Archives par mot-clé : plaisir sexuel

Des préliminaires à l’orgasme

Des préliminaires à l’orgasme :
les trois étapes du sexe

Le processus qui accompagne le couple des préliminaires à l’orgasme est maintenant bien connu. Les travaux de Masters et Johnson divisaient la réponse physiologique sexuelle en quatre parties : l’excitation, le plateau (stabilisation), l’orgasme et la résolution. Plus tard, le Dr. Helen Kaplan-Singer intégra la notion du désir psychologique à l’étude du coït.

On s’accorde aujourd’hui à considérer trois phases dans la relation sexuelle : le désir, l’excitation et l’orgasme.

Des préliminaires à l'orgasme

Le désir est une évidence quand on est jeune et que les hormones produisent à fond ! Les garçons et les filles ne peuvent pas s’en empêcher : ils ne pensent qu’à ça.

On fantasme sur tout ce qu’on aimerait faire ou sur tout ce qu’on n’osera peut-être jamais faire… On est prêt à se jeter dans le plaisir dès qu’une occasion se présente.

Quand finalement nous nous retrouvons dans les bras d’une personne qui nous plaît, notre désir tourne en excitation. Le corps réagit alors avec un afflux sanguin qui gonflent certaines parties de notre anatomie. Mais ça, vous avez déjà pu le remarquer !

Ce sont surtout les organes génitaux et les mamelons qui sont concernés. Le pénis se gorge de sang, s’allonge et durcit. Chez la fille le gonflement des parois vaginales provoque le suintement du fluide lubrifiant.

Autrement dit, le gars se retrouve avec le piquet, la fille avec la culotte trempée et les tétons qui pointent sous le tee-shirt.

Mais ce n’est pas tout. Avec l’excitation, les lèvres, les lobes des oreilles et l’anus deviennent aussi plus sensibles, comme d’autres parties du corps qui offrent de multiples possibilités de plaisir partagé.

Des préliminaires à l’orgasme

Les zones érogènes vont être sollicitées pour explorer le corps de l’autre et faire durer le plaisir lors des préliminaires.

Ainsi, on pourra s’attarder avec délice, en plus des parties déjà citées, sur le cou, le ventre, les fesses, l’intérieur des cuisses, l’arrière des genoux et les pieds. Mais certaines personnes révéleront encore d’autres parties ultra-sensibles.

Les phases de désir et d’excitation peuvent être très intenses et permettent de faire durer longuement les préliminaires. Ensuite, le plaisir de la pénétration est censé culminer en un orgasme partagé.

Dans notre culture, l’orgasme est traditionnellement associé à la pénétration. Le réflexe procréateur en est sans doute la principale raison, mais j’y vois aussi le signe d’un désir de se sentir profondément en lien.

C’est tout de même dans cette jonction des sexes que les amants expriment leur plus belle nature, c’est là que se révèle pleinement la complémentarité des genres féminin et masculin.

Bien que d’autres pratiques puissent aboutir à l’orgasme, le coït reste pour beaucoup de couples le moyen privilégié pour l’atteindre ensemble.

Physiologie de l’orgasme

Physiquement, l’orgasme se manifeste en contractions musculaires incontrôlées dans la région des organes génitaux. Cette vague de plaisir aboutit à l’éjaculation chez le garçon tandis que les contractions fortes et rythmées de la fille lui donnent un plaisir intense au niveau des muscles pelviens.

Bon, la théorie c’est bien joli, mais chaque personne étant unique, nous devons tous découvrir nos propres fonctionnements et nos préférences.

On peut être plus ou moins sensible aux approches érotiques qui suscitent le désir, plus ou moins émus par les voluptés des préliminaires, mais l’expérience sexuelle à deux suit toujours le même schéma pour atteindre le même but.

On s’embrasse, on se mets à nu, on se caresse et s’excite de mille manières jusqu’à l’emboîtement qui mène à l’extase des sens.

Si vous ne vous reconnaissez pas tout à fait dans la description de ce processus, ne vous inquiétez pas, vous êtes aussi parfaitement normal. Vous trouvez juste votre normalité un peu autrement, c’est tout.

En matière de sexualité, la norme c’est soi-même, ce qu’on ressent, qui plaît et qui est attirant.

L’orgasme vaginal se fait attendre

Cette complémentarité des genres, des sexes, des corps et de leurs émois n’est pas toujours évidente à percevoir lorsqu’on est jeune. Chez la jeune fille, l’orgasme est plutôt clitoridien et le reste parfois longtemps. Les plaisirs du coït seront pour elle plus psychologiques que physiques.

Ce n’est qu’avec l’expérience que la femme peut développer ses perceptions vaginales au point d’y trouver son orgasme. Pour cela, il lui faudra du temps et aussi trouver un partenaire suffisamment patient, endurant et habile…

Mais la jeunesse n’est pas spécialement synonyme de patience, d’endurance et d’habileté, ce qui est d’ailleurs très bien ainsi. Avoir un petit copain exalté, même s’il est (trop) rapide, est aussi une expérience sexuelle délicieuse et enrichissante.

Si l’orgasme vaginal éprouvé durant le coït réserve ses saveurs aux amants plus mûrs et expérimentés, l’orgasme féminin, en attendant, a d’autres atouts à faire valoir. Les charmes et le pouvoir d’attraction de la femme donnent à celle-ci de multiples occasions d’apprivoiser et de développer son orgasme.

À chaque stade de la vie, la sexualité offre des délices différents, s’orientant vers toujours plus de sensualité et de raffinement. Un peu comme si la jeunesse était les préliminaires d’un âge plus voluptueux où l’orgasme serait plus complet, plus évident et naturel.

Des préliminaires à l’orgasme, les couples se délectent de leur plaisir sans se rendre vraiment compte que c’est également ainsi qu’ils traversent la vie.

