Archives par mot-clé : libido

Hypnose et libido

Hypnose et libido

Il est des sujets qui sont plus sensibles que d’autres. Si on parle des chiens et des chats, ou encore de la météo, tout va bien, personne ne se sent offusqué ou remis en question dans son identité. Mais c’est bien différent lorsqu’on parle d’hypnose et de libido.

Réunir ces deux sujets est une gageure. Mais si certains y voient des thèmes qui sentent le soufre, d’autres sauront y repérer un tandem libérateur qui peut mener sur des voies d’épanouissement inattendues.

Ce sera le thème de mon prochain événement : la conférence
«hypnose et libido» qui aura lieu le 10 mars 2016 à St-Prex (Suisse).

Principes de l’hypnose

Tout le monde a déjà entendu parler des deux hémisphères du cerveau, le gauche et le droit, qui dirigent toutes nos réactions et nos activités.

Certes, cerveau gauche et cerveau droit sont une représentation simpliste de l’extrême complexité de nos connexions neuronales. Pourtant, cela illustre bien les deux niveaux, conscients et inconscients, qui régissent notre vie.

Le conscient est la partie que nous connaissons le mieux puisqu’elle apparaît de manière claire et évidente. Quant à l’inconscient, il est plus trouble, mais aussi plus créatif. Il est le siège des émotions, des désirs secrets et des grandeurs de l’âme.

Grâce à la transe hypnotique, on pourra utiliser l’imaginaire pour créer de nouvelles réalités au cœur même de l’inconscient. Et comme ce dernier ne fait pas la différence entre ce qui est réel et ce qui est imaginé, l’hypnose devient un terrain d’expérience et d’apprentissage propice au changement.

On adopte ainsi un nouveau point de vue et on peut choisir de l’intégrer profondément en soi, jusque dans les racines de son être.

Hypnose et libido

L’utilisation de l’hypnose pour gérer nos problèmes sexuels ou améliorer nos compétences érotiques est une évidence. Lorsqu’on sait l’efficacité de cette méthode, il paraît naturel de l’utiliser pour libérer la conscience du corps et améliorer celle de la relation.

Les sensations de gêne et de timidité, les limitations ou le manque de confiance en soi peuvent être transformé simplement et facilement. On découvrira alors qu’il est naturel de se sentir libre et comblé dans le cadre de la relation intime.

Mais notre libido est souvent malmenée par nos pensées négatives et nos conditionnements. Les considérations sur le sexe, entre morale et tabous, ont la vie dure. L’hypnose est un outil merveilleux pour prendre conscience et intégrer profondément cette idée :

le sexe c’est bon, c’est sain, ça fait du bien et c’est utile.

La libido fait appel aux cinq sens et c’est ce qui rend l’expérience sexuelle si intense et délicieuse. En agissant sur les sens, l’hypnose va permettre de réparer un vécu difficile ou d’améliorer encore une relation déjà bonne.

Que peut-on régler par l’hypnose ?

Avant de s’occuper d’une demande spécifique, il faut la replacer dans son contexte général. Quelle histoire avez-vous vécu ? À quelle période de votre vie ? Avec qui, dans quel type de relation ? Est-ce que cela a abouti à des troubles physiques, c’est-à-dire psychosomatiques ?

Les réponses à ces questions permettent de cerner le problème tout en décryptant la logique de l’inconscient. Dès lors, il est possible de personnaliser la méthode hypnotique pour qu’elle « colle » au plus près à la personne que vous êtes.

On pourra ainsi traiter la plupart des symptômes gênants, comme la perte de désir ou l’anxiété sexuelle. Le vaginisme et l’anorgasmie sont typiques des femmes, alors que l’éjaculation précoce et les troubles érectiles concernent plutôt les hommes.

On saura également s’occuper des désagréments que peuvent provoquer les addictions au sexe : masturbation, obsession, exhibition, Internet, prostitution compulsive, etc.

Au final, c’est un nouveau regard sur la sexualité qui apparaît généralement.

La plupart des femmes restaurent une image positive d’elles-même, faite de féminité et de plaisir. Elles retrouvent ainsi la joie d’accueillir un invité dans l’intimité de leur creux.

