Archives par mot-clé : levrette

Glossaire sexe & amour : lettre L

De Levrette à Luxure, en passant par Libertinage… nous poursuivons l’exploration des termes du sexe et de l’amour en étudiant la lettre L.

Glossaire sexe & amour : lettre L

Le Glossaire sexe & amour sur erotic-attitude présente les mots techniques, crus ou tendres, qui peuplent notre univers érotique et sexuel. Connaître la définition d’un mot est nécessaire pour savoir de quoi on parle.

Mais c’est surtout à travers certains mots, ceux qui reflètent nos propres expériences, que nous nous identifions et que nous retrouvons les sensations les plus épicées et les plus savoureuses de nos ébats.


Langue : organe sensuel par excellence, la langue joue le premier rôle dans les baisers profonds, appelés aussi French Kiss. Lors de la rencontre, le mélange des langues scelle le premier accord en vue de la relation sexuelle. L’utilisation de la langue dans les roulages de pelle fougueux caractérise la passion des amoureux.

Les jeux de langues aboutissent naturellement au sexe oral avec les délices de la fellation, du cunnilingus et de l’anulingus. Tantôt molle et arrondie, tantôt dure et pointue, la langue accompagne les ébats amoureux de multiples sensations que les amants avisés sauront prodiguer sur tout le corps de leur partenaire.

Lap dance : appelée parfois « danse contact », le Lap Dance est proposé contre paiement dans certaines boîtes de nuit. Cette danse érotique est destinée à une seule personne et se déroule dans un espace privé. Le danseur ou la danseuse mêle strip-tease et contact physique, offrant ainsi une prestation personnalisée dont le but est d’émoustiller le client.

Lascif : adjectif qui qualifie un sujet porté sur les plaisirs amoureux, sensuels ou sexuels ou qui incite à ces plaisirs. On parle de posture lascive, de regards ou de propos lascifs.

Lavement : les adeptes de sodomie ne sont pas toujours amateurs de scatologie et préfèrent souvent un contact intime avec un anus bien propre. Le lavement intervient alors comme une évidence, de manière à ce que les amants soient parfaitement à l’aise lors des pénétrations anales. Cette pratique est courante dans le milieu du cinéma porno.

On utilise une poire ou une seringue pour injecter de l’eau tiède dans les intestins avant de rejeter le liquide emportant les impuretés. Attention à ne pas dépasser le volume de deux litres. Ceci étant impossible à mesurer en cas d’utilisation d’une douche de salle de bain, cette méthode est à éviter.

Pour certains adeptes, le lavement est une pratique qui se suffit à elle-même, car c’est la sensation de remplissage et de déjection qui est source de plaisir. Quant aux amateurs de scatologie, ils intègrent souvent le lavement dans leurs jeux d’aspersion et d’absorption.

Lécher : action utilisant la langue pour déguster le goût et la texture de quelque chose. Toutes les parties du corps peuvent ainsi être dégustées, offrant une grande variété de saveurs, douces ou corsées. Alors que la personne qui lèche se régale, celle qui est léchée bénéficie des sensations subtiles offertes par les caresses d’une langue habile.

Lesbianisme : mot qui caractérise les pratiques sexuelles entre deux ou plusieurs femmes. Souvent très excitantes aux yeux des hommes, les scènes de lesbianisme sont un des classiques du cinéma porno. Alors que l’homosexualité masculine est facilement affichée, le lesbianisme reste plus discret, bien que tout aussi courant.

Lesbienne : mot issu d’une île grecque, Lesbos, où naquit Sappho, poétesse dont les écrits passionnés étaient orientés vers les femmes. Au XIXe siècle, on redécouvre l’œuvre de Sappho et on instaure le mot lesbienne pour définir l’homosexualité féminine.

Lèvres : parties charnues de la bouche, les lèvres participent activement aux baisers langoureux. Les lèvres d’une femme peuvent être particulièrement érotiques, surtout lorsqu’elles sont rehaussées d’une couleur vive.

