Archives par mot-clé : être un bon coup

Envie d’un plan Q ?

Qui n’a jamais eu envie d’un plan Q ? Les plans Q font toujours rêver, cultivant le désir charmant d’une sexualité éclatante sans serment ni prise de tête. Pourtant, le plan Q fait un peu peur, sans doute parce qu’on ne sait jamais comment on va « accrocher » dans cette relation sans lendemain.

Clairement, le plan Q n’est pas fait pour durer et c’est pourquoi les personnes trop émotives préfèrent s’en passer. Mais le plan Q réserve parfois des surprises à travers cette complicité charnelle, celle-ci étant capable de transformer des amants passionnés en couple engagé.

Envie d’un plan Q ?

On peut avoir envie d’un plan Q avec telle ou telle personne, mais il est impossible de véritablement le décider à l’avance. Ce truc se met en place tout seul ou non, selon la qualité de l’échange.

Si les plans Q vous intéressent, sachez tout d’abord que c’est OK, que vous avez tout à fait le droit d’explorer cette facette de la sexualité et que c’est parfaitement naturel pour beaucoup d’entre nous. Ceci est d’ailleurs un fait avéré autant pour les femmes que pour les hommes.

Oubliez l’idée que les femmes ont besoin de rencontrer le prince charmant pour avoir envie de sexe. C’est totalement faux ! Les femmes aiment le sexe autant que les hommes. Elles veulent juste un homme qui leur fait envie, le genre de mec fort, sûr de lui et qui assume ouvertement ses désirs érotiques.

Un homme n’a rien de spécial à dire ou à demander pour amener une fille à un plan Q. Il doit juste être suffisamment attirant pour qu’elle ait envie de coucher avec lui et n’a nul besoin de lui promettre la lune.

Ce qu’une femme a besoin pour avoir envie de faire l’amour et ensuite de recommencer, c’est :

1) que l’homme lui accorde son attention, qu’il l’écoute et qu’il s’intéresse vraiment à elle.

2) qu’elle ait du plaisir à être avec lui, qu’il l’amuse et qu’il lui donne des émotions positives, joie, intérêt, curiosité, surprise, etc…

3) qu’il soit bon amant, c’est à dire qu’il arrive à lui faire prendre son pied au lit.

Un fois qu’elles ont tout ça, la plupart des femmes seront heureuses de passer du temps avec un homme, pour sortir ou pour faire l’amour. Si le gars est bien clair avec elles, elles n’en demanderont pas plus et profiteront de chaque moment qu’ils auront à partager ensemble.

Un plan Q d’accord… et après ?

La première chose à faire avant d’aborder les plans Q (et d’ailleurs tous les types de relations) c’est de devenir soi-même.

Pour un homme, ce sera devenir le mec intègre et fort qui sommeille en lui pour gagner en assurance et assumer le fait d’être attirant. Pour une femme, ce sera développer son charme et sa féminité tout en cultivant son autonomie et ses objectifs personnels.

Ensuite, il faut sortir pour rencontrer des partenaires et les aimer. Quand je dis les aimer, je veux dire les baiser ET les respecter. C’est à dire les rencontrer amoureusement ET humainement.

Quand on en est là, on peut choisir ses relations. On fait des rencontres, on couche juste un soir… si c’est bien ça tourne en plan Q et un jour… on croise quelqu’un avec qui on a envie de plus. Ainsi va la vie.

Mais n’oubliez pas que le point de départ, c’est VOUS ! Tout part de vous, de l’homme ou de la femme que vous êtes capable de devenir. Le seul truc à faire, c’est de toujours continuer à apprendre pour s’améliorer. Et comme c’est ce que vous faites déjà, tout va bien…

Les gens qui sont capables de bien vivre un plan Q suscitent la controverse, sont parfois jugés ou même rejetés. Mais cette liberté sexuelle, assumée avec intégrité, est une des plus belles voies de découverte de soi.