Quant aux hommes, ils se réconcilient souvent avec leur puissance, ce qui leur permet d’apprendre à mieux l’utiliser, pour le plus grand plaisir de leur compagne et deux-même.

Épanouissement sexuel par l’hypnose

Si vous n’avez pas de problème particulier qui perturbe votre sexualité, alors je dis : « Bravo, vous êtes trop fort ! » Pourtant, vous pourrez toujours vous améliorer en développant la confiance en soi pour atteindre de nouveaux sommets d’extase.

En améliorant notre attention à l’autre et en précisant les intentions qui nous animent, nous enrichissons encore nos relations.

Que ce soit en termes de performances sexuelles ou d’habiletés érotiques, les possibilités d’épanouissement sont aussi nombreuses que variées et personnelles.

Imaginez que vous puissiez entretenir et amplifier le désir qui vous lie à l’autre !

Vous pourriez alors porter un regard nouveau sur votre partenaire et le redécouvrir comme au premier jour. Les pensées positives qui en découleraient vous permettraient de rester amoureux et de produire cet éblouissement qui fait que l’autre est toujours épris de vous.

Avec un peu d’entraînement, vous pourriez générer les pensées qui font de vous une personne heureuse et de votre couple une union réussie. Alors… ça vous dirait ?

L’auto-hypnose est un bon moyen de réaliser cela… Mais je vous rassure tout de suite, la méthode est assez facile. Elle nécessite seulement que vous y passiez un peu de temps.

Commencez par prendre un moment pour vous. Respirez profondément, détendez-vous et imaginez un endroit magnifique, merveilleux, dans lequel vous pourrez expérimenter ce que vous souhaitez vivre. Peu importe que vous en ayez une image claire ou floue. L’important est que vous puissiez ressentir le plus profondément possible ce que vous voulez. Faites ceci pendant quelques temps. À un moment, vous aurez l’impression que c’est acquis… et alors, ce sera le cas.

Bien évidemment, vous pouvez faire appel à un hypnothérapeute qui saura vous guider dans votre quête d’épanouissement. Mais vous pouvez dès à présent prendre l’habitude d’orienter vos pensées pour les rendre plus positives. La méthode de rêverie dirigée que je viens d’indiquer est déjà d’une grande efficacité.

A bien y réfléchir, hypnose et libido vont très bien ensemble. Parce que le désir sexuel prend sa source dans le cerveau et que l’hypnose peut être la porte qui y mène.

Conférence « Hypnose & libido »

Ce sont toutes ces réflexions que j’aurai le plaisir de développer lors de ma prochaine conférence : « Hypnose & libido », dont vous pouvez consulter l’affiche ICI.

Hypnose & libido

Si vous avez envie d’en savoir plus, vous êtes libres de laisser un commentaire dans l’espace réservé ci-dessous et de vous inscrire sur mes listes. La conférence sera enregistrée et je vous indiquerai prochainement comment y accéder.

L’hypnose est une voie royale pour améliorer sa libido ou pour l’amener à un très haut niveau de réussite.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Recherches utilisées pour trouver cet articlehypnose histoire erotique

Comment contenter son homme ?

Comment contenter son homme ?

La question de contenter son homme se pose à toute femme qui aime son compagnon et qui a envie de le garder longtemps. Elle peut bien sûr le soutenir de son attention, s’appliquer à ne pas trop le saouler de paroles quand il rentre du boulot ou lui cuisiner de bons petits plats…

Mais c’est surtout au lit qu’elle devra le contenter pour qu’il reste amoureux et passionné sur la durée.

Tout le monde sait que les hommes sont assez portés sur le sexe. Cela fait partie de leur fonction mâle, tant sur le plan social que psychologique, ou encore physique.

Si les hommes aiment ça, c’est simplement parce qu’ils sont programmés pour ça. Certains pensent qu’ils sont des « chasseurs », je dirais plutôt qu’ils ont l’âme conquérante.

Les femmes aussi sont programmées pour aimer le sexe. Mais les implications sociales les obligent à être plus prudentes. En effet, la menace de se retrouver enceinte d’un homme qui les laisse tomber après quelques parties de jambes en l’air est gravé dans l’inconscient féminin. Il faut avouer que cela freine un peu l’expression de leur sexualité.