Consciemment ou non, le rouge à lèvres attire l’attention sur ce que d’aucuns considèrent comme un symbole sexuel, les lèvres de la bouche représentant celles du vagin. On peut d’ailleurs observer que les unes et les autres se gonflent avec le désir et l’excitation.

Levrette : position du coït dans laquelle la femme se tient à quatre pattes et l’homme à genoux derrière elle. La levrette est une des positions de base couramment pratiquée par les amants. Comme ceux-ci n’ont pas la possibilité de se regarder dans les yeux, ils expérimentent un plaisir plus cru et individuel dans lequel les fantasmes sont exacerbés.

Cette position est propice à une pénétration vaginale profonde, ce qui peut occasionner des douleurs chez certaines femmes. La levrette est aussi fréquemment utilisée pour la sodomie.

La position de la levrette est celle qui ressemble le plus à la copulation animale. Ainsi, cette posture peut être très excitante pour certains, laissant s’exprimer toute l’intensité des rôles mâles et femelles avec la notion de prédateur et de proie, de dominant et de dominé.

LGBT : sigle signifiant par les initiales le monde Lesbien, Gay, Bisexuel et Transgenre et représentant cette communauté.

Libertin : à l’origine, le libertin était un « libre penseur », une personne qui s’était affranchie des dogmes moralistes et de l’éthique religieuse. Au XIIIe siècle, les écrivains et philosophes libertins ont remis en question les cadres sociaux jusque dans les règles de bonnes mœurs, incluant également l’aspect sexuel.

Aujourd’hui, le libertin est celui (celle) qui pratique une sexualité libertine, c’est-à-dire libérée des cadres de référence puritains encore en vigueur dans nos sociétés occidentales. Ainsi, les pratiques sexuelles et érotiques de notre temps tendent à réaliser le rêve des penseurs du XIIIe siècle.

Libertinage : pratique sexuelle basée sur une liberté totale dans les limites de la loi et du consentement réciproque des partenaires. Le libertinage comprend l’échangisme, le mélangisme, le triolisme, le voyeurisme, etc.

En sortant de l’ombre, ces pratiques ont donné au libertinage une plus grande crédibilité durant ces dernières années. Les libertins modernes revendiquent leur droit au plaisir sexuel sous toutes ses formes non répréhensibles.

Libidineux : adjectif qui qualifie une personne attirée par les affaires de sexe sans mesure ni raffinement. Le gars qui mate les culs et les nichons en lançant des gags plats, l’obsédé de service… le gros lourd, quoi !

Libido : ensemble des pulsions sexuelles ressenties par une personne, la libido révèle l’énergie sexuelle d’un individu. Cette énergie fluctue selon le cycle hormonal, variant également au fil du temps et des circonstances.

Lingam : symbole de Shiva, ce mot sanskrit désigne le phallus, pénis dressé vers le ciel. Shiva aurait créé l’univers dans une immense éjaculation cosmique…

Lingerie : vêtements ou sous-vêtements sexy, généralement très légers, transparents ou à dentelles, coupés pour mettre en valeur les formes du corps afin de rendre celui-ci sexuellement attirant.

Alors que la lingerie masculine met l’accent sur la virilité par le cuir ou le latex, la lingerie féminine est souvent raffinée et délicate, ne cachant parfois que subtilement les parties de l’anatomie les plus convoitées.

Live show : exhibition érotique diffusée en direct sur Internet par webcam. La personne qui anime le show, souvent une jeune femme, mais parfois aussi un homme ou un couple, exécute les actes érotiques demandés par les spectateurs, ceux-ci s’exprimant sur un chat.

Lolicon : Dessin, animé ou non, qui montre un mineur en situation érotique.

Lotions : les lotions et les crèmes de massage font partie des accessoires de l’amour appréciées par les couples pour agrémenter leurs jeux sexuels. On en trouve un grand nombre proposées par les boutiques spécialisées afin d’augmenter ou d’atténuer les sensations physiques : stimulantes, anesthésiantes, relaxantes, etc.