Et pour vous, c’est comment ? Laissez un commentaire pour nous donner vos astuces afin d’atteindre l’orgasme.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Faire l’amour dans l’eau

Faire l’amour dans l’eau

Voilà une expérience sexuelle amusante qui va permettre au couple de rompre la routine de leurs ébats. Faire l’amour dans l’eau peut être très excitant et sensuel, mais il faut connaître deux ou trois trucs pour que cela se passe bien et que se soit confortable pour Madame.

Comment s’y prendre pour une pénétration facile en milieu aquatique ? C’est ce que démontre dans cette vidéo, qui vous accueille dans mon jacuzzi…

Là, je pars pour une semaine au bord de la mer. Pour sûr que je vais faire l’amour dans l’eau de la Grande Bleue. Et peut-être avec un petit sourire en pensant à vous.

Après la vidéo, donnez votre avis dans les commentaires pour partager vos astuces personnelles et votre expérience. Vous pourrez vous aussi aider d’autres couples à bien faire l’amour dans l’eau.


Transcription texte de la vidéo

Faire l’amour dans l’eau

Ça vous dirait de faire l’amour dans l’eau ?

Bonjour, c’est Philippe Fragnière et bienvenue sur erotic-attitude, le site des amoureux qui se bougent pour être heureux dans leur lit. Enfin dans leur lit… en l’occurrence aujourd’hui ça va être dans leur bain. Alors suivez-moi dans le Jacuzzi…

Qu’est-ce qu’il y a de plus confortable qu’un jacuzzi ? Deux jacuzzi ? Non, pas vraiment, parce qu’il faut passer de l’un à l’autre, ce qui n’est pas très pratique. Là, je coupe les bulles pour ne pas avoir besoin de crier.

Et voilà ! Nous voici dans l’eau. Il arrive, dans la vie des amoureux, qu’on se retrouve dans l’eau. Dans un jacuzzi, comme ici ou dans une piscine… ou dans un lac, ou dans la mer. C’est encore mieux dans la mer avec le sel sur la peau… Évidemment, vous pouvez aussi vous retrouver dans votre baignoire de salle de bain.

Mais je vais plutôt élaborer l’idée de la rencontre amoureuse dans un milieu aquatique un peu plus vase que la baignoire de la salle de bain.

Donc, que va-t-il se passer quand deux personnes, un homme et une femme, deux amoureux, se rencontrent dans l’eau ? Évidemment l’eau est un milieu dans lequel la sensualité va s’exacerber, ce qui est très bien. On va donc se rapprocher.

Déjà, on n’est pas très vêtu. Généralement on a peut-être un caleçon de bain… ou rien. Mais disons qu’on ait un caleçon de bain. Et puis, il y a le sel sur la peau, comme je l’ai déjà évoqué, si on est dans un lac, ce ne sera pas du sel, mais des goûts d’eau douce qui se mélangent à la peau, dans les baisers.

On s’enlace dans l’eau et, souvent, Monsieur aura tendance à porter Madame qui est si légère dans cette eau, alors que Madame va enserrer Monsieur avec ses jambes. Tout ceci peut être assez excitant et il arrive qu’effectivement on ait envie de s’emboîter, de faire l’amour dans l’eau. On veut prendre du plaisir dans cet espace, dans ce milieu tellement magnifique et naturel, dans lequel on peut si facilement et complètement se détendre.

Faire l’amour dans l’eau : pas si simple

Mais il va y avoir quand-même un ou deux petits écueils à cette rencontre amoureuse dans l’eau. Si vous avez déjà eu l’occasion d’essayer, vous vous en êtes peut-être rendu compte : que ça n’était pas aussi facile que ça de faire l’amour dans l’eau.

D’abord, il y a le caleçon de bain qui gêne. Ce que je conseille donc aux messieurs, c’est de descendre le caleçon de bain sous leur appareil génital, sous les testicules. Comme cela, ils pourront avoir leur sexe bien soutenu et complètement libre de leurs mouvements. Ils pourront ainsi s’en servir sans autre problème et ce sera même assez délicieux de sentir le caleçon de bain tirer un peu sur les testicules pour les remonter contre la base de leur pénis.

Maintenant, il y a un deuxième écueil. Dans l’eau, les fluides vaginaux, cette mouille des femmes qui sert à la lubrification et à la pénétration, qui permet d’entrer facilement à l’intérieur de la femme, ces liquides, ces fluides, vont se dissoudre dans l’eau.

Madame a sa vulve qui va suinter, mais alors qu’elle est bien lubrifiée à l’intérieur du vagin, à l’extérieur par contre, ce qui va ruisseler, couler, va être complètement dissout par l’eau.

Voilà qui pose problème… Je vais vous faire une petite démo.

Comment pénétrer facilement une femme dans l’eau

Voici mon petit accessoire pour vous expliquer le problème… ou plutôt la solution, puisque le problème, on a vu ce que c’est. (J’enfile une chaussette sur mon avant-bras) Imaginons que cela est le pénis de Monsieur.

Disons que c’est mon pénis. Bon, le mien n’a pas cette couleur et puis il n’est pas aussi grand, je vous rassure… ou je vous déçois, je n’en sais rien…

Donc le pénis est là et généralement, quand il est en érection il a la peau qui est bien tendue comme ceci. Et Madame, avec sa vulve est prête à le recevoir, comme cela. Mais comme elle n’est pas lubrifiée à l’entrée du vagin, quand Monsieur va vouloir pénétrer, ça va frotter.

Si vous voulez avoir une pénétration agréable, qui ne fait pas mal à Madame, Monsieur va devoir, avec les doigts, ramener la peau du prépuce par-dessus le gland, de manière à complètement couvrir le gland avec la peau, bien qu’il soit en érection.

