au sein du couple les trésors de créativité et d’aventure qu’ils auront su déployer.

Si vous n’habitez pas ensemble, c’est très bien. Vous aurez tout loisir de vous inviter l’un chez l’autre et de vous réjouir de vos retrouvailles sans cesse renouvelées. Il faudra juste soigner l’intensité de vos échanges pour que votre lien soit présent même dans vos absences.

Si vous faites ménage commun, il faudra vous aménager des espaces réservés, temporels ou géographiques, afin de déployer votre autonomie. Évitez d’être trop souvent collés l’un à l’autre, car si vous perdez votre autonomie, vous n’aurez plus rien à apporter au couple.

Les projections de couple, genre scénario fusionnel à long terme, ne font pas très bon ménage avec l’intensité du moment présent. Pour que le couple reste dynamique et amoureux il ne doit pas trop être sûr de sa réussite. Rien n’est jamais acquis, tout reste en mouvement et la vie offre sans cesse de nouvelles options possibles. Pour vous comme pour l’autre.

Il est clair que ça fout un peu la pression, mais c’est justement ce petit stress qui entretient la passion dans le couple. Alors la question n’est pas de savoir s’il est possible d’être en couple et de se sentir libre, mais de savoir quelles sont les chances de survie d’un couple pour qui ça ne serait pas le cas.

Peut-on être en couple et se sentir libre ?

Se sentir libre dans son couple, c’est garder cet esprit d’indépendance qui permet d’apporter à l’autre toutes les richesses de sa personnalité. Alors on peut jouir pleinement du fait d’être en couple, tout en profitant du bonheur d’être intègre avec soi.

Bon, ça c’est l’idéal… dans la pratique, on fait du mieux qu’on peut ! Mais il se pourrait bien que l’on touche ici à l’un des points les plus importants concernant la réussite du couple et, par la même, à l’épanouissement amoureux…

Comme toujours, vous pouvez vous exprimer sur cette brûlante question en laissant vos avis dans l’espace « Commentaires » en bas de cette page. Peut-on être en couple et se sentir libre ? Une question très actuelle, ne trouvez-vous pas ?

N’attendez-pas le bonheur, créez-le !

00

Comment ranimer la flamme dans son couple ?

Comment ranimer la flamme dans son couple ?

La baisse de désir est le problème le plus répandu chez les partenaires qui sont ensemble depuis longtemps. On se demande alors comment ranimer la flamme dans son couple pour lui donner un nouveau souffle, espéré et bienvenu.

Mais avant de s’activer à booster son couple, il faudra d’abord clarifier si l’on est ensemble par amour ou par intérêt, ou encore pour faire bonne figure sociale. Il arrive parfois que l’on tente seulement de sauver les meubles, enfants, maison et monospace…

Quand on n’est plus amoureux ou qu’on se trouve dans une relation de dépendance affective, il est très difficile de ressentir du désir.

Évoluer soi-même pour faire évoluer le couple

Redevenir amoureux est tout à fait possible, comme nous allons le voir plus loin. Mais s’il s’agit de dépendance affective ou émotionnelle, il faudra d’abord reprendre confiance en soi pour rétablir une relation d’équilibre.

La confiance en soi est un atout majeur dans le couple parce qu’elle permet d’aborder la relation avec sérénité tout en déchargeant l’autre de la mission de nous combler. Ainsi, il n’y a plus d’attente ou de pression exagérée qui empêche de partager le plaisir simple d’être ensemble.

Si on n’arrive pas à renforcer et à développer sa confiance par soi-même, un petit soutien thérapeutique (mon truc c’est l’hypnose, mais il y en a bien d’autres) peut faire des « miracles ». Le développement personnel de chacun des partenaires est le meilleur garant du développement du couple.

Comment ranimer la flamme ?

Pour que le désir subsiste, voire s’intensifie, il faut de la complicité. Vous avez sans doute connu cette complicité de manière spontanée au début de votre rencontre, quand vous vous amusiez ensemble de tout et de rien. Vous vous connaissiez à peine et pourtant le désir provoquait un sentiment de complicité. Maintenant que vous vous connaissez, c’est la complicité qui peut recréer le désir.

Vous savez certainement que si vous voulez vous retrouver avec l’autre comme « larrons en foire », vous devez aussi soigner le dialogue.

La communication est parfois perturbée par la peur de déplaire ou de blesser, par les non-dits et le mutisme… Il faut souvent prendre le risque d’être soi-même pour laisser à l’autre la possibilité de nous aimer tel que nous sommes, d’où l’importance de la confiance en soi.

Dialogue et complicité sont donc les éléments essentiels pour maintenir le désir au sein du couple. Si votre libido est à plat, c’est qu’une de ces deux choses (ou les deux) sont en perte de vitesse.

Pour ranimer la flamme, il faut absolument recréer l’état d’esprit qui dynamisait les débuts de la rencontre en dialoguant ouvertement et en s’amusant ensemble. La bonne humeur de deux compères amoureux, à la fois amis et amants, est une chose à cultiver sans cesse.

Ranimer la flamme en nourrissant l’amitié

Si vous êtes en couple, c’est qu’à priori vous vous appréciez mutuellement. Vous avez sans doute des goûts et des intérêts communs qui vous rapprochent, comme dans toute relation amicale. Bien sûr, vous êtes plus que des amis puisque vous partagez votre intimité. Pourtant, c’est dans les choses qui vous lient que vous pouvez intensifier votre relation.

Faites ensemble des choses nouvelles qui permettront d’échanger sur ce que vous ressentez. Parlez-en, livrez vous. L’important est de communiquer sur vos valeurs personnelles, sur ce qui vous émeut ou au contraire vous laisse indifférent.

Ranimer la flamme par l’intensité vécue

Sortez de vos habitudes. Si vous êtes plutôt rock, allez voir un concert classique. Si vous fréquentez habituellement les salons de thé, allez boire des bières dans un pub. Faites une balade dans un lieu inconnu… buvez le champagne sur un banc public.

Surprenez-vous l’un l’autre. Rendez-vous dans un restaurant où vous n’êtes jamais allé, roulez toute la nuit pour prendre le petit déj au bord de la mer, passez une nuit à l’hôtel qui se trouve à deux pas de chez vous… plus ce sera fou et inattendu, plus votre couple en verra les bénéfices.

La vie à deux est une aventure qu’il s’agit de vivre de manière aussi intense que possible. Pour cela, il faut laisser libre cours à sa créativité et accueillir toutes les surprises qu’elle nous inspire. C’est ainsi que l’on peut briser les habitudes et se retrouver en couple, un peu comme dans l’énergie d’une nouvelle rencontre.

Pour ranimer la flamme dans son couple, il faut donc rétablir le lien de complicité. Alors l’érotisme refait surface et le désir revient.

Communiquer de manière complice sur ses ressentis ne veut pas dire tout expliquer ou tenter de tout comprendre. L’érotisme ne fait pas bon ménage avec la logique. Il s’agit plutôt de s’amuser ensemble en passant à l’action pour vivre des choses excitantes.

Finalement, ranimer la flamme dans son couple est très facile. Il suffit de se bouger un peu pour s’extraire des habitudes et orienter son attention sur l’aventure qui attend toujours les amants.

Même si vous marchez depuis très longtemps, il y a toujours un nouveau paysage à découvrir derrière l’horizon. Faites cela à deux, soyez complice et profitez de l’intensité du voyage.

Quels sont vos trucs pour ranimer la flamme ?

Un grand nombre d’entre-nous ont compris comment entretenir ou ranimer la flamme dans leur couple. Si vous avez des idées ou des astuces à partager avec les autres lecteurs, vous êtes libres de les exprimer maintenant dans l’espace « Commentaires » que vous trouvez en bas de cette page.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Être un bon coup dans son couple

Certains ont l’art d’être de bons coups au lit, d’autres semblent embourbés dans leurs tabous et leurs habitudes. Être un bon coup dans son couple n’est pas forcément évident. Mais peu importe où vous en êtes à ce sujet, il est toujours possible de transformer ce qui a besoin de l’être pour atteindre une sexualité plus épanouie.