Dans le cadre du couple, la femme peut s’affranchir des limites de la bienséance parce qu’elle est au bénéfice d’un rapport de confiance. Elle n’a plus à se méfier des intentions de son partenaire.

Pourtant, la crainte de se faire « baiser » reste présente chez de nombreuse femmes, même lorsqu’elles sont dans une relation stable avec un homme qu’elles aiment. Voilà qui n’est pas très bon pour la libido.

Il faut prendre conscience de ce qui se joue dans la sexualité pour pouvoir contenter son homme.

Contenter son homme au lit

D’une manière générale, les hommes ont besoin d’exprimer leur puissance au lit. La plupart d’entre eux rêvent d’attraper leur partenaire et de la secouer en tout sens. Mais peu d’homme le font vraiment, simplement parce qu’ils respectent les femmes.

Il y a plein de croyances au sujet des femmes, des hommes et de la sexualité. Les contes de notre enfance nous ont inculqué que les filles sont délicates et fragiles et qu’il faut les prendre avec douceur. C’est une croyance très forte.

Il paraîtrait que les femmes sont en porcelaine ! Du coup, beaucoup d’hommes se retiennent d’exprimer leur puissance au lit parce qu’ils ont peur de briser leur compagne.

C’est pour cela que les hommes apprécient les coquines, celles qui osent leur côté « salope »… Parce qu’en agissant ainsi, elles leur donnent la permission d’y aller un peu plus fort et d’exprimer leur puissance masculine.

Il arrive que des hommes trompent leur compagne (que par ailleurs ils aiment vraiment) juste parce qu’il ont besoin d’exprimer cette puissance et qu’ils n’y arrivent pas dans le contexte de leur couple.

Leur conception du respect n’est pas compatible avec leur désir de s’éclater. Ils préféreront faire des folies avec une inconnue à qui ils n’auront pas de compte à rendre.

Ceci vient du fait que, pour beaucoup, l’excitation est intimement liée à la transgression, à la possession de l’autre, voire à une certaine perversité. C’est ce type de sentiments qui paraissent souvent déplacés avec la personne qu’on aime. Et pourtant…

Il n’y a pas à choisir entre la tendresse romantique et l’exaltation érotique. Pas à choisir entre la douceur sensuelle et la frénésie sexuelle. On peut tout vivre, en alternance, selon les circonstances et les envies complices.

Ce que veut un homme, ce qu’il aime au lit, c’est de vous prendre. Et ça tombe bien, puisque la plupart du temps, vous aimez être prise. C’est la nature qui nous a fait ainsi complémentaires. On peut très bien vivre cette complémentarité avec respect et conscience, s’amuser et s’éclater en y trouvant chacun son compte.

Alors si vous voulez donner du plaisir à votre homme, encouragez-le à exprimer sa puissance virile. Il le fera en vous soumettant à ses coups de reins… puis en vous couvrant de baisers et d’amour.

Pratiquement, comment faire ?

Commencez par accueillir votre féminité. Vous êtes sa muse érotique, celle qui va éveiller son désir et valoriser sa virilité. Osez l’œil coquin, la main dans les cheveux et la démarche chaloupée. Soyez femme, soyez cette compagne qui sait le révéler homme et faire de lui le roi de votre lit.

Préparez-vous à être emportée dans son désir et secouée dans son exaltation. Dites-vous bien que c’est la voie du plaisir partagé et que vous aurez votre part de délice.

Sachez que c’est en vous offrant que vous ferez de lui votre serviteur obligé. Parce que le sexe n’est pas un rapport de forces, mais la rencontre d’énergies complémentaires.

Gémissez, criez, griffez… soyez la femme de ses rêves, celle qui ose se lâcher pour lui permettre de vous prendre, parfois, comme le pur objet de son désir.

Vous pourrez toujours mettre les limites lorsque cela ne vous convient pas, mais c’est en le laissant vous soumettre que vous obtiendrez son plus grand respect.

Vous en aurez la démonstration le lendemain au petit déjeuner, dans les regards entendus et peut-être les rougissements d’une légère honte complice, celle d’avoir transgressé ensemble les conventions habituelles.

C’est une des plus belles manières de contenter son homme. En lui donnant les moyens de révéler sa puissance masculine, vous faites de lui l’homme de votre vie.