Avec les doigts, on va pouvoir ensuite écarter un peu… d’abord évidemment le slip de Madame, et puis la vulve, de manière à ce que, lorsque la pénétration se fait, la peau va naturellement revenir en arrière. Et c’est cette peau qui va faire office de piston pour la pénétration.

Une fois que vous êtes à l’intérieur, tout va bien se passer, et vous allez pouvoir faire vos mouvements sans problème et faire l’amour dans l’eau avec un grand plaisir.

Donc voilà, toute cette magnifique expérience de faire l’amour dans l’eau qui peut être vécue de manière très agréable si on connaît ces deux principes :

  • tout d’abord, arriver à dégager son appareil génital pour pouvoir être libre de ses mouvements et de ses désirs

  • et la deuxième chose, de bien ramener la peau sur le gland pour pouvoir pénétrer sans douleur et avec facilité.

Ne faites pas l’amour en public

Attention à une petite chose tout de même… Je vous rappelle qu’il est absolument interdit, mais alors « hyper interdit » de faire l’amour en public. Ça peut vous coûter très très cher au niveau légal. Vous risquez une très grosse amande, voire même de la prison.

Donc, si vous êtes dans un lac ou dans la mer, trouvez un coin tranquille. Si vous êtes dans piscine publique, là franchement, évitez… à moins que ce soit la nuit et que personne ne vous voit.

Par contre dans votre jacuzzi, faites-vous plaisir. Je vous laisse imaginer toutes les positions possibles qui vont pouvoir vous égayer en tant qu’amoureux et vous permettre de vous aimer comme des fous…

Voilà. C’était Philippe Fragnière pour erotic-attitude. Continuez de me suivre, je me réjouis de partager toutes ces merveilles avec vous et à très bientôt. Tchao !

Accordez-vous le plaisir de faire l’amour dans l’eau, chaque fois que vous en avez l’occasion et l’envie. Cela fera de merveilleux souvenirs pour lier votre couple dans la complicité.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Recherches utilisées pour trouver cet articlecomment penetrer facilement une femme videos telecharger,faire lamour dans l\eau

Faire durer le plaisir

Faire durer le plaisir

Les femmes s’en plaignent publiquement depuis les années 70 : les mecs sont trop rapides ! Bon, les garçons pourraient aussi bien accuser leurs compagnes d’être un peu lentes à la détente…

Cette guéguerre des genres à propos du rythme de nos ébats sexuels est un peu stérile. Et si on faisait mieux que ça ? Faire durer le plaisir pourrait être le point de rencontre de nos désirs respectifs.

Ne vous méprenez pas mesdames, ce n’est pas drôle non plus pour nous, les hommes, quand on se trouve débordé par l’excitation. « Et merde… j’ai encore giclé trop vite ! » On est trop fier pour s’excuser, mais je vous assure qu’on n’en pense pas moins.

Pour sûr qu’on aurait bien voulu profiter de vous plus longtemps ! Mais il faut dire que vous êtes si excitantes, dans le feu de l’action, avec vos mouvements et vos cris…

Faire durer le plaisir

Apprendre à maîtriser son corps, et particulièrement son éjaculation, est un véritable défi pour un homme, surtout quand on est jeune et exalté.

La découverte et l’exploration du corps est absolument nécessaire à la connaissance de soi et de l’autre. Mais comme on ne peut pas vraiment compter sur l’éducation sexuelle scolaire, chacun doit se débrouiller par lui-même pour découvrir comment être heureux au lit.

Heureusement, on peut trouver des informations sur le web et dans quelques bons livres, comme parfois auprès de partenaires éclairés. C’est cette connaissance qui permet de moduler ses ardeurs et de faire durer le plaisir.

Quand l’homme et la femme font l’amour, chacun se retrouve seul à gérer son rythme et son ressenti. Mais faut-il rappeler que l’amour se fait à deux ? Si chacun est bel et bien responsable de son propre plaisir sexuel, les deux partenaires devraient tout faire pour mettre en commun leur jouissance à deux.

Pour cela, il doivent s’aider l’un l’autre à faire durer le plaisir en s’accordant une attention complice. Il s’agit donc de communiquer pour s’accompagner mutuellement, chacun selon sa vitesse et son mode d’excitation.

Autrement dit, il faut se synchroniser. Entre le quickie (petit coup rapide) et l’amour qui dure des heures, il n’y a pas à choisir, mais plutôt à s’entendre.

Calmer le jeu pour faire durer le plaisir

Pour faire durer le plaisir, la première chose à faire est sans doute de snober l’orgasme. Parce que finalement, l’orgasme on s’en fout, ce qu’on cherche avant tout, c’est prendre son pied ensemble.

Lorsqu’on est dans une forte excitation, le corps se trouve dans une tension sexuelle de plus en plus marquée, les muscles sont de plus en plus rigides, les mouvements sont mécaniques, le souffle est court. Le plaisir de l’orgasme est alors ressenti comme intense parce qu’il vient libérer cette tension par un profond relâchement.

Mais si on fait l’amour avec plus de souplesse, en prenant l’espace avec des mouvements amples et une respiration calme et profonde, on peut atteindre un état de confort physique qui permet facilement de faire durer le plaisir. Au final, un orgasme encore plus vaste pourrait bien être au rendez-vous, avec peut-être même des orgasmes multiples.

C’est donc en jouant avec différentes attitudes qu’on pourra le mieux explorer à deux les plaisirs de la sexualité. Le sexologue François Renaud explique cela de façon édifiante dans trois vidéos que je vous recommande vivement au passage.

L’alternance entre poussées d’excitation et plaisir charnel détendu donnera aux ébats des amants une palette de sensations d’une grande richesse.

En sortant de l’obsession orgasmique, on trouvera un plaisir sexuel plus vaste qui valorisera les deux partenaires.

C’est ici que les amoureux entrent de plein pied dans l’érotisme, cette subtile impression de vibrer de désir et d’y trouver plaisir.