Les couples qui savent s’éclater au lit ont leurs propres astuces et on peut toujours s’en inspirer pour réaliser ses rêves personnels.

Certains pensent qu’il faut être beau et jeune, avoir de l’argent et faire du sport, pour accéder au plaisir des amants. Heureusement, ça n’est pas le cas. Pas besoin non plus de faire la bombasse ou d’être roulée comme une gravure de mode pour éveiller le désir.

Ce qu’il faut, c’est affirmer sa personnalité. C’est-à-dire assumer ses besoins et ses désirs en tant qu’homme ou en tant que femme.

Être un bon coup dans son couple

La première chose à faire est donc de s’accorder le droit au plaisir. Cela paraît évident et ça l’est !… et pourtant, trop de personnes subissent encore aujourd’hui les conditionnements restrictifs de leur culture et de leur éducation.

Si c’est votre cas, laissez donc cet héritage là où il est. Oubliez un peu les prises de tête moralistes pour vous concentrer sur la richesse de vos sensations. À travers vos cinq sens, vous trouverez une excitation palpitante, une énergie saine et naturelle pour vivre vos échanges intimes.

Pour être un bon coup dans son couple, il faut se libérer des stéréotypes reçus. Les bons amants ne se satisfont pas de reproduire ce qu’ils ont vu, lu ou entendu. Ils inventent et réinventent sans cesse leurs comportements amoureux pour en faire à chaque fois un acte inédit.

Cela nécessite de l’ouverture d’esprit, de la souplesse mentale… et surtout une forte aptitude à rester à l’écoute de soi-même.

Certains livres ou sites web peuvent vous aider à y arriver en abordant avec intelligence la relation amoureuse et sexuelle. Profitez-en pour vous dégager de vos conditionnements et trouver ce qui a vraiment du sens pour vous. Vous pourriez ainsi explorer des fonctionnements que vous n’oseriez même pas espérer.

Comment être un bon coup dans son couple ?

On ne vient pas au monde avec la connaissance. Le talent de l’amant et de l’amante s’acquière par la recherche de savoir et l’expérience de terrain. Cette quête, à la fois profondément intérieure et pleinement ouverte sur le monde, se déploie sur trois axes que vous pouvez d’ores et déjà exploiter.

1- Suivre ses préférences et son intuition

Que vous soyez seuls ou en couple, dans une relation éphémère ou plus engagée, il est essentiel que vous soyez sincère et intègre pour rester fidèles à vos préférences. Connaître ses propres goûts est primordial pour pouvoir se positionner dans un rapport équilibré.

Intervient ensuite le bon choix du partenaire. L’attirance se construit selon de nombreux paramètres : l’esthétique, le style, le milieu social, les points communs, les centres d’intérêts, les affinités partagées, le langage non verbal, l’odeur, la voix, le rire et plein de choses qui échappent à notre analyse consciente.

C’est là qu’entre en jeu l’intuition, cette impression plus réelle que la réalité et qui dit « Je ne sais pas pourquoi, mais cette personne me plaît. »

L’intuition se manifeste toujours dans les premiers instants de la rencontre et ne peut jamais s’expliquer logiquement. Savoir y prêter attention est un grand atout.

2- Attiser l’érotisme

Il est évident que la relation de couple peut être basée sur tout un tas de raisons, plus ou moins honorables et pas toujours glorieuses. On peut être en couple par crainte d’être seul, par besoin de sauver l’autre ou simplement pour donner du sens à sa vie lorsqu’on se sent un peu perdu.

Mais en dehors de ces schémas de co-dépendance, nombre d’entre-nous attendent de leur couple une relation qui soit pleinement épanouissante pour l’un et pour l’autre. Dans ce cadre-là, l’érotisme et le ferment qui va maintenir le désir vivant.

Le feu qui lie les amants demande à être entretenu et attisé chaque jour afin de pouvoir s’enflammer dans la rencontre intime. Être un bon coup dans son couple ne consiste donc pas seulement à assurer une performance sexuelle, mais à alimenter le désir afin qu’il reste toujours présent.

Heureusement, l’érotisme peut prendre tellement de formes qu’il y en a pour chacun et pour tous les goûts. Là où certains privilégient l’usage des bas résilles, d’autres seront émoustillées par les chaussettes en laine. En marge des stéréotypes érotiques, chacun pourra trouver, en suivant ses goûts, les attitudes, les gestes ou les accessoires qui pourront l’émoustiller.

Les fantasmes sont justement là pour attiser notre érotisme personnel. C’est cet érotisme qui fera le bonheur du couple et qui, parfois, surprendra l’autre dans de nouveaux délices à explorer à deux.

Pour autant que vos fantasmes ne nuisent à personne, utilisez-les sans retenue et sans modération. Votre érotisme personnel est précieux car il colore le désir de votre propre identité. Manifestez-le autant que possible et il continuera à se développer en affirmant votre érotisme personnel dans le couple.

3- Voir le sexe comme un hommage au couple

Comme nous l’avons vu, être un bon coup dans son couple n’est pas qu’une question de technique sexuelle. C’est aussi, et peut-être surtout, un état d’esprit.

Il s’agit d’avoir conscience que le sexe est un partage, dans lequel le désir de l’un se complète du désir de l’autre. Le plaisir de l’autre devient alors un amplificateur de son propre plaisir.

Cette double attention portée à la fois sur sa propre exaltation et sur celle de l’autre est la clé principale pour s’éclater au lit. Faites-en une priorité.

Alors même que nous aimons notre partenaire, nous sommes parfois avare de confidences. Les hommes complimentent leur compagne, mais peinent à exprimer leurs émotions. Quant aux femmes, elles laissent plus facilement libre cours à leurs sensations, mais risque rarement un compliment envers leur compagnon.

Il semble y avoir une censure culturelle qui empêche de s’exprimer profondément. Rendez hommage à votre couple en exprimant ce que vous ressentez et remerciez votre partenaire de tous les charmes qu’il vous prodigue.

Faites l’amour aussi souvent que possible et dans tous les contextes imaginables. La manifestation du désir de l’autre restera toujours ce qui l’honorera le plus en tant que partenaire amoureux.

Évoluer pour rester un bon coup dans son couple

Les secrets des grands amants sont intemporels et universels. On les connaît depuis la nuit des temps et pourtant ils ne sont pas si facile à réaliser. Sans doute parce qu’ils demandent de l’attention, de la persévérance et un certain dépassement de soi.

Prenez ce qui est bon pour vous, laissez le reste… et devenez l’amant, la maîtresse, que vous rêvez d’être depuis toujours.

Si ce défi vous intéresse, si vous décidez de vous lancer en quête de cet amant ou de cette maîtresse qui est en vous, consultez les articles et participez aux événements que j’alimente sans cesse sur erotic-attitude pour propager les secrets des grands amants.

Être un bon coup dans son couple est sans doute le défi le plus passionnant de l’existence. Parce qu’il réunit tous les aspects de l’être, son identité, son esprit, son cœur et son âme dans une même direction d’épanouissement total.

Vous trouvez cela intéressant ? Alors diffusez-le maintenant sur les réseaux sociaux au moyen des boutons de partage à gauche de cette page.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

L’amour en vacances… et après ?

L’amour en vacances, c’est toujours un peu plus tendre, plus calme ou plus coquin, plus intense aussi qu’à l’ordinaire. Bien sûr, celles et ceux qui sont seuls liront cela avec un petit pincement au cœur, mais c’est justement parce qu’ils savent que l’amour en vacances et une expérience privilégiée.