Lubrifiants : la lubrification est nécessaire à une pénétration agréable. Les lubrifiants s’utilisent donc lorsque le vagin ne sécrète pas suffisamment de fluides naturels ou lors des pénétrations anales. On trouve dans le commerce une gamme étendue de lubrifiants très performants, aux couleurs et aux parfums variés. Préférer toujours un lubrifiant à base d’eau si vous utilisez des préservatifs.

Lubrification : la lubrification du vagin est naturelle, les fluides vaginaux commençant à s’écouler lorsque la femme est excitée. Certaines femmes (mais pas toutes, loin de là) perdent toutefois leur capacité à « mouiller » normalement à partir de la cinquantaine. L’usage d’un lubrifiant est alors recommandé afin que la pénétration reste agréable, c’est-à-dire sans douleur ni risque de lésions.

Les boules brésiliennes sont de petites billes qui s’introduisent dans le vagin. Au contact de la chaleur du corps, leur enveloppe fond libérant ainsi un lubrifiant à l’intérieur même de la cavité vaginale. L’effet est particulièrement agréable et il est facile d’intégrer ces boules aux jeux de l’amour.

Luxure : la luxure définit une recherche effrénée de plaisirs charnels. Vivre dans la luxure était autrefois condamné par la morale comme une attitude de dépravation. La luxure fait d’ailleurs partie des sept péchés capitaux !!! Aujourd’hui, la luxure possède une valeur symbolique plus proche d’un hédonisme coquin que d’une perversion condamnable.

À suivre dans un mois avec la lettre M

Machisme – Maîtresse – Mamelon – Mari – Martinet – Masochisme – Massage – Masturbateur – Masturbation – Mater – Mélangisme – Menottes – Missionnaire – Mordiller – Morsure – Mouille – Mouiller – Murmure

Donnez votre avis

De Levrette à Luxure, en passant par Libertinage… vous voilà au courant de tous les termes en L concernant le sexe et l’amour.

Ces définitions vous ont éclairé, dérangé ou amusé ? Vous êtes libre de partager vos ressentis et de donner votre avis dans les commentaires ci-dessous… Vous participerez ainsi à enrichir le Glossaire sexe & amour.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Pour tout savoir sur les mots du sexe et de l’amour :

Secrets d’alcôve partie 5 : les positions de l’amour

On nous parle toujours d’une multitude de positions possibles qu’il faudrait absolument pratiquer pour booster sa sexualité. Dans cet épisode de ma conférence « Secrets d’alcôve », j’aborde les positions de l’amour qui sont les plus importantes et les plus épanouissantes pour le couple.

Secrets d’alcôve :
les positions de l’amour

Que l’on préfère les positions qui lient tendrement les amants ou que l’on privilégie celles qui permettent d’exprimer une certaine bestialité, tous les styles de positions sont à connaître pour pouvoir en faire profiter son couple au maximum.

Les possibilités de variations érotiques sont multiples pour les amants passionnés. Mais les positions de l’amour ne sont pas si nombreuses que ça. Les grands classiques reviennent sans cesse et ce n’est pas pour rien. Qu’en pensez-vous ? Vous êtes libre de vous exprimer dans l’espace « Commentaires » en bas de page et de partager sur vos réseaux sociaux.

épisode 5

Si vous préférez la lecture, voyez la transcription texte juste en-dessous.


La conférence intégrale étant assez longue, je l’ai découpée en chapitres spécifiques que vous pourrez visionner comme bon vous semble au moyen des liens ci-dessous.

Partie 1 : L’état d’esprit des bons amants
Partie 2 : Zones érogènes et préliminaires
Partie 3 : Se libérer des problèmes sexuels
Partie 4 : Cunnilingus et fellation
Partie 5 : Les positions de l’amour
Partie 6 : Le sens du sexe et de l’amour

Un dernier chapitre viendra s’ajouter prochainement.


e-book "Les 7 secrets d'une sexualité épanouie"

 

 

 

 

RECEVEZ votre e-book GRATUIT
TOUT DE SUITE

 

OUI :Découvrez les 7 secrets d'une sexualité épanouie

OUI :Recevez des conseils inédits par e-mail ...