En calmant la pulsion physique de l’excitation pour faire place à un plaisir encore plus complet, les partenaires cheminent ensemble vers leur extase et cultivent leur amour.

Faire l’amour est un art

Copuler ne nécessite pas plus de quelques minutes. C’est tout le temps qu’il faut aux humains pour se reproduire comme des lapins.

Avec une population planétaire de 7 milliards d’individus, la preuve n’est plus à faire de l’efficacité des petits coups rapides pour envahir le monde… Mais tout ceci ne suffit pas à créer l’harmonie entre les hommes et les femmes et nous amène rarement à nous aimer.

Parce que s’aimer, c’est une autre histoire ! Il n’est pas anodin qu’en français, comme en de nombreuses autres langues, on parle de « faire l’amour » pour désigner un acte complexe et raffiné qui unit les amants jusqu’au plus profond de chacun d’eux.

Quand on « fait » l’amour avec art et avec talent, on produit effectivement des sentiments de joie et de reconnaissance partagés. L’amour étant fait de ces sentiments, il se construit et se développe grandement de cette manière.

Comment faire durer un rapport ?

Le « slow sex » apparaît comme une tendance à l’américaine. Mais ceci n’est sans doute pas qu’un effet de mode. C’est peut-être aussi le résultat d’une évolution de la virilité, qui aujourd’hui ne se caractérise plus uniquement par la capacité à sauter sur une femelle…

Les hommes trouvent également leur puissance à maîtriser un plaisir plus intense et durable avec leur partenaire. Ils trouvent plaisir à prendre leur temps pour faire l’amour comme un art.

Mais qu’on ne s’y trompe pas : ils continueront à aimer choper de temps en temps leur compagne à la hussarde. Parce que la pulsion érotique reste sauvage. Elle est inscrite dans nos instincts et notre cerveau reptilien.

C’est cette pulsion qui affirme chacun dans son genre et les femmes comme les hommes adorent se reconnaître ainsi. Faire durer le plaisir est donc une option supplémentaire qui ne remplacera pas la pulsion brute. C’est une variante qui complète le jeu des amants en y apportant du raffinement.

L’exaltation impatiente des jeunes couples a tout son sens et soude les partenaires dans les débuts de la relation. Avec le temps, les amants de longue date trouvent naturellement un rythme plus lent pour accéder à des délices plus subtils.

Encore faut-il y porter son attention pour ne pas sombrer dans l’habitude de caresses trop molles qui ne serviraient qu’à s’endormir.

Tout est question d’équilibre. Le couple bien inspiré pourra baiser sauvagement pour cultiver la passion et, parallèlement, saura aussi se rejoindre à mi-chemin des désirs de chacun pour prendre le temps de s’aimer. On pourra alors prétendre être amants de cœur et de sexe.

Faire durer le plaisir du couple passera certainement par cet équilibre, en alternance entre des ébats sauvages et des plaisirs raffinés. Quant à ceux-ci, pour faire durer le plaisir sexuel, il suffit de privilégier la détente et le confort afin d’entrer dans une tendresse complice.

Coupez-vous du monde pour vous retrouver à deux dans un espace aussi beau et sécurisant que possible. Une lumière tamisée, de l’huile de massage et de la musique douce : faites l’amour en prenant tout votre temps.

Soyez présent, soyez complices et fêtez votre joie d’être ensemble avec un peu de champagne… Parce que l’amour, c’est trop bien !

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

Philippe Fragnière
Votre érotic-coach pour faire durer le plaisir

Être ami avec ses parties génitales

L’histoire de se sentir bien avec ses parties génitales remonte à loin ! Quand nous étions bébé et que notre maman nous langeait, était-elle joyeuse et heureuse ou faisait-elle la grimace ? Était-elle à l’aise avec notre popotin ou se sentait-elle plutôt gênée ?

En tant que petits enfants, et en véritables éponges émotionnelles, nous avons intégré ces impressions !

Les parties génitales du couple

Reconsidérer ses parties génitales

Si notre mère considérait les parties génitales comme naturelles et saines ou, à l’inverse, si elle les voyait comme sales et honteuses, il est indéniable que nous l’avons senti et intégré en tant que vérité absolue. Je vous laisse imaginer l’héritage émotionnel à ce sujet !

Il ne s’agit pas de juger ce que nos parents nous ont légué : ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes. On peut toutefois prendre conscience que le rapport à son propre corps en est conditionné.

Par la suite, se sont ajoutées nos propres expériences sexuelles, avec leur lot de maladresses et d’incompréhensions face à nos partenaires.

Arrivé à l’âge adulte, on se pose des questions sur son genre, sur son corps et sur son sexe. Et on n’est pas toujours cool avec ça.

Suis-je un gentil gars, une bonne fille ? Suis-je normal ? Suis-je un bon coup ? Un grand nombre d’interrogations et de doutes vont nous motiver à rechercher qui nous sommes vraiment.

Pour peu qu’on soit d’accord de travailler sur soi, il devient possible de sortir des conditionnements de l’enfance et de choisir soi-même le regard que l’on porte sur son corps et sur son propre sexe.

Que l’on soit garçon ou fille, les particularités physiques des uns et des autres sont à la une des préoccupations tant qu’on n’a pas réussi à être à l’aise avec son corps. Pour cela, il faut apprendre à se connaître.

Mesurer son érection

L’obsession de la grosse bite a la vie dure ! Les hommes restent préoccupés par une question récurrente : mon sexe est-il assez gros pour épater les filles ? Avant de se prendre la tête avec la taille de son pénis sans savoir vraiment de quoi on parle, il faut le mesurer.

Allez, les gars ! Encouragez-vous et sortez le double-mètre pour en avoir le cœur net ! Si vous êtes en couple, profitez-en pour faire cette mesure avec votre compagne. Ce sera une excellente occasion de parler de vos ressentis et de vos préférences, comme d’améliorer votre connaissance l’un de l’autre. Faites-le avec malice, comme un jeu amoureux.