Avec la rentrée, nombreux sont ceux qui éprouvent un brin de nostalgie en pensant aux moments magiques, romantiques ou intimes qu’ils ont pu vivre durant l’été. On redoute un peu de réintégrer le quotidien, avec son cortège d’obligations et de tâches habituelles.

Comment garder vivante cette petite flamme qu’on a pu activer durant les vacances ? Comment maintenir et faire durer cette énergie de désir enthousiaste l’un pour l’autre ? C’est tout le défi des amoureux qui aiment s’aimer tout au long de l’année.

L’amour en vacances

L’amour en vacances, c’était bon pour vous ? Pour ma part, c’était super. La détente, le repos, les balades loin des turpitudes habituelles… tout était parfaitement coordonné pour de délicieux échanges avec ma compagne. Les repas aux chandelles sous les étoiles succédaient aux baignades dans le jacuzzi et nos tendres ébats ont parsemé nos jours comme nos nuits.

Peu importe que vous ayez été au bord de la mer, à la campagne ou à la montagne. Peut-être êtes-vous même restés chez vous à profiter de votre balcon ou des terrasses de restaurants dans votre quartier. Les possibilités de se retrouver en amoureux ne dépendent pas du lieu, mais bien d’un état d’esprit, d’un désir d’intimité complice ou même d’une “erotic attitude”.

On s’invente des plaisirs faciles, des petits déj. qui s’étalent dans le temps, des corps qui lézardent au soleil ou qui mêlent leur sueur lors de tendres caresses. On s’émerveille du chant des cigales, du vol des papillons et du parfum des roses. Tout est si simple et naturel que l’esprit s’apaise et le cœur se dilate. C’est le temps idéal des retrouvailles amoureuses.

On fait du sport ou on va faire les boutiques, on s’active dans toutes sortes de plaisirs ou de passions, parfois juste à deux ou au contraire avec un tas d’amis. Les vacances peuvent être aussi oisives que très actives, mais elles offrent toujours une sensation de tranquillité intérieure.

En définitive, ce qui caractérise les vacances c’est de mettre de côté toutes les obligations habituelles afin d’avoir le temps. L’amour en vacances et un amour qui prend son temps. C’est le temps du désir, le temps du partage, le temps de prendre soin de son couple.

L’amour en vacances… et après ?

Mais voici que nous sommes à la rentrée et que nous retrouvons tout ce que nous avions laissé pour cette précieuse parenthèse estivale. Le travail reprend, l’école des enfants, les tâches ménagères et le courrier de trois semaines empilé sur le bureau.

Chacun reprend sa course, un peu folle, dans un monde hyperactif. Notre attention est captée par une multitude d’actions en attente et nous n’avons plus le temps que d’un bisou rapide avant de courir au boulot le matin ou de s’endormir comme une masse le soir.

Ce n’est pas que nous manquions d’amour pour l’autre ou de désir pour notre couple, nous manquons simplement de tranquillité intérieure. Si nous avons toujours l’impression de manquer de temps, c’est juste que nous sommes trop stressés pour nous accorder une pause.

C’est en maintenant un certain calme intérieur que nous pouvons prendre le temps de vivre et donc aussi celui d’aimer. Il suffit parfois de s’asseoir cinq minutes pour respirer calmement. Il suffit de quitter son ordinateur pour regarder le ciel. La tranquillité intérieure, celle qui accompagne nos moments de vacances, est accessible à chaque instant dès le moment qu’on y porte son attention.

Pas besoin de méditer longuement ou de faire des trucs bizarres pour se relier à son calme intérieur. Une partie de soi reste toujours calme et tranquille, joyeuse et émerveillée. On peut toujours l’activer, simplement en y pensant ou en la visualisant.

Ainsi, c’est tout tranquille que nous pouvons retrouver l’autre chaque jour après avoir accompli nos multiples activités. Comme si dans chaque journée il y avait de mini vacances, des instants volés au monde, ces moments privilégiés où l’on se retrouve amoureux et plein de désir l’un pour l’autre.

L’amour après les vacances

Qu’allez-vous faire pratiquement pour cultiver cette énergie amoureuse durant toute l’année ? Que pouvez-vous mettre en place afin de rester motivés et attentifs au bonheur ?

Vous pourriez bloquer un soir par mois ou même par semaine afin de vous retrouver. Vous pourriez vous inscrire ensemble à un cours du soir. Vous pourriez mettre un rappel dans votre agenda afin de penser à avoir une attention pour l’autre régulièrement. Vous pourriez installer un rituel du baiser avant de vous endormir.

Il y a une foule d’idées et de possibilités pour entretenir l’amour et cultiver l’érotisme dans le couple. L’amour en vacances, c’était super et facile parce qu’on avait le temps. Maintenant, il s’agit de “prendre” le temps.

Inscrivez dans les commentaires ci-dessous votre meilleure idée pour prendre soin de votre couple jusqu’aux prochaines vacances.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

De l’amour pour le mari et du désir pour l’amant

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé, Mesdames, de ressentir un amour intense pour votre mari et de ressentir une attirance très forte pour un autre homme, en l’occurrence : du désir pour votre amant ?

Si l’infidélité vous intéresse ou vous concerne, vous serez sans doute touché(e) par l’histoire que je raconte dans cette vidéo.

Comment s’y retrouver quand on a le cœur embrouillé et le corps tiraillé entre l’amour du mari et le désir de l’amant ? L’infidélité peut parfois être la chance du couple…

De l’amour pour le mari et
du désir pour l’amant

Qu’en pensez-vous ? Vous êtes libre de vous exprimer dans l’espace « Commentaires » en bas de page et de partagez sur vos réseaux sociaux au moyen des boutons ci-contre..

Si vous préférez la lecture, voyez la transcription texte juste en-dessous.


e-book "Les 7 secrets d'une sexualité épanouie"

 

 

 

 

RECEVEZ votre e-book GRATUIT
TOUT DE SUITE

 

OUI :Découvrez les 7 secrets d'une sexualité épanouie

OUI :Recevez des conseils inédits par e-mail ...

OUI :Soyez plus heureux dans votre lit !

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.
Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité.

Transcription texte de la vidéo

De l’amour pour le mari et du désir pour l’amant

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé, Mesdames, de ressentir un amour intense pour votre mari et de ressentir une attirance très forte pour un autre homme, en l’occurrence : du désir pour votre amant ? C’est la question qui a été soulevée lors d’un courriel que j’ai reçu de la part d’Anna. C’est un prénom d’emprunt.

Anna se trouve dans cette situation, avec un amour vraiment fort pour son mari, elle l’aime vraiment, et une attirance, une attraction sexuelle, un fort désir pour son amant. Et cela la surprend complètement.

Nous allons regarder cela en détail ensemble. Je vais vous dire comment je vois les choses et ce que l’on peut faire avec cela.

Bonjour, c’est Philippe Fragnière, et bienvenue sur erotic-attitude. Aujourd’hui, je vais donc répondre à la question d’Anna à propos de cette difficulté qui peut se présenter aux femmes, celles qui aiment leur mari et qui ont une attirance forte pour un autre homme.

Anna est mariée depuis cinq ans, mais ce n’est pas une gamine. Elle est avec son mari déjà depuis cinq ans auparavant, ce qui fait 10 ans de relation. Avant cela, elle avait déjà eu d’autres aventures, d’autres rencontres et d’autres histoires dans sa vie. Notamment une histoire assez importante et assez longue, dit-elle, de quatre ans.

Son mari est un homme bien, droit, honnête, travailleur. En fait, le genre d’homme que toute femme semble-t-il pourrait considérer comme idéal. C’est vraiment un homme sur qui on peut compter, un homme qui donne de l’amour et avec qui peut vraiment construire quelque chose.