OUI :Soyez plus heureux dans votre lit !

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.
Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité.

Transcription texte de la vidéo

Les positions de l’amour

Pour poursuivre cette exploration de tout ce qui se passe dans l’alcôve, dans l’intimité de la sexualité du couple, nous allons maintenant parler du coït. On va parler de la copulation. Bon… normalement on parle de copulation pour les animaux, mais il n’empêche que nous sommes aussi quelque part dans ce cadre-là.

C’est ce qu’on appelle faire l’amour. Faire l’amour, c’est large… faire l’amour, c’est merveilleux. Et nous abordons maintenant le coït, donc la pénétration.

En parlant de pénétration, j’aimerais donner quelques informations sur les positions de l’amour, du moins celles qui sont les plus importantes.

Alors, il y a le Kama-sutra, qui révèle… disons plus de 100 positions. Avec une fois le pied comme ça, ou alors avec le pied comme ceci. Bon… il faut pas déconner non plus ! Finalement, il y a cinq ou six positions… allez, disons peut-être 10 si vraiment va chercher dans les détails. Ensuite, ce sont des déclinaisons.

Je vais en citer cinq ou six, là, qui me paraissent les plus intéressantes et pourquoi elles me paraissent intéressantes.

La première chose qui est importante à dire, c’est qu’il est essentiel de varier tout de même les plaisirs. Surtout si on a envie que le couple dure, qu’il se maintienne sur la durée et qu’il garde son enthousiasme et son désir pendant longtemps. Il va donc faire savoir varier les plaisirs.

Varier les positions et les situations

Alors varier les positions, c’est une bonne chose. Néanmoins, dans la même relation sexuelle, dans la même soirée ou la même nuit, le même moment amoureux, vous n’allez pas faire cinq positions. Sinon après, ça va finir par être lassant ! Vous n’allez pas tout le temps changer.

Il faut avoir le temps. La plupart des femmes aiment avoir le temps de sentir la pénétration. Elles n’aiment pas tout le temps être dérangées par un gars qui sort à tout bout de champ pour changer. Donc, il est important de varier, mais je dirais pas plus de trois positions dans la même rencontre amoureuse. Ensuite… chacun fait ce qu’il veut bien sûr, mais je vous donne mon avis simplement.

Par contre, c’est important de varier d’une fois à l’autre. Varier la sexualité, c’est d’abord varier les positions bien sûr, mais c’est aussi varier les situations.

Une fois dans le lit, une fois sur la table de la cuisine, une fois dans la voiture, une fois sur le tapis du salon, une fois dans l’entrée parce qu’on ne peut plus attendre… une fois sur le bord du lit, fois sur la tête du lit, une fois à côté du lit, une fois contre l’armoire, une fois contre le mur… voilà.

Tout ça, ce sont des situations. Alors les situations, ce sont des lieux bien sûr, les lieux dans la maison, mais aussi à l’extérieur, lors d’un pique-nique, dans la forêt, etc. Mais alors attention ! Sur la voie publique, c’est carrément interdit. En fait, vous risquez la prison. Donc, il ne faut pas se faire choper et il faut vraiment faire ça discretos.

Et puis ensuite, varier les situations ce n’est pas varier que les lieux. Varier les situations c’est aussi varier les moments dans la journée et ne pas faire l’amour toujours le soir où toujours le même jour. Cela peut-être le matin, cela peut être à midi… ça peut être un petit coup à quatre heures avant que les enfants rentrent de l’école par exemple. En fait, il y a une foule de possibilité.

C’est ça que j’appelle varier les situations. Un moyen de créer des rencontres un peu particulières. On peut se donner rendez-vous, ou entrer dans des jeux de rôle. Par exemple, se payer une nuit à l’hôtel, alors que l’hôtel se trouve juste à 100 m de la maison.

Alors, cela semble complètement débile de prendre une chambre à l’hôtel, puisqu’on a une chambre ici, mais c’est vachement plus excitant parce que cela devient une situation érotique. Donc, cette variation du plaisir est très importante, particulièrement si on souhaite prendre soin de son couple.