Voici la procédure : arrangez-vous pour obtenir une érection bien ferme, en position debout, et redressez le pénis s’il est arqué. Utilisez une règle rigide dont l’extrémité commence à zéro et appuyez-la juste au-dessus de la base de la verge, contre l’os pubien. Mesurez jusqu’à la pointe du gland.

Pour la circonférence, prenez un mètre souple de couturière et enroulez-le à l’endroit le plus large. Comme je l’indiquais dans mon dernier article, la taille moyenne du pénis en érection est de 15 cm de long et de 12,8 cm de circonférence.

La plupart des hommes seront rassurés d’être dans la norme et en même temps un peu déçu de ne pas la dépasser. Mais dans tous les cas, vous saurez au moins où vous situer.

Voulez-vous une astuce pour mettre en valeur votre pénis ? Taillez assez court vos poils pubiens et rasez ceux qui parsèment la bourse et la base de la verge. Votre sexe paraîtra tout de suite un peu plus grand !

Les diversités de la vulve

Il n’y a pas que le pénis qui obsède. Les femmes sont certes plus discrètes à ce sujet, mais elles se demandent également si leur propre sexe est normal.

Parties génitales féminines

Suis-je plutôt « moule » ou plutôt « abricot » ? Qu’est-ce qui plaît le mieux aux garçons ? Elles savent que les charmes de leur entrejambe font tourner la tête des hommes, mais peuvent aussi se prendre la leur (de tête) avec ça. Le caractère caché du sexe féminin a tendance à entretenir le mystère.

Charnue comme un fruit mûr ou ourlée à la manière d’un coquillage, l’entrée du vagin offre une grande diversité de forme, de couleur et de pilosité qui fait la particularité de chaque femme.

On peut toutefois distinguer deux groupes principaux de vulves : celles dont les grandes lèvres recouvrent presque entièrement l’orifice de leurs tissus charnus (la version « abricot ») et celles dont les petites lèvres sont saillantes à l’extérieur (la version « moule »).

Lors de l’excitation sexuelle, la vulve se gorge de sang, modifiant sa couleur. Le clitoris s’active en érections répétées qui le font tour à tour apparaître et disparaître. Les grandes lèvres se gonflent, augmentant jusqu’à deux ou trois fois leur volume initial, alors que les petites lèvres s’écartent pour préparer la pénétration.

La grandeur de la vulve est très variable et c’est uniquement l’ouverture de l’orifice qui peut avoir une incidence sur le plaisir sexuel. En étant plus serrée ou plus relâchée, elle va plus ou moins bien correspondre aux dimensions du pénis du partenaire.

Quand au vagin, sa profondeur se situe généralement entre 8 et 12 cm. Mais comme il est très élastique, il peut s’adapter sans douleur à des pénis plus grand pour autant qu’on prenne le temps nécessaire à sa dilatation.

La possibilité de tailler, raser ou épiler les poils pubiens donnent aux femmes l’occasion de mettre en valeur leurs parties génitales, voire d’affirmer leur identité sexuelle.

Depuis la version « forêt amazonienne » de la femme naturelle jusqu’à l’épilation complète en mode « petite fille », se décline toute une gamme de pilosité mise en forme avec plus ou moins de soin. En triangle, en ligne, en ticket de métro ou en forme de cœur, une variété qui ravira toujours l’amateur…

Chaque sexe est unique et tous les goûts sont dans la nature. Il faut juste trouver le ou la partenaire dont les attributs nous séduisent et à qui l’on plaît.

En aimant son propre sexe et en appréciant celui de l’autre, on s’offre la possibilité d’un échange tendre et joyeux. On s’accorde alors la complicité d’une vraie confidence charnelle.

Les parties génitales révèlent la particularité de l’individu dans le secret de son intimité. C’est là toute la merveille que les amants s’offrent et partagent.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

00

Complicité érotique : quels pré-requis ?

Qu’attendons-nous du couple ?

C’est l’excitation érotique et les plaisirs physiques qui permettent aux partenaires d’exprimer joyeusement l’intensité de ce qui les uni. La sexualité manifeste dans le monde réel ce qui souvent reste enfoui dans les profondeurs de notre monde intérieur. Mais il faut pour cela se libérer des tabous et des prises de tête qui retiennent nos élans d’amants.

Qui ne rêve pas d’une relation joyeuse, épanouissante et érotique ? Une relation qui allierait à la fois l’échange de nos valeurs profondes et l’exaltation de nos désirs charnels. Il est tout à fait légitime de vouloir aimer et être aimé à la fois dans son âme et dans son corps. Parce que ce sont ces deux choses qui forment notre identité.

Complicité érotique

Il y a une partie de moi, dans les profondeurs de mon être, qui sait s’émouvoir des élans infinis du cœur. Un point depuis lequel je peux aimer de manière vaste, puissante et rayonnante. Et puis, il y a mon corps, cet outil de relation à l’autre qui me permet de vibrer, de capter et de ressentir.

Équilibrer les deux est le but de toute quête amoureuse. C’est finalement ce que nous attendons tous de nos relations intimes : Aimer et être aimé avec le cœur, autant que vibrer d’échanges charnels excitants et intenses. Et tout cela dans une joyeuse perception de la beauté de la vie.

Les 3 conditions d’une complicité érotique

Nous avons tous le désir d’un amour pur et évident qui serait vécu sans efforts. Ça, c’est le rêve de la partie éthérée et infinie de notre âme. Mais dans la réalité du monde matériel, dans notre corps physique, ça n’est pas aussi simple. Nous sommes soumis aux contraintes et aux limitations de la condition humaine. Il faut donc faire avec, une chose après l’autre, pour évoluer à travers le temps.

width="420" height="315">

Ainsi donc

La première chose à entreprendre pour pouvoir entrer dans un amour complice est de rechercher qui on est. Ça peut prendre un peu de temps, mais c’est essentiel pour reconnaître toute la richesse que nous sommes capable de partager. La découverte de soi passe par la recherche d’informations, la remise en question et l’expérimentation. Au final, on se surprendra à être un amant fabuleux, une maîtresse extraordinaire.