Cette liberté est un des meilleurs moyens pour apprendre à être un bon coup et pour se préparer à rencontrer la personne de ses rêves. Alors, comment voyez-vous maintenant votre envie d’un plan Q ? Dites-le dans les commentaires en bas de cette page.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Être un bon coup dans son couple

Certains ont l’art d’être de bons coups au lit, d’autres semblent embourbés dans leurs tabous et leurs habitudes. Être un bon coup dans son couple n’est pas forcément évident. Mais peu importe où vous en êtes à ce sujet, il est toujours possible de transformer ce qui a besoin de l’être pour atteindre une sexualité plus épanouie.

Les couples qui savent s’éclater au lit ont leurs propres astuces et on peut toujours s’en inspirer pour réaliser ses rêves personnels.

Certains pensent qu’il faut être beau et jeune, avoir de l’argent et faire du sport, pour accéder au plaisir des amants. Heureusement, ça n’est pas le cas. Pas besoin non plus de faire la bombasse ou d’être roulée comme une gravure de mode pour éveiller le désir.

Ce qu’il faut, c’est affirmer sa personnalité. C’est-à-dire assumer ses besoins et ses désirs en tant qu’homme ou en tant que femme.

Être un bon coup dans son couple

La première chose à faire est donc de s’accorder le droit au plaisir. Cela paraît évident et ça l’est !… et pourtant, trop de personnes subissent encore aujourd’hui les conditionnements restrictifs de leur culture et de leur éducation.

Si c’est votre cas, laissez donc cet héritage là où il est. Oubliez un peu les prises de tête moralistes pour vous concentrer sur la richesse de vos sensations. À travers vos cinq sens, vous trouverez une excitation palpitante, une énergie saine et naturelle pour vivre vos échanges intimes.

Pour être un bon coup dans son couple, il faut se libérer des stéréotypes reçus. Les bons amants ne se satisfont pas de reproduire ce qu’ils ont vu, lu ou entendu. Ils inventent et réinventent sans cesse leurs comportements amoureux pour en faire à chaque fois un acte inédit.

Cela nécessite de l’ouverture d’esprit, de la souplesse mentale… et surtout une forte aptitude à rester à l’écoute de soi-même.

Certains livres ou sites web peuvent vous aider à y arriver en abordant avec intelligence la relation amoureuse et sexuelle. Profitez-en pour vous dégager de vos conditionnements et trouver ce qui a vraiment du sens pour vous. Vous pourriez ainsi explorer des fonctionnements que vous n’oseriez même pas espérer.

Comment être un bon coup dans son couple ?

On ne vient pas au monde avec la connaissance. Le talent de l’amant et de l’amante s’acquière par la recherche de savoir et l’expérience de terrain. Cette quête, à la fois profondément intérieure et pleinement ouverte sur le monde, se déploie sur trois axes que vous pouvez d’ores et déjà exploiter.

1- Suivre ses préférences et son intuition

Que vous soyez seuls ou en couple, dans une relation éphémère ou plus engagée, il est essentiel que vous soyez sincère et intègre pour rester fidèles à vos préférences. Connaître ses propres goûts est primordial pour pouvoir se positionner dans un rapport équilibré.

Intervient ensuite le bon choix du partenaire. L’attirance se construit selon de nombreux paramètres : l’esthétique, le style, le milieu social, les points communs, les centres d’intérêts, les affinités partagées, le langage non verbal, l’odeur, la voix, le rire et plein de choses qui échappent à notre analyse consciente.

C’est là qu’entre en jeu l’intuition, cette impression plus réelle que la réalité et qui dit « Je ne sais pas pourquoi, mais cette personne me plaît. »

L’intuition se manifeste toujours dans les premiers instants de la rencontre et ne peut jamais s’expliquer logiquement. Savoir y prêter attention est un grand atout.

2- Attiser l’érotisme

Il est évident que la relation de couple peut être basée sur tout un tas de raisons, plus ou moins honorables et pas toujours glorieuses. On peut être en couple par crainte d’être seul, par besoin de sauver l’autre ou simplement pour donner du sens à sa vie lorsqu’on se sent un peu perdu.

Mais en dehors de ces schémas de co-dépendance, nombre d’entre-nous attendent de leur couple une relation qui soit pleinement épanouissante pour l’un et pour l’autre. Dans ce cadre-là, l’érotisme et le ferment qui va maintenir le désir vivant.