Avec son mari, Anna se trouve dans une démarche de procréation médicalement assistée puisqu’elle n’a pas la possibilité d’avoir des enfants normalement et naturellement. Ainsi donc, Anna vit avec son mari une aventure de couple, un défi de couple assez intense et assez important. Cela doit, j’imagine, les lier profondément et les souder pour traverser ce défi, cette épreuve, face à cette situation où ils se rendent compte que ça ne va pas tout seul et qu’il faut faire des choses au niveau médical pour rendre possible le fait d’avoir des enfants.

Ainsi donc, l’idée d’avoir des enfants est probablement assez importante pour eux.

Là où les choses se compliquent pour Anna, c’est à la suite d’un déménagement qui a eu lieu il y a deux ans. Anna déménage alors avec son mari, elle change de lieu, elle change de ville, elle change de travail aussi. Elle rencontre alors un autre homme, un collègue de bureau qui va la séduire, et avec qui elle va développer une relation de complicité.

C’est une relation d’amitié forte dans laquelle ils vont cultiver les fous rires et s’entendre comme larrons en foire, si bien qu’elle va se rendre compte que « c’est lui », c’est ce gars-là qui est un peu comme celui qu’elle attend depuis toujours. Genre : « Oh mon Dieu, c’est lui que j’attendais… Mais il se trouve que je suis quand même marié et en train de faire une démarche pour avoir des enfants avec mon mari ».

Néanmoins, et d’autre part, « en découvrant et en travaillant avec ce gars-là, je me rends compte que cet homme, c’est l’homme que j’attendais ». Là, il y a en effet quelque chose qui se passe.

Ensuite, effectivement, la situation et l’évolution des choses fait que, finalement, Anna et son collègue de travail vont devenir amants. Et elle va tomber amoureuse de ce gars qui lui convient si bien. Elle va aussi retrouver, peut-être, une certaine énergie sexuelle, retrouver du désir, le désir pour son amant à travers cette aventure.

Néanmoins, malgré cette osmose qu’ils vont vivre tous les deux, l’amant ne va pas manifester qu’il est si amoureux que ça. Il va y avoir plusieurs tentatives de rupture… parce qu’il s’agit d’être raisonnable : elle est tout de même mariée. L’amant quant à lui, je ne sais pas, mais peu importe, il se dit bien qu’il ne va pas interférer non plus dans ce couple… et il y a donc plusieurs tentatives de rupture de l’un et de l’autre, motivés simplement par la raison.

Mais malgré tout, l’attraction, l’attirance sexuelle est trop forte et leur complicité va les attirer l’un vers l’autre, comme les aimanter l’un avec l’autre de manière forte et ils vont revenir chaque fois pour être amants ensemble.

À tel point qu’Anna va finir par se demander si son amant éprouve tout de même des sentiments pour elle. Tout cela n’est pas très clair dans sa tête. Anna se demande un peu ce qu’elle fait, qu’est-ce qu’elle est en train de foutre avec cette histoire puisqu’au fond elle n’a jamais imaginé qu’il était possible d’être infidèle à son mari. Elle ne se reconnaît pas dans cette situation et en même temps, elle ne peut pas résister à cette attraction qui la pousse dans les bras de son amant.

Elle dit qu’elle a toujours vu son mari comme l’homme de sa vie, malgré une incompréhension et des difficultés de communication au moment d’une de ses fausses-couches. À ce moment-là, son mari n’avait pas vraiment été à la hauteur de ce qu’elle attendait, mais malgré cela elle ne se voit pas vivre sans lui.

Par contre, ce qu’elle observe vraiment et ce qui la mène dans tout ce désarroi, c’est qu’elle n’a plus du tout de désir sexuel, excepté pour son amant… pour qui elle en a d’ailleurs beaucoup.

Comment choisir entre l’amour et le désir ?

Alors, que faut-il penser de cette situation ? C’est une situation dont on ne va pas dire qu’elle touche absolument toutes les femmes, mais tout de même. Il y a un grand nombre de femmes qui se retrouvent dans cette difficulté de se positionner, qui ont l’impression que les choses se troublent dans leur esprit.

Cette femme se dit simplement : « j’aime mon mari, cela a du sens pour moi, on cherche à faire des enfants, j’ai envie de faire des choses avec lui » et en même temps, il y a un amant qui est là et qui compte également. À quel niveau compte-t-il ? On ne sait pas très bien à quel point l’amant peut compter et jusqu’où on aimerait aller. Jusqu’où cette femme veut aller pour vivre cette expérience avec son amant ?

Ce qu’il faut considérer vraiment, ce qui est très important, c’est de savoir que l’amour et l’attraction sexuelle, l’attirance, sont deux choses différentes. Vous le savez sans doute, mais souvent on fait des amalgames avec cela. Ces amalgames viennent du fait que, simplement, ces deux choses sont malgré tout liées.

On va aimer quelqu’un avec qui on fait l’amour et on va faire l’amour avec quelqu’un qu’on aime. Maintenant, en terme de masculin et féminin, les hommes et les femmes ne fonctionnent pas de la même manière à ce sujet. C’est-à-dire que les femmes vont avoir tendance à aimer d’abord, à être amoureuse d’abord. Elles seront en premier lieu touchées par une personnalité, une manière de se comporter, une manière d’être fort, d’être puissant, d’être intègre. Elles vont apprécier un homme qui a une vie pleine et heureuse et c’est cela qui va donner aux femmes un sentiment d’attraction et d’attirance.

Une femme va d’abord voir l’homme, elle va le visualiser et le percevoir comme une sorte d’idéal masculin qui va éveiller son désir sexuel. Voilà la femme. Elle va d’abord aimer et ensuite elle pourra donner du sexe.

L’homme, c’est le contraire. L’homme va d’abord être attiré sexuellement, être attiré par une femme qui est jolie, belle, qui a de la classe ou du charme, qui est peut-être pleine de fraîcheur, etc. Il va être attiré par la féminité. Il va être attiré physiquement, et pas seulement esthétiquement, il va sentir cette énergie sexuelle qui va d’abord se manifester en lui et entrer dans la relation sexuelle avant de pouvoir entrer dans l’amour et dans quelque chose de plus profond et de plus intérieur.

Dans l’histoire d’Anna avec son amant, il y a quelque chose de cet ordre-là. C’est-à-dire qu’elle est tombée amoureuse parce qu’il y avait de la complicité, parce qu’ils s’amusaient ensemble, qu’ils étaient bien, qu’ils se comprenaient et qu’ils pouvaient parler. C’est ce qui fait qu’ils vivaient quelque chose d’intense au niveau relationnel et c’est cela qui a donné à Anna des désirs sexuels.

Pour l’amant, (je ne veux pas parler à sa place, mais on peut imaginer) en tant qu’homme, il aura eu d’abord une attirance sexuelle, des désirs et une attraction sensuelle avec cette nouvelle collègue. Il a peut-être d’ailleurs tenté de résister sachant qu’elle était mariée, mais ce désir était trop important.

À partir du moment où la relation a été consommée, dès lors qu’ils ont fait l’amour ensemble, et peut-être même plusieurs fois, au bout d’un moment, ce garçon, cet amant, à commencé à sentir des sentiments qui se sont éveillés en lui. Mais ce n’est sans doute pas ça qui était présent au départ.

D’abord il y a le désir sexuel pour l’homme et une fois que la sexualité s’est mise en place, quand l’homme a exprimé et expérimenter son désir sexuel dans la relation, dans un début de relation, alors l’amour, le sentiment amoureux commence chez lui à s’éveiller et à se mettre en place. Ceci est vraiment quelque chose d’important.

Comment choisir entre le mari et l’amant ?

Pour revenir à l’histoire d’Anna et pour cadrer plus large, il faut considérer aussi son mari et son histoire de couple. Rappelons qu’elle a de l’amour pour son mari, mais qu’elle n’a plus de désir sexuel. Pourquoi ?

Après 10 ans de relation et cinq ans de mariage, surtout avec toutes les problématiques qui ont pu apparaître dans cette recherche de procréation médicalement assistée, et tous les problèmes qui y sont liés, son mari a perdu son aura de séduction. Il a perdu cette puissance d’attraction sexuelle, cette liberté, cette sorte de créativité qui est tellement séduisante pour les femmes.