Ensuite, il faut améliorer son aptitude à communiquer. La plupart de nos interactions restent en surface. Si l’on peut descendre dans ses profondeurs pour révéler à l’autre ce qui nous émeut et nous constitue intimement, la valeur de l’échange y gagnera en intensité et le lien sera de plus en plus enthousiasmant. Tous les désirs pourront être partagés librement, permettant ainsi une complicité de cœur et de corps dont vous me ridez des nouvelles !

Enfin, et ce n’est pas le plus facile, il faut savoir reconnaître la personne qui nous convient. Là intervient la notion de choix. Oui, nous avons le droit de choisir la personne avec qui nous avons envie de partager notre amour, notre exaltation et notre érotisme. Mais il faut dire que très souvent, nous n’avons pas l’énergie de travailler sur nous-même pour nous y préparer, ni la patience d’attendre la rencontre qui nous comblerait.

Faites ce qu’il faut pour devenir un partenaire génial, pour être celui ou celle que vous aimeriez offrir à l’autre. Ensuite, préparez-vous à la rencontre… l’autre va surgir sans crier gare et vous saurez le reconnaître.

Attitude érotique

L’érotisme est l’énergie du couple. C’est ce qui attise et alimente la sexualité, du moins cette sexualité joyeuse et complice qui lie les partenaires d’une attirance sans cesse renouvelée. Avoir « l’erotic-attitude », c’est être capable de voir la beauté et le charme dans les détails du quotidien. C’est savoir s’émerveiller d’un grain de peau, de l’ondulation d’une démarche, d’un sourire entendu.

Cette attitude érotique permettra aux personnes seules de rencontrer plus facilement et plus rapidement le partenaire qui correspondra à leurs attentes. Et dans les couples déjà formés, l’attitude érotique sera le moteur du désir, du plaisir et du bonheur partagé.

Le couple érotique, en lien avec ses valeurs profondes, se développe alors et s’épanouit sur la durée. Et en plus du bonheur dont il jouit, le couple érotique rayonne sur le monde. Plutôt cool, non ?

Alors n’attendez pas le bonheur, créez-le !

 000

Heureux en couple, c’est le sujet bateau !

Être heureux en couple, c’est pas si simple et c’est pas seulement au lit !

Pourquoi ? Parce que l’amour ne peut pas se satisfaire uniquement du plan physique. L’échange amoureux doit s’accompagner de la complicité de l’esprit et de l’élan du cœur. Et ça, ça se cultive !

Lorsqu’on est amoureux, on éprouve de la passion pour l’autre, de l’attirance et du désir. C’est un fait que le premier appel est celui du corps et c’est délicieux. Mais si on s’arrête à cela, on ne pourra y trouver que quelques sensations et émotions agréables avec toutes les chances qu’elles se transforment en possession, en dépendance et en jalousie.

Passion et désir

Si on veut être heureux en couple, c’est l’union des êtres qui doit être le but ultime et non les seuls plaisirs du corps. Car ceux-ci ne sont que les savoureux outils de l’échange entre les amants. C’est bien dans les délices charnels que les amoureux jettent un pont l’un vers l’autre, mais c’est au-delà de ces délices qu’ils se rencontrent vraiment.

La sexualité lie profondément les partenaires et c’est une chose merveilleuse dont je ne saurais trop faire l’éloge. Mais s’ils en restent là, elle les détruira. Parce que le rapport charnel, si séduisant et attirant qu’il soit, nous motive surtout à aimer et nous invite ainsi à développer la plus belle part de nous-même.

Là se trouve toute la subtilité de la relation sexuelle. Elle est à la fois la voie vers le bonheur et le piège des amoureux. Il faut savoir en jouir pour alimenter le couple et, en même temps, savoir s’en détacher pour laisser place à l’expression des deux identités qui le forment.

Être heureux en couple, c’est du boulot !

On ne peut être heureux avec l’autre si on n’est pas heureux avec soi. C’est donc avant tout par un travail personnel qu’il faut commencer. Parce que c’est avec soi qu’on passe 24 heures sur 24 et que c’est avec soi que doit avoir lieu la véritable rencontre.

Mais le truc génial, c’est que ce travail est passionnant, joyeux et excitant. Il se peut qu’il paraisse ardu de prime abord, mais dès qu’on a fait quelques pas, on y trouve un grand plaisir.

Quand on se rend compte qu’on est capable de s’aimer soi-même, on prend conscience de tout l’amour qu’on va pouvoir partager.

Chercher à se connaître soi-même, tenter de comprendre ce qui nous anime, ce qui nous a construit et les rêves qui nous motivent, c’est sans doute la plus belle quête et la plus passionnante activité que nous puissions avoir. Si l’autre est sur un chemin analogue, alors le couple ne cessera de s’enrichir.

Lorsque les amoureux s’efforcent de se rapprocher en tant que personnes distinctes, ils développent une écoute attentive et une attention soutenue l’un à l’autre. Ils s’émerveillent de leurs joies et ne craignent pas les remises en question. Ils restent prêts aux changements qui se présentent et se réjouissent de découvrir ensemble un amour toujours plus vaste.

Alors oui, être heureux en couple c’est du boulot. Cela demande une présence et une sincérité que l’on se plaît à cultiver pour pouvoir les offrir à la personne qu’on aime. Alors réfléchissez, lisez, faites-vous coacher… chacun sa manière. Peu importe qui on est et où on en est, l’essentiel c’est d’avancer.