Si cela vous intéresse, je parle encore de la puissance masculine dans ce podcast.

Les différences entre les hommes et les femmes sont essentielles à comprendre pour contenter son homme au lit. Cherchez, observez, expérimentez… et éclatez-vous.

Prenez ce qui est bon pour vous, jetez le reste… Et soyez heureux.

00

Chocolat : l’aphrodisiaque au quotidien

Chocolat : l’aphrodisiaque au quotidien

Et si les amateurs de chocolat avaient vraiment une libido plus active ? Le chocolat est-il vraiment l’aphrodisiaque à utiliser au quotidien ? Qu’on le veuille ou non, le chocolat est inscrit dans notre culture aux côtés du plaisir, du romantisme et parfois de l’érotisme.

Outre le plaisir gustatif que l’on peut y trouver, le chocolat redonne de l’énergie lorsqu’on est fatigué, calme quand on est angoissé, réduit le stress et améliore le moral.

Pour ceux qui ont un petit coup de mou dans leur érotisme, le chocolat pourrait réveiller le désir.

Pourquoi le chocolat est-il lié à l’amour ?

Depuis 1520, moment où les Espagnols ont ramené le chocolat du royaume aztèque, cette gourmandise n’a cessé de se développer jusqu’à la consommation courante qu’on lui connaît aujourd’hui.

Au départ, c’est surtout sa qualité aphrodisiaque qui en a fait un aliment mythique, une découverte sensuelle, voire même une expérience érotique.

Le roi aztèque Moctezuma était un peu porté sur la chose et mettait un point d’honneur à honorer chacune de ses nombreuses femmes. On dit qu’il buvait 50 tasses de chocolat par jour et que c’est grâce à ce breuvage qu’il était capable de contenter toutes ses compagnes.

Une telle énergie a fortement impressionné les conquistadors qui n’ont pu s’empêcher de répandre le mythe d’une boisson quasi magique.

Chocolat aphrodisiqaque

Mais les effets sur la libido exaltée des Aztèques venaient probablement moins du cacao que des épices qui étaient ajoutées en grande quantité dans ces préparations, comme le piment, la vanille, le poivre ou les clous de girofle.

Quoi qu’il en soit, même moins épicé, le chocolat éveille les sens aux plaisirs et les pensées aux désirs, comme en témoigne son interdiction dans les couvents et les monastères au XVIe siècle.

Lorsque Louis XIII et Louis XIV ont épousé des princesses espagnoles, ils ont aussi marié la France avec le chocolat, l’instaurant à la Cour puis le répandant parmi la noblesse.

Au XVIIIe siècle personne ne doutait des vertus aphrodisiaques du chocolat. Inviter une femme pour boire un chocolat chaud était alors une proposition sans équivoque.

Lorsque je fais une telle proposition aujourd’hui, il est rare que cela soit compris ainsi…

Casanova également n’hésitait pas à avaler plusieurs tasses de chocolat avant de se lancer dans une joute nocturne avec sa dernière conquête. Les libertins du XVIIIe siècle intégraient le chocolat à leurs jeux amoureux, comme en témoignent les chocolatières posées à la tête du lit sur les gravures d’époque.

Compréhension scientifique du phénomène aphrodisiaque

Les scientifiques sont toujours très prudents quand il s’agit de démontrer les vertus aphrodisiaques d’un produit, surtout s’il n’est pas issu de l’industrie pharmaceutique… Mais l’analyse chimique du chocolat permet tout de même d’en comprendre un peu mieux les effets.

On trouve un très grand nombre de substances différentes dans le chocolat (plus de 300 !) dont les vertus cumulées forment un cocktail plutôt favorable à notre métabolisme.

Des substances actives comme le potassium, le magnésium, le fer ou les antioxydants sont propres à nous donner un surcroît d’énergie, genre “le second souffle de l’amoureux”.

D’autres substances ont des effets antidépresseurs, certaines sont stimulantes, telle la caféine, ou encore euphorisantes comme la sérotonine ou la phényléthylamine. Certains composants vont déclencher d’autres hormones, comme la dopamine, qui générent des sensations de bien-être et de plaisir.