Au contraire, et par ailleurs, si Anna aime son mari c’est justement parce qu’il a les qualités du père. Il a les qualités d’un bon père, d’un père protecteur, c’est-à-dire que c’est un homme sérieux, fiable, travailleur, honnête, etc. Il a vraiment les qualités du père, mais par contre il n’a pas forcément les qualités de l’amant.

L’amant est créatif, drôle, amusant, il sait faire des surprises etc. Le mari n’est plus surprenant. Anna le connaît bien. Elle traverse des choses importantes avec lui, et pas forcément drôle d’ailleurs, elle a des projets de construction et tout cela est très important. Avec le projet d’enfant, il faut un protecteur, quelqu’un qui va pouvoir assurer la sécurité de la cellule familiale, avec les enfants qui vont venir. Le mari a donc le profil type du père, de l’homme dans le foyer qui va être stable, sérieux, sur qui on peut compter, etc. Il va pouvoir assurer.

Par contre, il n’a plus le profil de l’amant, de l’homme qui va être créatif, drôle, joyeux, enthousiaste et qui va emporter Anna dans son désir.

Du coup, Anna se retrouve avec : d’un côté, son mari qui lui offre la stabilité et la possibilité de faire une famille. Elle va vraiment l’aimer pour ça avec tout son cœur. Mais il ne correspond plus à l’autre image, l’image de l’amant représentée par le collègue, ce rôle pris par le collègue de travail qui va assumer toute la part de cette énergie dynamique d’homme attirant.

Anna se trouve maintenant tiraillée entre les deux stéréotypes, les deux profils de l’homme : d’un côté, celui du compagnon de vie et de l’autre, celui du compagnon d’aventure.

Allier le mari et l’amant

Que faut-il faire avec cela ? Une des possibilités est effectivement de mener une double vie. Il y a pas mal de gens qui le font et cela peut très bien se passer pendant un temps. Mais généralement cela n’est pas durable. Une autre possibilité, c’est de quitter son mari pour aller avec son amant, mais si Anna fait cela, elle va retomber dans les mêmes schémas plus tard, dans quelques années.

La troisième possibilité, celle que je préfère et qui me parait la plus constructive, c’est de reprojeter dans la personnalité de son mari le profil d’amant afin de pouvoir y retrouver à la fois les deux profils dans la personne de son mari. C’est-à-dire d’avoir chez le même partenaire le profil du protecteur et le profil de l’aventurier.

Pour faire cela, il y a évidemment tout un travail de communication avec le mari. Mais il ne s’agit pas forcément d’une communication directe. Anna n’a pas forcément besoin de tout expliquer ce qui est en train de se passer. Il s’agit simplement de rétablir une communication de plus en plus complice, de faire (ou de refaire) des choses avec son mari, des choses plus drôles, des choses plus gaies, plus aventureuse, des choses plus marquantes, des choses qui sont plus énergiques, plus dynamiques, plus excitantes qu’à l’ordinaire.

Ils pourraient faire du sport ensemble ou partir en escapade amoureuse tous les deux, profiter que les enfants ne sont pas encore là pour redynamiser toute cette énergie qui a pu exister à un moment donné dans leur histoire, plus ancienne, et qui doit être recréé, revitalisée, pour produire quelque chose de nouveau et arriver à une situation nouvelle.

Si Anna arrive à faire cela, s’il elle arrive à faire ça avec la complicité de son mari, pour qu’ils arrivent ensemble à être à nouveau amants, c’est-à-dire que ce ne soit plus son mari d’un côté et son amant de l’autre, mais son mari-amant ici, elle va pouvoir remercier son collègue de travail. Elle pourra remercier celui qui est actuellement son amant, le remercier pour avoir réveillé quelque chose en elle, quelque chose de très important qu’elle va pouvoir réorienter sur son mari.

Évidemment, dans la vie, on est pas tout seul. On ne peut pas produire à l’intérieur de soi les changements qui concernent les autres. Mais on peut travailler pour transformer les choses qui peuvent être changées à l’intérieur de soi. C’est le cas de la vision de l’autre : ça se change à l’intérieur de soi.

Anna ne peut pas changer son mari. Par contre, en changeant son regard, en changeant son attente, en changeant ses croyances à propos de ce qu’il est possible de vivre dans sa sexualité et dans son couple, elle va l’influencer, même sans rien dire, même sans rien expliquer spécifiquement à son mari, elle va l’influencer pour qu’il la suive simplement dans cette nouvelle énergie.

Et c’est ce que je lui souhaite et c’est ce que je souhaite à tous les couples qui traversent ces périodes difficiles, ces périodes dans lesquelles on est en doute, dans lesquelles on ne sait plus très bien ce qu’on veut.

Certes, on garde le droit de partir. On peut quitter son mari ou quitter sa femme. On peut faire tout ça. Plein de gens le font. Mais cela amène à quoi ? Cela aboutit simplement à ce que l’on reporte le problème un peu plus loin.

La question de l’infidélité, les problèmes que cela suppose et toutes les réflexions auquel cela nous amène, éveillent simplement notre désir et notre personnalité profonde. Et si on peut clarifier cela, être simplement lucide sur ce qui nous attire et ce qui est important pour soi… entre l’aventure fugace et l’aventure profonde avec quelqu’un à qui l’on tient et avec qui on se projette sur la durée, être au clair avec soi permet de réorienter et de changer profondément ce qu’on vit avec l’autre.

Et ça, c’est vraiment quelque chose de super que je souhaite à chacun de nous et à chacun de vous.

Voilà c’était Philippe Fragnière pour erotic-attitude et c’était un joli moment, juste pour partager cela avec vous, pour partager ma vision et répondre en même temps à Anna, cette personne qui m’a fait l’honneur de me donner sa confiance pour que je l’éclaire à ce sujet. J’espère que ce sera aussi utile pour vous, dans votre amour pour votre mari et vos désirs pour votre amant

Prenez soin de vous et de votre couple, prenez soin de vos amants, de vos maris, prenez soin de tout le monde, prenez surtout soin de votre cœur parce que c’est là que ça se passe.

C’était Philippe Fragnière pour erotic-attitude, continuez de me suivre, partagez sur les sociaux, laissez un commentaire ici en-dessous, manifestez que vous avez aimé ou que vous avez détesté, tout est le bienvenu. Surtout, faites vivre l’amour autour de vous, propagez-le, c’est vraiment important.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Recherches utilisées pour trouver cet articlemarioffresafemmepourfairelamour

Nuit romantique et insolite

Vous cherchez des astuces pour entretenir la passion dans votre couple ? Offrez-vous une nuit romantique et insolite. Tout amoureux qui se respecte refuse de se laisser endormir par la routine. Les idées nouvelles sont toujours bonnes à prendre pour nourrir et dynamiser son couple.

Nuit romantique et insolite

Il y a quelques temps, je donnais ce conseil d’amants¹ : « Allez passer une nuit à l’hôtel qui se trouve à deux pas de chez vous. » Cela peut paraître débile de payer une chambre alors que l’on habite juste à côté, mais c’est justement ça qui fait toute la grandeur du geste.

Il y a trois choses pour dynamiser son couple : l’intention, la complicité et la surprise.

Avec son attention focalisée sur l’exaltation réciproque, on trouvera l’inspiration pour créer des contextes de retrouvailles torrides. Ensuite, la complicité donne libre cours aux comportements et aux gestes pour entrer dans le jeu des amoureux audacieux. Quant à la surprise, elle constitue l’ingrédient essentiel à l’éveil du désir et au maintien de la passion.

Surprenez vous l’un l’autre, par des attentions, des gestes et des comportements sans cesse renouvelés. Et pour cela, rien de tel que d’emmener l’autre dans une escapade surprise, romantique et/ou insolite.