Heureux en coupleFinalement on se rend compte que les délices charnels sont une partie seulement de l’échange merveilleux vécu dans le couple. À force de se rencontrer dans l’intime, on aime l’autre au-delà de son corps, on l’aime dans son entier. Si le corps de l’autre est hyper-excitant, c’est tant mieux, petits veinards ! Mais en réalité, plus on rencontre son partenaire en tant que personne et plus on va le trouver sexy. Parce que la voie du désir physique est ce qui nous relie profondément. On aime alors à la fois le contenu et le contenant, l’âme et le corps, on aime l’autre dans sa totalité.

Ça vaut largement tout le travail à accomplir.

Si vous l’avez manquée, voyez aussi la vidéo dans laquelle je parle du trésor que nous avons à partager dans le couple : « Être heureux en amour, ça se travaille. »

N’attendez pas le bonheur, créez-le !

Sexualité épanouie… t’as le mode d’emploi ?

Sexualité épanouie… mode d’emploi

Tout le monde connaît l’excitation sexuelle et les délices qu’elle suscite sur le plan mental autant que physique. Pourtant, la plus grande excitation ne suffit pas à une sexualité épanouie.

Certes, les élans spontanés du corps font tressaillir nos sens jusqu’à en perdre la tête, mais le bonheur n’est pas toujours au rendez-vous. En fait, il est souvent absent.

excitation érotique

De l’excitation à l’épanouissement

Les amants s’approchent, se touchent et s’emboîtent, puis s’envolent comme s’ils flottaient au-dessus du lit. Ils goûtent au 7e Ciel quelques instants, puis retombent sur le matelas. Lourdement, ils se reconnectent au monde réel. Là subsiste parfois comme un vide, un sentiment d’isolement et l’impression d’un non-lieu.

Peut-être avez-vous déjà ressenti cela ? Comme si malgré tout le plaisir partagé vous aviez manqué quelque chose, comme si vous aviez loupé le train.

C’était bon, c’était même délicieux et votre corps est repu de plaisirs. Vous vous sentez parfaitement détendu, mais pas si paisible que ça ! Comme si vous n’étiez pas tout à fait complet. J’avoue que cela m’est arrivé souvent ! Mais l’épanouissement n’est pas loin.

Imaginez que vous puissiez vous sentir dans une totale liberté. Une liberté de pensée, de parole et d’action qui aurait lieu de manière fluide et légère dans un lien de complicité profond avec l’autre.

Imaginez que vous receviez autant que vous donnez et que vous donniez autant que vous recevez, dans un accord parfait avec l’autre…

C’est quoi une sexualité épanouie ?

La sexualité s’épanouit sur le plan émotionnel autant que sur le plan physique. Lorsqu’on est amoureux, l’épanouissement se fait spontanément parce qu’on n’a d’autre intérêt que de se lier à l’autre. C’est pour cela que l’état amoureux est si savoureux.

Et si on n’est pas amoureux, ou qu’on ne l’est plus tant que ça ? L’épanouissement sexuel est-il réservé à ceux qui sont emportés de passion amoureuse ? Heureusement non. Ils s’offre à tous ceux qui savent se lier pleinement et dans l’instant, qu’ils soient en couple ou juste amants occasionnels.

Si vous aimez profondément votre partenaire, c’est super ! Ce sera plus évident. Mais si vous n’êtes pas dans ce cas, rien n’est perdu. Vous pourrez tout de même accéder à l’épanouissement sexuel auquel vous rêvez. Parce qu’une sexualité épanouie ne s’atteint pas par le lien romantique, mais par une conscience humaniste.

Ayez simplement conscience que vous êtes un être humain, avec ses limitations et ses grandeurs, et que vous échangez du plaisir et de l’énergie avec un autre être humain.

Cela suffit pour entrer en lien avec l’autre à ce niveau profond qui fait toute la différence, là où se mélangent le corps et l’esprit.

Alors, les caresses se font plus subtiles.

tendresse érotiqueOn ne touche plus un corps, on touche une personne. On ne baise plus seulement par désir, on baise aussi par amour de la vie. Les corps s’ouvrent et s’émerveillent, les sexes trouvent leur rythme et les ébats fantasques portent la complicité des amants. Tout devient possible, tout devient permis dans cet échange où le plaisir est roi et où la bienveillance se fait reine.

Dans un tel échange, il n’est pas rare d’être ému jusqu’aux larmes. Des larmes de joie et d’humanité profonde. Cela aussi, pour mon bonheur, je l’ai vécu plein de fois.

C’est comme une réalisation de soi. Une révélation du vivant à l’intérieur de son cœur, de son corps et de son esprit. Alors on peut parler d’épanouissement. Et c’est bien cela que je vous souhaite.

Comment faire ?

Je ne vous dirais pas qu’une sexualité épanouie peut être atteinte rapidement et facilement. Ni que ce sera forcément long et ardu. Le bonheur amoureux et sexuel ne dépend pas de l’autre, mais avant tout de soi.

Il faut commencer par s’aimer soi-même. Mais rassurez-vous, c’est moins difficile qu’il n’y paraît. Quand on apprend à se connaître, on se découvre plein de qualités. Vous n’arriverez peut-être pas du premier coup, mais si vous cherchez à être sincère, vous y parviendrez.

La plupart d’entre-nous n’ont pas la motivation nécessaire pour sortir de leurs habitudes et entamer ce chemin. Ils pensent que cela représente trop d’efforts et qu’ils n’y arriveront pas.

Mais sachez que les étapes qui mènent à cet épanouissement sont toutes agréables et passionnantes. Alors ne vous en faites pas et prenez le temps d’avancer à votre rythme.

épanouissement sensuel00

Vous aussi, vous pouvez prétendre au bonheur. Vous aussi avez le potentiel de vos rêves. Vous êtes merveilleux et puissant, sachez-le. Comme tout un chacun. Faites donc l’amour avec toutes ces belles qualités humaines qui vous habitent et pas seulement avec votre corps. Vous m’en direz des nouvelles !