Quand on vient de se rencontrer, on n’a pas besoin de varier parce que tout est nouveau. La peau, l’odeur, le goût, les bruits, les mots, etc.… tout est nouveau. Donc il n’y a pas besoin de varier. Mais à partir d’une certaine durée, ça devient important de pouvoir faire ces variations.

La position du missionnaire

En terme de positions donc, la première que je veux vous présenter, c’est la position du missionnaire.

Alors vous me direz peut-être : « bon, c’est un peu rébarbatif comme position ». Mais ça n’est pas pour rien que c’est la position la plus importante, en tout cas dans notre culture. Parce que c’est la position dans laquelle on se trouve le plus dans l’union.

C’est-à-dire que, dans cette position, Madame est complètement abandonnée. Elle se trouve sur le dos, jambes écartées, elle est ouverte et abandonnée. Monsieur va être dessus, mais il va être presque en position de prière. Il est à genoux et il y a une espèce de dévotion, que l’on pourrait imaginer symbolisée par cette posture.

Et surtout, il y a un contact général du corps. C’est-à-dire que l’homme va être sur sa partenaire, il va l’enrober, il va donner son poids. Quant à elle, elle va ressentir ce poids, cette puissance. Il va être aussi proche d’elle.

On peut s’embrasser, on peut s’en se regarder dans les yeux, on peut se dire des mots doux à l’oreille, on peut entendre la respiration de l’autre, parce qu’on est tout proche. On est collé avec les ventres, avec les poitrines, avec les bras.

Madame enrobe Monsieur avec ses cuisses, avec ses bras, avec son vagin. Il y a un accueil incroyable. En fait, elle est énorme cette position… elle est géniale. Moi, elle me fait toujours beaucoup d’effet à un niveau émotionnel profond. Et c’est pour ça que c’est une position qui est très très intéressante.

Par contre, elle ne permet pas des pénétrations très profondes. Donc c’est une bonne position pour commencer la relation amoureuse, entendez par là la relation sexuelle, et qui permet d’activer et d’augmenter l’intensité émotionnelle entre les amants. Ça, c’est vraiment très intéressant.

Pour des pénétrations plus profondes, c’est-à-dire à partir du moment où la tension sexuelle et l’excitation montent, au moment où il faudrait commencer à aller un peu plus profondément, avec le pénis bien au fond, de manière à faire monter l’orgasme, à ce moment-là, il faut une autre position, une position qui permette une pénétration plus profonde.

Mais avant de parler d’une autre position, j’aimerais juste signaler une variante de la position du missionnaire. C’est simplement, pour l’homme, de se relever un peu sur ses genoux et de prendre les jambes de sa partenaire sur ses épaules.

Du coup, le bassin de la femme va se renverser, va se trouver. Ainsi, Monsieur va pouvoir changer son angle de pénétration pour aller très profondément. Donc on est toujours dans la position du missionnaire, pas tout à fait en réalité puisqu’on appelle ça la position de l’enclume, mais peu importe. On est dans la même position en fait, mais avec une possibilité d’aller plus profondément. Voilà pour cette première position.

La position de la levrette

Une autre position… phare, on va dire : c’est la position de la levrette. Ici, Madame est à quatre pattes, Monsieur est à genoux derrière elle. Il la pénètre par l’arrière, j’entends par là dans le vagin, mais c’est aussi une bonne position pour les pénétrations anales, je reviendrai là-dessus un peu plus loin.

Voilà donc une position importante, qui va être très excitante pour la plupart des gens, hommes et femmes, parce que c’est une position plus animale. Déjà, on perd le contact visuel, donc on se trouve plus spécifiquement dans son propre plaisir que dans le partage. On est un peu dans une petite forme d’égoïsme. Un égoïsme temporaire dans lequel chacun va se concentrer sur son propre plaisir.

L’homme va profiter de cette croupe magnifique qu’il enfile avec joie. La femme va se sentir prise.