À la fois excitant et relaxant, le chocolat ressemble à nos ébats et les accompagne à merveille.

Chocolat et relations sexuelles

Plusieurs études ont établi des liens entre la consommation de chocolat et l’appétit sexuel, démontrant que les femmes particulièrement avaient une vie sexuelle plus riche lorsqu’elle s’abandonnait à leur gourmandise chocolatée.

Une autre étude affirme qu’une femme sur deux préfère le chocolat au sexe, alors que presque 9 hommes sur 10 préfèrent le sexe au chocolat. Mais ces études, réalisées sous forme d’enquête, ne peuvent être considéré comme scientifiquement représentatives.

Alors que ni le cacao ni le sucre n’ont de vertu aphrodisiaque, les endorphines qui sont produites dans le corps génèrent un indéniable bien-être. Celui-ci est souvent accompagné d’un contentement psychologique : la joie de s’accorder un petit plaisir. Ainsi, la consommation de chocolat reste liée à la détente, au bonheur et à l’amour.

Du chocolat pour stimuler sa libido

Il est évident que la consommation de chocolat doit rester raisonnable. Un besoin de sucre trop marqué révèle souvent un manque affectif que le chocolat peut combler. Dans ce cas, ce « plaisir solitaire » risque de remplacer la libido plutôt que de l’éveiller.

Mangez-vous du chocolat pour stimuler votre vie sexuelle ou au contraire pour l’endormir ? Il semble, comme souvent, que tout soit une question de mesure.

Pour ma part, je suis grand amateur de ce que j’appelle le « chocoleau », chocolat simplement dilué dans de l’eau bouillante avec un peu de sucre. Sans adjonction de lait, cette boisson est très digeste et participe peut-être à mes inspirations amoureuses.

Après bien des essais, mon produit préféré est le « Caotina », dans sa version noire, produit malheureusement impossible à trouver en dehors de Suisse. Sinon, privilégiez les poudres noires et sans sucre, que vous pourrez sucrer vous-même à volonté.

N’hésitez pas à en faire une consommation généreuse, qui peut avantageusement remplacer le café et vous procurer énergie et bien-être. Personnellement, j’en bois 4 à 5 tasses par jour pour mon plus grand plaisir… et celui de ma compagne.

Que le phénomène soit physiologique ou psychologique il n’en reste pas moins que l’effet aphrodisiaque du chocolat est bien réel pour un grand nombre d’entre nous.

Alors mangez ou buvez du chocolat avant de faire l’amour… ou après… ou même les deux en même temps, pour profiter d’un maximum de plaisir des sens et ressentir ces subtiles perceptions tant à l’intérieur de votre corps qu’à la surface de votre peau.

Et pour vous guider dans vos explorations chocolatées, laissez-vous emporter par un des meilleurs artisans chocolatiers de Suisse :
Olivier Fuchs, créateur de délices au carré.

Ne manquez surtout pas ses créations érotiques : Les plaques de chocolat qui se déshabillent sous le crayon de l’illustratrice Albertine Disponibles ici en trois déclinaisons graphiques.

Dessine-moi un chocolat

Faites du chocolat votre aphrodisiaque au quotidien.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Amour de vacances et libido

Un amour de vacances pour une libido estivale

L’été sera chaud, dit-on parfois. Mais cette année, avec une météo frisquette, c’est dans la culotte qu’on trouvera les plus hautes températures. Un amour de vacances, ou des amours de vacances, c’est la cerise sur le gâteau, le petit « plus » (ou le grand) qui va nous dynamiser pour toute l’année !

Amour de vacances

Les vacances offrent à chacune et à chacun l’occasion de changer de rythme, d’oublier un peu ses obligations et de sortir du stress quotidien. Quand on sait que ce sont les soucis et le stress qui sont les premiers freins à la libido, on comprend pourquoi le mode vacances est plutôt frivole.

Rien de tel en effet pour cultiver son érotisme que de s’accorder du temps pour la rêverie, pour le plaisir de l’échange et la dégustation des sens avec quelqu’un qui nous plaît. Voyage, nouveaux paysages, nouvelle cuisine, une langue étrangère peut-être, le vent qui porte l’odeur iodée du large ou alors les joies de la montagne ou de la campagne, peu importe. Un amour de vacances est fait de tout cela, de perceptions nouvelles et de temps pour les apprécier à deux.