Le feu qui lie les amants demande à être entretenu et attisé chaque jour afin de pouvoir s’enflammer dans la rencontre intime. Être un bon coup dans son couple ne consiste donc pas seulement à assurer une performance sexuelle, mais à alimenter le désir afin qu’il reste toujours présent.

Heureusement, l’érotisme peut prendre tellement de formes qu’il y en a pour chacun et pour tous les goûts. Là où certains privilégient l’usage des bas résilles, d’autres seront émoustillées par les chaussettes en laine. En marge des stéréotypes érotiques, chacun pourra trouver, en suivant ses goûts, les attitudes, les gestes ou les accessoires qui pourront l’émoustiller.

Les fantasmes sont justement là pour attiser notre érotisme personnel. C’est cet érotisme qui fera le bonheur du couple et qui, parfois, surprendra l’autre dans de nouveaux délices à explorer à deux.

Pour autant que vos fantasmes ne nuisent à personne, utilisez-les sans retenue et sans modération. Votre érotisme personnel est précieux car il colore le désir de votre propre identité. Manifestez-le autant que possible et il continuera à se développer en affirmant votre érotisme personnel dans le couple.

3- Voir le sexe comme un hommage au couple

Comme nous l’avons vu, être un bon coup dans son couple n’est pas qu’une question de technique sexuelle. C’est aussi, et peut-être surtout, un état d’esprit.

Il s’agit d’avoir conscience que le sexe est un partage, dans lequel le désir de l’un se complète du désir de l’autre. Le plaisir de l’autre devient alors un amplificateur de son propre plaisir.

Cette double attention portée à la fois sur sa propre exaltation et sur celle de l’autre est la clé principale pour s’éclater au lit. Faites-en une priorité.

Alors même que nous aimons notre partenaire, nous sommes parfois avare de confidences. Les hommes complimentent leur compagne, mais peinent à exprimer leurs émotions. Quant aux femmes, elles laissent plus facilement libre cours à leurs sensations, mais risque rarement un compliment envers leur compagnon.

Il semble y avoir une censure culturelle qui empêche de s’exprimer profondément. Rendez hommage à votre couple en exprimant ce que vous ressentez et remerciez votre partenaire de tous les charmes qu’il vous prodigue.

Faites l’amour aussi souvent que possible et dans tous les contextes imaginables. La manifestation du désir de l’autre restera toujours ce qui l’honorera le plus en tant que partenaire amoureux.

Évoluer pour rester un bon coup dans son couple

Les secrets des grands amants sont intemporels et universels. On les connaît depuis la nuit des temps et pourtant ils ne sont pas si facile à réaliser. Sans doute parce qu’ils demandent de l’attention, de la persévérance et un certain dépassement de soi.

Prenez ce qui est bon pour vous, laissez le reste… et devenez l’amant, la maîtresse, que vous rêvez d’être depuis toujours.

Si ce défi vous intéresse, si vous décidez de vous lancer en quête de cet amant ou de cette maîtresse qui est en vous, consultez les articles et participez aux événements que j’alimente sans cesse sur erotic-attitude pour propager les secrets des grands amants.

Être un bon coup dans son couple est sans doute le défi le plus passionnant de l’existence. Parce qu’il réunit tous les aspects de l’être, son identité, son esprit, son cœur et son âme dans une même direction d’épanouissement total.

Vous trouvez cela intéressant ? Alors diffusez-le maintenant sur les réseaux sociaux au moyen des boutons de partage à gauche de cette page.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Secrets d’alcôve pour être un bon coup

Secrets d’alcôve pour être un bon coup

Si vous avez envie d’être un bon coup (ou de devenir encore meilleur), il peut être utile d’étudier les secrets d’alcôve, ces connaissances qui se transmettent au cœur de l’intime et qui permettent d’aborder le sexe dans les meilleures conditions.

Nombreux sont celles et ceux qui font l’impasse sur l’étude de la sexualité, considérant le sexe comme une chose évidente et spontanée qui ne nécessite aucune préparation. On a tendance à voir la relation sexuelle comme une activité instinctive, au même titre que manger ou dormir.