00

  • Soyez complètement présent quand vous êtes avec l’autre.

  • Aimez-vous et respectez-vous pour pouvoir aimer et respecter l’autre.

  • Usez de baisers et de caresses abondantes pour étendre le lien au-delà de la pure relation génitale.

  • Synchronisez vos rythmes d’excitation l’un avec l’autre.

  • Éclatez-vous dans toutes les positions qui vous plaisent.

  • Inventez votre propre langage amoureux.

00

Cela peut paraître beaucoup, mais c’est ça la recette d’une sexualité épanouie. Et je sais que vous pouvez le faire.

sexualité épanouieJ’ai développé ces notions pour VOUS et je vous explique cela en détail dans mon livre-phare. Parce que j’ai envie de vous encourager à VOTRE épanouissement sexuel et amoureux. Vous pourrez bientôt étudier tout cela dans mon e-book « Les 7 secrets d’une sexualité épanouie ». C’est un livre GRATUIT et il restera GRATUIT ! Parce que c’est trop beau pour que je garde tout ça pour moi.

C’est peut-être ce que j’ai de mieux à partager. Ces 7 secrets sont ma plus belle découverte. Ils sont le fruit de toute une vie d’expériences. Alors cliquez sur l’image et remplissez le  formulaire pour obtenir votre exemplaire MAINTENANT ! Ou cliquez simplement ici.

Vous avez une question ? Quelque chose vous préoccupe ?

Laissez-moi vos commentaires dans l’espace ci-dessous et je vous répondrai personnellement. Vos idées et suggestions m’aident à développer, dans mes livres ou dans des articles, les sujets qui VOUS intéressent vraiment. Alors n’hésitez pas ! Dites-moi ce qui vous tracasse et je tenterai de vous éclairer. Écrivez-moi MAINTENANT.

Pour une sexualité épanouie et le bonheur qui va avec…

00

On veut du plaisir sexuel

Certains descendent dans la rue pour revendiquer des améliorations politiques ou sociales, moi ce serait plutôt pour demander plus de plaisir dans la sexualité. Parce que je crois qu’une sexualité épanouie et une complicité de couple plus largement répandue aboutirait naturellement à un équilibre social. Pour moi, le couple qui sait construire son bonheur est le premier artisan d’un monde qui tourne rond.

écrire sur les trottoirs

Le plaisir sexuel est-il politiquement engagé ?

Nous avons tous besoin d’être reconnu, accueilli et respecté. Chacun d’entre nous est appelé à transmettre son amour à ses enfants, à son entourage et finalement au monde tout entier. C’est en premier lieu dans le couple, géniteur de la famille humaine, qu’il faut se sentir libre, désiré et aimé.

Alors oui, je dis que le sexe est politiquement important, fondamental et essentiel. C’est central pour le couple, comme pour l’humain dans son sens large. Je cois qu’il faut apprivoiser le plaisir sexuel, ou peut-être se laisser apprivoiser par lui, pour enfin réaliser la plus belle part de nous-même : celle qui nous permet d’aimer. On pourra toujours brandir les banderoles de nos belles intentions et scander des slogans humanistes. Tant qu’on n’aura pas réussi à se détendre dans la culotte on restera crispé et méfiant envers les autres.

En accueillant le plaisir jusque dans le corps, on touche à l’essence de la vie. Nos intentions et nos revendications, deviennent de plus en plus claires. Plus de conscience dans les actions, plus d’humanité dans les relations, plus de joie dans la vie… et plus de crème dans les mille-feuilles !

manifester pour l'amour

Plaisir sexuel ou épanouissement sexuel ?

Plaisir sexuel ne signifie pas forcément épanouissement de quoi que ce soit. On peut obtenir des plaisirs directement de nos pulsions et des réactions bio-chimiques de notre métabolisme. La réponse sexuelle à nos désirs provoque la jouissance, mais ne fait pas forcément de nous des hommes et des femmes épanouis.

Le plus souvent, la femme attend son orgasme et l’homme ne sait pas comment le lui donner. Lui, s’inquiète de la grandeur de son pénis et de ses performances. Elle, du pouvoir de séduction dont dépend sa sécurité. Les partenaires s’emboîtent hardiment, persuadés de leur désir et de leur amour, mais ils peinent pourtant à se rencontrer.

L’épanouissement amoureux se trouve précisément à mi-chemin entre la pulsion sexuelle et l’élan du cœur. Comme dans une recette subtile, il y faut les deux ingrédients savamment dosés. Et ce n’est pas tout ! Il faut aussi un certain nombre de connaissances, une certaine dose de conscience, un sens de la liberté et de l’audace.

Tout savoir sur une sexualité épanouie

Je vous ai préparé une surprise incroyable ! Je décidé de vous révéler mes astuces secrètes pour un plaisir sexuel particulièrement accru. Il s’agit d’une alliance entre plaisir charnel et plaisir mental. Une voie d’épanouissement qui a lieu dans la rencontre entre le corps et l’esprit.

« Les 7 secrets d’une sexualité épanouie » est un e-book GRATUIT. Et il le restera ! Parce que c’est ma contribution au monde. C’est le meilleur que je puisse livrer de moi-même et de mon expérience, sur ce qui constitue la base d’une sexualité épanouie.

Dans ce livre, je vous dévoile mes 7 secrets personnels, ceux que je pratique depuis des années pour être pleinement épanoui et réalisé dans mes échanges intimes avec les femmes. Ce sont les secrets qui me rendent heureux, avec moi-même et avec ma compagne.

Retrouvez toutes les informations nécessaires pour obtenir votre exemplaire gratuit en cliquant ici.

N’attendez pas le bonheur, créez-le !