Nuit d’amour, romantique et insolite

Dernièrement, j’ai emmené ma compagne dans un endroit magique, absolument fabuleux. Je cherchais de quoi la surprendre à l’occasion de son anniversaire, tout en marquant un grand coup romantique pour alimenter cette passion qui nous lie.

Nuit romantique et insolite 1

C’est en cherchant sur le Net sous « hôtels insolites » que je suis tombé sur « Les Cabanes de Marie », pas trop loin de chez nous. Un lieu incroyable au bord d’une rivière, cachés dans les arbres, un peu à l’écart d’un charmant petit village vaudois.

Nuit romantique et insolite 2

Un accueil très sympathique et discret nous a permis de prendre possession de la roulotte romantique que j’avais réservée. Nous nous sommes tout de suite sentis chez nous, alors que nous étions pourtant transportés dans un autre monde. Un monde de rêve, à la fois serein et joyeux, qui nous a enveloppé avec douceur pour cette nuit de complicité intime.

Si vous ne choisissez pas la roulotte, vous pourrez profiter de trois autres endroits tout aussi fabuleux : les cabanes installées dans les arbres.

Pour le repas, divers menus sont proposés. J’avais opté pour la fondue, que nous avons dégusté dans la fraîcheur du sous-bois, sur le ponton qui enjambe la rivière.

Un bain finlandais et un sauna sont à disposition et nous en avons profité en fin de soirée, alors que nous étions déjà presque au milieu de la nuit.

La propriété est assez grande et bien aménagée afin que chaque résident puisse profiter de son espace comme s’il était seul au monde. Et c’est peut-être cela le plus important pour les amoureux qui désirent se retrouver, cultiver leur complicité et dynamiser leurs relations en passant un moment idyllique et une nuit romantique et insolite.

Situé à Ogens (en Suisse), « les Cabanes de Marie » offrent un lieu magique aux amoureux, véritable écrin pour leur passion romantique. S’y rendre pour un anniversaire, c’est bien. Mais il ne faudrait pas hésiter à profiter de l’endroit à d’autres moments, sans autre raison que le désir de s’aimer.

À 30 minutes de Lausanne et à 20 minutes d’Yverdon, vous pouvez très bien envisager de donner un petit coup de fouet à votre couple en emmenant l’autre après le boulot, en pleine semaine, pour une surprise un peu folle et complètement inattendue. D’ailleurs, « les Cabanes de Marie » réservent un prix plus doux pour les locations durant la semaine.

Vous l’aurez compris, cette escapade amoureuse avec ma compagne nous a beaucoup plus. La soirée était douce, et un orage est venu accompagner nos ébats nocturnes comme pour nous aider à secouer la roulotte en tous sens. Mais j’aurais bien envie de retourner durant l’hiver pour tester la version enneigée de ce magnifique endroit… afin de cultiver l’érotisme encore et encore.

Une nuit d’amour, romantique et insolite, c’est sans aucun doute une des meilleures choses à offrir à son couple. Si vous êtes dans une autre région, cherchez les « hôtels insolites » près de chez vous et ne vous privez pas de tous les plaisirs qui sont encore à explorer avec la personne que vous aimez.

Et si vous pensez vous aussi que c’est important de nourrir son couple pour continuer à être heureux sur la durée, partagez cet article dès maintenant sur vos réseaux sociaux.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

¹ Les « conseils d’amants » paraissent chaque semaine dans la colonne latérale de droite. Pour les recevoir ou les retrouver facilement, aimez ma page Facebook erotic-attitude.

00

Baisers, bisous et roulage de pelle

Qui n’est pas sensible aux baisers ? Les baisers sont la première manifestation de l’attirance entre deux êtres. Baisers, bisous et roulages de pelle font ainsi partie de l’expression du couple. Je ne sais pas si le romantisme est mort, mais il me semble qu’on voit de moins en moins d’amoureux s’embrasser dans la rue.

Baisers, bisous et roulage de pelle

Il y a bien sûr tout un tas de façons de manifester son désir, mais les baisers gardent une place privilégiée en ce domaine. De plus, les différentes manières d’embrasser sont très variées et révèlent le style et la personnalité de l’amoureux.

Certains embrassent avec fougue et passion, d’autres avec la retenue des gens plus timides. Mais quoi qu’il en soit, les échanges de bouches sont plus ou moins compatibles et en disent long sur le potentiel de plaisir que les amants se réservent l’un à l’autre.

Si vous trouvez que le baiser n’est pas terrible, il y a fort peu de chances que ce soit meilleur au lit. Mais lorsqu’il est bon, le baiser crée un lien physique intime qui active l’attraction sexuelle.

On se souvient tous de son premier baiser, parfois aussi de ses premiers échanges de lèvres avec quelqu’un qui a compté dans sa vie.

Le premier baiser n’a lieu qu’une seule fois.

Raison de plus pour en profiter et pour reproduire aussi souvent que possible l’intensité de nos émois lors de nos jeux de langues. Mais comment faire pour développer cet art d’embrasser qui fait le délice des amants ?

Les baisers et ce qu’ils racontent

Il y a une grande différence entre les petits bisous secs du vieux couple qui partage une tendresse amicale et les baisers goulus des amants fougueux qui se jettent l’un sur l’autre. Le baiser est porteur de sens, comme s’il pouvait sublimer les sentiments en présence.

D’ailleurs, les prostituées n’embrassent pas sur la bouche parce que c’est émotionnellement plus engageant que l’acte sexuel lui-même. Doit-on en déduire que plus on aime plus on embrasse ? Il y a de nombreux couples qui s’aiment profondément et qui ne s’embrassent plus beaucoup. Le baiser est donc plutôt lié à la passion amoureuse, celle qui attise et entretient le désir.

En tant que zone sensible, la bouche éveille les sens et produit de l’excitation. Elle est aussi le lieu des introductions réciproques, là où chacun peut être tour à tour pénétrant et pénétré. Elle fait ainsi la métaphore de la pénétration sexuelle, avec un aspect androgyne qui pourrait plaire aux deux partenaires.

Les baisers sont l’essence même des prémices amoureux et s’accompagnent fort bien de caresses, d’effeuillage réciproque et d’autres mouvements du corps. Les baisers sont ainsi les préparatifs à l’amour physique, mais leur grand avantage c’est qu’ils peuvent accompagner les amoureux à tout moment et dans toutes les circonstances du quotidien.

Il n’y a pas besoin de se cacher pour s’embrasser (du moins pas trop). Le couple amoureux manifeste son amour n’importe où et en toute impunité, cultivant ainsi le désir en attendant le moment propice des retrouvailles de la culotte.

N’hésitons donc pas à nous embrasser (à tire-larigot, à tort et à travers et à tout bout de champ) pour profiter de l’amour qui nous lie et du désir qui nous transperce.

L’art des baisers et de leurs variantes

L’art de partager des baisers, de les donner comme de les recevoir, n’est pas inné. C’est le résultat d’un apprentissage largement véhiculé par la culture. D’ailleurs, il y a beaucoup d’endroits dans le monde où le baiser n’a pas la même importance qu’en occident. Certains pays interdisent même les baisers en public !

Pour nous qui avons la chance de pouvoir en user (et même en abuser) en toutes circonstances, il peut être intéressant d’explorer les possibilités de cette activité hautement sensuelle.

Baisers

Pour commencer, les lèvres des partenaires s’approchent généralement en douceur et se rencontrent mollement dans un contact chaud et humide.

Avec une haleine fraîche c’est plus sympa qu’après avoir mangé de l’aïoli, ou alors il faut vraiment être très amoureux… Par conséquent, une bonne hygiène est recommandée.

Une fois la connexion buccale établie, la danse des langues commence. Là où certains contractent leur langue pour la transformer en dard rigide et pointu, d’autres préfèrent la détendre pour la rendre plus douce et souple. Cette seconde option offre plus de confort et s’avère plus accueillante à l’autre.