Il est temps ici de faire une petite parenthèse sur le rôle de l’homme et de la femme. Parce que cela va faire partie aussi de cette qualité d’intensité, qui va permettre de vraiment pouvoir s’éclater au lit.

Ce que je vais dire maintenant, n’est pas toujours bien entendu ou pas toujours bien vu. Mais je vais le dire quand même…

Assumer son rôle animal

L’homme va avoir le rôle de prendre les choses en main. Dans la relation sexuelle, c’est à l’homme de prendre les choses en main. Et à la femme de suivre ce mouvement. L’homme va prendre et imposer, il va imposer sa puissance, il va imposer son plaisir… quand je dis imposer, entendons-nous bien : il n’est pas en train de la violer puisqu’il lui fait l’amour. Mais pour bien lui faire l’amour, il faut que c’est énergie, un peu brute, un peu animale, fondamentale, reptilienne, soit présente. Donc l’homme va prendre ce rôle-là.

J’ai mis des années à oser. Je me disais : « non, mais je ne peux pas faire ça… je la respecte, c’est un être humain et tout et tout… j’osais pas lui mettre une claque sur les fesses, sinon mais pour qui est-ce que je me prends ? » Simplement : je n’étais pas mature sexuellement. J’avais trop de conditionnements, trop d’idéaux et j’étais trop dans cette histoire de la madone et de la salope.

Pour revenir sur cette histoire de maturité sexuelle, l’homme va donc prendre… et pourquoi va-t-il se permettre de prendre ? Simplement parce qu’il a conscience que la femme aime être prise.

L’homme va donner des ordres, la femme va obéir. Ceci ne veut pas dire que cela ne peut pas être l’inverse. Mais il y a cette énergie : je te prends / tu me prends. Et cette énergie ressort très fortement dans la position de la levrette.

Beaucoup de gens s’accordent cette énergie uniquement dans cette position-là. Parce qu’ils n’ont pas forcément fait cette réflexion, ils n’ont pas forcément bien intégré le fait que les rôles sont clairement posés.

Évidemment, dans la société, les hommes et femmes sont égaux en droit, en qualité, etc. Évidemment tout ça. Et moi-même, je suis le premier à être féministe et à croire qu’on a tous les mêmes droits.

Par contre, dans le lit, en terme d’énergie sexuelle, on a un rôle à tenir. Ce rôle est plus animal, plus reptilien. Ça ne veut pas dire que la femme va complètement devenir soumise. Ça veut dire simplement qu’elle aime être soumise. Ça veut dire qu’elle aime être prise. Ça veut dire qu’elle aime avoir ce sentiment qu’elles ne sort pas avec mollasson. Elle aime sentir qu’elle sort avec un type qui la chope, quoi. Et elle a plaisir à ça. C’est excitant, ça l’excite. Et c’est ça, l’attraction sexuelle.

Un homme doit apprendre à assumer cela pour que sa femme puisse continuer à avoir de l’attraction sexuelle pour lui.

Il y a plein de femmes qui ont un mari gentil, attentionné, sensible, et elle peut lui trouver toutes les qualités. Ce sera peut-être bon père, un bon mari, un bon « tout ce que vous voulez », mais ça ne sera pas un bon amant. On retrouve ici cette histoire de la madone la salope, comme toujours. Est-ce qu’il est possible d’être bon, gentil, généreux, bon mari et… bon amant ? Oui. C’est possible. Il suffit juste d’intégrer et de bien comprendre cette notion de maturité sexuelle. Et cette notion du rôle.

C’est dans la position de la levrette, qu’on va pouvoir le plus facilement ressentir cela. La femme va sentir : « Oh, putain, je suis en train de me faire prendre par derrière. » En plus, elle n’a pas besoin de regarder son mari, elle n’a pas besoin d’avoir honte, elle peut juste le vivre simplement, parce qu’elle vit en interne.

Elle ne va peut-être jamais le dire ou l’avouer, mais c’est ce qu’elle vit en interne. Donc, c’est une position qui est vraiment intéressante. Parce qu’elle permet de vivre ça. Après, quand on a bien intégré tout cela, on le vit encore mieux. Voilà pour la position de la levrette.