Pourtant, s’il est possible de manger uniquement pour se nourrir, on peut aussi préférer la gastronomie et les mets raffinés. Si l’on peut dormir pour récupérer malgré les insomnies dues au stress, il est aussi possible d’apprendre à se détendre pour profiter d’un meilleur sommeil.

Alors que copuler ne demande rien d’autre que de suivre les pulsions de son corps, faire l’amour est un art qui requiert des compétences plus raffinées. Il faut être à l’aise avec son propre corps et connaître celui de l’autre, maîtriser les jeux du désir et savoir comment atteindre la jouissance.

C’est cette connaissance de l’art de l’amour que je me propose de partager avec vous lors de ma prochaine conférence :

Secrets d'alcôve

Tout le monde s’accorde à penser que si on a une passion pour un sujet donné, on gagnerait à l’étudier dans les moindres détails afin d’y trouver un maximum de plaisir.

Si vous êtes fan de cuisine, vous lirez de nombreux livres de recettes et suivrez peut-être quelques cours spécialisés. Si vous voulez devenir musicien, vous étudierez sans doute la vie des grands compositeurs et ferez des gammes chaque jour.

Peu importe le sujet qui nous passionne, que ce soit l’alpinisme, le shopping de mode ou la pêche à la mouche, nous aurons à cœur d’en connaître la matière, les outils et les possibilités qui s’offriront à nous. Pourquoi ne faisons-nous pas cela avec notre sexualité ?

En tant qu’art, la sexualité requière toute notre attention. Mais elle est toujours soumise aux tabous de notre société. En 2016, on craint toujours d’être jugé si on s’intéresse d’un peu trop près aux rapports intimes et au plaisir qui s’y rattache.

Faire des bébés n’est pas la question. N’importe qui y parvient facilement. Mais être un bon coup en tant que partenaire sexuel est une autre question. C’est un défi qui va engager notre sensibilité et nos compétences, telles qu’elles peuvent être transmises dans les secrets d’alcôve.

Ce qui vous empêche d’être un bon coup

Tout le monde rêve d’une sexualité épanouie qui permet un partage profond avec la personne qu’on aime. Pourquoi donc ne prenons nous pas la peine d’étudier la question plus à fond ? Il y a comme une gêne à assumer le plaisir que l’on trouve dans son lit.

Malgré les apparences, nous ne sommes sans doute pas aussi libérés que nous voudrions le laisser croire. La frustration affective et sexuelle touche encore une grande partie d’entre nous.

Se renseigner sur la sexualité fait encore peur à beaucoup de monde. On ne comprend pas toujours pourquoi c’est si important, ni les avantages que cela peut apporter au couple.

La plupart du temps, une méconnaissance du sujet, des émotions déstabilisantes ou une difficulté à se remettre en question donnent le ton en ce qui concerne la sexualité.

On évite de se pencher sur la question parce qu’on a peur d’être jugé par son entourage, d’être confronté à ses propres fragilités ou d’être débusqué dans ses difficultés.

On peut aussi craindre d’entendre des propos dérangeants, d’avoir à modifier ses croyances ou sa façon de faire, de manquer de temps et d’énergie. On redoute de ne pas savoir se laisser aller ou encore d’y trouver un plaisir qui bousculerait notre morale…

On se dit parfois : «À quoi bon en savoir plus ?» «De quoi aurais-je l’air ?» «On ne va tout de même pas m’apprendre à faire l’amour !» «Je suis trop timide ou trop vieux, c’est trop tard !»

S’éduquer à la sexualité, par la lecture, les conférences ou les recherches sur le Net, est une manière de se développer personnellement tout en se faisant plaisir.

Tout le monde peut améliorer sa relation sexuelle et accéder ainsi à l’épanouissement de son couple.

Secrets d’alcôve : la conférence

La conférence que je vous propose a pour but de démystifier la sexualité, de briser les tabous et de vous encourager à une expérience intime toujours plus joyeuse et unificatrice dans le cadre de votre relation amoureuse.

Vous pourrez y satisfaire votre curiosité et découvrir quelques astuces très utiles aux plaisirs complices.

Vous pourrez ainsi parfaire et actualiser vos connaissances, élargir votre horizon sensuel et tenter de nouvelles manières de faire pour améliorer votre vie personnelle, amoureuse, intime et sexuelle.