Certes, le baiser partagé est un moment de détente et d’abandon, mais il ne faut pas exagérer avec la relaxation : une langue trop molle pourra paraître comme un manque d’enthousiasme. L’idéal est d’en varier la fermeté en fonction des émotions ressenties pour exprimer tantôt sa fougue, tantôt sa tendresse.

L’usage de ses dents est aussi intéressant et on aura plaisir à mordiller (j’ai pas dit mordre) les lèvres de l’autre. Leur texture fait penser à la chair d’une crevette et on peut trouver un grand plaisir à la faire rouler entre ses dents, à la caresser de la langue ou à l’aspirer délicatement.

Tant qu’on y est, on peut aussi s’attarder avec délice sur la commissure des lèvres, à la fois pour le plaisir qui s’y trouve et pour faire languir l’autre de revenir en bouche. Le baiser gagnera d’ailleurs à se faire attendre et à se propager aux alentours des lèvres, dans le creux du menton ou sur les ailes du nez.

Quand on revient se fourrer l’un l’autre, les caresses buccales trouvent un rythme naturel. Mais on pourra créer la surprise et varier les plaisirs en caressant le palais de son/sa partenaire avec la langue ou en lui lissant les dents ou les gencives.

Une telle exploration de la bouche de l’autre constitue une expérience hautement intime et érotique. Elle ne devra toutefois jamais être intrusive ou forcée. Pénétré et pénétrant prennent plaisir à s’inviter, à s’accueillir et à s’honorer mutuellement.

La salive joue aussi un rôle important dans les baisers puisqu’elle permet déjà d’absorber l’autre en goûtant à ses fluides. Ainsi, le fil de bave est sublimé, préparant les amants à mélanger d’autres fluides, plus intimes encore… dans la moiteur des sexes.

Exprimer le désir sans se prendre la tête

Mais le baiser peut aussi être rigolo et ne pas trop se prendre au sérieux, par exemple en position tête-bêche ou en sortant les langues chacun pour en toucher le bout.

Les rires accompagnent toujours favorablement les baisers et alternent à merveille avec la passion amoureuse.

C’est ainsi qu’on aura du bonheur au roulage de pelle, qu’on se roulera des galoches à n’en plus finir dans la joie et la bonne humeur, pour attiser cette passion complice qui nous attire l’un vers l’autre.

S’embrasser n’est pas anodin. Parce que le baiser est un langage. Les lèvres y communiquent en silence des choses fortes de sens.

Lorsqu’il s’agit d’aimer, les mots sont limités pour exprimer l’essentiel. Le langage du corps est bien plus explicite et le baiser est sans doute ce qui porte le mieux les sentiments du cœur.

Un proverbe ancien dit qu’il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Mais on ne sait pas de quelle bouche il s’agit, la sienne ou celle de l’autre. Peut-être qu’avant de se dire des bêtises (du genre qu’on pourrait regretter), il vaudrait mieux se rouler sept fois une pelle tendrement…

Baisers, bisous et roulage de pelle

À chacun sa manière d’embrasser et ses préférences. Il n’y a rien à redire là-dessus. On peut pourtant constater qu’au fil de nos rencontres amoureuses, certains partenaires, plus libérés ou créatifs, nous surprennent et nous font découvrir de nouvelles façon de profiter de nos baisers.

Sans doute y a-t-il encore un tas de choses à explorer et à découvrir sur nos lèvres, au-delà de nos habitudes, en terme de sensations, de perceptions et d’émotions à partager à deux.

Qu’en est-il pour vous ? Préférez-vous les baisers romantiques, les bisous doux ou les roulages de pelle fougueux ? Avez-vous d’autres expérience à partager ? Vous êtes libre de vous exprimer dans l’espace commentaire un peu plus bas.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Fidélité ou infidélité : qui trahit qui ?

Fidélité ou infidélité : qui trahit qui ?

Le couple peut être vite ébranlé lorsque Monsieur doit faire face à ses attirances extérieures et qu’il se questionne sur son choix entre fidélité et infidélité. La tentation de tromper sa compagne peut parfois s’avérer quasiment irrésistible.

Si j’aborde ici la question sous l’angle de l’homme, il est évident qu’elle se pose également à la femme, elle aussi sensible à ses désirs et à ses pulsions. Doit-on être fidèle à l’autre, au couple ou à soi-même ? Quels sont les options qui s’offrent à nous ?

Le choix peut-être cornélien si on ne s’est pas mis au clair sur le sens profond des diverses possibilités qu’offrent les rencontres. Je connais bien ce sujet pour y être confronté de temps à autre et l’approche de cette question mérite une attention particulière.

Les réflexions que je partage aujourd’hui avec vous font suite à un e-mail que j’ai reçu récemment et qui disait ceci :

« Bonjour, je viens de me rendre compte que mon chéri avait des rendez-vous sexuels lors de ses déplacements. Quand je lui en parle, il nie. Je le trouve plutôt heureux et nous continuons à avoir une vie sexuelle riche et épanouie. Je me trouve désemparée face à cette attitude et du coup je me pose beaucoup de questions sur sa sincérité et sur notre couple. Il me dit qu’il m’aime, qu’il est heureux avec moi et nous avons des projets. Alors pourquoi ? Cordialement, M. »

En commençant par remercier cette personne pour sa confiance, je vous livre ici ce que cela a suscité en moi et les points qui m’apparaissent importants à éclaircir pour faire face à ce genre de situation.

Réaction à l’infidélité

À moins que vous n’ayez surpris votre chéri au lit avec une autre, la première chose à faire est de vérifier vos sources. Inutile de monter sur vos grands chevaux si vous n’êtes pas absolument certaine que les faits sont réelles.

Si vous manquez d’éléments pour étayer vous soupçons et qu’il nie, faites-lui confiance et croyez-le sur parole. Point barre ! Ne laissez pas la jalousie vous envahir et vous soupçons vous pourrir la vie.

Rien ne vous empêche de lui communiquer vos doutes et de lui faire part de votre besoin d’être rassurée quant à l’amour qu’il vous porte et à la sincérité de son engagement… ce qui, dans le cas cité plus haut semble déjà avoir été fait.

Maintenant, si vous avez des preuves, expliquez-lui comment vous êtes au courant en évitant de tomber dans les accusations. Vous pouvez par exemple raconter votre histoire comme si vous parliez d’un autre couple : « J’ai une amie qui a découvert que son mari… etc. » Cela vous permettra de poser les faits de manière plus détachée, même si vous finirez par indiquer que c’est bien de votre histoire qu’il s’agit.

Si malgré tout il s’entête à nier ou à se défiler, il est probable qu’il ait peur de votre réaction et qu’il angoisse à l’idée de vous perdre. Il se peut aussi qu’il craigne de ne pas assumer ses émotions dans le cas où vous prendriez vous aussi les mêmes libertés que lui. L’homme n’est pas facilement prêteur et se révèle souvent plus fragile que la femme à ce propos.

Il reste que si votre chéri refuse catégoriquement de communiquer à ce sujet, vous êtes coincée. Vous ne pourrez pas le forcer à se confier et vous serez obligée de vous positionner face à son mutisme.

Laissez-lui un peu de temps, soyez subtile pour le mettre en confiance, mais s’il refuse vraiment de vous parler, il faudra vous questionner sur ce que vous attendez de votre relation, avec ce que cela implique comme risque de changements.

Il faut savoir encore que si vous avez découvert sa vie secrète en fouillant dans ses affaires, son portable ou ses e-mails, il vous faudra aussi assumer votre indiscrétion. Le fait d’être en couple n’annule pas l’individualité de chacun des partenaires et l’un comme l’autre mérite le respect de son espace personnel.

Ce n’est que dans la mesure où chacun peut expérimenter et développer sa propre histoire qu’il pourra continuer à nourrir le couple avec la richesse de ses découvertes personnelles.