La position d’Andromaque

Positions suivantes : je vais parler de la position de l’Andromaque. Alors avec l’Andromaque, c’est Monsieur qui se repose. Monsieur est donc sur le dos et Madame grimpe sur lui. Alors là, c’est une position intéressante pour les deux partenaires. Ça n’est pas la position la plus excitante, et justement, c’est ça qui est intéressant.

Dans cette position, l’homme n’est pas soumis à toutes les tensions habituelles comme lorsque c’est lui qui est debout, accroupi ou au-dessus. Il n’a pas toutes ces tensions dans le corps et peut donc se relâcher. Du coup, il va faire plaisir à Jean-Yves Desjardins avec son sexocorporel, parce que dans cette position, il va pouvoir gérer son excitation.

C’est donc une position qui est bonne pour les hommes qui ont tendance à être rapides. La fille va donc lui monter dessus, et c’est elle qui va chercher les mouvements et lui, il va pouvoir se relâcher. Du coup, il sera moins soumis à l’éjaculation précoce.

En même temps, il aura beaucoup de plaisir parce qu’il aura devant lui cette paire de seins magnifiques qui dansent devant ses yeux. Cette femme qu’il aime, il pourra la toucher, toucher les hanches, les fesses, lui donner une petite claque si elle aime ça… enfin bref. C’est une belle position.

C’est une position aussi intéressant pour Madame, parce qu’elle va pouvoir gérer complètement ses mouvements. Ainsi, elle pourra varier les angles et les rotations. Elle va pouvoir chercher ses sensations parce que c’est elle qui s’empale. Ce n’est pas elle qui se fait mettre, c’est elle qui s’empale. C’est elle qui contrôle le truc. Ainsi, elle va pouvoir explorer son vagin avec cette position.

Évidemment, si le mec est trop relâché, qu’il n’a plus une érection très dure, à ce moment-là elle ne va plus rien sentir. Ce qu’il faut alors, c’est qu’elle se relève un peu pour que l’homme puisse avoir à nouveau un petit peu de mouvement… afin que ce soit l’homme qui vienne de nouveau chercher sa femme en donnant des coups par en-dessous. Cela va certainement lui redonner son érection, et ça redonnera de nouvelles possibilités. Cette position offre donc une exploration intéressante, exploration pour la femme, et relaxation pour l’homme.

Variante de cette position : la femme se tourne. C’est la même position, sauf que Madame est de dos cette fois-ci. Ici encore on perd le contact visuel. On est dans une expérience un peu plus intérieur, pour chacun des deux.

L’homme va avoir une vision sur le fessier de Madame, ce qui peut être très excitante pour certains, enfin… chacun son truc… Et de son côté, Madame va être peut-être un peu libérée du regard de son compagnon, afin de pouvoir mieux explorer son intérieur. Et surtout, compte tenu de la situation elle va aussi découvrir qu’il y a un deuxième deep spot de l’autre côté du col de l’utérus, du côté arrière. Mais je vous laisse explorer tout ça tranquillement…

La position du lotus

Troisième position importante, c’est la position du lotus. Position chère aux tantristes : Monsieur est assis en tailleur et Madame vient s’asseoir sur lui. C’est une position d’union aussi, très forte, comme dans le missionnaire. Une position qui peut être très tendre et unifiante.

C’est une position dans laquelle on se touche et où l’on peut s’enlacer l’un l’autre. Comme il n’y en a pas un qui est sur l’autre, cela peut être bien aussi pour les gens qui aiment l’union, mais où Monsieur est peut-être trop lourd ou Madame trop fine… enfin où le rapport poids et volume peut poser des problèmes avec le missionnaire.

Si Monsieur est trop lourd pour être sur Madame, la position du lotus est une très bonne position pour créer l’union d’une autre manière.