Vous pourrez même poser des questions sous couvert d’anonymat grâce à de petits papiers qui seront recueillis dans un chapeau.

J’aborderai les sujets les plus courants relatifs à la sexualité et les questions qui concernent la plupart d’entre nous, tout en offrant des pistes de résolution à nos problèmes les plus fréquents.

Comment développer un état d’esprit favorable pour être un bon coup ? Que faut-il comprendre des différences et des similitudes entre les hommes et les femmes ? Que faire avec ses fantasmes ? Comment utiliser les zones érogènes, contrôler son corps, atteindre l’orgasme ?

Quelles sont les meilleures astuces pour mieux gérer l’éjaculation précoce ou la perte de désir ? Comment faire un cunnilingus, une fellation ou une pénétration anale réussie ? Quels sont les positions idéales pour un maximum de plaisir ?

Comment sortir de la routine pour véritablement s’éclater au lit ? Jusqu’où peut-on aller dans les jeux d’adultes, la domination, la soumission et les pratiques inhabituelles ?

Il y a bien des secrets d’alcôve à découvrir pour se révéler être un bon coup au lit. Mais si tout cela est déjà très utile avec un/une partenaire de passage, c’est encore plus important dans la complicité du couple. Parce que le couple se nourrit avant tout de sa propre intimité.

« Secrets d’alcôve » est une conférence qui traite de tout cela. Elle se tiendra le 11 février à 20 heures, à la cave du Château de St-Prex (entre Genève et Lausanne).

Pour y participer, vous pouvez vous rendre sur la page Facebook dédiée « Secrets d’alcôve ». Vous y trouverez d’autres détails et pourrez y faire votre réservation.

Les secrets d’alcôve représentent la base des connaissances qu’il faut acquérir pour être un bon coup au lit. Travailler là-dessus est à mes yeux le plus beau cadeau que l’on peut faire à l’autre, ainsi qu’à soi-même et à son couple.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Être un bon coup

Être un bon coup

L’esprit d’amants caractérise les amoureux enthousiastes. Il pourrait être défini par le désir constant d’être un bon coup pour son/sa partenaire.

Il faut en effet un intérêt marqué pour le plaisir charnel et une réelle intention de parvenir à l’excellence pour se perfectionner dans les joies de l’intimité partagée. Objectif : s’éclater et être heureux ensemble.

Le charme et l’érotisme sont au cœur de nos ébats amoureux. La femme se fait muse inspirante, l’homme devient conquérant puissant. Mais il arrive aussi qu’ils changent de rôles.

Le tout est de garder le désir vivant et d’attiser la passion qui rend les amants de plus en plus complices.

Être un bon coup_2

Être un bon coup nécessite aussi une bonne dose de créativité érotique. Les jeux d’adultes ne se satisfont pas d’un simple copier-coller. On peut s’inspirer des grands standards du sexe ou des stéréotypes de genre, mais il faut toujours les personnaliser pour se les approprier.

Il faut savoir innover et surprendre pour éblouir l’autre. C’est alors que les inhibitions tombent et que la liberté s’épanouit.

Découvrez toutes les parutions sur la sexualité en cliquant ici :
Sexualité, les articles erotic-attitude

Connaissance du corps

Les particularités de la femme et de l’homme semblent sauter aux yeux, du moins en termes physiques. On croit connaître ces différences de manière innée. Elles paraissent si évidentes que la plupart d’entre nous font l’impasse sur l’étude de l’anatomie. Grave erreur !

Un violoniste jouera plus subtilement s’il sait de quels matériaux est fait son instrument et comment il a été construit.

Combien d’hommes considèrent encore le sexe de la femme comme une zone sombre et mystérieuse ? Combien de femmes n’ont encore aucune idée des subtilités du fonctionnement d’un pénis ? Et je n’ai pas encore parlé du reste du corps…

La relation sexuelle se joue à deux, chacun sur l’instrument de l’autre. Une petite étude s’imposera donc ! Au-delà des connaissances anatomiques, il faut également considérer l’aspect physiologique et énergétique du corps.