Ainsi, l’indiscrétion outrepasse le respect auquel chacun a droit et devra aussi être « réparée » d’une manière ou d’une autre. Parce qu’à cet endroit, c’est la confiance de l’autre qui aura pu être ébranlée.

Quoi qu’il en soit, il s’agit véritablement d’une affaire de confiance et il n’y a qu’une communication sincère qui pourra la rétablir. Afin de pouvoir communiquer avec subtilité sur ce sujet délicat, il faut se mettre au clair sur ses propres attentes face à la fidélité.

Qu’est-ce que la fidélité ?

Dans le contexte amoureux, on associe généralement la fidélité à l’exclusivité sexuelle. Lorsque ceci est entendu et représente une valeur partagée par les deux partenaires, tout va bien, du moins tant que cela reste ainsi.

Mais on sait combien les choses sont susceptibles de changer, ce qui peut amener à un autre cas de figure : l’exclusivité sexuelle peut-être plus importante pour l’un que pour l’autre. Dans ce cas, il va falloir négocier un nouvel accord en orientant l’objectif du couple sur un autre type de valeur.

Une complicité sincère et un engagement de couple sur le long terme pourront peut-être offrir un autre cadre de référence. On peut élaborer des projets et cultiver une intensité de relation qui nourriront le couple sur la durée, indépendamment de ce qui peut être vécu par l’un ou par l’autre en aparté.

Tant que les « extras » ne remettent pas en question les fondations du couple, ils peuvent être enrichissant pour l’un et pour l’autre. Il faut toutefois s’attendre à l’émergence de quelques émotions inattendues : sentiment d’abandon, angoisse de la comparaison, peur de la perte et autres idées du genre qui alimentent la jalousie.

Là encore, une communication sincère et bienveillante sera essentielle pour calmer les émotions trop fortes et pour laisser émerger une plus grande maturité de la relation. Les partenaires seront alors fidèles à leur engagement de couple plutôt qu’à l’exclusivité de leurs ébats.

Dans le cas où tous deux valorisent leur liberté sexuelle, l’intensité de leur échange devra être encore plus puissante pour que le couple perdure.

Quoi qu’il en soit, c’est la fidélité à soi-même qui sera le point commun de toutes ces situations. Parce qu’aucun amour ne peut subsister si l’un ou l’autre des partenaires se sent contraint de faire l’impasse sur ses propres valeurs et sur ce qu’il pense être profondément.

D’où vient l’infidélité

La question qui subsiste est : « pourquoi ? » Pourquoi ces attirances envers d’autres partenaires sexuels alors que tout va bien dans le couple ? Une sexualité épanouie, des valeurs partagées et de beaux projets ne suffisent-ils pas à combler toutes nos attentes ?

« La plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu’elle a »

C’est ce que me disait ma maman, peut-être pour me faire comprendre que je ne trouverai jamais tout ce dont j’ai besoin dans la même personne.

On est déjà bien chanceux quand son partenaire réunit un grand nombre de qualités qui sont importantes pour soi. Quand on constate cela, on commence véritablement à tenir à son compagnon ou à sa compagne. Quant au reste, s’agissant de combler des besoins que l’autre ne peut remplir, il faut se débrouiller soi-même.

Et il faut bien admettre qu’aussi intense et riche que soit la relation, après un temps, elle ne peut plus offrir ce qu’elle garantissait à ses débuts : l’énergie excitante de la nouveauté, le goût de l’aventure et le parfum de la liberté.

Ces éléments enthousiasmants pourront néanmoins resurgir à tout moment dans un couple qui saura être suffisamment complice et audacieux pour aller les chercher au-dehors ou à l’intérieur même de sa propre créativité.

Là où certains parviennent à s’inspirer uniquement de leurs fantasmes, d’autres ressentent le besoin de passer à l’acte. Il leur faut l’expérience vécue pour se sentir vivants et pour rester enflammés. Cela dépend de la place que chacun accorde aux plaisirs de la séduction, de la conquête et de la nouveauté.

Il n’y a pas de jugement à porter là-dessus, ceci n’étant qu’une question de perception personnelle et de modes de fonctionnement, qui d’ailleurs évoluent au fil du temps. Le couple devra faire avec. Il devra composer avec cette différence qui se manifeste parfois entre les partenaires.

Il faudra aborder cette question avec authenticité pour que chacun puisse affirmer ses propres valeurs et identifier les comportements qui lui seront bénéfiques.

La place du tiers

Il reste à considérer la troisième personne, étrangère au couple, mais néanmoins impliquée dans sa réalisation. À moins qu’il s’agisse d’une aventure anonyme, comme dans une relation sexuelle tarifée ou avec une personne inconnue, la relation extraconjugale finit toujours par teinter ce qui se joue dans le couple lui-même.

Même s’il s’agit d’une aventure fugace, il ne faut pas oublier qu’elle a lieu avec une personne, un être humain qui a lui aussi ses désirs et ses rêves.

La maîtresse ou l’amant extérieur, avec ses propres engagements et attentes, va susciter de nouvelles questions qui pourront être tout autant bénéfiques que fatales. Il s’agira de reconnaître et d’accueillir ce qui mène à plus d’épanouissement et de rejeter ce qui produit plutôt des emmerdements.

Quoi qu’il en soit la tierce personne mérite elle aussi le respect et la transparence afin qu’elle puisse se positionner clairement et en toute connaissance de cause face au couple établi.

Les scénarios possibles sont aussi nombreux que les manières de voir la vie. Aussi, il n’est pas possible d’appliquer un modèle préétabli. Chacun de nous se retrouve seul avec sa créativité devant la particularité de sa situation.

Face à la complexité de toutes ces questions et dans la crainte de ne pas savoir y répondre correctement, la plupart d’entre nous choisissent le confort, tout relatif, des relations cachées. Mais c’est souvent sans avoir conscience de ce qui est véritablement en jeu, à savoir : la relation à laquelle on tient vraiment.

Oser être soi

Même si la jalousie est une émotion particulièrement pénible à vivre, beaucoup d’entre nous sont aujourd’hui capables d’aborder la question de la fidélité et de l’infidélité, de manière sincère et ouverte.

On sous-estime souvent la portée bénéfique d’une telle sincérité. Le couple qui saura communiquer de manière authentique sur cette question, au-delà de quelques émotions fortes à surmonter, trouvera matière à consolider ses liens et à porter sa complicité intime à un très haut niveau d’épanouissement.

La question de la fidélité ne vise pas uniquement à trouver un accord sur nos comportements. Elle révèle aussi une interrogation plus profonde sur le sens de qui nous sommes vraiment.

Certes, il y a un risque pour la survie du couple. Va-t-on s’entendre et trouver une voie qui nous satisfait tous deux ou va-ton prendre conscience qu’on n’est plus adapté l’un à l’autre ? Voilà une question qui peut faire peur.

En prenant le risque de la franchise, on se donne les moyens d’une certaine clairvoyance, ce qui permet de mieux maîtriser la situation. Le risque n’est pas moindre dans le déni, il est seulement moins apparent et c’est ce qui le rend d’autant plus sournois.

Au final, accepter le risque de perdre l’autre offre aussi la chance de se trouver soi-même.

Alors… Si être confronté à l’infidélité était une chance ? La chance de définir ensemble au sein du couple : qui trahit qui et en faisant quoi ?… Ce pourrait être en tout cas la chance de se rencontrer plus profondément en communiquant à l’autre la part la plus authentique de soi-même.

Qu’est-ce que vous en pensez ? Exprimez-vous dans les commentaires ci-dessous pour partager avec les autres lecteurs votre vision sur la fidélité ou l’infidélité, sur ce qui vous anime ou ce qui vous effraie dans le couple d’aujourd’hui.

N’attendez-pas le bonheur, créez-le !

00