Archives par mot-clé : faire l’amour

Faire durer le plaisir

Faire durer le plaisir

Les femmes s’en plaignent publiquement depuis les années 70 : les mecs sont trop rapides ! Bon, les garçons pourraient aussi bien accuser leurs compagnes d’être un peu lentes à la détente…

Cette guéguerre des genres à propos du rythme de nos ébats sexuels est un peu stérile. Et si on faisait mieux que ça ? Faire durer le plaisir pourrait être le point de rencontre de nos désirs respectifs.

Ne vous méprenez pas mesdames, ce n’est pas drôle non plus pour nous, les hommes, quand on se trouve débordé par l’excitation. « Et merde… j’ai encore giclé trop vite ! » On est trop fier pour s’excuser, mais je vous assure qu’on n’en pense pas moins.

Pour sûr qu’on aurait bien voulu profiter de vous plus longtemps ! Mais il faut dire que vous êtes si excitantes, dans le feu de l’action, avec vos mouvements et vos cris…

Faire durer le plaisir

Apprendre à maîtriser son corps, et particulièrement son éjaculation, est un véritable défi pour un homme, surtout quand on est jeune et exalté.

La découverte et l’exploration du corps est absolument nécessaire à la connaissance de soi et de l’autre. Mais comme on ne peut pas vraiment compter sur l’éducation sexuelle scolaire, chacun doit se débrouiller par lui-même pour découvrir comment être heureux au lit.

Heureusement, on peut trouver des informations sur le web et dans quelques bons livres, comme parfois auprès de partenaires éclairés. C’est cette connaissance qui permet de moduler ses ardeurs et de faire durer le plaisir.

Quand l’homme et la femme font l’amour, chacun se retrouve seul à gérer son rythme et son ressenti. Mais faut-il rappeler que l’amour se fait à deux ? Si chacun est bel et bien responsable de son propre plaisir sexuel, les deux partenaires devraient tout faire pour mettre en commun leur jouissance à deux.

Pour cela, il doivent s’aider l’un l’autre à faire durer le plaisir en s’accordant une attention complice. Il s’agit donc de communiquer pour s’accompagner mutuellement, chacun selon sa vitesse et son mode d’excitation.

Autrement dit, il faut se synchroniser. Entre le quickie (petit coup rapide) et l’amour qui dure des heures, il n’y a pas à choisir, mais plutôt à s’entendre.

Calmer le jeu pour faire durer le plaisir

Pour faire durer le plaisir, la première chose à faire est sans doute de snober l’orgasme. Parce que finalement, l’orgasme on s’en fout, ce qu’on cherche avant tout, c’est prendre son pied ensemble.

Lorsqu’on est dans une forte excitation, le corps se trouve dans une tension sexuelle de plus en plus marquée, les muscles sont de plus en plus rigides, les mouvements sont mécaniques, le souffle est court. Le plaisir de l’orgasme est alors ressenti comme intense parce qu’il vient libérer cette tension par un profond relâchement.

Mais si on fait l’amour avec plus de souplesse, en prenant l’espace avec des mouvements amples et une respiration calme et profonde, on peut atteindre un état de confort physique qui permet facilement de faire durer le plaisir. Au final, un orgasme encore plus vaste pourrait bien être au rendez-vous, avec peut-être même des orgasmes multiples.

C’est donc en jouant avec différentes attitudes qu’on pourra le mieux explorer à deux les plaisirs de la sexualité. Le sexologue François Renaud explique cela de façon édifiante dans trois vidéos que je vous recommande vivement au passage.

L’alternance entre poussées d’excitation et plaisir charnel détendu donnera aux ébats des amants une palette de sensations d’une grande richesse.

En sortant de l’obsession orgasmique, on trouvera un plaisir sexuel plus vaste qui valorisera les deux partenaires.

C’est ici que les amoureux entrent de plein pied dans l’érotisme, cette subtile impression de vibrer de désir et d’y trouver plaisir.