Mais l’amour de vacances n’est pas seulement synonyme de liaison passagère avec la fille du camping. Il peut aussi être une manière différente de vivre le rapprochement érotique avec son partenaire habituel, une opportunité de se retrouver en amoureux que le quotidien n’offre pas facilement.

Les vacances en amoureux

À défaut de suer sur la plage et de lécher le sel sur la peau de l’autre – parce que l’orage menace ou carrément qu’il pleut des cordes – les amoureux se retrouvent sous la couette pour des siestes crapuleuses à toute heure du jour et de la nuit. Il suffit pour cela d’alimenter le désir, d’attiser sa libido d’un œil luisant, d’une allusion bien pesée ou d’une caresse dérobée.

Il est vrai que l’expérience de l’été sera bien différente, selon qu’on soit seul, en couple ou en famille avec ses enfants. Mais il y a toujours moyen de se brancher sur sa libido estivale pour profiter d’une relation existante ou pour donner sa chance à de nouvelles rencontres. Avec un état d’esprit enjoué, l’érotisme n’est jamais très loin.

Libido : une complicité à cultiver

Bon, les vacances en amoureux, c’est très bien, mais pour un couple qui se connaît déjà, à part la fréquence des badinages, qu’est-ce que ça change ? Principalement, la différence réside dans le fait d’avoir le temps. Du temps pour parler, pour se confier, pour partager ses impressions et ses sentiments. Alors peut se développer aussi une communication érotique.

Libido

La communication érotique est sans doute le meilleur moyen pour un couple de vivre son amour de vacances. C’est l’occasion rêvée de prendre du temps pour découvrir ou redécouvrir son partenaire dans la complicité de l’intimité. L’occasion d’aller plus loin qu’à l’ordinaire pour explorer ce qu’on ne connaît pas encore ou ce qui a changé dans le corps et les sensations de l’autre.

« Je crois que ça te plaît quand je mordille la hampe de ton sexe dressé » dit-elle. « C’est vrai, répond-il, et j’ajouterai que tu peux même y aller un peu plus fort. » « Moi, reprend-il, j’adore presser tes seins entre mes mains pour en rapprocher les pointes afin de les lécher toutes les deux en même temps. » Elle : « J’adore cela aussi ! Parce que pris séparément mon sein gauche est moins sensible, mais pris avec l’autre, c’est du délire ! »

À moins d’être un couple de télépathes, rien ne remplace la parole pour apprendre à se connaître et pour continuer à se découvrir. Le tout est de le faire pour le plaisir et sans se prendre la tête.

La complicité érotique est un des plus beaux cadeaux que les amoureux peuvent se faire l’un à l’autre. Elle leur offre un espace de rencontre joyeux et excitant où l’espièglerie leur fera retrouver leurs âmes d’enfants tout en profitant de leur libido à travers leurs corps d’adultes. C’est ainsi que leur amour de vacances prendra tout son sens, qu’il soit limité au temps d’une rencontre fugace ou qu’il nourrisse le couple pour les mois à venir.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

Faites profiter les autres de vos découvertes ! Indiquez dans les commentaires ci-dessous quels ont été vos plus beaux échanges de complicité érotique durant cet été.

Comment profiter de la libido estivale ?

Libido estivale

Avec la vague de chaleur (enfin presque !) et les perspectives de vacances, la libido trace ses sommets sur le graphique annuel. Les jupes des filles se raccourcissent et les poitrines pigeonnent, les chemises des garçons s’ouvrent plus bas sur le torse, libérant l’accès à la caresse d’un courant d’air ou à celle d’un regard pétillant.

Heureux à deux
Photo : Gareth Williams

Qu’allons-nous faire de notre été ? Amoureusement, je veux dire. On n’est pas tous égaux face au destin et il va falloir composer avec sa situation, selon qu’on soit seul, en couple ou en famille.

Le couple parental

Si notre partenaire est le père ou la mère de nos enfants et que les vacances sont prévues avec toute la marmaille, notre été ne sera pas de tout repos, c’est bien clair !

Quand les marmots ne sont pas à l’école, c’est un surcroît de boulot pour les parents et pas forcément le meilleur moment pour se retrouver en amoureux.