La femme, de nature plus sensuelle, a tendance à vibrer de tout son corps et doit faire un effort de focalisation pour accéder à sa génitalité.

À contrario, l’homme est plus génital et gagnera à diffuser son ressenti dans tout son corps. De quoi s’enseigner l’un à l’autre de délicieuses sensations…

Comment on fait l’amour ?

Pour être un bon coup, il faut s’offrir de bons préliminaires… ou pas, ça dépend. Mais en général, c’est plutôt mieux. D’ailleurs les médias ne cessent de nous en parler et de nous le rabâcher : prenez le temps. C’est vrai que cela permet à la dame, moins rapide que Monsieur, de rejoindre celui-ci dans l’élan du désir.

Mais surtout, les préliminaires font partie intégrante de l’acte amoureux. Faire l’amour n’est pas qu’une question de pénétration. C’est un jeu délicieux, une danse, une parade, une rencontre qui lie les amants.

Viendra alors le moment où le désir de s’emboîter se fera sentir. Quelle position adopter ? Dans quel pas de danse effectuer la jonction des corps, dans quelle glissade savoureuse ?

Certains livres font état de centaines de possibilités. Évidemment, une fois avec l’orteil comme ci, un autre fois avec l’orteil comme ça… En réalité, s’il y a mille déclinaisons possibles, il n’y a qu’une douzaine de positions de base.

Être un bon coup, c’est savoir que la variété ne se trouve pas que dans la posture, mais plus encore dans la manière de l’incarner, dans le geste posé, dans le rythme adopté et l’intensité de l’échange. Il y aura toujours le missionnaire ennuyeux et le missionnaire merveilleux.

Être un bon coup, c’est aussi savoir choisir et varier les lieux et les circonstances. Le désir sexuel n’attend pas toujours l’heure du coucher, surtout chez les amants créatifs.

Être un bon coup, contre un mur

Un bon coup saura composer avec les événements et l’environnement, emportant l’autre dans des jeux inoubliables. Profitons du désir quand il est là. Pour autant qu’on ne dérange personne, tout est permis.

Être un bon coup : maîtriser son corps

La quête de l’orgasme peut se révéler une véritable tyrannie. L’obsession de jouir simultanément est encore pire. Le mieux est l’ennemi du bien, l’idéal est l’ennemi du couple.

Il est vrai que l’orgasme est une sensation délicieuse, une sorte d’enchantement. C’est un peu comme une de ces merveilles de la nature qui nous font tressaillir le cœur. On peut le contempler comme un ciel enflammé ou le ressac des vagues sur les rochers… Une impression de puissance qui nous dépasse.

Mais est-il bien nécessaire de contrôler l’orgasme ? Il me paraît plus judicieux de maîtriser son corps pour mieux le ressentir.

Le corps est une machine à sensations. Et il se trouve que nous sommes assez peu entraînés à y accorder notre attention. C’est là que se trouve une des clés de la jouissance, dans l’écoute de nos plus fines perceptions.

Pour un homme, être un bon coup est souvent synonyme de performance. Il s’agit de montrer qu’on assure : il y va de notre réputation, que diable !

Mais au-delà de cette obsession masculine conditionnée par notre culture, la maîtrise du corps devrait plutôt servir au partage avec sa compagne. Lui offrir une belle érection et contrôler son éjaculation pour accéder à deux aux délices de l’échange, voilà une belle motivation.

Dans la perspective féminine, être un bon coup évoque le fait d’être libérée, d’être suffisamment désinhibée pour inspirer son partenaire et prendre du plaisir.

La femme, avec sa sensibilité à fleur de peau, a besoin se sentir en confiance pour se laisser aller et goûter au 7e Ciel. Pour elle, maîtriser son corps, c’est accepter de lâcher prise afin de l’abandonner.

Des informations pour évoluer

Les articles sur erotic-attitude sont là pour vous aider à réfléchir sur vous-même, sur votre érotisme et vos pratiques sexuelles. Ils tentent de faire le point sur ce qui est important pour être un bon coup au lit, ou n’importe où ailleurs…

Découvrez toutes les parutions sur la sexualité en cliquant ici :
Sexualité, les articles erotic-attitude

00

Être un bon coup est le plus beau défi des amoureux.

00