En calmant la pulsion physique de l’excitation pour faire place à un plaisir encore plus complet, les partenaires cheminent ensemble vers leur extase et cultivent leur amour.

Faire l’amour est un art

Copuler ne nécessite pas plus de quelques minutes. C’est tout le temps qu’il faut aux humains pour se reproduire comme des lapins.

Avec une population planétaire de 7 milliards d’individus, la preuve n’est plus à faire de l’efficacité des petits coups rapides pour envahir le monde… Mais tout ceci ne suffit pas à créer l’harmonie entre les hommes et les femmes et nous amène rarement à nous aimer.

Parce que s’aimer, c’est une autre histoire ! Il n’est pas anodin qu’en français, comme en de nombreuses autres langues, on parle de « faire l’amour » pour désigner un acte complexe et raffiné qui unit les amants jusqu’au plus profond de chacun d’eux.

Quand on « fait » l’amour avec art et avec talent, on produit effectivement des sentiments de joie et de reconnaissance partagés. L’amour étant fait de ces sentiments, il se construit et se développe grandement de cette manière.

Comment faire durer un rapport ?

Le « slow sex » apparaît comme une tendance à l’américaine. Mais ceci n’est sans doute pas qu’un effet de mode. C’est peut-être aussi le résultat d’une évolution de la virilité, qui aujourd’hui ne se caractérise plus uniquement par la capacité à sauter sur une femelle…

Les hommes trouvent également leur puissance à maîtriser un plaisir plus intense et durable avec leur partenaire. Ils trouvent plaisir à prendre leur temps pour faire l’amour comme un art.

Mais qu’on ne s’y trompe pas : ils continueront à aimer choper de temps en temps leur compagne à la hussarde. Parce que la pulsion érotique reste sauvage. Elle est inscrite dans nos instincts et notre cerveau reptilien.

C’est cette pulsion qui affirme chacun dans son genre et les femmes comme les hommes adorent se reconnaître ainsi. Faire durer le plaisir est donc une option supplémentaire qui ne remplacera pas la pulsion brute. C’est une variante qui complète le jeu des amants en y apportant du raffinement.

L’exaltation impatiente des jeunes couples a tout son sens et soude les partenaires dans les débuts de la relation. Avec le temps, les amants de longue date trouvent naturellement un rythme plus lent pour accéder à des délices plus subtils.

Encore faut-il y porter son attention pour ne pas sombrer dans l’habitude de caresses trop molles qui ne serviraient qu’à s’endormir.

Tout est question d’équilibre. Le couple bien inspiré pourra baiser sauvagement pour cultiver la passion et, parallèlement, saura aussi se rejoindre à mi-chemin des désirs de chacun pour prendre le temps de s’aimer. On pourra alors prétendre être amants de cœur et de sexe.

Faire durer le plaisir du couple passera certainement par cet équilibre, en alternance entre des ébats sauvages et des plaisirs raffinés. Quant à ceux-ci, pour faire durer le plaisir sexuel, il suffit de privilégier la détente et le confort afin d’entrer dans une tendresse complice.

Coupez-vous du monde pour vous retrouver à deux dans un espace aussi beau et sécurisant que possible. Une lumière tamisée, de l’huile de massage et de la musique douce : faites l’amour en prenant tout votre temps.

Soyez présent, soyez complices et fêtez votre joie d’être ensemble avec un peu de champagne… Parce que l’amour, c’est trop bien !

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

Philippe Fragnière
Votre érotic-coach pour faire durer le plaisir

Les bienfaits du sexe

Les bienfaits du sexe

Diverses études sur la sexualité humaine ont été menées par d’éminents instituts1) durant ces dernières années. Toutes s’accordent sur les bienfaits du sexe et le caractère thérapeutique du rapport sexuel.

Faire l’amour pourrait bien être le meilleur moyen de rester en bonne santé. Alors plutôt que de se jeter sur la boîte de médicaments au moindre bobo, faites l’amour plus souvent !