Ceci dit, c’est aussi une opportunité pour transmettre à nos petits l’image d’un couple heureux. En fait, ils adorent voir leurs parents s’aimer et se désirer dans une tendre complicité. Cela les sécurise et leur permet de projeter leur propre image du bonheur.

On peut donc manifester ses désirs et ses attirances devant ses enfants, ils seront ravis. Évidemment, on ne va pas faire l’amour devant eux et on devra un peu se retenir jusqu’à ce qu’ils soient tous endormis. Là, il se peut que la mission parentale nous ait trop épuisé pour trouver l’énergie de faire des folies de nos corps (quoique!)

Mais si la journée a été ponctuée de sourires entendus, d’œillades et de caresses dérobées, nul doute que les retrouvailles seront chaudes.

Si ce scénario vous paraît peu vraisemblable, il est possible que votre passion se soit un peu émoussée. Confiez vos marmots à la grand-mère ou placez-les en camp de vacances pour pouvoir partir à deux, vous en avez peut-être grand besoin !

Se retrouver en amoureux peut faire peur quand on se connaît trop bien. On ne peut plus compter sur l’effet de surprise et on doit faire preuve de plus de créativité.

Partez en découverte de lieux et d’expériences que nous ne connaissez pas. Allez à Tombouctou, faites du cheval ou de la plongée, goûtez des mets inconnus, cela vous donnera des occasions de vous surprendre l’un l’autre et de vous émerveiller ensemble.

La libido n’en attend pas plus pour se réveiller et vous emporter dans son tourbillon de plaisirs. En bref, créez les circonstances pour vous découvrir sous un nouveau jour et voyez comme votre créativité vous offre un espace de découvertes illimité. Le temps des vacances, vous voilà comme de jeunes amoureux passionné.

Le couple d’amoureux

En été, le couple est animé d’une énergie propice à une spontanéité qui lui fait parfois défaut. Osez donc les caresses et les mots qui vous viennent à l’esprit pour nourrir l’intimité qui vous lie.

Faites l’amour aussi souvent que possible, en longues étreintes nocturnes ou en petits coups rapides à toute heure. Et pas toujours dans un lit ! Tous les endroits s’y prêtent, l’essentiel étant de rester discret, surtout si vous faites galipettes dans le parking du Super U.

L’énergie des amants est ce qui soude le couple. Les frasques osées à deux constituent le fond de souvenirs dans lequel chacun pourra puiser pour se sentir en lien durant les périodes plus calmes, voire plus difficiles. Alors n’hésitons pas, baisons avec tendresse et passion, avec audace et folie.

Les célibataires

Pour celles et ceux qui abordent l’été seul, j’ai une bonne nouvelle : c’est la voie royale de la liberté. Le tout est de ne pas rester à se morfondre chez soi et de laisser tomber l’idée de la rencontre parfaite.

Si le grand amour doit venir un jour frapper à notre porte, c’est à coup sûr sans crier gare qu’il se pointera. Donc ne nous prenons pas la tête avec ça.

En attendant, profitons de la vie et de notre liberté pour faire des expériences plaisantes et enrichissantes. Sait-on jamais sur quoi cela peut déboucher ?

Profitons des nombreux festivals et autres manifestations que nous offre la belle saison. Allons sur les terrasses, même tout seul. Soyons ouvert, aimable et souriant. Et si cela vous fait peur, rappelez-vous qu’il n’y a que le premier pas qui coûte. Avec le soleil, la plupart des gens sont détendu, accueillant et prêt à la rencontre.

En particulier lors de vacances loin de chez soi, la situation est propice aux rencontres légères et aux amours de vacances. Quoi de plus charmant que de se laisser emporter dans une aventure sans lendemain avec légèreté ?

On peut ainsi vivre l’instant présent en appréciant les avantages de l’indépendance tout en valorisant son potentiel de séduction. Ça fait du bien et ça renforce la confiance en soi, ce qui peut toujours servir…

Avec la libido estivale, on fait le plein de découvertes, de tendresse et de plaisir partagé pour repartir avec un cœur dilaté et un désir tout neuf. De quoi faire durer l’été toute l’année… Bonnes vacances amoureuses !

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00