Pour ceux qui aiment les notions énergétiques, c’est une position qui est très intéressante, parce que les deux colonnes vertébrales sont parallèles et verticales. On peut ainsi s’amuser à inspirer lorsque l’autre expire, expirer quand l’autre inspire et faire ainsi tourner l’énergie. L’énergie de l’autre qui entre dans mon inspire… puis qui descend dans mes organes génitaux, puis qui part à l’expire dans les organes génitaux de l’autre… enfin il y a tout un truc tantrique là autour… mais ça pourrait faire l’objet d’une autre conférence…

Voilà donc pour cette position du lotus, qui est aussi une position très liante, très unifiante.

Position à plat ventre

Avant de citer la dernière position, j’ai envie d’en signaler une autre entre deux : c’est la position à plat ventre. Madame est allongée sur le ventre, Monsieur est à plat ventre sur elle. C’est comme le missionnaire, si Madame se tourne.

Voilà une position qui n’est pas très facile : il faut avoir une bonne érection et il faut être assez long. On peut écarter un peu les fesses pour avoir un meilleur accès… Mais la position fait que l’angle de pénétration du pénis est proche des 90°, il est très vertical. On n’aura pas une pénétration très profonde, par contre c’est une position qui va activer le point G au maximum. Ça va serrer, ça va appuyer à fond sur le point G. Et ça, ça peut aussi être très très intéressant.

Position des cuillères ou 99

Pour terminer cette liste des positions que j’ai choisies de vous présenter, la dernière sera la position des cuillères. Imaginez donc les cuillères, rangées dans un tiroir, comme ça… Comme souvent on s’endort le soir ou comme on peut se réveiller le matin, quand on dort ensemble.

On appelle aussi cette position-là : la position 99. Ce qui est intéressant là-dedans, c’est que c’est une position très tendre. Là aussi, Monsieur prend Madame par derrière. Il faut qui soit derrière, sinon si c’est elle qui est derrière, il ne se passerait rien… donc Monsieur derrière Madame. Et il va l’enlacer.

On se trouve ici dans une position très tendre, plus romantique. Et cela me fait penser que lorsqu’on parlait de variation et de ce terme d’animalité… que autant l’animalité est importante, à être présente dans la sexualité, autant la tendresse et la passion romantique doivent rester présent. Il y a donc cette variation aussi, cette allée et venue entre ces deux énergies : animale et romantique.

Et donc la position 99 est très bien adaptée pour explorer cette tendresse. Et dans cette pénétration beaucoup plus tendre et romantique, l’homme va enlacer sa partenaire, lui donner des bisous dans le cou et lui dire des mots doux à l’oreille. Il peut y avoir tout un langage amoureux qui se développe pendant qu’il peut caresser les seins, la taille, les hanches, et entrer de manière assez naturelle et facile par l’arrière, mais confortablement installé sur le côté.

C’est donc une position assez cool,une position relax pour les deux partenaires. Si, en fonction des corpulences, il y a difficulté d’entrer ou d’introduire le pénis dans le vagin avec cette position-là, il suffit juste pour l’homme de se dégager un peu vers l’arrière, pour amener les corps à être un peu plus écartés. De cette manière, le pénis pourra mieux glisser et entrer afin d’avoir vraiment quelque chose de très cool à partager.

C’est une position de pénétration très cool, qui peut durer longtemps, dans laquelle on ne va pas s’exciter. On est juste en train de se relaxer ensemble.

C’est aussi la position idéale pour les fois où on se réveille le matin avec une gaule d’enfer et que l’autre est juste là, à portée de sexe, on va dire… Dans cette position des cuillères, assez naturelle, il suffit parfois juste d’écarter une fesse pour donner un petit mouvement et prendre le temps d’entrer là-dedans, tout tranquillement, et de faire une pénétration toute douce, qui peut être matinale ou du soir… tout en tendresse.


Les possibilités de variations érotiques sont multiples, mais les positions de l’amour ne sont pas si nombreuses que ça. Alors vous, quelles sont vos préférées ? Vous êtes libre de vous exprimer dans l’espace « Commentaires » en bas de page et de partagez sur vos réseaux sociaux.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Recherches utilisées pour trouver cet articleles positions de lamour,positions de lamour