Les bienfaits du sexe

Les personnes qui pratiques leur sexualité plusieurs fois par semaine ont une espérance de vie plus longues que celles qui s’en abstiennent. Elles réduiraient ainsi de moitié les risques d’accident cardio-vasculaire.

Booster sa sexualité pour rester en forme

Le « sport matelas » est avant tout un entraînement physique. Il entretient la souplesse et la musculation tout en stimulant le rythme cardiaque.

Quand on fait l’amour, les battements du cœur passent de 80 à 150 par minute et on perd autant de calories qu’en courant pendant un quart d’heure… Voilà qui est bon pour la ligne ! De plus, la production de testostérone raffermit les os et les muscles. L’activité sexuelle est ainsi le meilleur entraînement physique qui soit.

Avec le plaisir sexuel, la production d’ocytocine est multipliée par cinq, ce qui libère de grandes quantités d’endorphine dans l’organisme. Cela réduit considérablement le stress et un grand nombre de douleurs disparaissent.

Qui n’a pas oublié son mal de dos ou de tête durant l’amour ? Les anticorps aussi se développent durant l’activité amoureuse, stimulant le système immunitaire et réduisant les risques de rhumes et de grippe.

Le sperme, riche en hormones, neurotransmetteurs, minéraux et autres substances nutritives aurait des propriétés d’antidépresseur. Il semble en effet que les femmes pratiquant souvent le coït vaginal bénéficieraient de ses effets et auraient un mental plus positif. Encore faut-il être dans une relation qui donne suffisamment de sécurité pour se passer de préservatif afin d’en profiter.

Il reste néanmoins que les résultats d’étude cités ici ne tiennent pas compte de la qualité de relation entre les amants. S’agit-il de couples épanouis ou non ? Il est vrai que c’est difficile à définir.

Mais à mon sens, c’est là le point faible de ce genre d’enquête. Car on ne peut réduire l’acte amoureux à un simple processus chimique. En effet, ce processus sera fortement influencé par l’état psychologique des partenaires.

Cultiver le lien amoureux

L’aspect médical n’est pas le seul bénéfice de la relation sexuelle. Un des bienfaits du sexe les plus marquant est de partager ses états intérieurs en communiquant ses sentiments.

Lorsque deux personnes s’aiment, leur motivation au sexe n’est pas de prendre soin de leur santé, mais de profiter de leur complicité intime. Ils ont simplement envie d’être ensemble, d’être au plus proche, pour manifester leur enthousiasme réciproque dans les corps. C’est cela qui constitue leur lien amoureux et c’est cela qui permet le meilleur profit de cette saine activité.

Pour ma part, je suis très content de savoir que faire l’amour avec ma compagne est bon pour ma santé, mais j’ai surtout envie de m’éclater avec elle pour cultiver l’expérience intense de notre union. Le désir de se toucher et de faire les fous ensemble est la base même de la complicité du couple.

Jouir de son potentiel érotique

Au final, faire l’amour est excellent pour la santé mentale parce que cela nous confirme dans notre identité érotique, en tant qu’homme ou en tant que femme.

Nous ne sommes ni des bêtes, ni des anges. Nous sommes des êtres humains, avec un corps sensuel et un esprit créatif. Et ces deux aspects fondamentaux de nous-même se révèlent pleinement dans les élans du cœur, faisant de nous des êtres complets.

En libérant et en développant notre potentiel érotique, nous nous ouvrons à des espaces d’échange toujours plus vastes et plus gratifiants qui vont nous révéler l’un à l’autre dans une tendre complicité.

Alors les bienfaits du sexe nous comblent sur tous les plans : physiques, psychologiques et affectifs. C’est là, peut-être, que se trouve le sens même de notre existence, dans le partage avec ceux que nous aimons.

1) Sources des études médicales : Queens University de Belfast / Royal Edinburgh Hospital en Écosse / Université Wiles en Pennsylvanie

Les bienfaits du sexe sont nombreux, profitons-en sans réserve !

00